29 mars 2016

Manuels : quelle édition scolaire ?

 

Manuels scolaires, faites-les vous-mêmes !
http://www.franceculture.fr/emissions/rue-des-ecoles/manuels-scolaires-faites-les-vous-memes
(autre annonce : A quoi ressembleront les livres scolaires de demain ? )

Le titre est en partie trompeur : l’émission a surtout porté sur le modèle économique de l’édition scolaire.


Rue des Ecoles du 27.03.2016  pourrait servir à une activité de lecture distanciée :
le statut et la fonction des invités déterminent largement leur argumentaire.

Le patron de Canopé était présent pour s'expliquer sur un accord récent avec Amazon. Il rappelle que la production de manuels n’est pas de la compétence de l'ex-CNDP. Il vante les échanges entre enseignants (grâce aux plateformes publiques). Il espère une rationalisation d’une offre publique trop hétérogène.

La patronne de Belin met en avant le livre imprimé. Pour elle, il faut donner à l’édition nationale les moyens de se défendre face aux appétits démesurés des géants américains. Les contenus de qualité doivent continuer d’être achetés et monétisés. Elle interroge : pour l’enseignant, produire ses propres supports de cours, est-ce le coeur du métier de professeur ?

Pour le fondateur du Livre scolaire, le numérique ébranle l’édition et l’éducation. Pourquoi continuer à payer très cher ce qui est diffusable à faible coût ? Ne faut-il pas imaginer d’autres formes économiques ?  
Il souligne l'importance d’une démarche créative et collaborative entre enseignants (plus de 1500 professeurs pour concevoir les manuels du LLS), sur la mutualisation des ressources et des activités (50 000 professeurs inscrits sur le site web).


L'émission fait le silence sur ce qui concurrence le manuel scolaire : le marché traditionnel du périscolaire, le soutien scolaire dont les startup essaient de faire leur fond de commerce, les ENT (espaces numériques de travail élaborés par des consortiums et achetés par les collectivités territoriales),

En fin d'émission, une allusion est faite aux élèves, "les consommateurs 2.0 de ces manuels".
Une autre a abordé les contenus : Inégalités scolaires : les manuels sont-ils trop abstraits ? Rue des Ecoles, 04.03.2015
http://www.franceculture.fr/emissions/rue-des-ecoles/inegalites-scolaires-les-manuels-sont-ils-trop-abstraits


Une autre émission pourrait faire le point des pistes déjà explorées dans le domaine des manuels numériques et dans celui des alternatives aux manuels
(cf en maths, en SES, en Lettres, en HG...). Belin et le LLS auraient beaucoup à dire sur la numérisation, mais une démonstration en direct, sur écran, serait davantage parlante qu’un discours à la radio. Les utilisateurs auraient aussi beaucoup à dire sur les obstacles à l'utilisation (disponiblité des ordis et des tablettes, formats propriétaires exotiques, mots de passe...)
Il serait possible d’évoquer les attentes des élèves et leurs usages réels du numérique scolaire (pas seulement le copier-coller)



Les manuels sont depuis longtemps au coeur du travail des pédagogoques et des didacticiens.
En histoire, vers 1970, le manuel était le complément du cours magistral, avec des documents en nombre restreint, et un cours venant compléter/concurrencer celui du professeur.
Aujourd'hui, le manuel doit être à la fois un cours (5 lignes sur la crise de 1929 !), un livre d'images, un recueil de documents, un cahier de TD, un lexique, un support de travail à la maison. La version numérique permettrait même d'espionner en permanence le travail accompli par chacun des élèves...

2 questions annexes :
- A quoi peut servir un manuel d'histoire ou de SVT dans un TPE ou un EPI ? A quoi peut-il ressembler ?
- N'y aurait-il pas à interroger le rôle des préconisations hieérarchiques ? Pas de schéma sur la seigneurie disaient les textes de 2008 en histoire pour le collège. Presque tous les manuels ont reproduit le plan de la seigneurie de Wismes, même si elle n'est jamais datée avec précision et si aucune étude approfondie n'en avait été faite auparavant. Une exeption : le Magnard utilise la thèse de Juliette Dumaisy sur Séverac-le-château.
http://clioweb.free.fr/dossiers/medievale/wismes/wismes.htm
http://medievalista.revues.org/599



Pour la place du numérique, une réflexion a été menée par la FING vers 2008-2009 :
Les cartables électroniques - L'élève, le prof et leur cartable dans l'école de demain :
Sous la direction de Daniel Kaplan
http://documentum.free.fr/cdi/projets%202008-2009/cartable.pdf


Plusieurs articles traitent du manuel numérique dans Le café pédagogique :
Le manuel numérique peut-il remplacer le manuel papier ? 31.03.2012
http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2012/05/31052012Article634740348636988552.aspx
Et si l’on arrêtait d’utiliser des manuels scolaires ? Devauchelle, 23.05.2012
http://www.brunodevauchelle.com/blog/?p=1073
Le manuel scolaire et le numérique, Devauchelle 19.04.2013
http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2013/04/19042013Article635019516655763829.aspx
Quel avenir pour le manuel scolaire, rapport 23.01.2010
http://www.cafepedagogique.net/lemensuel/laclasse/Pages/2010/119_2.aspx


« Les symboles de la République sont durables, le livre scolaire en est un, il le revendique, il est soutenu même la République. Le développement du numérique a ouvert des brèches, elles se referment vite. La question à venir est probablement davantage celle du modèle scolaire que celle du seul livre scolaire ». Bruno Devauchelle

.

Posté par clioweb à 09:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


03 septembre 2014

MD : un manuel d'histoire critique



mhcr

 

Le Monde diplomatique publie un Manuel d'histoire critique, chacune chapitre s'ouvrant sur une idée reçue.
http://www.monde-diplomatique.fr/
http://www.monde-diplomatique.fr/2014/09/BREVILLE/50783



Au sommaire :

INDUSTRIALISATION, COLONISATION ET ENTRÉE DES MASSES EN POLITIQUE (1830-1900)
10 idée reçue : Les idées libérales ont façonné le XIXe siècle
12 Les mirages de la révolution industrielle
14 Et le Paraguay découvrit le libre-échange
16 Le monde ouvrier entre misère et résistances
18 1830, l’Europe en révolution
20 En 1848, le « printemps des peuples »
22 La « ville libre » de Paris au temps de la Commune
24 En Allemagne, les réformistes contre les révolutionnaires
26 Comment la censure de la presse fut privatisée
28 Quatre siècles de domination coloniale

DU CONFLIT MONDIAL AUX ESPÉRANCES INTERNATIONALES (1914-1920)
32  idée reçue : Les soldats étaient tous unis dans les tranchées
34 L’attentat de Sarajevo, une explication commode
36 De nouvelles armes pour tuer plus
38 Mutineries, désertions et désobéissance
40 Dix armées étrangères contre la révolution russe
42 A Versailles, la guerre a perdu la paix
44 La chute des empires bouleverse le (vieux) monde
46 Révoltes prémonitoires dans les colonies

L’ENTRE-DEUX-GUERRES (1920-1939)
50 idée reçue : La crise de 1929 a porté Hitler au pouvoir
52 Une « fureur d’efficacité » envahit les usines
54 La lente disparition du monde paysan
56 New Deal pour le peuple américain
58 Les origines patronales du fascisme italien
60 Le Front populaire entérine de grandes conquêtes ouvrières
62 Staline, la collectivisation à marche forcée et le développement industriel

LES ALLIANCES NOIRES (1934-1945)
66  idée reçue : L’Europe doit sa liberté aux Etats-Unis
68 En Espagne, de la révolution sociale à la guerre civile
70 Août 1939, les Soviétiques pactisent avec les nazis
72 Il y a plusieurs « secondes guerres mondiales »
74 L’impérialisme nippon enflamme le Pacifique
76 En France à l’heure de Vichy
78 « La solution définitive du problème juif... »

LENDEMAINS DE VICTOIRE ET DÉMOCRATIE À L’ÉPREUVE (1945-1950)
82  idée reçue : Tous les totalitarismes se valent
84 Quand les Etats-Unis dictaient leur paix
86 En 1945, une trompeuse symétrie entre les Deux Grands
88 Qui a provoqué la guerre froide ?
90 A quoi servit le plan Marshall ?
92 Idéologie, propagande et paranoïa
94 De l’Amérique latine à l’Asie, les dictatures prolifèrent

AFFRONTEMENT EST-OUEST (1950-1991)
98  idée reçue : « Le communisme, on a vu ce que ça a donné »
100 La guerre froide au miroir de Berlin
102 Quand la science devient instrument de domination
104 Le monde sous la menace nucléaire
106 Dissidence chinoise dans le camp socialiste
108 Défaite américaine au Vietnam
110 Le lent délitement du bloc soviétique

DE LA DÉCOLONISATION À LA FRACTURE NORD-SUD (1945-1970)
114  idée reçue : La colonisation a aussi eu des effets positifs
116 Partage avorté de la Palestine
118 Le bourbier indochinois
120 Afrique 1960, la marche vers l’indépendance
122 En Algérie, une guerre de cent ans contre la colonisation (1)
124 En Algérie, une guerre de cent ans contre la colonisation (2)
126 De la conférence de Bandung au mouvement des non-alignés
128 Nasser ou le rêve panarabe
130 Le Nord conserve sa mainmise sur le tiers-monde

UN PAYS EN CROISSANCE : LA FRANCE DES « TRENTE GLORIEUSES » (1945-1973)
134  idée reçue : « C’était mieux avant... »
136 Pour qui furent construits les grands ensembles ?
138 Une culture de la révolte partagée
140 Les femmes s’invitent en politique
142 68, année hérétique
144 Chantage au chômage

LE TEMPS DES SOUVERAINETÉS AMPUTÉES (1980-2008)
148  idée reçue : Les entreprises créent l’emploi
150 La déferlante néolibérale des années 1980
152 Les contreparties de l’aide aux pays du tiers-monde
154 Mais qui contrôle les réseaux ?
156 De l’Argentine au Venezuela, l’Amérique latine se rebelle
158 Naissance de l’économie de spéculation

CE MONDE QUI VIENT
162  idée reçue : L’austérité est le seul remède à la crise
164 Comment penser la mondialisation
166 Les industries passent à l’Est
168 La montée en puissance de la Chine
170 L’Organisation des Nations unies est-elle morte ?
172 Drones, frappes chirurgicales : les nouveaux habits de la guerre
174 L’information à l’épreuve d’Internet
176 La longue marche de la crise écologique

version jpg du sommaire :
http://boutique.monde-diplomatique.fr/boutique/hors-series/manuel-d-histoire-critique.html

 

 

Posté par clioweb à 08:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

23 mai 2011

Malheureux manuel franco-allemand

Malheureux manuel franco-allemand... Frédéric Lemaître, Le Monde - Europe - 23.05.11 source : ldc

Extraits : 

« Le manuel ne rencontre pas le succès escompté. Alors que certaines régions et certains Länder en ont distribué plusieurs milliers dans les lycées, les deux premiers volumes se sont vendus à environ 40 000 exemplaires seulement dans chaque pays, bien loin du seuil des 100 000 considéré comme un succès. 

En France, la rupture de Nicolas Sarkozy est passée par là. La réforme des lycées bouleverse les programmes. En terminale S, l'histoire n'est plus qu'optionnelle. C'est en vain que les deux fédérations d'associations franco-allemandes alertent les pouvoirs publics. Nathan n'imprime le troisième volume qu'à 7 000 exemplaires. « Une partie des deux premiers volumes a été vendue à un public adulte cultivé. Nous allons essayer de faire de même avec le troisième", se désole Françoise Fougeron, la directrice générale »

« Distribué gratuitement dans plusieurs Länder, il n'est utilisé que comme manuel d'appui par de nombreux enseignants allemands. Les Français, eux, se méfient d'un livre soutenu par le pouvoir politique. Rares sont les enseignants qui parviennent à se l'approprier, constate Stefan Seidendorf : "80 % des Français disent que c'est plutôt un livre allemand, et vice versa. Dans les deux pays, les enseignants ne sont pas préparés à utiliser un tel manuel. En Allemagne, l'important est de former des citoyens, d'inciter les élèves à poser des questions. En France, l'enseignement est basé sur la dissertation et l'organisation des connaissances. Seules les personnes déjà sensibilisées aux relations franco-allemandes savent que les deux approches ne s'opposent pas mais sont complémentaires. »

Le manuel, un symbole parfait de la relation franco-allemande ?

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

28 juin 2010

Le ministre et les manuels

- Les manuels scolaires seront-ils prêt à temps ?
réponse de Chatel dans La Tribune 29/06/2010:
« Nous avons associé en les éditeurs très en amont. Dès la publication des principales orientations de la réforme du lycée, au mois de novembre 2009, avant même que les programmes ne soient définitivement établis, nous avons indiqué aux éditeurs quels allaient être les grands axes, matière par matière. Puis nous les avons informés à chaque étape des travaux des groupes d'experts. Nous avons défini avec eux un modus vivendi : tout d'abord, la fourniture de spécimens dès juillet pour les professeurs, afin qu'ils puissent faire leur choix ; ensuite, la mise à disposition d'éditions numériques pour les élèves pour la rentrée. Nous faisons au mieux pour que les manuels papier soient disponibles avant la Toussaint ».

Les programmes ?
« Je me suis efforcé de ne jamais tomber dans le piège du débat idéologique »...

Les programmes de SES résumé par un collègue :
en 2nde on fait le marteau
en première on fait le clou
et en terminale la planche

.
- Manuels scolaires : querelles au programme - Libération Education

Depuis 2004, les Régions participent au financement des manuels scolaires.
un exemple : http://www.cr-basse-normandie.fr/cartatoo/atoo-livres-scolaires.php
Elles n’apprécient guère la méthode Chatel : « Si prompt à dénoncer nos dépenses, le gouvernement veut nous obliger une nouvelle fois à mettre la main à la poche » a accusé l’Association des régions de France (ARF). ( Les Régions ont aussi à prévoir des dépenses accrues les deux années prochaines, pour la 1ere et la Terminale...)

Par ailleurs, les nouveaux programmes ayant été arrêtés très tard, les éditeurs risquent de ne pas être prêts pour la rentrée. Réponse du cabinet du ministre : les premiers chapitres seront disponibles en ligne à la rentrée (gratuitement ?). Curieuse vision du "Tout Numérique" appliqué à l'école.

De fait, la responsabilité de l'ex chef de produit est totale : une réforme annoncée en novembre, des projets connus fin janvier, une consultation des enseignants en février... Les éditeurs qui ont accepté la course effrénée, pour plaire au ministre, ont eu moins de 2 mois pour concevoir, mettre en page, relire, corriger, éditer et livrer les futurs manuels...
Pourquoi avoir imposé aux acteurs une telle urgence et un tel calendrier ? Par simple habitude du marketing ? En prévision de l'échéance électorale de 2012 ?
Cf le billet Le Figaro et les manuels http://clioweb.canalblog.com/tag/fluxtendus

.
En 5e, plusieurs collègues rencontrés ces derniers jours devront enseigner le nouveau programme de géo avec les anciens manuels... Faute d'argent suffisant dans les collèges.

Posté par clioweb à 20:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,