11 janvier 2013

Michèle Audin, Une vie brève

 

Michèle Audin, Une vie brève, Gallimard

extrait :

Une vie brève n'aurait pas existé sans le goût du travail d'historien qui a jeté un beau jour la spécialiste de la géométrie symplectique sur la piste de Jacques Feldbau. Ce mathématicien fut déporté, comme juif, à Drancy puis à Auschwitz, et mourut juste avant la fin de la guerre. Une histoire de Jacques Feldbau (Société mathématique de France, 2010) a été précédée d'un premier essai, " plus littéraire ", que l'universitaire strasbourgeoise a consacré à une autre figure du monde des mathématiques, la Russe Sofia Kovalevskaya (1950-1891). Scientifique éminente, discriminée du fait de son sexe, cette chercheuse exceptionnelle a fait l'objet de plusieurs livres, de films et d'une pièce de théâtre.

Michèle Audin a trois ans en 1957, quand son père, pied-noir, mathématicien, favorable à l'indépendance est " emmené, torturé et tué " à Alger par les parachutistes français...
Maurice Audin ? Un garçon ordinaire, d'origine modeste. Il boit son café sans sucre, il aime les mathématiques, a lu des livres sur Gandhi. Il va au cinéma avec sa femme et fume des Camélia Sport. Rien d'exceptionnel ? Rien.



L’équation de Michèle Audin - Libération livres 09.01.2013

Mathématicienne, elle totalise les traces du père qu’on lui a soustrait en Algérie
http://www.liberation.fr/livres/2013/01/09/l-equation-de-michele-audin_872786


.

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


04 juillet 2012

Algérie, histoire et mémoires

 

L'Algérie et la guerre d'indépendance dans les futurs programmes 2013 :

L’Algérie fête le cinquantenaire de son indépendance.
Dans les futurs programmes 2013, cette histoire figure dans les « ressources » diffusées par le site Eduscol : c’est un support d’étude suggéré en Troisième (III.2 - Des colonies aux États nouvellement indépendants).
http://eduscol.education.fr/pid23208-cid60611/ressources-pour-la-classe-de-troisieme.html
http://cache.media.eduscol.education.fr/file/college/40/7/08Hist_coll_3_III_th2_coloniesVF_219407.pdf


L’historien et les mémoires de la guerre d’Algérie, c’est une des études possibles en Terminale ES-L dans le chapitre Les rapports des sociétés à leur passé. (FLN, OAS, cadres militaires français, harkis, anti-colonialistes, immigrants
http://eduscol.education.fr/cid59932/ressources-pour-la-classe-terminale-des-series-es-et-l.html

Face à la concurrence des mémoires divergentes, la volonté de distanciation des historiens n'est pas aisée. Elle implique d'établir les faits (occultés), de les mettre en relation avec les contextes qui les ont produits, de souligner la complexité des situations...
http://cache.media.eduscol.education.fr/file/lycee/41/0/LyceeGT_Ressources_Hist_02_Th1_Q2_memoires_213410.pdf


Benjamin Stora :
« J’ai longtemps cru que, par le récit d’histoire, on allait empêcher les saignements de la mémoire ; qu’en écrivant l’histoire à deux, ensemble, on dépasserait le stade des mémoires blessées, conflictuelles, se réfugiant les unes contre les autres. Or, ce travail d’histoire est mené par les historiens français et algériens, ensemble, depuis longtemps. Des livres sont déjà parus, ont été diffusés… et cela n’a pas changé grand-chose ».
http://tinyurl.com/stora-2011-refusdudeuil

L'adresse originelle n'est pas un modèle de concision :
http://www.univ-paris13.fr/benjaminstora/articlesrecents/269-guerre-dalgerie-entre-enfermement-et-refus-du-deuil-par-benjamin-stora-intervention-au-colloque-l-langage-violence-r-organise-par-lassociation-primo-levi-17-juin-2011-


La bibliographie est considérable.
Il faut y ajouter les catalogues de deux expositions récentes :
. Algérie 1830-1962. Avec Jacques Ferrandez (au musée de l'armée).
. Engagements et déchirements, les intellectuels et la guerre d'Algérie. L'IMEC s'intéresse à la bataille précoce et intense des idées.

Lors d'une conférence, Anne Simonin a présenté " Le Droit de désobéissance - Les Éditions de Minuit en guerre d'Algérie ". L'ouvrage peut être téléchargé gratuitement en pdf . Selon elle, au lendemain de la 2 GM, le combat des Éditions de Minuit a aidé à donner une légitimité à tous ceux qui combattaient la guerre au nom d'une " certaine idée de la France ".

Pour une histoire critique et citoyenne - Le cas de l'histoire franco-algérienne.
En 2006, un colloque a eu lieu à l'ENS-LSH.
Les actes ont été publiés, et des vidéos sont encore en ligne.
http://ens-web3.ens-lsh.fr/colloques/france-algerie/


.

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

28 juin 2012

Algérie 1830-1962

 

France-Algérie : l'armée fait son exposition de conscience - Libération,  25 juin 2012

« Pour la première fois depuis la fin de la guerre, un musée national,
celui de l'Armée, passe au crible l'histoire de cette ex-colonie.
Sans concession » écrit Thomas Hofnung

« Tout y est : la conquête de l’Algérie au XIXe siècle dans une extrême violence, la spoliation des terres indigènes en faveur des colons, les massacres de civils commis par les fellagha dans les années 50, les opérations de «pacification» de l’armée française, la «propagande militaire» (désignée comme telle dans l’exposition) diffusée à la télévision, la terrible nuit du 17 octobre 1961 à Paris, le putsch des généraux, l’OAS et l’abandon tragique des harkis… Et, bien sûr, la torture... »

http://www.liberation.fr/societe/2012/06/25/france-algerie-l-armee-fait-son-exposition-de-conscience

Qu'en pensent ceux qui ont vu l’exposition ?


NB - Le site de la LDH de Toulon reproduit un article du Point.
http://www.ldh-toulon.net/spip.php?rubrique36

Posté par clioweb à 07:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

09 décembre 2011

La Grèce au XIX-XXe


La Grèce au XIX-XXe : le regard de l'Europe
Concordances des temps, 03/12/2011, avec Joelle Dalègre (Inalco)
L'émission au format mp3 : http://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/16278-03.12.2011-ITEMA_20326659-0.mp3


3 temps majeurs évoqués :
- La guerre d'indépendance
- La défaite militaire en 1922 et ses conséquences humaines.
- La guerre civile (1944-1949).
Il manque la dictature des colonels et le retour à la démocratie.

La Renaissance a mis en avant la culture antique (les humanités, la culture gréco-romaine).
(cf les 3 langues en Grèce : le grec ancien, le grec populaire ou démotique, la langue de culture enseignée jusqu'à la chute des colonels).

Byron, Delacroix, Hugo se passionnent pour la lutte des Grecs contre l'Empire ottoman. Byron meurt de maladie à Missolonghi en 1824. Ceux qui font le voyage cherchent en vain sur place des descendants de Platon ou d'Aristote.
Les grandes puissances du temps endettent durablement le pays, et limitent fortement son territoire. Ils refusent de le doter d'une constitution (en fait une monarchie absolue) et placent à la tête de la Grèce Otton, le second fils du roi de Bavière.
http://en.wikipedia.org/wiki/Greek_War_of_Independence
http://fr.wikipedia.org/wiki/Guerre_d'indépendance_grecque

Après la Grande Guerre, et la défaite de 1922, 1 104 216 Grecs sont chassés d'Asie Mineure. 400 000 Turcs sont expulsés dans l'autre sens.
http://en.wikipedia.org/wiki/Population_exchange_between_Greece_and_Turkey
http://fr.wikipedia.org/wiki/Grande_Idée

L'émission fait allusion à la Guerre civile entre 1944 et 1949
http://en.wikipedia.org/wiki/Greek_Civil_War
http://fr.wikipedia.org/wiki/Guerre_civile_grecque

En 1995, les programmes de lycée assimilent l'Antiquité à la démocratie athénienne et à l'Empire romain. Parfois, seule Athènes survit, comme source de la démocratie (en minorant la différence entre une démocratie directe et un régime représentatif). La dimension intellectuelle et artistique est à peine effleurée.

 

Posté par clioweb à 08:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,



  1