28 août 2019

Blois RVH2019 - L’Italie

 

rvh2019-italie


Blois 2019 - L'Italie

http://www.rdv-histoire.com

Le programme des RVH - RdVH est en ligne.

Histoire 666 mentions, Italie 525, Italiens 54, guerre 79,
Rome 88, Florence 37, Venise 28, Sienne 2, Léonard de Vinci 31
, Vatican 11
NB : Le choix de l'image n'échappe pas aux critiques habituelles. :-)

Blois 2019 - Programme chrono
                      Programme complet
http://www.rdv-histoire.com/programmes


09.10.2019


avec notamment :

Mes deux patries - Teresa Cremisi
L’onde et le diagramme. peindre la vie (et la mort) - Ginzbourg

Rome, une ville dans l’histoire
Le voyage à Rome
Patrimoine italien : entre innovations et impasses ?
Marco Polo

Comment le fascisme est-il arrivé au pouvoir ? (comment meurt une « démocratie » ?)
D’où vient Matteo Salvini ?
Les déportations d’Italie vers les camps nazis
Primo Lévi et Ferdinando Camon. conversations
Berlusconi et les médias

Les Annales et l’Italie
Les regards des historien.e.s sur la péninsule italienne
L’histoire et l’anthropologie entre France et Italie
Enseigner l’histoire en France et en Italie : quels enjeux ?
Faut-il croire aux mythes historiographiques sur la Venise moderne ?

La Renaissance italienne : avant-garde ou second rôle ?
Léonard de Vinci (31 mentions)
L’art au féminin, femmes, artistes et commanditaires dans l’Italie de la Renaissance

France-Italie, je t’aime moi non plus
500 ans de passion. l’Italie en France de la Joconde à Platini

L’Italie, terre d’immigration
Les « petites italies » des villes. la diaspora italienne du MA à l’époque contemporaine
une émigration à l’échelle du monde : les Italiens aux XIX-XXe siècles

Une histoire de la connerie est-elle possible ?
Les Romains ont-ils tout pompé sur les Grecs ?

Expos
Ciao Italia ! un siècle d’immigration et de culture italiennes en France (1860-1960)
Sexe, regards & colonies

Les rencontres pédagogiques p 93
L'économie, p 40
Le salon du livre
p 51
Le cinéma p 82

 
- rappel :

Les RVH 2007-2019
http://clioweb.canalblog.com/archives/2018/10/07/36764743.html


NB - Il aurait possible d'insister davantage
 sur la place de l'Italie dans l'histoire scolaire en France hier et aujourd'hui
(La République romaine, le Risorgimento, le fascisme, Primo Levi... )

 Les Normands en Italie du sud et en Sicile
 Florence et la Renaissance
 Les Italiens et l'opéra
 Guerres (Marignan ? Pavie ? Arcole ? Solferino)
 Les Italiens en France / dans le monde
 L'émigration et la diaspora italienne


- info FCulture (S. Treiner) : « Le public des RVH va rencontrer @XavierMauduit,
le nouveau producteur de l’émission quotidienne d’Histoire »
(après la très excellente La Fabrique d'Emmanuel Laurentin et de son équipe.)


.

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,


RVH 2019 - L'Italie - M Lazar

 
RVH 2019

Présentation par Marc Lazar :

En France, généralement, l’Italie ne laisse guère indifférent. À l’inverse, elle suscite des passions contradictoires. Elle attire par le charme de ses paysages, la beauté de ses villes, la richesse de son patrimoine, de sa culture et de ses arts, mais aussi par son art de vivre, son inclination pour l’esthétique, son ancestral génie inventif, ou encore par le raffinement de sa gastronomie. Mais elle provoque également des réactions opposées qui vont de l’amusement teinté parfois d’ironie quand ce n’est pas de suffisance ou d’arrogance pour ses moeurs – ah ces jeunes Italiens qui restent dans les jupons de leur mère jusqu’à un âge avancé˜! –, ou le comportement de certains de ses dirigeants (que l’on pense à Silvio Berlusconi) à une méfiance envers certains traits supposés de sa population, voire à une aversion pour quelquesunes de ses réalités, telle la Mafia, en passant par les peurs qu’elle déclenche de manière récurrente, avec, par exemple, l’angoisse d’un éternel retour du fascisme.

La connaissance plus approfondie de l’Italie doit sortir de ses perceptions simplifiées, souvent déformées à l’origine de clichés et de stéréotypes fort répandus. D’autant plus que l’Italie est l’objet d’un étrange effet d’optique.

Elle nous semble extrêmement proche, par sa géographie et la force des liens qui nous unissent par-delà la barrière des Alpes : la langue, l’importance accordée à la culture humaniste, l’intérêt pour la politique, ou encore l’inclination commune pour une alimentation de qualité. Or cette proximité nous fait croire à nous, Français, que l’Italie est familière et par conséquent facilement compréhensible. Et il en va de même pour les Italiens à notre égard.

Ce qui régulièrement provoque une grande quantité d’incompréhensions, de malentendus, de frustrations, d’exaspérations et de soupçons réciproques. Car penser que l’Italie est aisément appréhendable s’avère totalement faux. La complexité italienne s’inscrit dans la longue durée historique et se marque dans la diversité extrême de ses populations, de ses cultures et de ses territoires en dépit de la lente émergence sans doute à partir de la fin du XVe siècle d’une italianité incertaine mais néanmoins assez obsessionnelle qui se consolidera, selon différentes modalités, avec l’Unité du pays et la construction d’un État-nation.

Appréhender l’histoire de l’Italie suppose donc de saisir sa réalité dense en évitant de l’essentialiser, de la figer de manière univoque mais, à l’inverse, en cherchant à identifier ses invariants et ses ruptures. Sans considérer ce pays comme cela a souvent été le cas pour sa période la plus contemporaine, comme une anomalie baroque, une énigme indéchiffrable :ce qui amène alors à l’édifier en une entité fermée sur elle-même. Alors qu’au contraire, comme n’importe quelle nation, ou peut-être davantage qu’une autre du fait de sa position géographique, l’Italie a été et demeure ouverte à d’innombrables échanges humains, matériels,commerciaux, économiques, politiques, culturels avec l’Europe, la Méditerranée et le monde.

L’Italie forme un creuset d’influences et, en même temps, elle constitue parfois, à certains moments de son histoire, un modèle pour reprendre le titre d’un essai percutant de Fernand Braudel, un terrain d’expérimentations, un laboratoire. Pour le pire parfois. Pour le meilleur souvent..

Marc Lazar – programme RVH page 6
Marc Lazar, publications
arc Lazar, publications
http://www.sciencespo.fr/ceri/fr/cerispire-user/7338/1524


Blois 2019 - Programme chrono
                  Programme complet
http://www.rdv-histoire.com/programmes






.







Posté par clioweb à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

25 août 2019

Italie - Cultures politiques

 

Cultures politiques en Italie (XVIe-XIXe siècle) – Annales HSS 2013 - 3

- Cœur de l'État, lieu de tension : Le tournant archivistique vu de Venise (XVe-XVIIe siècle)
  Filippo De Vivo ; Aurore Clavier

 - Porteurs, mendiants, gentilshommes : La construction sociale du pouvoir politique (Rome, XVIe-XVIIe siècle)
   Eleonora Canepari

 - L'imaginaire de la secte : Littérature et politique aux origines de la camorra (2/2 du XIXe siècle)
   Francesco Benigno ; Maria Novella Borghetti

http://www.persee.fr/issue/oai:cairn.info:anna_683


parmi les historiens :

Carlo Ginzburg et la microhistoire
http://fr.wikipedia.org/wiki/Microhistoire

http://clioweb.canalblog.com/tag/Ginzburg

Pierre Milza (1932-2018)
http://fr.wikipedia.org/wiki/Pierre_Milza

Marc Lazar, publications
http://www.sciencespo.fr/ceri/fr/cerispire-user/7338/1524

Marie-Anne Matard-Bonucci, publications
http://www.ihtp.cnrs.fr/users/marie-anne-matard-bonucci

http://clioweb.canalblog.com/tag/matard-bonucci
.


.

 

 


 

 

 


 

 

 

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

16 août 2019

L'histoire : le génie de l'Italie

 

Le génie de l'Italie

L’Histoire, coll 84, sept 2019
http://www.lhistoire.fr/parution/collections-84

sommaire :
Un « soft power » de 300 ans
Comment Braudel a inventé le « modèle italien »

1. Le grand laboratoire

Pourquoi la Renaissance est née en Italie
Renaissance : tout commence à Florence
Des banquiers et des reines : le réseau Médicis
A Venise : le petit monde des imprimeurs
Renaissance : la lecture, ce nouveau plaisir
Renaissance : portraits de femmes en politique

2. Des génies en héritage

Léonard de Vinci : la fabrique d'un génie
Michel-Ange, l'homme du pape
Machiavel et l'invention de la politique

3. Un modèle pour le monde

Baroque : le grand chantier romain
Baroque : de Vienne à Mexico
A la table de Catherine de Médicis
Italie : des verriers très convoités
1665, Colbert débauche les artistes vénitiens !
Italie : la patrie de tous les médecins
L'opéra italien existe-t-il ?
Le long combat de Beccaria
Italie : les académies et la nouvelle science
Tous les chemins mènent à Rome

Le génie de l'Italie : à lire, voir et écouter
Le génie de l'Italie : bibliographie


- L'Italie, 150 ans d'une nation. De Garibaldi à la Ligue du Nord

collections N°50 daté janvier - mars 2011

Fabriquer des Italiens
La marque du fascisme
Le miracle italien

http://www.lhistoire.fr/parution/collections-50

 

Posté par clioweb à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

RVH 2019 : rencontres péda



Rencontres pédagogiques, Blois 2019, pages 94-98 :

http://www.rdv-histoire.com/sites/default/files/fichiers/prog_2019_web_2.pdf


titres des ateliers :

L
a romanité vue par les Romains de l’antiquité

Le creuset de l’unité nationale (fin 18e-fin 19e siècles)

Empire, peuple et nation : recompositions dans l’Italie des années 1918-1945

Etre italien depuis 1945

Les villes, creuset d’une italianité ? XIII-XVe

Histoires de Venise au MA.

Le cinéma italien, un miroir du fascisme Scipion l’africain et une journée particulière

Patronnes, mécènes et artistes italiennes de la Renaissance (Italie, fFance)

Le château royal de Blois : une résidence sous influences italiennes ?

L’Italie et l’Orient sur un air d’opéra

inventer un serious game sur Léonard de Vinci

Etudier la romanité en classe

La libération de l’Italie, 1943-1945

Les Italiens dans l’empire du milieu (XIII-XVIIIe)

Les femmes et l’unité italienne

L’Italie méridionale, la Sicile et le monde de l’islam (IX-fin XIIe)

L’œuvre de Léonard de Vinci (1452-1519)

enseigner l’histoire en France et en Italie : quels enjeux ?

L’art de la danse noble (renaissance)

Corto Maltese, un marin au cours de l’histoire

Etudier l’Empire romain avec les jeux vidéo ?

France et Italie, histoires parallèles, histoire connectée ou dialogues ?

Le patriotisme italien, entre « renaissance » et « résurrection », de Machiavel à Verdi

Les actualités filmées dans l’Italie mussolinienne

1508, Michel-Ange

La difesa della razza (1938– 1943) une revue raciste et antisémite au service de

La propagande raciale du régime fasciste

L’accueil des Italiens en France (1860-1914)

Enseigner les transformations de la nation italienne (XIX-XXe)

Les Noces de Cana à Venise, un récit en image ?

Enseigner le thème « et avant la France » en utilisant les apports de l’archéologie

La mémoire du XXe siècle dessinée pour la jeunesse (Roberto Innocenti).

Galilée, dans l’album de Peter Sìs, Le messager des étoiles. Galiléo Galiléi

 
rappel : http://clioweb.canalblog.com/tag/rvh 
           
            http://clioweb.canalblog.com/tag/rvh2019


rvh2019-italie

 

..

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

12 mai 2018

L'arbre aux sabots

 

sabots

L'arbre aux sabots
http://fr.wikipedia.org/wiki/L%27Arbre_aux_sabots


L'arbre aux sabots est un film réalisé par Ermanno Olmi en 1978.
Il a obtenu la palme d'or à Cannes.

Le film raconte l'histoire de familles pauvres dans une grande ferme en métairie du côté de Bergame, à la fin du XIXe siècle. Pour permettre à son fils d'aller à l'école, un père abat un arbre pour lui tailler des sabots neufs. WP

Revue de presse de « L'Arbre aux sabots » (Ermanno Olmi, 1978)
Véronique Doduik - 30 mars 2015
http://www.cinematheque.fr/article/844.html

L'albero degli zoccoli
http://it.wikipedia.org/wiki/L%27albero_degli_zoccoli

Ermanno Olmi (1931-2018)
http://it.wikipedia.org/wiki/Ermanno_Olmi
http://fr.wikipedia.org/wiki/Ermanno_Olmi
http://en.wikipedia.org/wiki/Ermanno_Olmi

 

arbre-sabots-cheval

http://www.mauvaisenouvelle.fr/?article=cinema-musique-larbre-aux-sabots-la-palme-dor-de-la-sobriete--1236

 

.

Posté par clioweb à 18:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

10 mars 2017

Italie : carto napoléonienne

 

italie-depot

La couverture cartographique de l’Italie par le Dépôt général de la Guerre.


Dresser la cartographie napoléonienne de l’Italie : Comment et pourquoi ?

un article de Anne Godlewska
Associate Professor of Geography and Associate Dean of Arts and Science
Annales historiques de la Révolution française  320 avril-juin 2000
http://ahrf.revues.org/165

 

 

arcole-shat

Welcome to an Atlas of Napoleonic Cartography in Italy
coopération Queen's University + Service historique de l'armée
1. Introduction
2. The Troubled History of the Survey of Italy
3. Cartographic Commemoration of the French Battle for Northern Italy 1796-97
4. Reconstructing a Surveyor's Work
5. A Selection of Landscape Views of the Campaigns of Napoleon in Northern Italy
6. Mapping  the Island of Elba
http://web.archive.org/web/20160307165830/http://www.geog.queensu.ca/napoleonatlas/


A Military History and Atlas of the Napoleonic Wars
by Vincent J. Esposito, John R. Elting, 1999
review by Kevin Kiley
http://www.napoleon-series.org/reviews/military/c_elting.html


Napoleon and Italy: a Military History of Napoleonic Italy, 1805 – 1815
Carmigniani, Juan-Carlos and Gilles Boué
Reviewed by Robert Burnham
http://www.napoleon-series.org/reviews/c_reviewlist.html

Atlas de l'Empire napoléonien, 1799-1815
Vers une nouvelle civilisation européenne,
Jean-Luc Chappey et Bernard Gainot, Autrement  2015
http://www.autrement.com/ouvrage/atlas-de-lempire-napoleonien-1799-1815

Posté par clioweb à 08:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

18 février 2011

L'unité italienne en manuels

La Fabrique vient de consacrer une semaine à l'unité italienne, en terminant pas un débat sur "l'identité nationale ", entre Dieu et le Roi. Ou comment transformer un fiasco politicien en passage obligé de la radio et des historiens universitaires ( « italianité », « britishness », « francité » ?)...
Dans ce débat, pas ou peu de classes sociales (cf Le Guépard et la Sicile), peu d'émigration massive, peu d'opposition Nord-Sud ...
http://radiofrance-podcast.net/podcast09/rss_10076.xml
Le débat au format mp3

L'occasion d'un détour par les manuels et l'histoire scolaire.

Les images sont disponibles en taille d'origine dans le répertoire
http://clioweb.free.fr/manuels/1temp/

ITA_1962

Nathan 1962, collection Monnier

Au temps de l'histoire événementielle, en 1962, l'unité italienne occupait 14 pages dans le Nathan de 1ere (coll Monnier). On y parlait de Cavour, de l'Autriche, de Plombières, de guerre, d'annexions, de plébiscites, de Pie IX qui enferme l'Eglise catholique (et romaine) dans le refus de la modernité et le libéralisme (pour un siècle) ... Pas encore de Mezzogiorno, de Guépard ou d'émigration italienne. Au moins une carte ou une caricature par double page, et 4 textes en fin de chapitre.

.

ITA_1971
Bordas 1971

Pas d'extrait de texte dans ce manuel de 3e (Bordas 1971), mais une double page illustrée avec VE II, Cavour, Garibaldi et Solferino, dans un chapitre en 8 pages sur les mouvements libéraux et nationaux de 1815 à 1971 (aspirations 1815-1848, révolutions de 1848, unité italienne, unité allemande).

ITA_1985
Hachette, 2de, GREHG, 1985

.

En 1985, en seconde (Hachette), environ 30 pages sur les mouvements nationaux de 1848 à 1880, dont 4 pages sur l'unité italienne et 6 pages de synthèse sur le nationalisme comme arme et comme culture (on traite de nation et de nationalité, des sources du nationalisme - 1789, le passé mythifié, l'industrialisation et l'équilibre européen). Une double page de documents présente Napoléon III, Cavour et Bismarck.

.

ITA_1997
Bordas, 1ere, Baylac, 1997

En 1997, 33 pages sur Nations et Nationalismes (1848-1914), 2 pages sur l'unité italienne où on se contente de survol en évoquant le joug autrichien, l'unité, les frustrations...

La gestion récente de la chronologie a parfois des résultats surprenants. En 1985, la rupture était placée vers 1880 ; en 2010, elle est en théorie revenue vers 1850 (mais le premier chapitre sur les migrants européens traite de la période 1850-1914 !!!). Cela conduit à casser l'étude du phénomène national et du rôle de l'Etat-nation, alors qu'une vision de longue durée aurait été davantage pertinente, ne serait-ce que pour distinguer nationalités et nationalismes pathologiques. Dans les futurs manuels de première, en septembre 2011, le second XIXe sera vraisemblablement éclipsé par un XXe survolé au pas de course, de la brutalisation consentie à la destruction des tours du World Trade Center.
Pour la place de l'histoire italienne, il ne faudra donc pas être trop exigeant...

Posté par clioweb à 14:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,