07 mars 2015

Planète-Terre : Mooc et inégalités

 

L'avenir de l'enseignement supérieur et la diffusion du savoir passent-ils par les cours en ligne gratuits, du type Coursera ?
Ces MOOCs vont-ils réellement permettre une  démocratisation mondiale de l'accès au savoir ?
Quelles pourraient en être les conséquences cachées ?
Quels sont les enjeux économiques, éthiques et pratiques liés aux MOOCs ?
Planète Terre, 04.03.2015
http://www.franceculture.fr/emission-planete-terre-les-moocs-reduisent-ils-les-inegalites-du-savoir-dans-le-monde-2015-03-04

Invité(s) :
François Taddei, directeur de recherche à l'inserm. Directeur du centre de recherches interdisciplinaires

Matthieu Cisel, docteur en sciences de l’éducation, spécialiste des MOOCs
http://blog.educpros.fr/matthieu-cisel/
http://www.latribune.fr/blogs/mooc-and-co/accueil.html

MOOC, cours en ligne : modèles économiques, où en sommes nous ?
Yves Epelboin
http://fr.slideshare.net/YvesEpelboin/mooc-cours-en-ligne-modles-conomiques-o-en-sommes-nous

Posté par clioweb à 07:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


27 janvier 2014

JF Kahn, L'horreur médiatique



Jean-François Kahn, L'horreur médiatique, Plon 2014
(après L'horreur économique, Viviane Forrester, 1996)


Marianne
publie un entretien avec l'auteur :
extraits :
Il part d'un exemple récent : tous les médias ont répété à l'envi la formule sur « Le tournant social-démocrate ». Personne n'a questionné le choix de la formule. Pourquoi un tel conformisme ?

« F. Hollande a été porte-parole du courant Delors, c'est à dire l'aile la plus modérément réformiste du PS. Pour ces social-démocrates, il n'est pas question de remettre en cause l'ordre capitaliste, juste d'utiliser la fiscalité pour tenter d'en corriger les dérives » .

Le tournant, il n'est ni social-démocrate, ni social-libéral (le président a fait silence sur la question sociale, aucun journaliste ne l'a remarqué) mais bien plutôt dans la conversion au (néo?)-libéralisme et à la logique de l'offre (cf Reagan).
Le coût du travail, cause de tous les maux ?
Cela devrait se discuter
La relance par l'offre, seule solution possible ?
Cela devrait se discuter
La réduction des dépenses publiques ?
Cela devrait faire débat.

« Regardons les choses en face : toutes les positions que F. Hollande a adoptées depuis quelques mois sont celles que la quasi-totalité des médias exigaient qu'il adoptât. Jamais on ne s'est autant plié aux exigences des médias... Ces médias vont-ils soutenir la prise de risque qu'ils appelaient de leurs voeux ? Bien sûr que non. Ils sont prêts à fusiller son promoteur au premier court-circuit ».

Faute de débat sur les enjeux réels, les médias remplacent le débat normal sur les idées par la succession des affaires et par « les hystérisations successives »  (Léonarda, Dieudonné, Gayet...) autour de petites phrases répétées en boucle. De plus, dans la logique de la peopolisation, la lumière est mise sur celui qui mène l'interview, pas sur celui qui est interrogé (en 1899, la vedette n'aurait pas été Zola, mais l'interviewer).

L'urgence, c'est de revenir au pluralisme dans les médias,
et s'intéresser enfin à ce qui fait le quotidien des habitants de ce pays.


Présentation de l'ouvrage sur le site de l'éditeur :
Impartiale la presse française ? Jean-François Kahn n'en est pas si sûr et nous le dit.
« Vous les médias ! » : derrière cette apostrophe, qui revient à identifi er tous les professionnels de l'information à une « caste » coupée de la réalité des gens, c'est le procès du système médiatique tout entier que l'opinion publique instruit. De façon de plus en plus implacable.
Injuste ? Peut-être. Mais encore convient-il de comprendre les raisons de ce dramatique divorce.
Le pire peut, en effet, en surgir.
D'ou ce livre. Terrible. Révélateur d'un univers qui devient de plus en plus fou. Uniformément fou. Un livre qui risque donc de déclencher des fureurs. Mais qui se veut une interpellation salvatrice.
Il se termine d'ailleurs par ces mots : « Une nouvelle génération devra assumer cette mission : contre l'horreur médiatique, rétablir l'honneur médiatique. Elle y parviendra. »
http://www.plon.fr/ouvrage/l-horreur-mediatique/9782259220521


kahn-horreur


.

 

Posté par clioweb à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

19 avril 2013

Lorànt Deutsch, les historiens de garde

 

- Les historiens de garde : Lorànt Deutsch, Patrick Buisson et le roman national
    William Blanc, Aurore Chéry, Christophe Naudin
William Blanc est invité dans la Fabrique 19.04.2013
http://www.franceculture.fr/emission-la-fabrique-de-l-histoire


- Les historiens de garde, c’est plus qu’un livre, c’est aussi un site qui a deux fonctions.
. prolonger le livre en proposant des sources
(certaines disent le contraire de ce qu'a lu Lorànt Deutsch)

. ouvrir sur d’autres sujets non abordés dans le livre, faute de place ou de temps.
ex : L’invention des Français, l'ouvrage de Jean-François Kahn
Herman Lindqvist en Suède
Alain-Jacques Czouz-Tornare décortique une émission de Franck Ferrand.
http://www.leshistoriensdegarde.fr/

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

23 avril 2012

2012 - P1 - Géo d'un vote - 1

 

[ Le premier tour de la présidentielle a donné des ailes aux concepteurs de logiciels et d'applications cartographiques. Certaines donnent des résultats instantanés, d'autres exigent de la patience ; il faut souvent se contenter des chiffres par départements, mais il est aussi parfois possible de gagner en précision (cantons ou communes). Le Monde s'est essayé aux anamorphoses, mais la carte se fait attendre sur le web ].

Quelques pistes connues, et d'autres croisées grâce à Jérôme Staub (twitter) :

- Avec Géoclip O3,
L'Observatoire des votes permet d'établir des cartes
à partir des chiffres publiés par le ministère de l'intérieur,
par exemple le candidat arrivé en tête au 1er tour,
et de replacer ces résultats dans la durée (1992-2012)
http://franceo3.geoclip.fr/index.php?profil=FV
http://franceo3.geoclip.fr/index.php?profil=FV#i=xd_pres2012_t1.nuance_tete_t1;l=fr;v=map12


2012-P1-Fr-cartes

Présidentielle 2012, candidat arrivé en tête au 1er tour - source Géoclip

 

normandie-2012-p1

Le cas de la Normandie (détail) - source Géoclip


.
- Voir également les cartes des quotidiens (Le Monde, Libération, Le Figaro)
et le site web
http://www.regardscitoyens.org/election-presidentielle-2012-le-live-opendata/


- Les résultats par départements : http://fr2012.election-maps.appspot.com/results/embed?hl=fr

- cartes sur Arcorama (Arc Gis), par départements :
http://www.arcorama.fr/2012/04/presidentielles-2012-les-resultats-sur_23.html

 

- La cartographie (consternante) des votes FN

LP-07-12

source La règle du jeu - http://laregledujeu.org/2012/04/23/

2012-periurb

A venir sur le site du Monde une anamorphose mettant en évidence le vote périurbain
Le vote FN apparaît en gris foncé, en périphérie des métropoles et sur une partie du pourtour méditerranéen.
(présentée sur Canal + dans La Nouvelle Edition)

En 2003, Jacques Lévy utilisait l'image des oeufs sur le plat ... pour parler de gradients d'urbanité.
.

 .

Posté par clioweb à 09:00 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

17 avril 2012

La petite fille en rétention

 

 lpfer

« Alors, Françaises, Français, puisque c'est fait en votre nom,
laissez moi vous présenter #LPFER : la petite fille en rétention  »

Maître Eolas, La petite fille en rétention
http://twitpic.com/9aj873 
https://twitter.com/#!/search/lpfer



- « La peur de l’étranger est une construction artificielle » - Libération Le Mag, 13.04.2012 -
interview du réalisateur Fernand Melgar, le réalisateur du documentaire Vol spécial

Extraits :
« En Suisse, la loi qui permet de placer en prison administrative un sans-papiers pendant dix-huit mois a été plébiscitée en 1987... Tout mon travail de documentariste consiste à montrer les conséquences pratiques de ces lois issues d’une décision populaire et qui sont appliquées sur l’ensemble du territoire helvète.

Pourquoi dix-huit mois ?
Parce que la Suisse est riche ! Un détenu coûte 350 euros par jour, un vol spécial, 120 000 euros. Ces dépenses folles pour criminaliser des innocents risquent de susciter une prise de conscience ».

Il a filmé le centre de Frambois : « La direction m’a donné l’autorisation de filmer à l’intérieur du centre, car elle est fière de réussir à faire son travail sans traitement dégradant. Je suis resté six mois en observation et nous avons tourné pendant trois mois ».

« En Europe, 350 camps détiennent 600 000 hommes, femmes et enfants par an »
http://www.liberation.fr/culture/2012/04/13/la-peur-de-letranger-est-une-construction-artificielle_811591

Vol spécial, le site du documentaire : http://www.volspecial.ch/fr/page/42-fernand-melgar


- La Fabrique des sans-papiers,
ou comment un élu du parti au pouvoir peut faire le grand écart
entre son soutien à la politique nationale actuelle d'expulsions 
et sa compassion affichée pour une victime locale.
La préfecture semble vouloir se distinguer par son zèle 
dans l'application de cette politique.  
http://clioweb.canalblog.com/archives/2012/03/29/23881359.html



- rappel : Deaths of migrants at the borders of Europe 2000-2006

ue-migrants-deaths
source : http://www.ums-riate.com/documents/EIW_territorial_evidence_23jan2008_compresse.pdf


- Europe in the world - ESPON Project 3.4.1
rapports de décembre 2007,
présentés par Sylvain Kahn dans l'émission Planète Terre (6.11.2008)
http://clioweb.free.fr/carto/europeintheworld.htm

 
.

Posté par clioweb à 07:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,


09 mars 2012

Japon - La cicatrice

 

libe-09032012


- Japon, La cicatrice
- Libération 09.03.2012

La société nippone paie la fracture
Opacité nucléaire, classe politique discréditée, la catastrophe a mis en lumière tabous et tensions.
http://www.liberation.fr/monde/01012394845-la-societe-nippone-paie-la-fracture

Un an après, les joueurs de flûte de Fukushima
http://www.liberation.fr/monde/01012394771-un-an-apres-les-joueurs-de-flute-de-fukushima


- Le Japon post-nucléaire.

. Couverture de la revue Carto n° 10,
. plus un article de Philippe Pelletier (avec une carte des partenaires commerciaux du Japon),
. et une description des richesses de la BNF en cartes anciennes du Japon

Le sommaire détaillé :
http://www.carto-presse.com/?p=1243


- Rappels :

. Le Japon quatre fois frappé, Philippe Pelletier, Echogéo, avril 2012
  http://clioweb.canalblog.com/tag/Pelletier

. Japon 11 mars 2011 -  Du cataclysme à la catastrophe, Remy Scoccimarro
  http://clioweb.canalblog.com/tag/scoccimarro

Japon : face à la catastrophe, le recours aux échelles géographiques
Les catastrophes ont changé de nature
Le Japon, trois mois après
Planète Terre, Sylvain Kahn, l'émission et le blog - http://clioweb.canalblog.com/tag/kahn

. Fukushima et ses conséquences, Sylvestre Huet, blog Sciences 2
http://sciences.blogs.liberation.fr/home/energies_nuclaire/

.

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

04 décembre 2011

La géographie selon Antoine Bailly

 

antoinebailly

source : http://www.unige.ch/ses/geo/
 site Antoine Bailly - http://www.antoinebailly.com/


La géographie selon Antoine Bailly, une géo appliquée et modélisante.

vers la 22e minute, l'écouter plaider en faveur d'une géo (durable) de la santé :
Pour lui,  le rationnement dans une gestion comptable cloisonnée et à courte vue coûte très cher et n'est absolument pas durable.
Il plaide pour une approche globale, qui tienne compte de l'ensemble des critères et pas de la seule rentabilité financière. Le géographe peut participer à une vraie rationalisation de la politique de santé, pour le bénéfice de l'ensemble de la société.

cf l'exemple de Loëche les bains dans le Valais -
in Antoine Bailly et Michel Périat, Activités de santé et développement régional : une approche médicométrique, Géocarrefour, vol. 78/3, 2003. http://geocarrefour.revues.org/2124#tocfrom1n4

L'émission au format mp3 : 
http://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/10233-30.11.2011-ITEMA_20325903-0.mp3

.
Plusieurs adresses citées dans la page du blog Globe sur le prix Vautrin-Lud :

Publications d'Antoine Bailly 
http://archive-ouverte.unige.ch/vital/access/Bibliography/Bailly,Antoine Sylvain

Antoine Bailly, Lise Bourdeau-Lepage, « Concilier désir de nature et préservation de l’environnement : vers une urbanisation durable en France » - Géographie, économie et société - 2011 (revue payante vendue 15 euros chez Cairn). 
http://www.cairn.info/article.php?ID_ARTICLE=GES_131_0027

.
Peter Haggett, Peter Gould, Paul Claval, etc... tous les géographes distingués à St Dié par le prix Vautrin-Lud.
http://www.franceculture.fr/blog-globe-2011-11-30

.

 

 

 

 

Posté par clioweb à 08:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

07 avril 2011

Les catastrophes ont changé de nature

- Fukushima et le Japon disparaissaient peu à peu dans les médias. La nature les y ramène :Un fort séisme de magnitude 7,1 s'est produit jeudi 7 avril en soirée à une quarantaine de km des côtes nord-est du Japon, une région déjà durement touchée le 11 mars. 
http://sciences.blogs.liberation.fr/

Voir Latest Earthquakes in the World - Past 7 days
Magnitude 2.5 or Greater (US) or Magnitude 4.5 or Greater in the Rest of the World 
http://earthquake.usgs.gov/earthquakes/recenteqsww/Quakes/quakes_all.html

7.1  2011/04/07 14:32:42 (UTC)   38.253  141.640 49.0 

- Quelles informations sont-elles diffusées par l'ASN au Japon sur l'état des réacteurs ? Sylvestre Huet, Sciences 2

... Ces informations sont parcellaires... pas seulement par la volonté de se concentrer sur les valeurs essentielles, mais aussi parce que certaines données importantes ne sont pas connues des techniciens et ingénieurs de la Tepco. Les capteurs de température, pression, niveau d'eau ne sont pas tous opérationnels ...

A exploiter, une carte des densités dans l'Est du Tohoku, à partir du site EMSC (European-Mediterranean Seismological Centre) - La carte sur le site Sciences 2

 

Le Japon et les risques 

Entretien de Sylvain Kahn avec Marie Augendre et Magali Reghezza, le 31 mars 2011. 

Les questions abordées :

- Comment peut-on caractériser le Tohoku, le territoire où ont eu lieu les catastrophes de mars 2011 ?

- Quels sont les différents aspects de la catastrophe industrielle dont on parle peu en ce moment ?

Pourquoi le Japon a-t-il fait le choix du nucléaire? Pourquoi installer des centrales nucléaires dans un pays affectés par 20% des séismes de la planète ? Pourquoi les implanter sur le littoral face aux risques de raz de marée ?

Pourquoi l’urbanisation, au Japon, se fait sur la façade maritime pacifique, en zone sismique et face aux risques de raz de marée?

- A quelles mesures (prévention, atténuation…) les autorités ont-elles recours en cas de catastrophe ? Quelles leçons ont été tirées des catastrophes précédentes ? Quelles leçons seront tirées de celle-ci ?

- La catastrophe du 11 mars change-t-elle votre approche du risque ? La catastrophe au Japon ouvre-t-elle de nouvelles perspectives en matière de qualification des risques ?

Jean-Pierre Dupuy propose une typologie des catastrophes (naturelle, technologique, industrielle, morale). La reprenez vous à votre compte, ou pas? Jean-Pierre Dupuy (et Günter Enders) font ils une place à la notion de résilience?

Les réponses sont à lire sur le blog Globe de Sylvain Kahn

Posté par clioweb à 18:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

24 mars 2011

Japon : Face aux catastrophes - 14


Sylvain Kahn
a beaucoup enrichi la très dense page du blog Globe consacrée aux catastrophes du Japon.


Parmi une centaine de liens vers des cartes, des articles, des pages web...
Voir notamment :

- L'excellente carte de Rémi Scoccimarro
Les effets du séisme du Tôhoku du 11 mars 2011
du cata(clysme) à la cata(strophe)
http://japgeo.free.fr/Sendai/SeismeTohoku2011.png 

scoccimarro_SeismeTohoku2011

source : Remi Scoccimarro (U Toulouse 2), Géographie du Japonhttp://japgeo.free.fr/
http://japgeo.free.fr/Sendai/SeismeTohoku2011.png

 

- Principaux séismes au Japon au XXe siècle, Philippe Pelletier, doc photo n° 8029 

jp_seismes_20
Principaux séismes au Japon au XXe siècle, Philippe Pelletier (Lyon 2), doc photo n° 8029 


- « Vivre au Japon, c’est un risque ». Libération. 15 mars 2011

- « Le Japon rural et modeste a été frappé par la catastrophe ». Philippe Pons, Le Monde, 14 mars 2011.

- Before and After the Quake and Tsunami. NYTimes. 15/03/2011 (ou ABC News Australie) 

- Tsunami / séisme : photos et vidéos de la catastrophe au Japon. Kanpai ! culture japonaise. 11 mars 2011 

- Pourquoi la centrale de Fukushima est-elle la seule défaillante ?
Michel Alberganti, En quête de science, France Culture. 22 mars 2011. 


- Impact of quake on Japan’s growth likely to be « temporary ». 
World Bank, East Asia and Pacific Economic Update, 21 mars 2011.

Posté par clioweb à 09:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

17 mars 2011

Japon : Le regard des géographes - 6

- 17/03 : Japon : face à la catastrophe, le recours aux échelles géographiques, Sylvain Kahn, blog Globe


- Le site web du japonisant Rémi Scoccimarro (Toulouse 2), l'auteur de la Doc photo 8076 sur le Japon (jt-août 2010) comporte deux textes :
Philippe Pelletier Le centre a tremblé, la province a subi
Rémi Scoccimarro, Premiers éléments d’analyse et de compréhension
http://japgeo.free.fr/  (source François Arnal)


- L’actualité japonaise est révélatrice du fonctionnement des médias.
F-Culture a intitulé son dossier « Apocalypse au Japon ». Par anticipation ? Sous l’influence de France 2 ? Pour imiter le commissaire Günther Oettingrer ? Sur le conseil d’une astrologue (tarot-numerologie, last-days…) ? Tous ces gens ont-ils pris le temps de consulter un dictionnaire ? (Vision d’une catastrophe comparable à la fin du monde, telle qu'elle est décrite dans l'Apocalypse de Jean).

On peut parfois sourire devant les casquettes et le statut attribué à certains invités : scientifique ? politicien ? idéologue ? chef d'entreprise ? responsable de communication ?

Les médias veulent occuper l’antenne 24 h sur 24, mais ils manquent d’informations fiables et renouvelées en permanence. Le durable doit céder la place à l’éphémère et au spectaculaire : il a fallu attendre ce jeudi, près d’une semaine après le séisme , pour voir Télématin s’occuper de tectonique et de subduction ! Les hélicoptères et les pompes ne sont-ils pas imaginés pour occuper les commentateurs ? Pourquoi un silence assourdissant sur les entreprises nucléaires (la Tokyo Electric Company) ? Le Japon vante ses réalisations en robots et en robotique. Pourquoi ne sont-ils pas mis davantage au service de l’industrie nucléaire ? Où sont les milliers de capteurs automatiques et les caméras de vidéosurveillance ?

[ démonstration caricaturale sur la TNT, ce jeudi : un commercial d'une entreprise fabriquant des robots (français) vient montrer sa marchandise, capable de descendre un escalier normal, pas un espace dévasté par un séisme et des explosions. Question : vous a-t-on sollicité ? Non ! Peut-être que les entreprises japonaises savent aussi faire ...] 

 
Les géographes sont absents; les médias leur préfèrent les économistes (plutôt pro-patrons) et les politologues (côté sondages). Pourtant, les géographes auraient beaucoup à dire sur les sociétés humaines face à la tectonique des plaques, sur l'Asie orientale dans la globalisation, sur l’occupation du sol au Japon (ne pas confondre le littoral pacifique du Tohoku et la Mégaloplis), sur l’implantation des réacteurs à confronter avec la répartition de la population, sur la conception et l’âge de la centrale…

La Perry-Castenada Library a mis en ligne une sélection très utile de cartes sur le Japon, anciennes ou récentes.
. http://www.lib.utexas.edu/maps/
ou bien http://www.lib.utexas.edu/maps/japan.html
dont celle-ci sur l’implantation des centrales nucléaires au Japon
http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Japan_Nuclear_power_plants_map.gif


- Franck David, qui a enseigné ses dernières années au Lycée Français de Tokyo, vante l’anticipation des risques naturels par le Japon. A lire dans les archives de la liste H-Français(une liste hébergée par H-Net à l’université du Michigan)


- « Le Japon est profondément optimiste »
Marianne publie un entretien avec Jean-Robert Pitte - Mardi 15 Mars 2011
http://www.marianne2.fr/Jean-Robert-Pitte

La nucléaire ? « il n’y a pas d’alternative » affirme le géographe -T.I.N.A disait Thatcher en son temps.

« Les Japonais disent « c’est la crise » quand ils font 5% de chômage et 3,5% de croissance ! C’est ce que j’aime dans ce pays. Les gens se remettent en cause, ils cherchent des solutions à tous leurs problèmes. C’est passionnant. La vraie grande qualité du Japon c’est d’être aux aguets des idées nouvelles et ils « japonisent » tout ce qu’ils empruntent, religion, technique, architecture, culture, politique etc. »

Le Japon de l’entre-deux guerres a-t-il seulement été « influencé par le modèle européen des grandes dictatures » ?
L’entretien en dit sans doute davantage sur l’ancien président de la Sorbonne, son tempérament et ses idées que sur celles de Japonais d’aujourd’hui.


- Philippe Pelletier (Lyon 2) était l’invité de l’émission Cultures monde, sur France Culture (mercredi 16/03)
L’émission au format mp3
J’ai pris le temps de transcrire ses quatre interventions, qui tranchent nettement avec les propos des économistes libéraux ou des politiques invités dans les médias dominants.

Vers la 3e mn
Etes-vous toujours aussi optimiste quant à la capacité des Japonais à surmonter la catastrophe ?

Je me suis peut-être mal exprimé. Je n'ai pas cherché à relativiser, mais à géographiser, ce qui n'est pas la même chose. On dit toujours « les Japonais » mais on sait très bien qu'il y a des classes sociales, avec des intérêts divergents et des antagonismes, qu'il y a des régions : ce qui se passe à Tokyo n'est pas ce qui se passe à Sendai, Tokyo, ce n'est pas le littoral et les rias de Sanriku qui ont été frappées de plein fouet par le tsunami. Donc il faut différencier les situations pour bien comprendre ce qui se passe.

Après, sur la question de l'optimisme et du pessimisme, je ne lis pas dans le marc de café. J'observe cependant un regain du catastrophisme, une idéologie dominante genre choc dénoncée par Naomi Klein. Il ne faut pas tout mélanger. Quand on met sur le même plan le bombardement d'Hiroshima, un largage humain - ou plutôt inhumain - sur une ville dans le cadre d'une guerre impérialiste, et la vague du tsunami, je ne peux pas être d'accord : ce sont deux choses très différentes, même s'il y a des morts dans les deux cas.


Vers la 11e mn
Comment voyez-vous la place de l'armée et le sentiment nationaliste au Japon ?

La catastrophe nucléaire est une catastrophe technologique, humaine, qui résulte de choix politiques et économiques en amont, c'est un enjeu énorme et j'ai peur que nous soyons dans une logique dominante, alors qu'en réalité on est à un tournant absolument incroyable aussi bien au Japon que dans le reste du monde. C'est à dire : va-t-on continuer comme cela, à prendre des risques aussi inconsidérément ? La centrale nucléaire était toute pourrie, cela fait un an que l'on demandait sa fermeture, la maintenir sur une zone sismique, il y a de quoi se poser des questions. On peut supposer que les Japonais [certains Japonais ?] vont se poser des questions et demander des comptes. C'est à ce moment-là que les choses sérieuses vont commencer, une fois le choc passé.

Les réponses vont être multiples, car la société est composite ; ce n'est pas un bloc homogène. Sur le plan politique, par exemple, deux courants se sont dégagés. Le première ministre Kan Naoto a dit que c'était la crise la plus grave que le Japon avait connu depuis 1945, ce qui n'est pas totalement faux. En face, le gouverneur de Tokyo Shintarō Ishihara tient un discours hallucinant ; il a été réélu trois fois sur des positions néo-nationalistes pour ne pas dire quasi xénophobes ; pour lui, le tsunami est une punition du ciel ; il fallait nettoyer une fois pour toutes l'égoïsme japonais, la crasse que les Japonais ont accumulé dans leur cœur toutes ses années. Pour lui, ils se seraient abimés dans le matérialisme sordide, le japon aurait perdu ses valeurs. Or il y a un paradoxe : Ishihara est membre de l'élite, il soutient le modèle capitaliste, on voit pas très bien sur quoi déboucheraient de telles positions. Mes correspondants notent un discours ambiant : « ah, on a vécu une guerre, on a subi des bombardements, on est costaud, on s'en sortira, sous-entendu, nous sommes forts, nous sommes différents ». Ce type de conviction risque de tordre les choses malgré tout.

Un dernier mot, à propos des forces d'auto-défense : moi, j'aurais une analyse un peu différente. Les forces d'auto-défense, ce ne sont pas des pompiers, pas des civils. A un moment donné, les Japonais sauront aussi faire la différence. Envoyer des troupes en Afghanistan, c'est une chose, avoir des groupes civils qui pratiquent une solidarité active, c'en est une autre. [face à un tel désastre, il vaut mieux avoir des techniciens efficaces que des uniformes formés pour d'autres missions]


Vers la 28e mn
Peut-on faire un parallèle avec Kobé en 1995 ?

Haruki Murakami, c'est un auteur bobo, très bohème, très onirique. C'est une sentinelle, il a une réflexion, mais il n'est pas vraiment politisé sur le fond. Il est cosmopolite, il est ouvert sur le monde il représente ce Japon qui connaît mieux le monde que le monde ne connaît le Japon.

J'attends avec beaucoup d'impatience ce qu'il va tirer de ces chocs, à la fois du séisme, du tsunami et du nucléaire. S'il n'en disait rien, ce serait décevant, pathétique, pitoyable ; il ne pourra pas se contenter de dire « on coupe la télé et on va au zoo ». http://www.deslivres.com/auteur/67/Murakami-Haruki.html
On fait comme si tout devait fonctionner comme avant, les pièces détachées vont continuer d'être livrées à la Chine, etc, ce n'est pas possible, ce n'est plus possible. Le Japon a des liquidités, l'épargne populaire est efficace, il peut récupérer ses bons du Trésor aux USA, il peut comprimer un certain nombre de dépenses.. Kobé a montré que l'on peut relancer l'économie : le BTP occupe 7 millions de personnes, c'est 10% de l'emploi, entre 8 et 10 % du PIB. Mais fatalement le Japon devra repenser la protection, le nucléaire, l'énergie, l'ensemble du fonctionnement de son économie.


Vers la 41e mn
Le Japon sera-t-il le premier pays décroissant ?

Le modèle pour une agri raisonnée est né au Japon, a transité par la Californie, avant d'arriver en Europe... shima okoshi, reveil des villages, des petites villes... c'est embryonnaire, minoritaire, mais la situation peut pousser à changer d'échelle... le mouvement citoyen peut aussi prendre de l'ampleur..


Un nouveau Japon ? Regards sur les mouvements alternatifs, Jean-Marie Bouissou – Ceri 1997
http://www.ceri-sciencespo.com/publica/etude/etude30.pdf

http://www.una-leader.org/leader/IMG/pdf/AMAP_V2.pdf

jp_atlas                  pelletier

Philippe Pelletier, Le Japon - Géographie, géopolitique, géohistoire, Sedes, 2007

A lire dans les cafés géographiques 

 

 

 

 

Posté par clioweb à 13:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,