27 mai 2012

Québec : l'impasse

 

libe-erable

Québec, La police démontée - Une de Libération, 26 mai 2012

 
Trois points de vue ce week-end sur la crise provoquée au Québec par Charest,
et sur les impasses du libéralisme autoritaire.

Nuits blanches à Montréal, Perrine Leblanc - Le Monde Opnions
http://www.lemonde.fr/ameriques/infographe/2012/05/12/printemps-erable

Grève au Québec : le pouvoir à l’ouest - Libération Rebonds
Christian Nadeau, professeur au département de philosophie de l’université de Montréal
http://www.liberation.fr/politiques/2012/05/24/greve-au-quebec-le-pouvoir-a-l-ouest_821186

78, une loi anti-étudiants - Libération Rebonds
Guillaume Bard, Estelle Dricot, Marcela Fajardo, Jean-François Lessard, professeur de philosophie et de sciences humaines à Montréal. http://www.liberation.fr/monde/2012/05/24/78-une-loi-anti-etudiants_821185

 

extraits :
Depuis plus de trois mois, le Québec vit une des pires crises sociales de son histoire. En février, le gouvernement Charest a décidé d'augmenter massivement les droits de scolarité. La somme visée est loin des chiffres imposés au Royaume-Uni, mais l'augmentation est spectaculaire.
Au départ, le gvt a annoncé qu’il ne négocierait jamais avec les étudiants. Après plus de deux mois de grève étudiante, il a enfin accepté de discuter à condition que ne soit pas abordée la question des droits de scolarité, le nœud du débat. Après moins de quarante-huit heures, ces négociations ont été rompues par le gouvernement.

Incapable de dénouer la crise universitaire et sociale, Charest a fait voter la loi 78 qui va à l’encontre des libertés d’expression, d’opinion et de manifestation et vise en fait tous les citoyens du Québec. Une clause «Henri VIII» permet à l’exécutif de modifier toute autre loi, de façon unilatérale et sans passer par le Parlement. Cette loi-matraque ne règle rien ; au contraire, elle n'a fait qu’envenimer la crise. A cette loi surprise s'ajoute depuis le 19 mai le règlement municipal P-6, qui interdit de manifester masqué dans les rues de Montréal.

La répression est brutale et aveugle... « mon père, qui ne manifestait pas, le jeudi 24 mai, mais qui, se demandant d'où venait tout ce boucan, a quitté son appartement et a marché un peu ; il est tombé dans une souricière avec quatre cent cinquante personnes. On les a arrêtés, puis relâchés » écrit Perrine Leblanc qui poursuit : « Les policiers sont fatigués, tendus, sous pression, ils sont pris en otage par une loi impossible à appliquer »

« L'Etat, par sa réponse brutale à la colère d'une génération qu'on disait perdue, sans nom, une génération mésestimée et accusée du crime d'individualisme, est responsable de l'entrée en fiction du Québec ».

Au nom de l’idéologie néo-libérale, le gouvernement veut provoquer l’endettement à vie des étudiants. La logique entrepreneuriale sert d’alibi pour tenter de démolir toute forme de solidarité et rompre avec l’héritage de la Révolution tranquille.

« La position dans laquelle un gouvernement [autiste] nous place est intenable. Comment un professeur peut-il donner un cours sur la démocratie, son histoire et sa valeur, alors qu’on lui demande d’être le complice de son déni ? Comment peut-il enseigner le concept de désobéissance civile chez Etienne de La Boétie, Henry-David Thoreau ou Hannah Arendt, alors qu’une apologie un peu trop vibrante de celui-ci peut lui coûter de 7 000 à 35 000 dollars canadiens [5 400 à 27 000 euros] d’amende ? »


.

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


22 mai 2012

Québec 2012 : le Printemps Erable

 

 

etudiants-quebec

La manifestation du 3 avril 2012 - source : Le Nouvel Obs

- Photos de Mario Jean entre le 18 mars et le 25 avril
http://www.rue89.com/2012/05/09/le-printemps-des-etudiants-quebecois-six-semaines-en-images-231963

- Mardi 22 mai : « Plusieurs dizaines de milliers de personnes ont envahi les rues du centre-ville de Montréal hier pour souligner les 100 jours du conflit étudiant, mais également pour dénoncer l'adoption par le gouvernement d'une loi spéciale qui restreint le droit de manifester ».Le Soleil 23.05.2012
Images de la manifestation du 22 maiindexées par Google images

- Mercredi 23 mai
Marée humaine à Montréal en soutien au conflit étudiant - Le Monde
Au Québec, le conflit étudiant s'étend et se radicalise
Cent jours après le début de la grève, un cortège massif a répondu, à Montréal, au vote d'une loi jugée liberticide
http://www.lemonde.fr/ameriques/article/2012/05/22/maree-humaine-a-montreal-en-soutien-au-conflit-etudiant_1705649_3222.html
http://www.lemonde.fr/ameriques/article/2012/05/23/au-quebec-le-conflit-etudiant-s-etend-et-se-radicalise_1705819_3222.html

 

- Conflit étudiant : 100 jours historiques et mouvementés.  Le Soleil

- Le printemps érable des étudiants québécois - dossier de Libération
http://www.liberation.fr/printemps-erable-quebec-2012,100159

Le Québec est paralysé depuis trois mois par une grève des étudiants. Ils dénoncent le projet du gouvernement libéral (centre-droit) de Jean Charest : augmenter de 82% les droits de scolarité pour arriver à près de 4.000 dollars par an. Au-delà, c'est le modèle libéral-autoritaire qui est contesté avec vigueur. Comme en Grande-Bretagne ou au Chili.
Le 14 mai, Line Beauchamp a démissionné. Elle était ministre de l’Education depuis août 2010.

"Au terme d'un marathon législatif de 20 heures, les parlementaires québécois ont adopté la loi spéciale 78.
La loi spéciale prévoit une suspension des cours pour casser la grève ; elle restreint le droit de manifester sans accord préalable avec la police, elle interdit tout rassemblement à moins de 50 mètres des établissements scolaires, avec de fortes amendes en cas de désobéissance. - AFP -

«Il va falloir une réponse d'exception à cette loi d'exception», réplique le porte-parole de la CLASSE, Gabriel Nadeau-Dubois. «On va la contester», promet le président de la FECQ, Léo Bureau-Blouin". source Le Soleil
La CLASSE (Coalition large de l’ASSÉ) refuse de se soumettre à cette loi répressive. La Classe est une coalition temporaire créée autour de l’ASSÉ afin de lutter contre la hausse des frais de scolarité.
http://www.bloquonslahausse.com/


- La formidable grève des étudiants québécois - Christian Laval, blog Médiapart - 17.05.2012
Aux Etats-Unis, la privatisation de l'enseignement supérieur a créé « une bombe à retardement ». La dette a quintuplé en 12 ans, elle dépasse 1000 milliars de $, soit 25 000 $ en moyenne par étudiant (Le Devoir, 14.05.2012)
http://blogs.mediapart.fr/blog/christian-laval/170512/la-formidable-greve-des-etudiants-quebecois


- Les étudiants, premières victimes. Libération 22.05.2012
Le sociologue Eric Martin dénonce la logique néolibérale du gouvernement québécois, qui veut privatiser les services publics dans tous les secteurs.
« Le gouvernement évoque le sous-financement des universités. Mais elles ne manquent pas d’argent. C’est un prétexte. Pourquoi on ne veut pas nous expliquer les raisons pour lesquelles on compte changer les structures de financement des universités ? On veut augmenter l’apport des individus et du secteur privé. C’est un projet de reconversion de la façon dont on conçoit les services publics. Les étudiants sont les premières victimes de cette «révolution culturelle», mais ils ne seront pas les derniers. Tous les autres secteurs de la société vont devoir se résoudre à payer ».
http://www.liberation.fr/monde/2012/05/22/les-etudiants-sont-les-premieres-victimes-d-une-revolution-culturelle
 

..

 

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

14 avril 2012

Archéologie des néo-libéralismes

 

audier-neo


Les habits neufs du néo-libéralisme

Les Nouveaux Chemins avec Serge Audier
l'émission au format mp3 :
http://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/10467-13.04.2012-ITEMA_20360090-0.mp3


2 ouvrages à l'origine de cette émission :
Serge Audier, Néo-libéralisme(s) : une archéologie intellectuelle, Grasset, 2012
Lecture par Alter écohttp://www.alternatives-economiques.fr/neo-liberalisme

Le colloque Lippmann : aux origines du néo-libéralisme, dir Serge Audier, Le bord de l'eau 2012
Lecture dans Libération en 2008.


[ Colloque Lippmann, Société du Mont Pélerin, Hayek, Friedman, Aron, Rougier, Allais, Salaun ...  Serge Audier s'intéresse à l'archéologie et aux avatars multiples du néo-libéralisme [désigné sur ce blog comme l'idéologie libérale-autoritaire].

Dans l'émission, il rappelle la critique faite par Foucault (la mise en compétition de toute la société, y compris au sein de l'éducation) et celle de Bourdieu (l'oubli volontaire du social par les économistes). Il conteste la vision du du néo-libéralisme comme une mouvance intellectuelle unique et unifiée. Pour lui, il s'agit d'une nébuleuse hétéroclite : à toutes les périodes, de franches oppositions ont vu le jour entre ceux qui s'en réclamaient. 

Serge Audier termine l'émission en rappelant le lien entre ces théoriciens et les milieux conservateurs (et néo-cons aux USA).
(Certains penseurs n'ont pas hésité à changer de camp : Lippman fut d'abord progressiste). ]

 

Egalement :
Les mots ont un sens - Les mots du néolibéralisme sous la forme d'un plan de métro (au format pdf)
http://clioweb.canalblog.com/tag/novlangue




Perry Anderson, Histoire et leçons du néo-libéralisme. La construction d'une voie unique, 1996
http://page2.ch/EdPage2/p2_neolib_anderson.html


Néolibéralisme et constructivisme, 
Alain CAMBIER - Faidherbe - Lille
http://culture.univ-lille1.fr/fileadmin/lna/lna58/lna58p20.pdf


Penser le néolibéralisme, par Christian Laval -
La revue des livres
http://www.revuedeslivres.fr/penser-le-neoliberalisme-par-christian-laval/


Laurent Jeanpierre, Une sociologie foucaldienne du néo-libéralisme est-elle possible ?
In Michel Foucault : sociologue ? Sociologie et sociétés, vol. xxxviii, no 2, automne 2006
http://www.cip-idf.org/IMG/doc/SociologieFoucaldienne.doc


Le « nouveau » libéralisme, par Catherine Audard
[29-04-2009] - La vie des idées
« Par définition, le libéralisme ne peut inspirer des doctrines dogmatiques et sectaires. C’est pourquoi, par exemple, le néolibéralisme de Milton Friedman, repris par les gouvernements Thatcher et Reagan, est difficilement intégrable dans le camp libéral car il bascule très vite dans le conservatisme par la forme de son argumentation, souvent sectaire et dogmatique, tout autant que par le contenu de ses idées ».
http://www.laviedesidees.fr/Le-nouveau-liberalisme.html


11.1 - Libéralisme et néo-libéralisme
11.4.2 - La novlangue
http://abel.jerome.free.fr/outils/?id=124

 
La toile de la Revue des Livres : http://www.revuedeslivres.fr/la-toile-de-la-rdl/

.

Posté par clioweb à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

19 juillet 2011

Ficher les « gens honnêtes »


- Carte nationale d'identité biométrique
La technologie à l'assaut des libertés individuelles
Place de la Toile (17/07/2011 - 2e partie, à partir de la 41e minute),
avec 
Jean-Claude Vitran, de la Ligue des Droits de l'Homme (LDH)
l'émission au format mp3 :
http://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/10465-17.07.2011-ITEMA_20297515-0.mp3

- La carte d’identité biométrique : le fichage dont Sarkozy rêvait - LDH Toulon
http://www.ldh-toulon.net/spip.php?article4540

- Vers un fichage des honnêtes Français ? - LDH Toulon
Boris Manenti, Nouvel Observateur, le 6 juillet 2011
http://www.ldh-toulon.net/spip.php?article4537

Pas encore adoptée, la carte d'identité biométrique est déjà critiquée - Le Monde - 08/07/2011 

Un fichier de 45M de « gens honnêtes » - Jean-Marc Manach, blog Bug Brother 

 - - - - - 

11 députés (sur 577) présents en séance jeudi 7 juillet de 15h à 18h45 ont adopté en première lecture la proposition de loi relative à la protection de l’identité.
Le Sénat a déjà voté le texte le 31 mai dernier. La proposition de loi vient de deux sénateurs UMP, Jean-René Lecerf (Nord) et Michel Houel (Seine-et-Marne). 

Elle vise à créer une carte comportant deux puces électroniques : une dite puce régalienne contiendra l'identité, le domicile, la taille, les empreintes digitales, la photo numérique, l'autre servira aux services dématérialisés (démarches administratives ou transactions commerciales).
L'ensemble des données sera archivé sur une base Titres Électroniques Sécurisés (TES)

Le prétexte avancé par les parlementaires UMP, ce sont l'usurpation d'identité (et la délivrance de plusieurs cartes à une même personne) et la chasse à l’immigration clandestine. 

- - - - 
.
En 2005 déjà, dans un projet de loi, l'exécutif chiraquien avait déjà tenté d'imposer INES (identité nationale électronique sécurisée), un projet Inepte, Nocif, Effrayant et Scélérat selon la LDH d'alors.
http://www.ldh-toulon.net/spip.php?article662

Les adversaires du texte notent que le passage par la proposition de loi dispense de l'avis en conseil d'état et du contrôle par la CNIL. De plus le texte voté par 6 députés ne précise aucune limite de durée dans l'archivage des données personnelles, et aucune garantie n'est donnée quant à l'accès à cette carte biométrique.

 A terme, le fichage pourrait concerner toute la population,  « Ce sera le premier fichier des gens honnêtes », résume François Pillet autre sénateur UMP.

« Que les honnêtes gens se retirent et rentrent chez eux ; je n'ai ordre de tirer que sur la canaille » aurait dit Buonaparte...

 - - - - 

Pourquoi si peu de réactions devant ces obsessions libéralo-autoritaires, où la technologie sert à détruire les libertés individuelles, alors que Safari en 1974, ou INES en 2005 avaient fait bien davantage réagir ? interrogent les journalistes.
Le fait des vacances ? Les élections de 2012 ? L'efficacité du lobbying et de la com' des industriels ? L'usure et la lassitude des défenseurs des droits de l'homme ?

Des questions très abstraites en apparence (les bases de données ne passionnent pas les foules) mais très concrètes en réalité, ajoute Patrice Lamothe (Pearltrees)

.

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

25 juin 2011

Gare à l'idéologie du nomadisme !

Gare à l'idéologie du nomadisme ! analyse de Jean -Louis Amselle, Le Monde Opinions 25/06/2011


« 
L'usage métaphorique des sociétés nomades est en vogue dans les sciences sociales et la philosophie où il revêt la forme de l'errance, du vagabondage, de l'exil, de l'esprit artiste, du flux, de la pensée ou de la raison nomade, en un mot de la nomadologie » .

« Inutile de dire que toute cette glose relève bien souvent du fantasme et du stéréotype et qu'elle n'entretient que de lointains rapports avec les sociétés nomades réelles »

Jean-Louis Amselle parcourt la généalogie d'une configuration idéologique qui est très employée depuis les années 1970…


« On peut ainsi observer une corrélation étroite entre la promotion de l'individu comme élément central et autonome des sociétés contemporaines et les besoins du capitalisme tardif en agents de production flexibles et disponibles. En transposant sur l'individu les caractéristiques de sociétés passées et/ou exotiques, et en réemployant l'anthropologie libertaire des sociétés nomades, l'idéologie néolibérale n'a pas seulement déshistoricisé les communautés de chasseurs-cueilleurs, elle leur a également emprunté, dans une optique new age, certaines de leurs pratiques. Les coachs-chamanes, la sophrologie et le " développement personnel ", par exemple, font désormais partie de la panoplie d'adjuvants accompagnant la proclamation de l'autonomie de l'individu en tant qu'entrepreneur de lui-même ».

« …Dans les sociétés de chasseurs-cueilleurs, comme les Jivaro, on s'approprie le corps de son ennemi en réduisant sa tête pour l'exhiber comme trophée ; dans notre société, c'est le capitalisme qui, en individualisant le travailleur, parvient le mieux à dévorer ses proies. Deux variantes de l'exploitation de l'homme par l'homme, en somme... »

Jean-Loup Amselle, Anthropologue

dans le même dossier, 
- Paradoxes de la mobilité, Marc Augé
Le Monde Opinions 25/06/2011 


Posté par clioweb à 07:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

13 mai 2011

RSA : Le cancer ou la gangrène ?

 

wz_libe

Libération 12 mai 2011

- Laurent Wauquiez a jeté son cocktail molotov sur BFM-TV : il a présenté le RSA comme un « cancer », celui de l’assistanat, et il a prétendu préparer trois propositions de loi pour imposer des travaux d’intérêt général à ceux qui vivent avec le seul RSA.
« Les libéraux sont ravis. Leur chef de file, Hervé Novelli, se félicite que la majorité s’engage enfin dans le combat contre les effets de « l’égalitarisme forcené engagé par les socialistes »». 

8 mai 2011 ? Curieux choix de date par un ministre des Affaires européennes qui aurait dû faire parler de lui plutôt un 9 mai. Il est vrai que le 8 mai a mauvaise presse dans une droite patronale qui a pris pour cible le programme du CNR.

- Ces «assistés» qui se sentent insultés - Libération 12/05/2011
Ils seraient le « cancer de la société ». Quatre allocataires du RSA répliquent, du fond de leur précarité, à la violente attaque de Laurent Wauquiez.
http://www.liberation.fr/societe/01012336915-ces-assistes-qui-se-sentent-insultes

- Le RSA ou le fantasme de l’« assistanat ». Ce que dénonce le ministre relève plus des préjugés que des faits. http://www.liberation.fr/societe/01012336910-le-rsa-ou-le-fantasme-de-l-assistanat

- Chacun pour soi, Paul Quinio, Libération 12/05/2011.
 http://www.liberation.fr/economie/01012336914-chacun-pour-soi

Egalement dans Libération :
- L’UMP se déchire comme elle respire
- Wauquiez s’obstine, les chiffres aussi
- RSA: Wauquiez promet de se taire

- Faut-il punir les pauvres ou les aider ?
Edito Le Mondehttp://www.lemonde.fr/idees/

- Cinq idées reçues sur l'assistanat - Le Monde - 10/05/2011
Davantage d'aides sociales en France ? des minima sociaux plus importants ? Gagner davantage en ne travaillant pas ? Des petits avantages ? Les étrangers ? 
http://www.lemonde.fr/politique/

L'argumentaire (assistanat, responsabilité) est un clônage des discours tenus outre-Manche par les zélateurs de Thatcher. Pour ces intégristes de la privatisation totale, toute mesure sociale est à bannir. Ils se déguisent en « libéraux », comme si la liberté se limitait à la latitude pour les patrons de décider du sort de leurs salariés. Ces idéologues crient d'autant plus fort qu'ils sont peu nombreux et peu écoutés ; en cas de contestation de leur credo, ils ne reculent pas devant les solutions autoritaires, peu compatibles avec l’exercice des vraies libertés.

Avec de tels idéologues, à Paris ou à Bruxelles, faut-il s'étonner du discrédit actuel de la construction européenne ? ].

.
- De fait, dans le même temps

Le système socio-fiscal français est devenu dégressif pour les plus hauts revenus - Le Monde 12/05/2011
. Les banquiers s'enrichissent, (Libération)
Même les super-riches vont profiter de de l'ISF réformé et light - Libération 10/05/2011.
Selon les chiffres du rapporteur UMP du Budget à l'Assemblée nationale, Gilles Carrez, toutes les tranches de l'Impôt sur la fortune vont profiter de l'allègement de l'ISF.
http://www.liberation.fr/economie/01012336552-meme-les-plus-riches-vont-profiter-de-la-reforme-de-l-isf

Pour Jack Dion (Marianne n° 734, 14/05/2011), l'ISF allégé, le bouclier fiscal, les bonus, les stock-options, les délocalisations sur fonds public, la défiscalisation avantageuse (cf les milliards de Total), pour une certaine droite, ces formes d'assistanat en faveur des riches et des très riches est parfaitement acceptable, alors que celui qui vient en aide aux victimes du capitalisme sauvage serait une catastrophe...
 http://clioweb.free.fr/presse/1temp/marianne/wq-assist.jpg

.

Fillon et Bachelot sont montés au créneau, et NS aurait souligné « le bilan exceptionnel du RSA ». Ces dirigeants au pouvoir seraient-ils devenus des socialistes depuis la sortie de Wauquiez ? Que ferait alors ce dernier dans un gvt si peu « thatchérien » à son goût ?
[ LW est aux Affaires européennes. Faut-il s'étonner de la panne de l'Europe quand elle est entre les mains d'intégristes de la privatisation totale et d'obsédés de la concurrence supposée pure ? ]
http://www.liberation.fr/societe/01012336741-rsa-bachelot-veut-tordre-le-coup-a-des-contre-verites

.
- Laurent Wauquiez, l’ambitieux boy-scout du gouvernement - Le Monde 11/05/2011

Qui est ce ministre qui a réussi à diviser la droite en montrant du doigt les "assistés" du RSA ? 
http://www.liberation.fr/politiques/01012336696-laurent-wauquiez-l-ambitieux-boy-scout-du-gouvernement

http://fr.wikipedia.org/wiki/Laurent_Wauquiez

. «  Normalien, énarque, major de l'agrégation d'histoire, M. Wauquiez, 36 ans, a longtemps cultivé, en héritier de Jacques Barrot, dont il a récupéré la circonscription en Haute-Loire, une image de modéré. D'abord du premier cercle de Nicolas Sarkozy, au début de son mandat, lorsqu'il était membre du G7 des ministres que consultait le président, son étoile a pâli. Son problème, c'est qu'il a peur de ne pas être sur la photo », ajoute un autre ministre.  Wauqiez : 3615 J'existe titre Laurence Dequay dans Marianne.

« Un ministre qui veut déposer une proposition de loi, c'est du jamais-vu », ironise un ministre selon Libération. Surtout lorsque cette proposition n'a aucune chance d'être inscrite à l'ordre du jour du Parlement avant la fin de l'année, accréditant l'idée qu'il n'a voulu faire qu'un coup.

- La droite redécouvre sa fibre sociale - claironnait L'Express le 20 avril 2010, autant dire trois siècles à l'échelle de la droite française (celle des catholiques intégristes ou des idéologues thatchériens) et des ambitieux de second rang.
http://www.lexpress.fr/actualite/politique/

- La « droite sociale » mal nommée - La Voix du Nord, 11/05/2011
http://www.lavoixdunord.fr/2011/05/11/

.
- Le cancer de l'assistanat ou la gangrène du Front ? interroge un titre du Canard enchaîné qui questionne le rôle des conseillers extrémistes du Château, selon lesquels « la présidentielle est gagnable, à condition d'oser proposer des mesures que le FN hésite à mettre en avant » (un drône téléguidé depuis l'Elysée ?)

Un dessin de Pétillon fait dire à un conseiller de NS : 
« Attaquer le RSA ... et racheter l'ancien siège du FN  … pour en faire le QG de campagne..."

 - La main de Sarkozy derrière l'offensive sur le RSA ?
Même raisonnement pour Le Post 11/05/2011, qui laisse entendre qu'il existerait au moins un double discours au Château.

- La polémique déclenchée par Laurent Wauquiez trouve, sans grande surprise, un écho dans l'opinion. Le Figaro a payé OpinionWay pour le dire via un sondage de plus. La démagogie semble rentable en 2011. Qu'en sera-t-il en 2012 ? 
http://www.lemonde.fr/politique/

wq_mariannesource : Marianne n° 734, 14/05/2011

 

 

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

13 mars 2011

La Loppsi 2 censurée

- Les Sages infligent une correction à Nicolas Sarkozy
Alors que la droite modérée hausse le ton pour dénoncer la surenchère avec le FN, le Conseil constitutionnel a sévèrement censuré la dernière loi sécuritaire, Loppsi 2.
http://www.liberation.fr/politiques/

- Le Conseil Constitutionnel valide le blocage du Net
Le CC a censuré divers articles du projet de loi sécuritaire, mais pas celui autorisant le blocage de sites sans intervention du juge.
http://www.ecrans.fr/Loppsi-2-le-Conseil,12222.html

 

Posté par clioweb à 09:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

30 mars 2010

Vendre à la découpe, suite

Comment vendre à la découpe le service public,
De l’Etat-providence à l’Etat manager,
l'article de Laurent Bonelli et Willy Pelletier est enfin en ligne sur le site du Monde diplomatique.

Les auteurs analysent les formes du démantèlement des services publics conduit par des noblesses d’Etat qui s’en font gloire. Mais selon eux, l’efficacité de cette privatisation (baptisée "modernisation") tient surtout à un paradoxe : les salariés qui subissent cette politique n'ont d'autre choix que de s'accommoder, d'y participer et de la mettre en œuvre à tout instant.
Si vous manquez de temps, lire cette synthèse 

 
Que faire face à cette découpe planifiée ?

09 janvier 2010

Vendre à la découpe

Au départ, une expérience vécue récente : pour joindre EDF, pas simple de trouver le bon numéro et d'appeler au bon moment. Qui a imaginé les options proposées à celui qui téléphone ?

Il y aurait une vraie étude de cas à faire mener, sur la manière dont la technique des centres d'appel a été utilisée par plusieurs grandes entreprises privatisées pour faire la chasse aux emplois, pour démolir la connaissance du terrain et le service public de proximité. Au détriment du client supposé être « le roi ».

Le centre d'appel Ouest est à Bordeaux, pas encore en Mauritanie.
Les salariés en sont-ils recrutés sur leur maîtrise d'une " géo nomenclature " (Pontivy ? St Cyprin sur Dourdou ?) ou bien sur leur dextérité dans le maniement du GPS, de Google Maps et de Google Earth ?

Le hasard a fait intervenir un ancien élève croisé au collège, qui a été formé et a travaillé toute sa vie dans un service public, et qui, à qq mois de la retraite, doit subir les dégâts de la privatisation et a dû se mettre à la gestion informatisée à distance.

En somme, le syndrome FT appliqué à EDF (à ne pas confondre avec ERDF), une combinaison de privatisation, de gestion comptable, de technique mis au service du rendement maxi pour les actionnaires.

Cette expérience rejoint parfaitement le contenu de l'article « Comment vendre à la découpe le service public »
dans Le Monde diplomatique de décembre 2009.
L'analyse de Laurent Bonelli et Willy Pelletier traite de la combinaison du libéralisme économique et de la gestion autoritaire par un Etat thatchérien. Les auteurs soulignent « l'accommodement » des salariés à leur « brutalisation » par les « noblesses d'Etat...
L'article attend sa mise en ligne.
http://clioweb.free.fr/debats/decoupe-public.htm