04 juillet 2013

Le numérique, un mot-valise

 

- Le numérique, adjectif substantivé. Alexandre Moatti (Le Débat 170)
http://ddata.over-blog.com/0/31/93/70//Blog-Bibnum.info/Le-numerique-adjectif-substantive-Moatti-Le-Debat170.pdf
- une synthèse d'Eric Bruillard (bulletin 21 de l'IFE, pages 5-7,
renommer le fichier si besoin en ajoutant l'extension pdf)
http://ife.ens-lyon.fr/ife/recherche/bulletins/bulletin-nb021

Ces deux textes aident à analyser le discours et les représentations des médias sur l'informatique et le numérique.

Selon Eric Bruillard, « on peut caractériser l’informatique autour de trois approches complémentaires et souvent hybridées :
- l'algorithmique et les traitements automatisés autour du cycle données / traitement / résultats ;
- l'interaction continue avec des machines, des artefacts sémiotiques, dans ce qu’Anne Nicolle nomme des processus à durée indéfinie ;
- la participation à des interactions sociales avec des agents humains et non humains via les réseaux (Bruillard, 2010).

Cette tripartition permet de souligner les éléments concourant à une culture informatique qu’il reste à construire : une « pensée » informatique, la maîtrise d’objets informatiques et la participation à des activités sociales dans un monde en réseau ».

Le numérique ? Les définitions courantes n’évitent pas la tautologie, mais pour les scientifiques, le numérique, c'est le traitement de l'information sous la forme d'une séquence de chiffres, avec tous les avantages associés. Le numérique permet de concevoir des applications qui rendent de grands services aux internautes, au moins quand les formats utilisés sont ouverts.

En France, les médias utilisent le numérique comme slogan pour désigner ce que tous les autres pays appellent digital (« Go Digital »). Ce mot-valise sert à ringardiser tous les autres. Ceux qui l'emploient donnent l'impression d'oublier la base matérielle préalable, comme s'ils voulaient occulter le rôle de la science et de la technique.

L'adjectif vampirise les concepts auxquels il est associé ( cf. culture « numérique »…). Le substantif a une forte valeur marketing (« Digital Economy » devient « Economie du Numérique ») : les adolescents sont considérés comme des clients potentiels et des digital natives qui peuvent se dispenser de tout apprentissage.
Le mot « numérique » met l'accent sur les seuls usages, dans une idéologie où tout est marchandise et où tout peut être quantifié : l'humain se résumerait alors à du nombre.
Eric Bruillard préfèrer utiliser le pluriel et parler des « cultures numériques ».

Pour lui, il est essentiel d'enseigner l'esprit critique, « une Arlésienne » qu'il définit par trois éléments : une disposition (plus qu'une compétence), une capacité d'action sur les machines et une construction sociale.

..

Posté par clioweb à 07:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,


20 novembre 2012

L'homme simplifié

 

simplifie



- JM Besnier, L'homme simplifié, le syndrome de la touche étoile - Fayard

Les machines sont présentées comme un prolongement de l'humain.
Mais trop souvent, elles sont concues et gérées par des protocoles qui fonctionnent en mode binaire et appauvrissent l'être humain (cf les touches prédéfinies du serveur vocal).

Face à l'entreprise d'adapter l'homme aux machines, l'auteur appelle à la révolte, à la revendication de l'intériorité et de la complexité comme signes de la liberté.
http://www.fayard.fr/livre/fayard-392097-L-Homme-simplifie-hachette.html


Homme augmenté, homme au rabais
- tribune de Roger-Pol Droit - Le Monde des livres 16.11.2012
http://www.lemonde.fr/sujet/57a8/roger-pol-droit.html

« Au lieu de nous démultiplier, le règne des machines est en passe de nous simplifier. Finis, la complexité, la subtilité, les nuances, les singularités, les méandres, les détours, les créations . Place aux catégories élémentaires, aux choix binaires … » (2 sens contraires pour un même mot : démultiplier peut signifier réduire ou augmenter)
http:/correcteurs.blog.lemonde.fr/2012/11/20/demultiplier-ce-janus/


Egalement dans Le Monde des livres :

- Quand Michelle Perrot ressuscite une pionnière du syndicalisme
A travers la vie de Lucie Baud, qui se suicide en 1913, à 43 ans, l'historienne retrace la révolte et les désillusions des ouvrières de la soie du Dauphiné. Je suis entrée comme apprentie chez MM. Durand frères au Péage-de-Vizille, au commencement de 1883. J'avais alors 12 ans.
http://www.lemonde.fr/livres/
Mélancolie ouvrière

- Médiathèques, lutte des classes ? Le cas de Meudon
Meudon-la-Forêt, Meudon-Centre, 2 quartiers, une médiathèque bipolaire
http://www.lemonde.fr/livres/article/2012/11/16/mediatheques-lutte-des-classes_1790809_3260.html

- Naviguer d'une langue à une autre. Un vent de nouveauté
L'Enéide
Histoire des traductions en langue française
Penser entre les langues
http://www.lemonde.fr/livres/


. .

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

23 juillet 2011

LMD : Les machines ne sont pas neutres

Machines hostiles - Le Monde diplomatique - juillet 2011
http://www.monde-diplomatique.fr/2011/07/LAFARGUE/20788

Les machines ne sont pas neutres
Jean-No Lafargue, Le dernier blog, 29.06.2011, avec commentaires
http://hyperbate.fr/dernier/?p=16831


Dans la dernière page du Monde diplomatique de juillet, Jean-Noël Lafargue
(Paris VIII) prend pour cible les machines programmées pour dominer, la technologie quand elle est utilisée pour créer une contrainte qui n'existerait pas sans la machine.
.
Il part de l'exemple du métro et des portillons broient les épaules des usagers trop lents. "Imaginons un instant que ces portillons soient remplacés par des vigiles chargés de frapper les clients qui ne circulent pas à la bonne vitesse. Le scandale serait immédiat".

Les services d'assistance en ligne fournissent un autre cas.
Ils sont installés dans des pays à bas salaires ; les salariés doivent suivre un scénario programmé. 
Pas question pour eux de prendre l'initiative, ou d'acquérir des compétences monnayables.
"Dans ces services, tout semble fait non pour régler des problèmes concrets, 
mais pour empêcher que les conséquences de ces problèmes n'atteignent les responsables qui en sont à l'origine."


JNL évoque également les photos des papiers d'identité, d'où la vie et le sourire a disparu pour complaire aux limitations des logiciels de biométrie, conçus par les industriels qui s'enrichissent avec.

L'informatique personnelle a rendu caducs certains métiers (cf la retouche photo) ;
elle prolétarise l'artisan dont le savoir-faire est transféré au logiciel et à son éditeur.

Comment reprendre en main notre destin numérique ?
JN Lafargue cite le hacking, le logiciel libre et le bricolage. Les débats qui entourent ces questions sont bien plus politiques que technologiques.

voir également Le dernier blog à propos des conditions de rédaction de l'article : Les machines ne sont pas neutres
http://hyperbate.fr/dernier/?p=16831 

.
L'article sera peut-être en ligne en août.
20 août : L'article est en ligne :
http://www.monde-diplomatique.fr/2011/07/LAFARGUE/20788


. 

hostiles_md

source : http://hyperbate.fr/dernier/?p=16831