07 août 2012

Le Mans : Où est passé le temps ?



Où est passé le temps ?
France-Culture diffuse en août le dimanche les débats du Forum Le Monde Le Mans 2012
http://www.franceculture.fr/emission-forum-le-monde-le-mans

29 juillet - Leçon inaugurale de François Julien, philosophe et sinologue
mp3 : http://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/12538-29.07.2012-ITEMA_20388568-0.mp3
5 août - La fuite du temps
12 août - Métamorphoses de l'espace-temps
19 août - Les rythmes de l'art
26 août - Vous avez dit "accélération" ?


Dimanche 5 août : La fuite du temps
Nadine Vivier, historienne
Jean-Marc Lévy-Leblond, physicien
Olivier Bomsel, économiste
fichier mp3 : http://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/12538-05.08.2012-ITEMA_20389811-0.mp3

Nadine Vivier évoque la demande d'un temps arithmétique et la diffusion des horloges et des montres dans la 1ere moitié du XIXe. Japy créé une manufacture de montres en 1772. Vers 1860, une montre en argent coûte 40 F,
l'équivalent de 20 jours de travail ; c'est encore un luxe pour un ouvrier.


JM Lévy-Leblond admet l'accélération de la diffusion des innovations.
Il rappelle qu'il a fallu plusieurs siècles pour acclimater la lecture silencieuse
(ou passer de Gutenberg à Jules Ferry ou à l'édition du livre de poche)
Les usages inattendus l'emportent souvent : cf le téléphone, l'automobile

Il insiste aussi sur les allers et retours (cf le retour des tramways en ville)
et fait la distinction entre une découverte, son accueil par les scientifiques et son assimilation culturelle par l'ensemble de la société (cf le cas de la compréhension de la relativité).
Il termine par la nécessité de l'usage du pluriel, et des échelles de temps, variables d'une personne à une autre.


A suivre :

12 août - Métamorphoses de l’espace-temps
9h30 : Françoise Balibar, physicienne
10h00 : Michel Lussault, géographe
10h30 : Pascal Michon, philosophe et historien

19 août - Les rythmes de l’art
15h00 : Marielle Macé, spécialiste des études littéraires
15h30 : Nicolas Donin, musicologue
16h00 : Pierre-Jean Vazel, entraîneur de sprint.
16h30 : Enki Bilal, dessinateur et réalisateur

26 août - Vous avez dit «accélération»?
9h30 : Gilles Finchelstein, essayiste, directeur de la fondation Jean Jaurès
10h00 : Laurent Jeanpierre, sociologue
10h30 : Elie During, philosophe
11h00 : Dork Zabunyan, philosophe

Le temps retrouvé
15h00 : Catherine Malabou, philosophe
15h30 : Raphaël Enthoven, philosophe
16h00 : Clément Rosset, philosophe

http://forumlemondelemans.univ-lemans.fr/_resources/pdf/programme_2011.pdf
http://forumlemondelemans.univ-lemans.fr/fr/index.html


Choix d'émissions de l'été 2012 :

http://clioweb.free.fr/radio/fc-ete2012.htm
.

 

Posté par clioweb à 07:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


27 avril 2012

2012 - P1 - Géo d'un vote - 4

 

-

- Cartes à 4 échelles, Espaces et Sociétés, Université du Maine,
... France, Grand Ouest, Pays de Loire, Sarthe

ESO-2012-P1
http://eso-gregum.univ-lemans.fr/spip.php?article178#4


.
- Géographie électorale - 22.04.2012
Après Jacques Lévy (Le Monde, Planète Terre), d'autres lectures citées par Sylvain Kahn


Annie Collovald : « La zone périurbaine n’est pas homogène »

La corrélation entre vote et territoire ne peut pas tout expliquer.
http://www.regards.fr/societe/annie-collovald-la-zone


- Frédéric Sawicki,
professeur de sciences politiques à Paris 1 - Médiapart  24.01.2012

L’analyse en vogue au PS, s’agissant du vote FN, affirme qu’il faut s’intéresser en priorité aux zones péri-urbaines, où Marine Le Pen réalise ses meilleurs scores et prétend se préoccuper des “petits blancs”. Qu’en pensez-vous ?

Que le constat est faux. Il n’y a pas d’un côté les petits blancs des périphéries qui votent à droite, et les classes populaires d’origine immigrée qui votent à gauche. Beaucoup d’ouvriers vivent aujourd’hui à la campagne. La figure de l’ouvrier d’industrie vivant dans la périphérie des grandes villes n’existe quasiment plus. La métallurgie et la plasturgie sont souvent à la campagne, et il y a aussi parmi eux beaucoup de Français d’origine immigrée. Dans le Gard, on trouve beaucoup d’ouvriers horticoles d’origine immigrée.

La désespérance dans ces zones est surtout liée à la désertion de services publics, au coût du transport, aux écoles qui ferment. Quand vous dites “petit blanc”, ça sous-entend que ces gens-là auraient peur des étrangers, et qu’il faudrait donc avoir un discours de fermeté pour les séduire. Mais je pense qu’ils considèrent, avant tout être les oubliés de la République, et que leurs impôts vont en priorité aux grandes villes, pour assister les plus pauvres.

Les enquêtes sur le milieu périurbain montrent qu’il reste un électorat de gauche, parce qu’on n’est pas simplement déterminé par son lieu d’habitation, mais aussi par son histoire familiale, son attachement à l’école publique, son attachement à des valeurs de gauche...


- La géographie du FN, une carte aux contours de plus en plus nets
Béatrice Giblin, Libération Rebonds
(à venir en ligne vendredi 27.04)

Le Gard, Marseille, la Picardie,
Sauf en Ile-de-France, où les scores de MLP sont en recul ou stables, les zones de force restent les mêmes : les régions du Midi méditerranéen, Rhône-Alpes, le Nord et l’Est (Nord-Pas-de-Calais, Picardie, Champagne-Ardenne, Alsace-Lorraine) ...
Elle progresse dans l'Ouest plutôt rural où le retrait de l'Etat génère un sentiment d'abandon.

« C’est ce même sentiment de menace et d’abandon que l’on retrouve dans le vote d’extrême droite de nombre pays européens. La faible croissance économique … suscite l’inquiétude d’un déclassement plus ou moins proche … Il est plus que temps de reparler de l’Europe comme d’un grand projet géopolitique audacieux ».


- Christophe Guilluy :
«Au fond, la gauche pense que les électeurs du FN sont stupides» - Slate 27 avril 2012

Géographe, consultant pour des collectivités, Christophe Guilluy s’est concentré depuis quinze ans sur la description d’une France périphérique, espace de fragilité sociale situé au-delà des grandes métropoles françaises et de leurs banlieues immédiates.
Il a publié Fractures françaises 2011 et 
L’Atlas des nouvelles fractures sociales en France en 2004 (avec Christophe Noyé)


- «
Insécurité culturelle » et « insécurité identitaire ».
A lire sur le site de l'émission Planète Terre

Les Français voteraient selon leur appartenance dite ethnique.
Sylvain Kahn questionne de vraies fausses évidences employées sans définition préalable et sans précaution par des journalistes ou des sociologues.Selon lui, « ces notions font davantage appel à la peur ou à l’instinct qu’à la réflexion », l’auditeur électeur devant peut-être, « à son corps défendant, se sentir responsable de la montée du FN ».


.

Posté par clioweb à 07:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,