13 avril 2015

Lutetia 1945 : le retour des déportés

 

lutetia



Lutetia 1945 : le retour des déportés - Amis de la FMD
http://lutetia.info/


L'exposition
http://lutetia.info/?page_id=395

1 – La Réquisition de l’hôtel Lutetia comme Centre d’Accueil et de contrôle des déportés
http://lutetia.info/?page_id=267
2 - L’encadrement
3 - Dr Toussaint Gallet médecin chef du Lutetia
http://lutetia.info/?page_id=271
4 – Pathologies spécifiques à la déportation
http://lutetia.info/?page_id=451
5 - L’arrivée des premiers déportés
http://lutetia.info/?page_id=445
6 - Une initiative de résistants : Le Service Central des Déportés Israélites (SCDI)
http://lutetia.info/?page_id=400
7 – L’attente…
http://lutetia.info/?page_id=589
8 - Prise de conscience de l’ampleur de la tragédie
9 – Les enfants de Buchenwald
10 – Témoignages
http://lutetia.info/?page_id=544
11 - La Suède accueille des déportées de Ravensbrück
http://lutetia.info/?page_id=560
12 - Initiatives de déportés : FNDIRP – ADIR – La Suisse
13 - Les immigrés naturalisés ou réfugiés
http://lutetia.info/?page_id=494
14 - Au Panthéon : Germaine Tillion, Geneviève de Gaulle
15 - Bilan


Les historiens
http://lutetia.info/?page_id=395
. MJ Bonnet : La réquisition du Lutetia, L’encadrement, Docteur Toussaint Gallet, Le SCDI, La Suisse, Les immigrés naturalisés ou réfugiés, Germaine Tillion et Geneviève de Gaulle.
. A Boulligny :  Bilan
. C Breton : Pathologies, L’attente, Prise de conscience de l’ampleur de la tragédie, Témoignages, Initiatives de déportés.
. V Brière : Les enfants de Buchenwald
. E Brossard : L’arrivée des premiers déportés
. PE Dufayel : La Suède accueille des déportées de Ravensbrück


- Sur le site du Cercle : L'hôtel Lutetia
http://www.cercleshoah.org/spip.php?article401

« Ce centre a fonctionné grâce à l’action de trois femmes : Elizabeth Bidault, résistante, Denise Mantoux, du service social du Mouvement de Libération Nationale et Sabine Zlatin, fondatrice de la Maison d’Izieu. »
D'autres témoignages sur l’accueil au Lutetia
http://www.cercleshoah.org/spip.php?article339#outil_sommaire_1

A son retour de Monowitz et de Bergen-Belsen, Simon Igel a le souvenir d'un acccueil très chaleureux à Bruxelles.
Son passage à Paris l'a visiblement déçu.

 

Lutetia-plaque

Plaque de 1985
http://www.newyorker.com/books/page-turner/street-of-the-iron-poet-part-v

.

 

Posté par clioweb à 08:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,


26 octobre 2012

Rachel Jedinak, enfant cachée

 

rachel-robert

Rachel Jedinak et Robert Frank - Mémorial de Caen - 24.10.2012


La vie tient parfois à 3 mots : « Fichez le camp ».
Rachel Jedinak a témoigné le 24 octobre au Mémorial de Caen. La co-présidente de l’Association Mémoire juive de Paris témoigne depuis 16 ans dans les établissements scolaires.

Rachel Psankiewicz est née à Paris en 1934. Ses parents ont fui la Pologne. Elle garde des « souvenirs heureux de petite fille aimée » ; elle pense que cela l'a aidée à surmonter la suite.

En 1939, son père s’engage dans l’armée (volontaires étrangers) ; en mai 1941, il est arrêté ; il est détenu 13 mois à Beaune-la-Rolande, puis déporté à Auschwitz le 27 juin 1942, par le convoi n° 5, sans retour.

Lors de la rafle du Vel d'Hiv, elle est arrêtée avec sa mère et sa soeur et conduite à la Bellevilloise. Sa mère leur ordonne de fuir par une issue de secours. Une gifle l'incite à obéir. « Sur le moment, je n’ai pas compris que c’était un acte d’amour et de déchirement pour elle…»

En février 1943, elle est arrêtée à nouveau avec sa soeur et sa grand-mère ; elles sont conduites au commissariat de la rue Gambetta. « Fichez le camp » ordonne la grand-mère aux deux filles.
Elle séjourne un temps dans un foyer de l'UGIF, puis elle est placée dans une famille près de Tours. Elle y est maltraitée.

A la Libération, elle cherche ses parents à l'Hôtel Lutétia.
En vain.
Elle les imagine libérés et emmenés par les Soviétiques.

Elle épouse un fils de déportés. Sa petite fille lui reproche l'absence de ses grands parents. Son fils l'incite à témoigner.

En 1997, au sein du Comité Tlemcen du 20ème, elle milite pour la pose des plaques en mémoire des enfants assassinés par les nazis.
http://www.comitetlemcen.com/Rachel.html


- La rafle du Vel d'Hiv : En me giflant, ma mère m’a sauvé la vie. France-Soir 09.03.2010

« Chana-Gitla Psankiewicz, la mère de Rachel, avait pourtant pris ses précautions. Depuis que son mari, Abram, avait été piégé en mai 1941 par le « billet vert », elle était sur ses gardes. Or, le 15 juillet 1942, la rumeur avait couru qu’une grande rafle se préparait. Dans la soirée, elle avait envoyé ses deux filles, Rachel, 8 ans, et Louise, 13 ans, dormir chez leurs grands-parents, 15, rue de Tlemcen, dans le XXe arrondissement. Elle était restée chez elle, 26 rue Duris. C’est là qu’au petit matin, le 16, des policiers vont l’arrêter, tandis que la concierge « va signaler aux flics » que les deux gamines se trouvent chez leurs grands-parents, rue de Tlemcen ».

« Comme un troupeau, les policiers nous ont guidés jusqu’à La Bellevilloise, une salle de spectacles, 23-25, rue Boyer. Aux fenêtres, sur les trottoirs, les gens regardaient notre misérable troupe. Certains faisaient un signe de croix, les larmes aux yeux. D’autres nous montraient du doigt en rigolant. C’était humiliant de se sentir traité comme du bétail. »

« Résignées, les fillettes vont sortir. Dehors, deux policiers en faction détournent la tête en les voyant s’éclipser. Chana-Gitla sera déportée par le convoi 12 du 29 juillet 1942 ».
http://www.francesoir.fr/actualite/societe/rafle-du-vel-dhiv-ils-temoignent-50135.html



- L'écouter dans une vidéo de 110 secondes chez Curiosphère.
http://www.curiosphere.tv/video-documentaire/25-histoire-geoetcivilisations/111257-reportage-rafle-du-vel-dhiv-deux-rescapes-temoignent

rachel

Rachel Jedinak, curiosphere


rachel-mere

La mère de Rachel - source : curiosphere
Jacques Duquesne, La rafle du Vel' d'Hiv, docu 2002


- Une vidéo sur le site de L'Express  (8 mn, après 30 secondes de pub)
http://www.lexpress.fr/actualite/societe/histoire/rafle-du-vel-d-hiv-ma-mere-m-a-gifle-pour-me-forcer-a-m-enfuir_1147247.html

 

- C’étaient des enfants, expo à la mairie de Paris jusqu’au 27 octobre 2012
Présentation de l'expo
Le catalogue
Témoignages d'enfants cachés
dont François Szulman, petit prince de Belleville
et Robert Frank, de Metz à Paris
Rencontre avec Sarah Gensburger
http://www.paris.fr/cetaientdesenfants


- Enfants et adolescents juifs dans le système concentrationnaire nazi
Témoignages d'adolescents déportés à Auschwitz
CNRD 2008-2009 - Cercle d'étude de la déportation et de la shoah
http://www.cercleshoah.org/IMG/pdf/Livret_enfants_adolescents_systeme_nazi.pdf

- Les enfants juifs de Paris arrêtés et déportés de juillet 1942 à août 1944
une carte interactive de Jean-Luc Pinol
http://clioweb.canalblog.com/tag/pinol


- Maison d’Izieu, mémorial des enfants juifs exterminés
http://www.memorializieu.eu/spip.php?article18&lang=fr


- Traqués, cachés, vivants, Des Enfants juifs en France (1940-1945)
ouvrage collectif coordonné par Danielle Bailly - L'Harmattan

C'était entre 1939 et 1945. Ils étaient des enfants, âgés de un à dix ans lorsqu'ils furent marqués comme juifs et traqués du seul fait de leur naissance. Cachés, souvent séparés de leurs parents dont certains disparurent à jamais, ils survécurent.
Un groupe d'anciens "enfants cachés" s'est constitué autour de ce projet de transmission : Danielle BAILLY (coordinatrice), Francis BAILLY, Nicole EIZNER, Philippe FOUQUEY, Rachel JEDINAK, Odette KOZUCH, Daniel KRAKOWSKI, Noël KUPERMAN, Simon MARJENBERG, Danièle MENÈS, Édith MOSKOVIC, Gaby NETCHINE-GRYNBERG, Serge NETCHINE, Arnold ROCHFELD, Nelly SCHARAPAN, Eliane SÉRAVALLE, Willy SWICZKA, Charles ZELWER.
http://www.humanite.fr/politique/rachel-leon-henri-lena-jacob-lola-addy-jean-maurice-des-enfances-volees-500823



.

Posté par clioweb à 07:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,