24 octobre 2016

Doit-on tout au Moyen-Age ?

 

Doit-on tout au Moyen-Age ?
Isabelle Catteddu et Joelle Burnouf

Carbone 14, le magazine de l'archéologie 15.10.2016
enregistré en public, à la Cité des sciences. Le son est donc moins confortable qu'en studio
http://www.franceculture.fr/emissions/carbone-14-le-magazine-de-larcheologie


Invasions ou migrations ?
les rois fainéants ?
la naissance du village
une révolution industrielle ?
l'invention du réseau urbain de l'Europe
des aménageurs avisés ?
château-fort (castrum), le mot du XIXe, l'édifice isolé et l'espace des élites
Clovis, Jeanne d'Arc et le roman national

voir aussi Idées reçues démontées par l'INRAP
par ex, les seigneurs vivaient dans des châteaux-forts
L'agriculture n'était pas rentable
Le peuple vivait dans des cabanes
La population se refugiait sur les hauteurs
Les gens étaient sales
Les enfants étaient mal aimés
http://www.inrap.fr/magazine/Idees-recues-sur-le-Moyen-Age/Accueil


Les archéologues étudient les traces de la situation à un moment donné.
Ils voient des états et ils s'efforcent de restituer des processus.
Les fouilles récentes ont mis en évidence un Moyen-Age dynamique,
avec notamment une place importante pour les constructions en matériaux périssables.


Isabelle Catteddu cite Jacques Le Goff, Pour un autre Moyen-Age, Gallimard 1977 :
feuilleter
http://www.gallimard.fr/Catalogue/GALLIMARD/Tel/Pour-un-autre-Moyen-Age
intro en pdf
http://ec56229aec51f1baff1d-185c3068e22352c56024573e929788ff.ssl.cf1.rackcdn.com/attachments/original/7/1/3/002620713.pdf

« Or la longue durée pertinente de notre histoire pour nous en tant qu'hommes de métier et hommes vivant dans le flux de l'histoire me paraît ce long Moyen Age qui a duré depuis le IIe ou IIIe siècle de notre ère pour mourir lentement sous les coups de la révolution industrielle - des révolutions industrielles - entre le XIXe siècle et nos jours. Ce long Moyen Age, c'est l'histoire de la société préindustrielle. En amont c'est une autre histoire, en aval c'est une histoire - la contemporaine - à faire, ou mieux à inventer, quant aux méthodes.

Ce long Moyen Age est pour moi le contraire du hiatus qu'ont vu les humanistes de la Renaissance et, sauf rares exceptions, les hommes des Lumières.
C'est le moment de la création de la société moderne, d'une civilisation moribonde ou morte sous ses formes paysannes traditionnelles, mais vivante par ce qu'elle a créé d'essentiel dans nos structures sociales et mentales. Elle a créé la ville, la nation, l'État, l'université, le moulin et la machine, l'heure et la montre, le livre, la fourchette, le linge, la personne, la conscience et finalement la révolution.  

Entre le néolithique et les révolutions industrielles et politiques des deux derniers siècles elle est au moins pour les sociétés occidentales non un creux ni un pont mais une grande poussée créatrice coupée de crises, nuancée de décalages selon les régions, les catégories sociales, les secteurs d'activité, diversifiée dans ses processus.

Ne nous attardons pas aux jeux dérisoires d'une légende dorée du Moyen Age à substituer à la légende noire des siècles passés. Ce n'est pas cela un autre Moyen Age.
Un autre Moyen Age c'est - dans l'effort de l'historien - un Moyen Age total qui s'élabore aussi bien à partir des sources littéraires, archéologiques, artistiques, juridiques qu'avec les seuls documents naguère concédés aux médiévistes « purs ».
C'est un Moyen Age long, je le répète, dont tous les aspects se structurent en un système qui, pour l'essentiel, fonctionne du Bas-Empire romain à la révolution industrielle des XV-XIXe siècles. C'est un Moyen Age profond que le recours aux méthodes ethnologiques permet d'atteindre dans ses habitudes journalières, ses croyances, ses comportements, ses mentalités.
C'est la période qui nous permet le mieux de nous saisir dans nos racines et nos ruptures, dans notre modernité effarée, dans notre besoin de comprendre le changement, la transformation qui est le fonds de l'histoire en tant que science et en tant qu'expérience vécue. C'est la distance de la mémoire constituante le temps des grands-parents.

Je crois que la maîtrise du passé que seul réalise l'historien de métier est aussi essentielle à nos contemporains que la maîtrise de la matière que leur offre le physicien ou la maîtrise de la vie que leur propose le biologiste. Et le Moyen Age - que je serai le dernier à détacher de la continuité historique où nous baignons et qu'il nous faut saisir dans sa longue durée qui n'implique pas la croyance à l'évolutionnisme - est ce passé primordial où notre identité collective, quête angoissée des sociétés actuelles, a acquis certaines caractéristiques essentielles »


.

Posté par clioweb à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


02 décembre 2014

Le Saint Louis de Jacques Le Goff (3/3)

 

jlg-stlouis                        jlg-stlouis-uk

Jacques Le Goff, Saint Louis, Gallimard 1996
CR Jean-Claude Schmidt, Libération 01.02.1996
http://www.liberation.fr/livres/1996/02/01/le-moi-de-saint-louis

Le récit linéaire de la vie du roi forme la première partie. La contextualisation thématique de son règne est la troisième. La partie centrale décrit la construction de la figure de Saint Louis dans les récits de son temps, elle fait de la mémoire du roi un objet d'histoire. Le Monde des livres

Feuilleter 20 pages de l'édition de poche

Extraits d'entretiens avec Jacques Le Goff sur France-inter
un roi enfant, Blanche de Castille,
Louis IX est trop chrétien pour prétendre être un saint, mais il a voulu incarner le roi chrétien idéal.
Son retour de captivité en Egypte est un triomphe : la mode n'est plus au christ roi, victorieux de la mort, mais à l'homme souffrant de la passion.
D'où  l'importance de l'acquisition de la courinne d'épines, et la construction de la Sainte Chapelle

Après sa mort en 1270, Charles d'Anjou voudrait récupérer le corps. Celui-ci est dépecé et mettra 9 mois à rejoindre St Denis.
Autour du roi, des lobbies veulent en faire un saint à leur image. Un roi mendiant pour les dominicains et les franciscains, un roi dynastique et national pour les bénédictins de St Denis. Les récits reprennent des traditions antérieures (Charlemagne, Robert le Pieux). Ces sources ne trompent-elles pas l'historien sur la réalité du personnage ?


CR Alain Saint-Denis, Revue belge de philologie et d'histoire, 1997
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/rbph_0035-0818_1997_num_75_4_4222_t1_1179_0000_2

Jean-Philippe Genet, Saint Louis : le roi politique, Médiévales, N°34, 1998
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/medi_0751-2708_1998_num_17_34_1410

Le temps de Saint Louis - Joinville ou l'affectivité de l'historien
Entretien avec Jacques Le Goff, Laurence Moulinier et Odile Redon, Médiévales 34, 1998
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/medi_0751-2708_1998_num_17_34_1416

Q. - Et après Saint Louis ?
R. - Je ne referai pas une aussi grosse étude ; à mon âge ce serait de la folie ...
[Mais il a en 1998 le projet d'écrire ] sur Gervais de Tilbury...
« On sait très peu de sa vie mais, à travers sa vie, je devine un certain nombre de choses »
Gervais de Tilbury, Le Livre des merveilles, divertissement pour un empereur (troisième partie), traduit et commenté par Annie Duchesne (avec une préface de Jacques Le Goff ;
Paris : Les Belles Lettres, 1992 ; in-8°, XX-197 pages [La Roue à livres]).
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/bec_0373-6237_1993_num_151_1_450690_t1_0241_0000_002


Christopher Lucken. L'Évangile du roi : Joinville, témoin et auteur de la Vie de Saint Louis.
Annales. HSS 2001
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/ahess_0395-2649_2001_num_56_2_279956

Jacques Le Goff. Mon ami le saint roi : Joinville et Saint Louis (réponse).
Annales. HSS 2001
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/ahess_0395-2649_2001_num_56_2_279957


Patick Boucheron, L’histoire rebelle : portrait de Jacques Le Goff, RDV Blois 2014


Ouvrages de Jacques Le Goff - dont publiés par Gallimard

jlg-publications


 

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

10 juillet 2014

Lundis de l'histoire, clap de fin ?

 

Les Lundis de l'Histoire : CLAP DE FIN ? Lettre de L'Histoire 09.07.02014
http://newsletters.histoire.presse.fr/lettre/


L'émission "Les Lundis de l'histoire" s'arrête,
quarante-huit ans après leur création par le producteur de radio Pierre Sipriot en 1966.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Lundis_de_l'Histoire

Le 23 juin, Roger Chartier, Michelle Perrot et Philippe Levillain, historiens et producteurs de l'émission
ont accueilli les médiévistes Patrick Boucheron et Jean-Claude Schmitt
pour un nouvel hommage à Jacques Le Goff, le médiéviste récemment disparu.

« Il est triste de voir ainsi disparaître cette émission récompensée en 1985 par le prix Diderot-Universalis. 
Véritable espace de dialogue, "Les Lundis de l'histoire" proposait, durant une heure, des discussions passionnantes
avec un ou plusieurs invités – universitaires français ou étrangers – en leur permettant de présenter leur travail
ainsi que l'intérêt historiographique de leurs ouvrages » ajoute L'Histoire.


.

 


Posté par clioweb à 08:20 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

09 avril 2014

Hommages à Jacques Le Goff

 

Dans l'émission La Grande Table du 02.04.2014,
Jean-Claude Schmitt et Patrick Boucheron ont rendu hommage à Jacques Le Goff
http://www.franceculture.fr/emission-la-grande-table-2eme-partie-0


A Voix Nue rediffuse à partir du 07.04.2014
une série d'entretiens menés en janvier 2004 par E Laurentin avec Jacques Le Goff et  Jean-Pierre Vernant
http://www.franceculture.fr/emission-a-voix-nue-0

Transcription par Taos Aït Si Slimane : http://www.fabriquedesens.net/A-voix-nue-Jean-Pierre-Vernant-et

Ecouter l’hommage rendu à leurs maîtres, Meyerson et Gernet pour Vernant, Marc Bloch et Maurice Lombard pour Le Goff,
Levi-Strauss et Dumezil pour les deux.


Le Goff rappelle la distance prise avec la Sorbonne des années 45-50 qui était plutôt réfrigérante,

et le rôle joué par le CNRS et par la Veme section.
« après la Libération, les chemins étaient ouverts… il y avait des « gens ouverts, généreux, d’accès très facile »
« des gens comme Jamati étaient des types épatants pour qui l’essentiel de la recherche était d’aider les chercheurs, de leur faciliter le boulot, de leur donner les moyens et pas de gérer l’énorme machine bureaucratisée ».

Dans la seconde, ils évoquent les débats entre Levi-Strauss et Braudel sur le temps et les temporalités.
Temps long/temps courts, opposition entre (sociétés froides qui refusent tout changement / sociétés chaudes qui font le choix du changement)
cf. ce que dit Le Goff sur les sociétés coloniales, où certains voulaient déjà donner l’image d’un arrêt de l’histoire !

-
Jacques Le Goff nous a quittés.
L'hommage de l'éditeur André Versaille : J'ai envie de parler de lui. Non pour m'étendre sur son œuvre qui a nourri tous ceux que l'Histoire passionne (d'autres que moi viennent de le faire dans la presse), mais pour parler de l'homme que j'ai eu la chance de connaître et d'éditer... (source NM)
la suite sur le site http://m.actualitte.com/n/49362


rappel : sur le site de l'EHESS, l
a liste de ses publications avant 1997

.

Posté par clioweb à 08:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

01 avril 2014

Jacques Le Goff (1924-2014)

 

legoff

Jacques Le Goff est mort mardi 1er avril à Paris, à l'âge de 90 ans.
Jacques Le Goff, Une vie pour l'histoire - La Découverte 2010

Hier, France-Culture diffusait un Lundi de l'Histoire sur Sienne 1338,
avec Patrick Boucheron, l’auteur, et Jean-Claude Schmitt
http://www.franceculture.fr/emission-les-lundis-de-l-histoire-la-peur-au-moyen-age-2014-03-31


Dans la nécrologie du Monde, Ph-J Catinchi cite : 
Marchands et banquiers du Moyen Age (QSJ, 1956)
Les Intellectuels au Moyen Age (Petite Planète, 1957).
Le manuel de 4e
La Civilisation de l'Occident médiéval (Arthaud)
Son "inclassable" Saint Louis (1996)
Son "chef-d'œuvre" La Naissance du purgatoire (Gallimard, 1981)
Il mentionne les très nombreux articles regroupés en recueils :
Pour un autre Moyen Age (1977), L'Imaginaire médiéval (1985), Histoire et mémoire (1988) 

Sur le site de l'EHESS, la liste de ses publications avant 1997


Jacques Le Goff est devenu directeur d'étude à la VIe section (anthropologie historique de l'Occident médiéval) en 1962. « Il ne lui aura manqué qu'une place à l'Institut ou une chaire au Collège de France ».

« La profonde humanité de l'homme, sa cordiale disponibilité quand bien même les problèmes de santé le retenaient chez lui, sa bienveillance souriante ont donné à cet ogre historien une bonhomie hors norme ».

Le Monde : http://www.lemonde.fr/disparitions/article/2014/04/01/jacques-le-goff-mort-d-un-ogre-historien_4393772_3382.html
Libération
: http://www.liberation.fr/culture/2003/11/19/monument-historique_452342
Le Figaro : http://www.lefigaro.fr/culture/2014/04/01/03004-20140401ARTFIG00187-jacques-le-goff-mort-de-l-ogre-de-l-histoire.php


08.04.2014 :
Hommage dans l'émission La Grande Table du 02.04.2014,
avec Jean-Claude Schmitt et Patrick Boucheron
http://www.franceculture.fr/emission-la-grande-table-2eme-partie-0

A Voix Nue rediffuse à partir du 07.04.2014 une série d'entretiens d'E Laurentin avec Jacques Le Goff
http://www.franceculture.fr/emission-a-voix-nue-0



legoff-histoire4
source Ebay - clic droit pour agrandir

.

.

Posté par clioweb à 18:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

26 avril 2013

Le Saint Louis en poche

 

Transfiguration de Saint Louis - Le Monde des Livres, 26.04.2013

Histoire d'un livre. Jacques Le Goff voulait repousser les limites de la biographie. Sa vie du roi, parue en 1996, est devenue une réflexion sur le travail d'historien. Le livre sort aujourd'hui en poche

Le récit linéaire de la vie du roi forme la première partie. La contextualisation thématique de son règne est la troisième. La partie centrale décrit la construction de la figure de Saint Louis dans les récits de son temps, elle fait de la mémoire du roi un objet d'histoire.

Saint Louis, de Jacques Le Goff,  Folio Histoire, 1 280 p., 14,50 €.
http://www.lemonde.fr/livres/article/2013/04/26/transfiguration-de-saint-louis_3166017_3260.html

Posté par clioweb à 09:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,