10 décembre 2014

Meirieu : Socle et innovations

 

Philippe Meirieu assure une rubrique régulière dans Le Café pédagogique.
http://www.meirieu.com/actualite_8_09.html

- « Du bon usage des innovations » 19.09.2014
http://www.meirieu.com/ACTUALITE/chro_cafe_peda_2_V2.pdf
A partir de deux exemples cités dans le dossier « Eduquer au XX » (Sciences humaines 263) l’espace de la classe en maternelle, la classe inversée, il questionne la nature de l’innovation. Selon lui, il faut se méfier « des formules magiques et des simplifications colportées par des publicistes peu scrupuleux ».


- Socle commun et pédagogie : ne confondons pas le tableau de bord et le moteur ! 21.11.2014
http://www.meirieu.com/ACTUALITE/cafe_peda_chro_6.pdf
Dans un autre texte, il replace le socle dans la suite des pistes explorées pour lutter contre l’échec scolaire : les « classes spécialisées », le « soutien » et « l’individualisation ».


- Évaluation du socle : « De (gros) progrès, mais peut (encore) mieux faire… » 05.12.2014
http://www.meirieu.com/ACTUALITE/chro_cafe_peda_7.pdf
« La deuxième mouture du socle, publiée en juillet 2014, représente, au regard de cette première tentative, un progrès significatif ».


- CR  Jean Houssaye (U. Rouen), La Pédagogie traditionnelle (Fabert).
Jean Houssaye, Le triangle pédagogique (ESF, août 2014) - 05.09.2014

« Reste la question que pose Houssaye : pourquoi le progressisme administratif l’emporte-t-il sur le progressisme pédagogique ? « Parce qu’il a pu se couler dans le lit de la pédagogie traditionnelle, la digérer et la renforcer » !

Le « progressisme pédagogique », en effet, s’inscrit dans la tradition revisitée de l’Éducation nouvelle et promeut une transformation des pratiques de classe par la mise en place de situations d’apprentissage associant découverte et formalisation, cours magistraux, expérimentations, recherches documentaires, travaux de groupes, tutorat entre pairs, appropriations individuelles, exposés d’élèves, etc. ; il développe des projets interdisciplinaires et une évaluation fondée plus sur l’aide à la progression de chacun que sur le classement et la sélection ; il tient compte du niveau et des intérêts des élèves, non pour les y enfermer, mais pour les conduire, de manière exigeante, vers des objectifs culturels mobilisateurs.
Le « progressisme administratif », lui, se pare de toutes les vertus de la modernité et ne va guère chercher son inspiration dans la tradition pédagogique du début du XXème siècle. Il mobilise la « théorie des organisations », le management et les théories de l’apprentissage qui, comme le behaviorisme, en rendent les résultats facilement observables et quantifiables. Il gère des cohortes d’élèves et des carrières d’enseignants avec pour finalité essentielle « l’efficacité sociale » dans une perspective purement utilitariste : il faut montrer à l’opinion publique et aux enquêteurs internationaux que l’investissement éducatif est rentable. Il faut donc « rationaliser » la gestion de l’institution scolaire. Les « progressistes administratifs » regardent ainsi la pédagogie comme une sorte de « variable parasite » : ils préfèreraient « neutraliser » les facteurs humains aléatoires (qui constituent la relation pédagogique dans son essence même) pour n’avoir qu’à décider de l’usage des « méthodes scientifiquement validées » et à en évaluer tout aussi « scientifiquement » les résultats.
Reste la question que pose Houssaye : pourquoi le progressisme administratif l’emporte-t-il sur le progressisme pédagogique ? « Parce qu’il a pu se couler dans le lit de la pédagogie traditionnelle, la digérer et la renforcer » !
http://www.meirieu.com/ACTUALITE/cafe_peda_chro_1.pdf


- « Où vont les pédagogues ? »
Regards et perspectives à partir des travaux de Philippe Meirieu
journée d'études le 10 janvier 2015 à l'université Lumière-Lyon 2
« dans une posture de l'entre-deux entre cité savante et cité mondaine, l’oeuvre de Meirieu encourt des polémiques, parfois croisées, dont la violence est révélatrice de la valeur de la place ainsi occupée et de la manière singulière dont Meirieu l’occupe  ».
Le pédagogue des pédagogues
La République et la démocratie dans l’école
Le Pédagogue et la meute
La pédagogie est-elle encore d’actualité ?
http://conditionsenseignantes.fr/event/hommage-meirieu/
Aller en bas

 

Posté par clioweb à 07:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,