16 juin 2011

En première ligne

La projection du documentaire de Georges Guillot sur les caméramen et les photographes anglais du D-Day a clos la première journée des Rencontres - Normandie - 6 juin 1944L'émergence d'une mémoire collective ?

Dans ce documentaire diffusé en 2009 sur France 3
Pas de colorisation des archives, 
Pas de bruitage artificiel pour restituer l'énorme vacarme... 

guillot1

George Laws, source : IWM -  http://programmes.france3.fr/documentaires/


Un extrait de 3 mn est en ligne sur le site web du réalisateur 
(c'est le dernier, tout en bas de la liste). Robert Baker y explique les conditions de travail des opérateurs de l'AFPU n°5 qui associent un photographe et caméraman
(caméras de Vrie ?)
.
http://www.georgesguillot.com/videos.cfm/271572_georges_guillot.html

guillot2

George Laws seated (in the jeep) with his driver "Hoppy"
Autres photos de la No 5 Army Film & Photographic Unit (AFPU)
dans le forum Axis History. 


Dans cet extrait, Robert Baker fait allusion à l'autocensure, utile pour échapper à la censure et éviter le gaspillage de la pellicule. On y voit le travail de Jimmy Mapham (excellent semble-t-il), de Dick Lestherbarrow, de George Laws, de W Wooldridge et celui d'une caméra automatique sur une barge (Juno ?).

(environ 40 minutes ont été filmées par les opérateurs britanniques le 6 juin, 2 minutes seulement retenues par les actualités des jours suivants. Ces films sont visibles à l'Imperial War Museum et au Mémorial de Caen).

Un autre extrait, également en ligne, porte sur les images du débarquement vu du côté nazi (présentation par Olivier Dumoulin).
Un détail : Georges Guilot avait l'intention de faire commenter ces images par leurs auteurs. Le temps de convaincre les financiers a été très long. Ces acteurs n'étaient plus là quand le film a été réalisé. 


 

Posté par clioweb à 07:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,