12 juin 2017

2012-2017 : 5 ans d'élections

 

2012-hollande

6 mai 2012 Hollande président
http://clioweb.canalblog.com/archives/2012/05/07/24202736.html

 


muni-31032014

Après deux ans de pouvoir :
30 mars 2014  élections municipales

 

euro26052014

25 mai 2014 : européennes

  

depart-30032015

29 mars 2015 : départementales

 


regio-14122015b

http://www.20minutes.fr/elections/1745331-20151207-regionales-2015-presse-francaise-sous-choc

regio-14122015

13 décembre 2015 : régionales



legislatives-11062017

Après la Présidentielle 2017, le premier tour des législatives...

 

.


28 mai 2015

L'esprit de résistance

 

pantheon-dna

Pierre Brossolette, la Liberté
Germaine Tillion, l'Egalité
Geneviève de Gaulle, la Fraternité
Jean Zay, la Laïcité


 pantheon2015-pr26

source : http://unes.spqr.fr/?date=20150526

 

pantheon2015-pr27


source : http://unes.spqr.fr/?date=20150527

 

- Le texte du discours de François Hollande au Panthéon, 27 mai 2015
http://www.elysee.fr/declarations/article/ceremonie-d-hommage-solennel-de-la-nation-a-pierre-brossolette-genevieve-de-gaulle-anthonioz-germaine-tillion-et-jean-zay-pantheon-3/

« Ils sont quatre, deux hommes, deux femmes.
Quatre destins, quatre chemins, quatre histoires qui donnent chair et visage à la République en en rappelant les valeurs »
... « Deux femmes, deux hommes, quatre engagements ».
... « Une vie de principes, de vertus, de dévouement ne vaut pas à elle seule d’entrer dans ce haut lieu de la République, le Panthéon, et d’être érigé en exemple. Il faut y ajouter une trace, un legs, une œuvre ».
... « L’indifférence, voilà l’ennemi contemporain... Face à l’indifférence, chaque génération a un devoir de vigilance, de résistance. Et chaque individu a le choix d’agir ».
... « La République, c’est un mouvement, c’est une construction, c’est une passion, une passion généreuse, une passion rationnelle, une passion rassembleuse, avec toujours, toujours le refus de la fatalité ».


- François Hollande célèbre la Résistance au Panthéon -
Le Monde 27.05.2015
http://www.lemonde.fr/politique/article/2015/05/27

Pour construire son propos, le chef de l’Etat a sollicité nombre de contributeurs. Les historiens Jean-Pierre Azéma et Vincent Duclert ont notamment apporté des éléments biographiques. Sa directrice adjointe de cabinet, Constance Rivière, et sa plume, Pierre-Yves Bocquet, ont préparé la trame. Ont aussi été consultés l’inévitable Jack Lang, ancien ministre de la culture de François Mitterrand, qui avait dressé en décembre 1989, à l’occasion de la panthéonisation de Monge, de Condorcet et de l’abbé Grégoire, un hommage en vers. Mais fidèle à ses habitudes, c’est bien M. Hollande en personne qui a conçu et rédigé ce discours, qu’il a prévu de peaufiner encore, mercredi en début d’après-midi, dans son bureau.

Comme à l’accoutumée, en pareille circonstance mémorielle, le chef de l’Etat a souhaité conférer à son propos une portée politique. Brossolette, De Gaulle-Anthonioz, Tillion, Zay : dans cet ordre, il devait retracer les parcours, divers, des quatre panthéonisés, mais aussi souligner leur « audace », leur « bravoure » et leur « sacrifice » communs, leur combat partagé contre « l’inacceptable », pour « les nobles valeurs de l’engagement et du courage » et « l’esprit de résistance ». Métaphore d’un « rassemblement » national fondé sur des « projets communs », nonobstant des différences d’origines, de parcours ou d’opinions. Et, aussi, message « adressé à la jeunesse ». « Le président ajoute quelque chose au récit de la continuité républicaine, avec des valeurs qui nous portent et qui nous dépassent. Il dit combien les panthéonisés sont un symbole de ce qu’est la France et un exemple pour aujourd’hui. De la même manière que dans les commémorations, il essaie de donner la signification de l’événement par rapport au moment présent », dit une collaboratrice.


- Extraits du discours de Hollande - Libération

«Jean Zay, c’est la République. La république parlementaire dont il est l’un des plus talentueux représentants, mais aussi la république sociale, la république émancipatrice, la république laïque. Assassiner Jean Zay c’était pour ses meurtriers profaner la république.»

« Germaine Tillion aura vécu cent ans. Et durant cette longue existence, elle n’aura laissé aucun répit à la fatalité. Elle est la voix du savoir et de la connaissance. […] A Ravensbrück, Tillion écrit une opérette pour que le rire de ses camarades déportées réponde au rictus lâche de leurs bourreaux. Son courage il est politique, elle n'était membre d’aucun parti, sauf celui de la chair souffrance de l’humanité ».
http://www.liberation.fr/societe/2015/05/27/pantheon


- Germaine Tillion, la résistante engagée contre la torture - Le Monde
http://www.lemonde.fr/politique/article/2015/05/27/germain-tillion

 

.

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

08 mai 2015

Un XIIeme plan numérique ?



Quel plan numérique pour l'Education ?


- Une veille de 8 mai, la presse se contente de copier-coller l'AFP

. Hollande annonce un milliard d’euros pour le numérique à l’école, AFP, Libération
http://www.liberation.fr/societe/2015/05/07/numerique-a-l-ecole-hollande-annonce-un-milliard-d-euros-sur-3-ans_1297364

. Un milliard d'euros sur trois ans pour le numérique à l'école AFP Le Monde
http://www.lemonde.fr/societe/article/2015/05/07/numerique-a-l-ecole-hollande-annonce-un-milliard-d-euros-sur-trois-ans_4629783_3224.html
Le Monde souligne un cartable numérique, l'ISN dans toutes les séries


- sur les sites officiels

une citation sur twitter :
« Le plan numérique est un plan pour l'égalité, un plan de l'éducation pour tous.
Quand la France saisit sa chance, alors elle est en avance ! »

sur le site du MEN, un dossier du participant parle de synthèse générale
http://cache.media.education.gouv.fr/file/05-mai/53/8/Dossier-EcoleNumerique-Aujourdhui-et-demain-Concertation-nationale-sur-le-numerique-pour-l-education_420538.pdf

http://www.education.gouv.fr/cid88688/restitution-de-la-concertation-nationale-sur-le-numerique-pour-l-education.html

http://cache.media.education.gouv.fr/file/05-mai/53/8/Dossier-EcoleNumerique-Aujourdhui-et-demain-Concertation-nationale-sur-le-numerique-pour-l-education_420538.pdf

Les points de vue des partenaires institutionnels et commerciaux sont en ligne,
mais les synthèses du Forum attendent toujours sa mise en ligne, deux mois après la cloture de la concertation.
sur ce blog, voir http://clioweb.canalblog.com/archives/2015/03/03/31635640.html

cloturees




- Sur le site du Café, les attentes du rédacteur le matin du 7 mai :
http://www.cafepedagogique.net/LEXPRESSO/Pages/2015/05/07052015Article635665816641764233.aspx
« si ce plan semblait bien parti à l'automne dernier, le paysage s'est assombri depuis »
Le 12e plan ?
Un plan e-education ?
« On se défend au ministère de toucher à la liberté éditoriale... Mais le plan permettrait aussi d'aboutir à ce que le ministère n'a jamais réussi avec les manuels papiers : orienter les choix des enseignants vers des ressources conformes aux souhaits de l'institution »
http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2015/05/07052015Article635665816641764233.aspx

et un dossier de novembre 2014
http://www.cafepedagogique.net/lesdossiers/Pages/2014/2014Num10.aspx
dont Claude Lelièvre, le 12eme plan...
http://blog.educpros.fr/claudelelievre/2014/11/09/plans-numeriques-le-passe-peut-il-nous-donner-quelques-lecons/

 


08.05.2015 Hollande : Un plan numérique pour le collège - Le Café
http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2015/05/08052015Article635666733764497581.aspx

Annoncé depuis des mois, le plan numérique a été présenté le 7 mai par le président de la République. Il prévoit un milliard d'euros d'investissements pour l'Etat en 3 ans pour soutenir les efforts des collectivités locale, de la formation continue, des ressources et une généralisation de l'apprentissage du codage. Totalement piloté par l'Elysée, ce plan veut être une double réponse : aux difficultés des jeunes au collège, à celles du gouvernement sur la réforme du collège.

08.05.2015 : Le numérique pour oublier la réforme du collège2016 ? Le Monde 08.05.2015
http://www.lemonde.fr/education/article/2015/05/08/le-numerique-pour-oublier-la-reforme-du-college_4630099_1473685.html

« Pour voler au secours de Najat Vallaud-Belkacem, François Hollande ne pouvait pas arriver les mains vides. Il a, de fait, égrené les promesses : 1 milliard d’euros investis sur trois ans pour financer son plan « e-education » ; 15 millions d’euros en direction des créateurs de contenus et de ressources pédagogiques.
« Pour chaque euro dépensé par les collectivités au collège, l’Etat investira également un euro », a-t-il précisé, en faisant référence à l’équipement. En la matière, l’Elysée voit grand : 100 % des collégiens, de la 5e à la 3e, devraient à l’horizon 2018 être équipés d’« outils » (tablettes ?) laissés au libre choix des enseignants, et conservés d’une année sur l’autre ».

« Autre annonce, celle d’un « éveil au codage » entamé dès l’école primaire, intégré aux enseignements du collège. Au lycée, la spécialité « informatique et sciences du numériques », jusqu’à présent réservée aux seuls élèves de la voie royale – la « S » - devrait être généralisée. Quand aux « collèges connectés », ces établissements pilotes en matière d’équipement et d’usage du numérique, ils seront 200 à la rentrée 2015 ».

« le chef de l’Etat a annoncé la mise en œuvre, sans en chiffrer le coût, d’un « programme exceptionnel de formation des enseignants sur les années 2016-2017-2018 » – en s’engageant, comme pour l’équipement des collégiens, au-delà du quinquennat ».

Pour quels usages ?
« Les recherches ne montrent pas d’impact réel du numérique sur les résultats des élèves si les pratiques enseignantes restent inchangées ».

..

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

25 février 2015

F. Hollande et la censure du Net

 

- Discours de haine sur Internet : Faut-il écouter François Hollande ? Olivier Tesquet, Télérama 24.02.2015
http://www.telerama.fr/medias/discours-de-haine-sur-internet-faut-il-ecouter-francois-hollande,123404.php

Expliquant au Crif qu'il voulait s'attaquer aux contenus haineux en ligne, François Hollande a dit sa volonté de renforcer la régulation du Net
(en confiant la censure à une autorité administrative existante [Hadopi, le CSA ou la CNIL] ?)
Quitte à vider de sa substance la loi sur la presse de 1881.
Une fois la loi de 1881 démembrée, qui fixera les limites de la liberté d’expression ?

L'article évoque le poids des multinationales américaines dans les médias sociaux.
Pourquoi accepteraient-elles d'obéir aux politiques français quand le droit américain leur donne toute latitude ?


- rappel :
Olivier Ertzscheid, Lutter contre la haine sur internet - Affordance.info
http://affordance.typepad.com//mon_weblog/2015/02/lutter-contre-la-haine-sur-internet.html

« il existe déjà un arsenal de textes largement suffisant pour encadrer, pour surveiller et punir dirait Foucault, l'expression des discours de haine. Des lois certes controversées, mais des lois existantes et directement applicables. A condition de ne jamais zapper la case justice »


.



Posté par clioweb à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

09 novembre 2014

Numérique : consultation en janvier 2015

 

- Hollande annonce une consultation sur le numérique à l'école en janvier 2015, AFP - L'Obs, 06.11.2014
http://tempsreel.nouvelobs.com/education/20141106.AFP0172/hollande-annonce-une-consultation-sur-le-numerique-a-l-ecole-en-janvier.html

François Hollande a annoncé jeudi une grande consultation sur le numérique à l'école en janvier, qui réunira les enseignants, les parents d'élèves, les éditeurs de livres, les industriels. Cette consultation durera  « un mois, deux mois si c'est nécessaire ». [les principaux intéressés, lycéens et collégiens ne semblent pas concernés]

« Nous allons commencer par des expériences, à l'école, au collège en 2015 ».
A la rentrée 2016, « tous les élèves de classe de 5ème seront équipés d'une tablette et auront justement une formation avec le numérique ».
« Pour cela, il faut que les enseignants soient pleinement impliqués », d’où la consultation annoncée

Lors de sa Refondation, Vincent Peillon n'avait pas jugé utile de consulter tous les acteurs de l'Ecole. Il ne s'était intéressé qu'aux cadres.

.

Posté par clioweb à 08:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


04 juin 2014

Régions : le méccano présidentiel

 

afp-regions    balla-Figaro


A gauche, Hollande revoit à la baisse la réforme territoriale, soumise à bien des aléas, AFP, TV 5  03.06.2014
http://www.tv5.org/cms/chaine-francophone/info/p-1911-Hollande
(clic pour agrandir)

A droite, en 2009, les propositions Balladur mises en carte par Le Figaro - version Libération

- La logique du redécoupage choisi par François Hollande n'est pas évidente (14 régions au lieu des 10 annoncées).
Les intérêts et la polémique politicienne vont rapidement prendre le pas sur la géographie et l'histoire.
Un article de Wikipedia montre d'autres cogitations des technocrates (deux exemples envisagés par Manuel Valls)

regions-lexpress

L'Express propose une autre version du « redécoupage idéal »
en tenant compte de la population, du PIB (voir aussi le budget et la dette),
de l'urbanisation, des relations entre villes.
http://www.lexpress.fr/region/reforme-territoriale-le-redecoupage-ideal-des-regions-selon-l-express_1536927.html

http://www.lexpress.fr/region/reforme-territoriale-les-nouvelles-super-regions-sont-elles-logiques_1548448.html


- En 2009,  « Il est temps de décider », le rapport du Comité Balladur
pour la réforme des collectivités locales avait fait réagir (fichier en pdf)

Lire les commentaires du géographe Martin Vanier (Grenoble) sur le bling-blang territorial
http://wp-annuaire.upmf-grenoble.fr/tiny_uploads/Vanier-pdf_Le_bling_blang_territorial.pdf
http://www.pacte-grenoble.fr/blog/membres/vanier-martin/


En 2014, Castelbajac répond à sa manière sur Facebook :

regions-castelbajac

Jean-Charles de Castelbajac, La division blindée+ (source : John)
https://www.facebook.com/photo.php?fbid=10154187002655158&set=p.10154187002655158

 
Une vraie question : quels sont les enjeux essentiels en 2014, après deux ans de présidence ?
Les limites régionales ??

Avec une impression : quand les politiques choisissent une cible, leurs lunettes faussent leur vision de la réalité.
La géographie, celle que nous vivons tous, est rarement celle des limites administratives (une  zone commerciale en périphérie de grande ville attire bien au-delà de sa commune d'implantation).

La Normandie occidentale hésite entre bassin parisien et grand ouest ; de Granville ou de Caen, il est plus facile d'aller à Paris en train (quand il ne tombe pas en panne) que de se rendre à Rouen ; Deauville est connue comme le 21eme arrondissement (ou le 16bis), surtout avec le tracé de l'autoroute de l'Ouest (infléchi vers le nord par d'Ornano, maire et ministre). Mais Avranches regarde plutôt vers Rennes.

Les géographes sont souvent moins écoutés que les architectes et les urbanistes :
cf. l'exemple du projet de Grand Paris (jusqu'au Havre) porté par Grumbach,
et les critiques faites par les géographes normands (Guermond, Brennetot).

http://www.antoinegrumbach.com/actualite/dossiers/grand-paris.asp
http://lewebpedagogique.com/geotrouvetout/tag/grand-paris/
http://normandie.canalblog.com/archives/2014/01/15/28952462.html

Enfin, les controverses portent souvent sur le cadre national,
alors qu'aujourd'hui, le rapport à l'espace est aussi européen et mondial (cf. la conjonction du global et du local).


un rappel : La France à 20 minutes :
http://clioweb.canalblog.com/tag/francea20minutes
.

.

Posté par clioweb à 08:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

18 octobre 2013

17 octobre 2013

 

17oct2013

Le 17 octobre 2013 à Paris - photo NM


« Le 17 octobre 1961, pour protester contre le couvre-feu instauré par Maurice Papon, le préfet de police, la Fédération de France du FLN appelle les Français musulmans d’Algérie, hommes, femmes et enfants de la région parisienne à manifester pacifiquement.
La répression est extrêmement violente. Des manifestants ont été roués de coups, certains jetés dans la Seine.
Sur 30 000 manifestants, 11 538 sont arrêtés. 3 morts selon le bilan officiel, plus de 200 selon Jean Luc Einaudi ».

« Le 17 octobre 1961, des Algériens qui manifestaient pour le droit à l’indépendance ont été tués lors d’une sanglante répression. La République reconnaît avec lucidité ces faits. Cinquante et un ans après cette tragédie, je rends hommage à la mémoire des victimes », a déclaré François Hollande en 2012.

Retour sur l'événement, bibliographie et choix de sites web :
http://www.cercleshoah.org/spip.php?article198

 

Posté par clioweb à 06:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

03 septembre 2013

Oradour, mémoire franco-allemande

 

oradour-place


A Oradour, mémoires vives franco-allemandes - Thomas Wieder, Le Monde 02.09.2013
http://www.lemonde.fr/a-la-une/article/2013/09/02/a-oradour-memoires-vives-franco-allemandes_3469788_3208.html

Le 10 juin 1944, la division Das Reich (Lammerding,  Barth) massacre la population d'Oradour (642 personnes) et incendie le village. Mercredi 4 septembre 2013, Joachim Gauck, le président allemand ira à Oradour, en compagnie de François Hollande rendre hommage aux victimes de la barbarie hitlérienne.

En France, un contentieux entre Oradour et l'Etat (le Limousin et l'Alsace) remonte à 1953. A Bordeaux, le 13 février 1953, les 14 Alsaciens (sur 21 accusés) sont reconnus coupables et, même s'ils bénéficient des circonstances atténuantes, leurs peines sont lourdes : la mort pour l'un, les travaux forcés pour neuf d'entre eux, la prison pour les autres. 4 jours plus tard, une loi d'amnistie est votée... Les habitants du Limousin ne pardonneront pas à l'Etat cette loi synonyme, pour eux, de "trahison".

Ni Georges Pompidou ni Valéry Giscard d'Estaing n'iront à Oradour durant leur mandat. Vingt ans après de Gaulle, François Mitterrand est le premier président à y retourner, le 3 mai 1982. Mais il reste silencieux ... Il revient le 10 juin 1994... Jacques Chirac inaugure le Centre de la mémoire le 16 juillet 1999. NS s'est rendu à Colmar mais n'est pas allé à Oradour.

L'histoire d'Oradour est intimement liée à celle de Tulle, la ville dont François Hollande fut maire de 2001 à 2008. En 1944, c'est la même division SS Das Reich qui, le 9 juin, exécuta 99 hommes par pendaison dans les rues de Tulle, et, le lendemain, massacra 642 personnes à Oradour. En juin 2012, un double hommage rendu par François Hollande :
http://www.lemonde.fr/politique/article/2012/06/09/francois-hollande-rend-un-double-hommage-a-tulle_1715715_823448.html


rappels :
- Oradour : http://clioweb.free.fr/dossiers/39-45/oradour.htm
- Robert Hébras, Une vie avec Oradour - http://clioweb.canalblog.com/tag/oradour
- Oradour-sur-Glane, village martyr - Une visite, par Maryvonne Braunschweig (03.2011) http://www.cercleshoah.org/
- Les Allemands continuent d'enquêter sur le massacre d'Oradour-sur-Glane - Le Monde, 31.01.2013
- Justice pour Robert Hébras, rescapé du massacre d'Oradour-sur-Glane - Le Monde, 11.10.2012
http://www.lemonde.fr/idees/article/2012/10/11/justice-pour-robert-hebras-rescape-du-massacre-d-oradour-sur-glane_1773151_3232.html

.

Posté par clioweb à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

02 août 2012

Une subjectivité négatrice de l’histoire

 

Henri Guaino : une subjectivité négatrice de l’histoire
Suzanne Citron, Historienne, Libération 31.07.2012
http://www.liberation.fr/politiques/2012/07/31/


«Ma France, elle n’était pas à Vichy, elle était à Londres depuis le 18 juin. Il n’a pas parlé au nom de la France que j’aime», a déclaré Henri Guaino, en réplique au discours de François Hollande commémorant la rafle des 16 et 17 juillet 1942. Comme historienne, mais surtout en mémoire de ce que j’ai vécu dans ma vingtième année, j’ai ressenti l’envie d’une réponse à Henri Guaino (et à Bruno Lemaire). Verra-t-on surgir un nouveau genre de négationnisme, (au nom de  la polémique politicienne), des subjectivités et des ego de quelques notables de la politique ?…  »

« ... En prétendant à tout prix gommer les quatre années d’une France de Vichy et donc de ses prémices dans la IIIe République, on élude toute réflexion critique sur les menaces dans le présent d’un toujours possible basculement dans une horreur inattendue ».

« ... la transmission d’une histoire officielle construite sur l’idée d’une nation essentialisée confondue avec l’extension d’un pouvoir monarchique légitimé par la raison d’Etat - et sublimée dans le postulat d’une République une et indivisible au-dessus de tout soupçon - ne fait qu’entériner les faux débats sémiologiques au gré des subjectivités de chacun ».




rappels :
- Le discours de Jacques Chirac, 16 juillet 1995
http://fr.wikisource.org/wiki/Discours_Chirac_1995

« La France, patrie des Lumières et des Droits de l'Homme, terre d'accueil et d'asile, la France, ce jour-là, accomplissait l'irréparable. Manquant à sa parole, elle livrait ses protégés à leurs bourreaux ».

« …Certes, il y a les erreurs commises, il y a les fautes, il y a une faute collective. Mais il y a aussi la France, une certaine idée de la France, droite, généreuse, fidèle à ses traditions, à son génie. Cette France n'a jamais été à Vichy. Elle n'est plus, et depuis longtemps, à Paris. Elle est dans les sables libyens et partout où se battent des Français libres. Elle est à Londres, incarnée par le Général de Gaulle ».



- Le discours de François Hollande, 22 juillet 2012
http://www.elysee.fr/hollande-2012

« La vérité, c'est que ce crime fut commis en France, par la France ». …

« Mais la vérité, c'est aussi que le crime du Vel d'Hiv fut commis contre la France, contre ses valeurs, contre ses principes, contre son idéal ».

 

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

01 août 2012

Le Caravage et le caravagisme

 

Corps et Ombres : Caravage et le caravagisme européen
expositions Montpellier - Toulouse - 23 juin 2012 - 14 octobre 2012

140 tableaux, 2 musées associés à leurs homologues américains (Los Angeles et Hartford)

« Né à Milan en 1573, arrivé à moins de 20 ans à Rome, Le Caravage se fait connaître par ses natures mortes et ses portraits à mi-corps ... éclairés par une lumière tombant presque à la verticale, aux ombres tranchées... Personne n’a su rendre comme lui la grâce du mouvement suspendu … »


Deux sources à exploiter :
- Dans la force du Caravage
un article de Vincent Nocé dans Libération 30.07.2012
http://www.liberation.fr/culture/2012/07/29/dans-la-force-du-caravage_836355

- Un dossier de presse très étoffé, aussi bien pour Toulouse que pour Montpellier :
http://www.augustins.org/fr/exposition/accueil/pdf/presse_Corps_Ombres.pdf


Montpellier, présentation de l'exposition section par section :
Premières conversions
Les Français à Rome
La tentation caravagesque
de Naples à Séville
Le cas singulier de Georges de la Tour
http://museefabre.montpellier-agglo.com/Corps_et_Ombres


Toulouse, musée des Augustins,
Face à Caravage - attraction et résistances
L'école d’Utrecht (Terbrugghen, Honthorst…),
La peinture d’histoire hollandaise (Bramer, Rembrandt…)
Matthias Stom
Les caravagesques flamands (Jordaens, Seghers …)
un cabinet de dessins caravagesques
http://www.augustins.org/fr/exposition/accueil.htm


Caravaggio, The Web Gallery of Art

Caravaggio, wikimedia commons


bonfait-apres

Olivier Bonfait a publié chez Hazan "Après Caravage : une peinture caravagesque ?"

 

freches-caravage

José Frèches, Le Caravage, peintre et assassin, Gallimard
http://www.paperblog.fr/5652580/

 

Posté par clioweb à 07:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,