15 juillet 2017

La Lorraine, espace de violence ? 1870-1962

 

lorraine-hp32

 

Violences et espaces. Perspectives sur la Lorraine, 1870-1962
Coordination : Lucas Hardt
dossier Histoire@Politique 32
http://www.histoire-politique.fr/index.php?numero=32&rub=dossier
    
Pour une histoire de la Lorraine (1870-1962) au prisme du concept d'espace de violence (Gewaltraum)
Lucas Hardt
 
Lorraine 1870 : la construction progressive d’un « espace de violence », Jakob Vogel
Affrontements xénophobes et identités : les « chasses à l’Italien » en Lorraine (années 1890-1910),
Pierre-Louis Buzzi
De la violence de guerre à la victimisation. Les villes et les villages martyrs de Lorraine pendant la 1GM,
Gérald Sawicki
Fuir un dispositif d’extermination. L’évasion de l’équipe du tunnel de Drancy du 62e convoi de déportation,
Tanja Von Fransecky
«  Résistant(e)s » et « Malgré-nous » : parler de la violence de la 2GM en Moselle et au Luxembourg de 1953 aux années 1980
Elisabeth Hoffmann, Eva-Maria Klos
Quand les soldats de l’Algérie française arrivaient en Lorraine.
Le 1er régiment de chasseurs parachutistes (RCP) et la traque parachutiste de Metz, Lucas Hardt



.

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


18 octobre 2013

Robert Hébras : condamnation annulée



Poursuivi pour avoir émis un doute sur le caractère forcé de l'enrôlement des treize Malgré-Nous alsaciens ayant pris part le 10 juin 1944 au massacre d'Oradour-sur-Glane (Haute-Vienne), dont il est l'un des rares survivants, Robert Hebras a finalement été blanchi par la justice. La Cour de cassation a en effet annulé mercredi l'arrêt de la cour d'appel de Colmar.

Deux associations de malgré-nous alsaciens poursuivaient le rescapé du massacre du 10 juin 1944, lui reprochant d'avoir laissé son éditeur reprendre en 2008-2009 une formule utilisée en 1992 :  « parmi les hommes de main, il y avait quelques Alsaciens enrôlés soi-disant de force dans les unités SS ». Déboutées en première instance à Strasbourg en octobre 2010, les associations avaient obtenu gain de cause en appel à Colmar.

Bernadette Malinvaud, la co-fondatrice de ce comité Justice pour Robert Hebras a fait part d'un « immense soulagement ».

http://www.lepopulaire.fr/page-2/france-monde/actualites/a-la-une/national/2013/10/16/


rappel : Robert Hébras, Une vie avec Oradour 
le documentaire de Patrick Séraudie 2011


.

 

 
.

Posté par clioweb à 06:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

12 octobre 2012

Robert Hébras et les malgré-nous



Justice pour Robert Hébras, rescapé du massacre d'Oradour-sur-Glane, Le Monde Opinions - 11.10.2012
http://www.lemonde.fr/idees/article/2012/10/11/justice-pour-robert-hebras-rescape-du-massacre-d-oradour-sur-glane_1773151_3232.html

« …Contre toute attente, la cour d'appel de Colmar dans son arrêt du 14 septembre 2012 a dénié à Robert Hébras la qualité de témoin pour ne pas avoir, à l'époque, « distingué les Allemands nazis des Alsaciens portant le même uniforme » et « avoir douté de l'incorporation de force érigée en vérité historique et judiciaire bien établie ».


En 1992, Robert Hébras publie son témoignage dans un livre Oradour-sur-Glane le drame heure par heure. A propos des acteurs de ce crime de guerre il écrit : « Parmi les hommes de main il y avait quelques Alsaciens enrôlés soi-disant de force ».

« Les associations de "malgré-nous" utilisent la réédition de l'ouvrage en 2008 pour pour plainte.
En 2010, le tribunal de grande instance de Strasbourg les déboute ... La cour de Colmar leur a donné raison ».

« Quel peut-être l'état d'esprit de ceux qui ont réussi à faire condamner un rescapé d'Oradour ? »

« Notre soutien à Robert Hébras est total et nous l'accompagnerons dans le choix et la poursuite de ses démarches futures » écrivent Bernadette Malinvaud, Philippe Pommier, Vincent Brousse, Marc Wilmart, Claude Bérody au nom du Comité de soutien de Robert Hébras.

Une pétition en soutien à Robert Hébras :
http://www.petitions24.net/devoir_de_memoire_petition_de_soutien_a_robert_hebras


Rappel 1 : Le procès de Bordeaux et l'amnistie qui a suivi : « le 12 février 1953, les Alsaciens Malgré-Nous écopent de cinq à douze ans de travaux forcés ou de cinq à huit ans de prison ; quant au seul Alsacien engagé volontaire dans la Waffen-SS, il est condamné à mort pour trahison ». La loi d'amnistie votée le 19 février a soulevé une très vive indignation à Oradour et dans le Limousin. source : Wikipedia

Rappel 2 - de leur côté, Les héritiers Renault ont obtenu la condamnation du Centre de la Mémoire d'Oradour pour une photo mal légendée.



hebras-sarajevo

Robert Hébras (avec l'ambassadeur de Bosnie, le maire de Sarajevo et la traductrice). source : P Seraudie


.

Posté par clioweb à 07:45 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,