12 novembre 2013

Le FN est-il d'extrême droite ?



Le Front national est il d’extrême droite ? - RDV de Blois 2013.
Débat d’actualité organisé par le journal Le Monde (Gérard Courtois), avec Alexandre Dezé, Sylvain Crépon, Caroline Fourest, Nonna Mayer.
Un cadre local du FN essaie pendant 20 minutes de rendre le débat inaudible.

Le fichier peut être sauvegardé en mp3 et être écouté en différé (clic droit pour sauvegarder le fichier)
Le fichier audio des RDV ne semble plus en ligne.
http://www.rdv-histoire.com/IMG/mp3/11-10_-_16h_-_17h30_-_le_front_national_est_il_d_extreme_droite.mp3

Mais l'indispensable Internet Archive en a sauvegardé une copie
Le fichier audio des RDV ne semble plus en ligne.
http://www.rdv-histoire.com/IMG/mp3/11-10_-_16h_-_17h30_-_le_front_national_est_il_d_extreme_droite.mp3

Mais l'indispensable Internet Archive en a sauvegardé une copie
http://web.archive.org/web/20150908060122/http://www.rdv-histoire.com/IMG/mp3/

 

Sur le web, voir aussi la page du blog l'aiguillon
http://laiguillonblog.wordpress.com/2013/10/16/blois-2013-fn-liberte-debat-cherchez-lintrus/

 
Vers la 34eme minute : Sylvain Crépon, Enquête au coeur du nouveau Front national
http://www.marianne.net/l-arene-nue/Plongee-au-coeur-du-nouveau-FN-Sylvain-Crepon-enquete_a22.html
http://www.u-paris10.fr/outils/sylvain-crepon-dans-les-medias-faut-il-rediaboliser-le-front-national--389316.kjsp

Le FN n'a jamais rompu avec ses racines d'extrême droite.
Les discours et les mots changent, mais le programme n'a pas bougé.

Depuis une génération, le FN essaie de faire oublier les choix politiques de ceux qui l'ont précédé à l'extrême-droite :
la xénophobie et l'antisémitisme des ligues des années 1930,
le culte du chef,
la collaboration avec l'occupant nazi pendant la 2GM,
l'engagement contre l'indépendance de l'Algérie...
Il a aussi été marqué par l'anticommunisme au temps de la guerre froide (cf l'usage du mot "liberté" chez des ennemis viscéraux de 1789 et de la Révolution).

Au début des années 1990, le FN a changé les mots et la sémantique en suivant le GRECE et la nouvelle droite. Il a arrêté de parler de racisme au sens biologique, il l'a remplacé ce terme par celui de culture. Il a évité de continuer à parler de hiérarchie entre les populations, mais il a défendu la nécessité de préserver les différences entre les cultures (différentialisme culturel).
A la source de ces discours viscéralement hostiles à l'égalité (celle de 1789), on trouve l'obsession de la pureté et la phobie du métissage. Pour l'extrême droite, tout homme est déterminé par ses origines, pas par ses choix personnels.

Sur le plan de l'économie, le FN a aussi adopté les discours ultralibéraux de Reagan et de Thatcher (la logique patronale)  avant d'envisager de donner plus de rôle social à l'Etat.

Le FN a aussi tenté de capter le combat en faveur de la laïcité (la liberté de conscience et la séparation des églises et de l'Etat).
Caroline Fourest y voit une tromperie. La laïcité du FN est présentée comme un cadeau du catholicisme en 1905 : c'est oublier que les députés qui ont voté la loi de séparation ont été excommuniés. Ce qui compte pour le FN, c'est de pouvoir mettre en avant les racines chrétiennes qui lui servent à combattre l'islam.


66e minute
L'électorat du FN, invariants et changements vu par Nonna Meyer, Sciences Po
http://cee.sciences-po.fr/fr/le-centre/equipe-de-recherche/60-nonna-mayer.html

de 1984 à 2013, le FN prend des électeurs dans tous partis, mais le glissement est surtout fréquent à droite de l'échiquier : plus on se revendique de droite, plus on est prêt à voter FN.
En 1984, le FN a un électorat plutôt bourgeois (cf les scores dans l'Ouest parisien). En 1988, le choix est plutôt celui des artisans et des commerçants. En 2002, les ruraux et les agriculteurs sont attirés. Les ouvriers votent, pas ceux qui sont précarisés (ils s'abstiennent de voter) mais ceux qui ont qq chose à perdre.
Le niveau d'étude reste un critère déterminant chez les électeurs : plus le niveau d'étude est élevé, moins on vote pour les candidats du FN. Les femmes ont longtemps été réticentes, aussi bien les jeunes femmes dynamiques que les plus âgées, catholiques pratiquantes. En 2012, ce sont les femmes employées dans le prolétariat des services qui ont commencé à voter FN.



LP-07-12
voir les cartes du premier tour de la Présidentielle 2012
http://clioweb.canalblog.com/archives/2012/04/23/24083134.html
.

Posté par clioweb à 08:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,