31 juillet 2012

Trouver la juste distance, suite

 

A lire, en ligne et gratuitement,
sur le blog Espaces réflexifs,
une analyse en 8 temps de Benoît Kermoal
sur les relations entre le métier d'historien et l'engagement militant :


- Comment trouver la bonne distance ?
... http://reflexivites.hypotheses.org/2610
- Lucien Febvre : “Cette connaissance intime du sujet”
- Georges Lefranc : entre histoire, socialisme et résilience
- Ernest Labrousse ou comment entrer dans le «for extérieur» de l’historien
- Premiers fragments d’une histoire réflexive
- Au rayon de l’intime: paroles et écrits de militant-e-s
- «Les aventures personnelles que le souvenir nous retrace»:
    Canguilhem, Ricoeur, l’histoire et l’engagement
- « Revenant d’Éragny, avec toujours cette violente émotion»: ma part de réflexivité
....http://reflexivites.hypotheses.org/2770


En quoi la personnalité de l'historien pèse-t-elle sur son métier et sur son oeuvre ?
(A côté des engagements idéologiques, politiques ou sociaux, il faudrait prendre en compte aussi son tempérament, son milieu culturel d'origine, son parcours d'étude (littéraire ou scientifique ?), son talent d'écrivain, ses rencontres, les réseaux sociaux auxquels il participe, son ambition,  ...)

Le début de la série a été présentée ici le 11 juillet


.

 

Posté par clioweb à 07:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,