19 juillet 2011

Ficher les « gens honnêtes »


- Carte nationale d'identité biométrique
La technologie à l'assaut des libertés individuelles
Place de la Toile (17/07/2011 - 2e partie, à partir de la 41e minute),
avec 
Jean-Claude Vitran, de la Ligue des Droits de l'Homme (LDH)
l'émission au format mp3 :
http://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/10465-17.07.2011-ITEMA_20297515-0.mp3

- La carte d’identité biométrique : le fichage dont Sarkozy rêvait - LDH Toulon
http://www.ldh-toulon.net/spip.php?article4540

- Vers un fichage des honnêtes Français ? - LDH Toulon
Boris Manenti, Nouvel Observateur, le 6 juillet 2011
http://www.ldh-toulon.net/spip.php?article4537

Pas encore adoptée, la carte d'identité biométrique est déjà critiquée - Le Monde - 08/07/2011 

Un fichier de 45M de « gens honnêtes » - Jean-Marc Manach, blog Bug Brother 

 - - - - - 

11 députés (sur 577) présents en séance jeudi 7 juillet de 15h à 18h45 ont adopté en première lecture la proposition de loi relative à la protection de l’identité.
Le Sénat a déjà voté le texte le 31 mai dernier. La proposition de loi vient de deux sénateurs UMP, Jean-René Lecerf (Nord) et Michel Houel (Seine-et-Marne). 

Elle vise à créer une carte comportant deux puces électroniques : une dite puce régalienne contiendra l'identité, le domicile, la taille, les empreintes digitales, la photo numérique, l'autre servira aux services dématérialisés (démarches administratives ou transactions commerciales).
L'ensemble des données sera archivé sur une base Titres Électroniques Sécurisés (TES)

Le prétexte avancé par les parlementaires UMP, ce sont l'usurpation d'identité (et la délivrance de plusieurs cartes à une même personne) et la chasse à l’immigration clandestine. 

- - - - 
.
En 2005 déjà, dans un projet de loi, l'exécutif chiraquien avait déjà tenté d'imposer INES (identité nationale électronique sécurisée), un projet Inepte, Nocif, Effrayant et Scélérat selon la LDH d'alors.
http://www.ldh-toulon.net/spip.php?article662

Les adversaires du texte notent que le passage par la proposition de loi dispense de l'avis en conseil d'état et du contrôle par la CNIL. De plus le texte voté par 6 députés ne précise aucune limite de durée dans l'archivage des données personnelles, et aucune garantie n'est donnée quant à l'accès à cette carte biométrique.

 A terme, le fichage pourrait concerner toute la population,  « Ce sera le premier fichier des gens honnêtes », résume François Pillet autre sénateur UMP.

« Que les honnêtes gens se retirent et rentrent chez eux ; je n'ai ordre de tirer que sur la canaille » aurait dit Buonaparte...

 - - - - 

Pourquoi si peu de réactions devant ces obsessions libéralo-autoritaires, où la technologie sert à détruire les libertés individuelles, alors que Safari en 1974, ou INES en 2005 avaient fait bien davantage réagir ? interrogent les journalistes.
Le fait des vacances ? Les élections de 2012 ? L'efficacité du lobbying et de la com' des industriels ? L'usure et la lassitude des défenseurs des droits de l'homme ?

Des questions très abstraites en apparence (les bases de données ne passionnent pas les foules) mais très concrètes en réalité, ajoute Patrice Lamothe (Pearltrees)

.

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,