15 septembre 2013

Monuments historiques : l'impasse

 
- Une loi sur les patrimoines devrait en décembre 2013 prendre la suite de la loi de 1913. Une catégorie unique, la cité historique remplacerait les périmètres de protection existants.
http://www.lemonde.fr/culture/article/2013/09/13/une-cite-historique-pour-remplacer-les-systemes-de-protection-existants_3477074_3246.html


- Monuments historiques : l'Etat dans l'impasse
- Le Monde opinions, 13.09.2013
http://www.lemonde.fr/idees/article/2013/09/13/monuments-historiques-l-etat-dans-l-impasse_3477422_3232.html

La loi du 31 décembre 1913 sur les Monuments historiques a 100 ans. L'occasion de s'interroger sur la pertinence de cette législation, destinée à renforcer la réglementation qui protégeait, jusque-là, un patrimoine exclusivement limité à la période médiévale.
« Le XIXe siècle, inventeur de la notion de " Monuments historiques ", se donnait un recul de plusieurs siècles avant d'inscrire tel ou tel édifice (134 monuments en 1840). En 1913, de nouveaux critères furent établis. Plus de 8 000 édifices entrèrent alors sur la liste, soit classés, soit inscrits ». Le Louvre est classé en 1889, le jardin des Tuileries en 1914, L'Opéra Garnier attend 1923, la tour Eiffel 1964… 6 000 classements et inscriptions dans les années 1980, 7000 dans les années 1990.
Aujourd'hui, la moitié des édifices classés ou inscrits appartiennent à l'Etat ou aux communes, l'autre moitié au privé.
Et l’argent manque.
« La loi de 1913 pose désormais plus de problèmes qu'elle n'est susceptible d'en résoudre. L'abolir aggraverait sans doute le mal. Réfléchir aux critères de sélection devient en revanche un impératif  ».

- Cent ans de loi sur le patrimoine, dix ratés - Le Monde culture 13.09.2013
dix édifices français qui révèlent, chacun à ses dépens, les limites, voire les carences des mécanismes de conservation du patrimoine. Qu'il s'agisse de bâtiments anciens, industriels ou du XXe siècle, ils ont connu ou risquent de connaître la boulimie des pelleteuses, signe avant coureur d'une irréparable disparition, d'un irrémédiable oubli. A l'occasion des Journées du patrimoine et des 100 ans de la loi qui lui est attachée, voici dix ratés.
(dont les Halles de Baltard, détruites au temps de Pompidou (1971-1973).
Un seul pavillon (le numéro 8) a survécu,  il a été installé à Nogent sur Marne
http://www.lemonde.fr/culture/article/2013/09/13/loi-sur-le-patrimoine-dix-rates_3477199_3246.html

halles-baltard
vue des Halles de Baltard depuis Saint Eustache (vers 1870-1880)
https://commons.wikimedia.org/wiki/Category:Victor_Baltard


.

Posté par clioweb à 08:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,