18 mars 2011

Japon : Vers le nucléaire durable ? - 7

 nasa_toho

MISR image from March 16, 2001 -  March 12, 2011during Terra orbit 59731
http://photojournal.jpl.nasa.gov/catalog/PIA13913

Le Japon occupe une place très importante sur le web. Amasser des dizaines de liens, inventorier des centaines d'articles, cela prend du temps, mais c’est une solution simple (les pages d'annuaires ne manquent pas). Faire une sélection et choisir de ne mettre en avant qu’un nombre restreint d’adresses, c’est beaucoup plus difficile. Hier l’accent a été mis sur l’analyse du géographe Philippe Pelletier (à qui on a prêté le site web de Rémi Scoccimaro)... :-)

Le temps de questions (au lobby militaro-nucléaire, aux décideurs politiques) semble approcher, même si un ancien ministre omniprésent dans les médias a voulu y voir une démarche indécente. Davantage indécente que les décisions de tous les dirigeants qui engagent plusieurs siècles d’existence du reste de l’humanité, au simple prétexte de profits mirobolants à très court terme ?

 

« Un très léger mieux, fragile, dans un combat qui reste indécis», note ce vendredi matin Sylvestre Huet dont le blog est devenu une référence. http://sciences.blogs.liberation.fr/

Hier, sur le blog Sciences2, il posait trois questions : 
Quelles doses de radiations reçoivent les équipes qui combattent l’accident ?
Pourquoi l’information est-elle aussi lacunaire et la coopération internationale aussi lente ?
Une évacuation massive a t-elle été préparée ?
Question annexe : pourquoi les scientifiques sérieux sont-ils aussi peu présents devant les caméras que les géographes ? Serait-ce parce que le spectaculaire et l'irrationnel se vendent mieux sur les écrans ? Et que regarder des pompiers parader en uniforme, cela évite de s'interroger sur l'industrie nucléaire ?
 

Le Temps suggère des amorces de réponse  (pour lire les articles en ligne, il faut s’inscrire au préalable).
http://www.letemps.ch/nucleaire-japonais

« Des ex-cadres nippons accusent » (Tepco, l’entreprise qui gère la centrale de Fukushima et General Electric. Ils font allusion à l’accident de Tokaimura (150 km au N de Tokyo) en 1999 (la filiale de Sumitomo a changé de nom depuis)... « Nous devons au moins au public la vérité sur nos erreurs ».

« .. le complexe nippon de l'atome, confronté à des défis jugés alors trop compliqués et trop coûteux à résoudre, s'est contenté de « bricoler » des solutions. Au mépris de la sécurité ».

« On a pris les risques nucléaires, on a perdu » (Hubert Reeves sur BFM TV - on, ce sont les dirigeants.. 

- Jean-Marie Bouissou : Le choix du nucléaire a été fait de manière bureaucratique, Le Monde 17/03/2011

La puissance du lobby pronucléaire japonais annihile toute velléité de débat, Le Monde 18/03/2011

« Le secteur dispose d'importants moyens financiers, les neuf compagnies d'électricité, à commencer par Tepco, dégageant généralement de confortables bénéfices. Cet argent permet de lever les réticences locales envers des projets de nouvelles centrales. La pratique est ancienne : en 1982, la municipalité de Kaminoseki, dans le centre du Japon, s'était vue proposer un milliard de yens (8,8 millions d'euros) pour accepter la construction d'une centrale par la Compagnie du Chugoku.
De grandes campagnes sont aussi financées dans les médias.. ».

« Dans un tel contexte, il est peu probable que soient véritablement posées les questions de la densité du nombre de centrales nucléaires sur un territoire soumis à de forts risques sismiques, du retraitement des déchets radioactifs qui s'accumulent au centre de retraitement de Rokkasho, dans le nord du pays, ou encore de la volonté de s'engager dans la production de plutonium, voire tout simplement celle de savoir si le Japon doit renoncer au nucléaire. Sauf si le pire survenait à la centrale de Fukushima... »


Envoyé spécial (17/03/2011) fait habituellement commerce des sujets racoleurs. Il a diffusé hier plusieurs reportages autour du risque nucléaire. Madelin qui était ministre de l'industrie du gvt Chirac semble n'avoir rien appris en avril-mai 1986 ( vers 1 h 50). http://fr.wikipedia.org/wiki/Pierre_Pellerin

Le CRIIRAD : http://www.criirad.org/(à archiver, avec vers 2 h 08 qq minutes de rappel de l'enchaînement des catastrophes au Japon)
 
http://envoye-special.france2.fr/envoye-special.html

tchernobyl300486

France 2, météo du 30 avril 1986 - Envoyé spécial 2005-2011

Combien de temps faudra-t-il supporter les conséquences d'une catastrophe nucléaire ? Le temps de la demi-vie du plutonium ? Ou simplement plusieurs siècles comme le dit Gorbatchev ? (800 ans, cela veut dire qu'il faudrait encore supporter aujourd'hui le pillage de Constantinople en 1204) !!

. Le développement durable a submergé ces derniers temps les discours  et les directives scolaires. Avec cette catastrophe nucléaire en cours, voilà une application brutale et inattendue de l'adjectif durable.
Le lobby militaro-industriel est suffisamment riche et puissant pour faire taire toutes les critiques, ou envoyer ses supporters monopoliser le temps d'antenne (et affirmer sans rire que l'atome protège du réchauffement :-):-) ). La propagande, c'est efficace, mais l'histoire réversible (contre-factuelle, cf La Fabrique du 18/03/2011), cela ne marche pas encore ...


- Sur la plateforme Culture Visuelle 
Séisme au Japon, gloire au Progrès? Yoann Moreau répond à Nicolas Demorand : « Non, vraiment, la technologie moderne ne peut revendiquer son efficacité à traiter des catastrophes car elle  en génère autant qu’elle en résout ». (ND parlait de catastrophe naturelle, pas de désastre nucléaire ]

http://tinyurl.com/visuelle-japon-cata

Déjà vu : l’image de la catastrophe(André Gunthert) : Pour notre malheur, la catastrophe nous surprend à chaque fois. Les images nous aident à refermer la plaie, à renouer les fils interrompus du récit – ce qui apparaît bien comme un moyen de guérir du désastre. http://culturevisuelle.org/icones/1471
- Les catastrophes et l'imaginaire, Jean-François Sabouret et Jean-Marie Bouissou pour Libération 15/03/2011

- « Les Japonais ne sont pas plus impassibles que les autres » (Le Temps)


Séisme du 11 mars 2011 - Planet-Terre

Le radium et le polonium, sur le site de l’Union des profs de physique

- Pearltree Japon 2011(François Arnal et ses collègues)

hokusai

The Great Wave off Kanagawa (1826-1833 ?)
http://en.wikipedia.org/wiki/Hokusai
Au temps où les catastrophes étaient avant tout naturelles...

Posté par clioweb à 10:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,