21 août 2017

Granger Les corps d'été

 

 

corpsdete-granger                      apparences-granger

 

Les corps d’été au XXe. Naissance d’une variation saisonnière, Christophe Granger, Autrement, 2009

L'été comme un temps de vacances, de parenthèse et de rupture avec les normes habituelles,
la mise en avant d'un corps visible et dénudé sur une plage
à la recherche du soleil et du bronzage,
le système actuel de normes et de représentations s'est installé à partir des années 1920.
Entre 1926 et 1934, ses adversaires ont protesté (parfois avec violence dans les batailles de plage,
avec la propagande victorienne hypocrite habituelle sur une prétendue dépravation..


La saison des apparences, Naissance des corps d’été
Christophe Granger Anamosa 2017
http://anamosa.fr/produit/la-saison-des-apparences/


- L’invention des corps d’été, Claude Grimal
http://www.en-attendant-nadeau.fr/2017/07/14/saison-apparences-granger/
L’ouvrage, d’abord paru en 2009 aux éditions Autrement, s’inscrit dans la lignée d’études ayant mis le corps au premier plan de leurs préoccupations (Alain Corbin sur les loisirs, Pascal Ory sur le bronzage, Jean-Claude Kaufmann sur les seins nus à la plage…) ; il a été remanié pour la présente édition.

- article Le Monde des livres, 07.07.2009

- Vous êtes en maillot à la plage ? En 1927, on aurait pu vous fouetter avec des orties
Emilie Brouze s’entretient avec l’historien Christophe Granger - Rue 89 Nos vies intimes 18.08.2017
http://tempsreel.nouvelobs.com/rue89/nos-vies-intimes

http://tempsreel.nouvelobs.com/rue89/nos-vies-intimes/20170810.OBS3233/vous-etes-en-maillot-a-la-plage-en-1927-on-aurait-pu-vous-fouetter-avec-des-orties.html

« Contrairement à ce qu'on pourrait penser, l'été n'a pas toujours été la période rêvée...
Il fut un temps où l'on avait plutôt tendance à fuir la chaleur et le soleil »
S'exposer au soleil au début des années 1930, c'est aussi transgresser les règles, inventer de nouveaux codes.

Les résistances sont parfois violentes entre 1926 et 1934.
« Nos corps et nos manières de les déshabiller sont toujours investis de valeurs, qu’elles soient morales, esthétiques ou religieuses, qui ont été construites. Toutes ces choses sont le produit de socialisations qui changent et qui peuvent changer avec le temps ».  Emilie Brouze


35-plage-dubosc
Dubosc, Sac à malices 1935, in manuel Bordas 1982

L'entretien souligne la dimension sociale dans la diffusion des nouvelles pratiques
et les différences entre plages mondaines et plages populaires (des gens habillés y sont à côté de baigneurs dénudés).

 

- Blois 2009, Le corps dans tous ses états
http://web.archive.org/web/20091007012519/http://www.rdv-histoire.com/fichiers/pdf/journal_2009.pdf

Blois 2009, comptes rendus de Versailles
http://www.histoire.ac-versailles.fr/spip.php?article704


- L’histoire des sensibilités en 50 classiques
Bibliographie établie par Christophe Granger et Hervé Mazurel Vingtième siècle 123 2014 (payant 5 euros la biblio)
http://www.cairn.info/revue-vingtieme-siecle-revue-d-histoire-2014-3-page-49.htm

http://www.cairn.info/publications-de-Granger-Christophe--20607.htm


- Cultures de l’apparence et anthropologie esthétique,
http://apparences.hypotheses.org/571

Alexie Geers évoque 1 séminaire doctoral « Culture matérielle et visuelle » à Lille en 2011.

dans les liens, elle mentionne :
Christophe Granger « Du relâchement des mœurs en régime tempéré »,
Vingtième Siècle. 106 2/2010
http://www.cairn.info/revue-vingtieme-siecle-revue-d-histoire-2010-2-page-115.htm
Le corps d’été, Naissance d’une variation saisonnière, Autrement, 2009
« Batailles de plage. Nudité et pudeur dans l’entre-deux-guerres », Rives méditerranéennes 30 2/2008 (n° 30)
http://www.cairn.info/revue-rives-mediterraneennes-2008-2-page-117.htm



- La première édition de l'ouvrage a connu un énorme écho (400 000 mentions dans Google)

Le sujet mériterait peut-être une approche chronologique plus large.
de mémoire, au XVIe, quand Gilles de Gouberville emmène à la mer ceux qui travaillent sous ses ordres
nul ne se soucie de la taille du maillot de bain. :-)


- Les exemples présentés concernent la France.
Pourquoi ne pas aussi s'intéresser à ce qui se passe Outre-Manche (Brighton)
quand les classes dirigeantes découvrent les bains de mer et se baignent habillées ? (cf. Alain Corbin).
Pourquoi faire silence sur le rapport au corps en Allemagne
(la Freikörperkultur, à lire dans wikipedia en alld) ?


Trois éléments sont peu évoqués dans les articles qui parlent de l'ouvrage :
- Le rôle du sport (et des tenues sportives) dans cette évolution.
- L'évolution du vêtement (le maillot de bain et la diffusion du soutien-gorge)
- Le calendrier du travail (l’été était un temps de travail intense pour les paysans)

Le rapport au corps, le refus de la mixité, l'interdiction de la contraception, la prohibition
ces choix politiques des années 1920 ne sont-ils pas les indices d'une chape victorienne sur la société,  
une vision moralisante et hypocrite qui n'a été vraiment ébranlée que dans les années 1960 ?


..

Posté par clioweb à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


11 mars 2013

A quoi pensent les historiens ?

 

A quoi pensent les historiens ? Faire de l’histoire au XXIe siècle
sous la direction de Christophe Granger, éditions Autrement 2013 (source ChP)

- 4e de couverture : Que font les historiens aujourd’hui ? Comment traitent-ils des archives ou des images, des classes sociales ou de l’environnement ? Et où puisent-ils le pouvoir de produire de la vérité sur le passé ? L’histoire, fille du présent, n’a cessé depuis quinze ans de reformuler ses savoirs et ses questionnements.
Dans le même temps, la fonction
civique de l’histoire a changé de nature. Exigences mémorielles, intervention de l’État pour en réglementer le contenu officiel, retours du « grand récit national » ont imposé aux historiens de repenser leur métier. En décrivant leurs méthodes et le renouvellement des champs qui s’offrent à eux, une nouvelle génération d’historiens dessine ici le portrait vivant et accessible de l’histoire telle qu’elle se pratique au XXIe siècle

- Les lundis de l'histoire, 04.03.2013
Invités : Christophe Granger, Romain Bertrand, Patrick Boucheron
http://www.franceculture.fr/emission-les-lundis-de-l-histoire-profession-historien-2013-03-04


- Table des matières
:
Ouverture : Science et insouciance de l’histoire
Christophe Granger
Il y a vingt ans : Passés recomposés
Jean Boutier et Dominique Julia

Métier
Qu’est-ce qu’être historien aujourd’hui ? Permanence et mutations d’une communauté académique
Marte Mangset et Emmanuelle Picard
Histoire et sciences sociales : nouveaux cousinages
Stéphane Van Damme
Histoire et littérature
Judith Lyon-Caen
Histoires et historiens dans l’espace public
Nicolas Offenstadt

Compétences
L’historien en « ses » archives
Yann Potin
Voir le passé : histoire et cultures visuelles
Gil Bartholeyns
Le sens de la mesure : nouveaux usages de la quantification.
Claire Lemercier et Claire Zalc
L’imagination narrative, ou l’art de raconter des histoires
Christophe Granger
Les enjeux historiens d’un centenaire : la Grande Guerre
André Loez et Nicolas Offenstadt

Mutations
La tentation du monde : « histoire globale » et « récit symétrique »
Romain Bertrand
Catégories sociales et discours sur la société
Déborah Cohen
L’histoire, les feminist & others’ studies
Delphine Gardey
L’histoire des émotions
Jan Plamper
L’émergence d’une histoire environnementale
Grégory Quenet
Les « classiques » de l’histoire au XXIe siècle

.

Posté par clioweb à 07:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,