09 août 2016

Les Japonais et la guerre

 

9 août 2016 - Le Monde
Les Japonais ont commémoré mardi 9 août l’attaque nucléaire qui, trois jours après celle de Hiroshima, détruisit Nagasaki il y a soixante et onze ans, tuant soixante-quatorze mille personnes. A 11 h 2, l’heure exacte à laquelle la bombe atomique explosa le 9 août 1945, une cloche a retenti et les habitants se sont figés pour une minute de silence

sur le bombardement en 1945 et la cérémonie de 2015
http://clioweb.canalblog.com/archives/2015/08/09/32461673.html

 

lucken-japonais-guerre

Michael Lucken
Les Japonais et la guerre 1937-1952, Fayard 2013
http://www.fayard.fr/les-japonais-et-la-guerre-9782213661414


compte rendu Arnaud Doglia, Cipango 20  2013
http://cipango.revues.org/1978

Posté par clioweb à 12:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


12 décembre 2014

Une rigueur doublée de bonté ?

 

pacifique-lls

La Guerre du Pacifique, Le livre scolaire.



Histoire du Pacifique - 2 GM - Le Japon en guerre : Une rigueur doublée de bonté ?
La Fabrique de l'histoire, émission archives, 10.12.2014 3/4
http://www.franceculture.fr/emission-la-fabrique-de-l-histoire-pacifique-34-2014-12-10
http://www.franceculture.fr/emission-la-fabrique-de-l-histoire-1

avec
Michaël Lucken, auteur de Les Japonais et la guerre : 1937-1952, (Fayard, 2013).
Sarah Mohamed-Gaillard, Inalco, L'archipel de la puissance : la politique de la France dans le Pacifique Sud de 1946 à 1998, (PIE-Peter Lang, 2010)


Un double rappel :

- oui la  seconde Guerre mondiale a été vraiment mondiale et totale,
beaucoup que 14-18 où les opérations majeures ont eu lieu en Europe.
(Un récent manuel de première illustre 14-18 par un planisphère et 39-45 par une carte d'Europe !)


- oui, la guerre du Pacifique a disparu de l'horizon scolaire.

Dans un Duroselle de terminale (1965), elle occupe 8 pages.
On y traite de conquête de la Mandchourie, de la Chine, de Tojo et de Pearl Harbor, de Singapour, de "sphère de coprospérité de la Grande Asie Orientale
de la mer de Corail, de Midway, d'Okinawa, d'Hiroshima et de Nagasaki, de la capitulation signée sur le Missouri.
Pas du massacre de Nankin ni du procès des criminels de guerre (le programme s'arrête en 1945).

Dans un manuel de première (2011 programme Chatel-Wirth), le Pacifique, c'est 8 lignes en tout et pour tout !
(massacre de Nankin, unité 731, "femmes de réconfort",
mais sans place pour mettre en contexte ces horreurs perpétrées par l'armée japonaise).
https://fr.wikipedia.org/wiki/Massacre_de_Nankin


Un reportage sur le procès des criminels de guerre a été diffusé dans la Fabrique.
Le procès de Tokyo est beaucoup moins connu ici que le tribunal de Nuremberg, Tojo moins que Göring.
N'aurait-il pas été possible de rappeler qui étaient les 7 condamnés à mort (sur 28 prévenus) ?
ex-premiers ministres : Hideki Tojo - Koki Hirota
ex-ministre de la guerre : Seishiro Itagaki
ex-généraux : Iwane Matsui (cf. Nankin), Kenji Doihara, Heitaro Kimura, Akira Muto
Quels étaient leurs choix politiques ?
Comment ont-ils pu conditionner tout un peuple ?

En partant de l'agitation des nostalgiques autour du sanctuaire Yasukuni, n'aurait-il pas été possible d'aller au delà d'une guerre pour le pétrole, de traiter davantage de politique, du rôle de l'empereur ou des grandes entreprises démantelées après 1945 ?  Comment un pays agresseur peut-il tenter de se présenter en victime ?

Pourquoi un tel accent sur les circonstances, sur le hasard au risque de minorer une politique délibérée d'agression ?
La tendance actuelle incite parfois à s'intéresser à la vision des bourreaux. Leur propagande est redoutable : Hitler aussi sait parler de liberté quand il annexe la région des Sudètes et commence le démantèlement de la Tchécoslovaquie.
En Asie, l'expression « rigueur doublée de bonté du bushido » ne peut pas masquer la réalité : « l'occupation militaire japonaise se révéla fort rude » : pillage, travail forcé, atrocités et massacres... « l'ordre nouveau » asiatique se révéla souvent pire que « l'ordre nouveau » allemand - écrivent les auteurs du manuel Belin 1983, p 43.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Guerre_du_Pacifique
https://fr.wikipedia.org/wiki/Guerre_sino-japonaise_(1937-1945)
https://fr.wikipedia.org/wiki/Pertes_humaines_pendant_la_Seconde_Guerre_mondiale

L'histoire culturelle à la mode serait-elle un moyen discret
de dédouaner les élites de leur responsabilité, en 1941 comme en 1914, en Asie comme en Europe ?

.
.

Posté par clioweb à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

09 décembre 2012

Le Japon et le déni de l'histoire

 

Le Japon et son histoire - Stupeur et reniements - Libération Le Mag - 07.12.2012
http://www.liberation.fr/monde/2012/12/07/le-japon-et-son-histoire-stupeur-et-reniements_865985

Du massacre de Nankin à la Seconde Guerre mondiale, l’archipel nippon entretient avec son passé une relation complexe, faite de non-dits et de tabous. Perceptible jusque dans les manuels scolaires, ce malaise persistant ne devrait pas manquer de resurgir à la veille des législatives.


« Le Japon n’a pas le monopole de l’évitement et de l’euphémisme »…. « Des pans entiers de l’histoire contemporaine sont remisés, atténués, aseptisés : la période 1937-1945, avec ses quelque 3,1 millions de morts civils et militaires, ses massacres et ses viols, ses expérimentations bactériologiques sur des milliers de cobayes humains de l’unité 731, le débat sur la responsabilité de l’empereur d’alors et des dignitaires militaires dans cette colonisation semble floutée, mise entre parenthèses ».
Cette histoire ne figure au programme que pour une seule des trois années de collège. «L’enseignant doit transmettre un programme qui court des origines de l’homme dans sa caverne à 1960, et en plus sur l’ensemble du monde ! ». La 2 GM est traitée en 17 pages dans un manuel de 350.

Le manque de contextualisation, d’analyse et de débat est un produit du système : « Seule compte la mémorisation des dates et des noms, pas la réflexion. Notre système éducatif vise à enseigner l’histoire uniquement comme un moyen pour entrer à l’université. Donc les lycéens apprennent par cœur pour réussir ce concours sans jamais débattre en classe ».

Censure et autocensure. « Depuis les années 1950, la classe politique (les conservateurs du Parti libéral-démocrate (PLD)) a pris l’histoire en otage ». Ils ont mis en place un système d’homologation redoutable : près de 80 % des manuels ont été refusés (censurés). « Si ce parti revient au pouvoir, après trois années d’opposition, il entend «revitaliser l’éducation», revoir les manuels scolaires et réexaminer les relations passées du Japon avec ses voisins. Le malaise pourra continuer ».

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,