05 décembre 2014

Déborder du Périph'

 

« L’imaginaire de Paris doit déborder du périph », Libération 31.11.2014
http://www.liberation.fr/societe/2014/11/30/l-imaginaire-de-paris-doit-deborder-du-periph_1153982

Au CentQuatre, samedi 29.11.2014, Libération organisait dix débats sur le Grand Paris.


Les limites ?
« Paris, c’est riquiqui, avec 100 km², alors que New York en fait 1 200 et Londres 1600». «Il faut que l’imaginaire de Paris déborde du périph »
En gros, celles de l’ancien département de la Seine, soit 6,5 millions d’habitants sur les 12 de la région
« Entre Paris et la banlieue, c’est une histoire de lutte des classes », « entre les deux, règne le périph »
Paris comptera avec sa banlieue - ou ne comptera pas.

La gouvernance ?
Qui va diriger le micmac, avec 124 communes concernées, auxquelles pourraient s’en ajouter 47 autres qui ont le droit de frapper à la porte ? Centralisation ? Compétition ? ou coopération et fédération ?

Le modèle urbain ?
« Tous les jours, des gens font deux heures de voiture pour aller dans un bureau et allumer un ordinateur, décrit Philippe Sajhau (Smarter Cities-IBM). Si 15% restent chez eux, il n’y a plus de bouchons.» Un rien provocateur, Jean-Marc Offner, urbaniste, estime qu’«on n’a pas inventé les grandes villes pour travailler en bas de chez soi». Quand l’emploi existe, il n’est pas toujours simple de l’atteindre : «On a imaginé le système de transports en étoile le moins efficace du monde».
« Il faut arrêter de spécialiser les territoires, de faire du zoning» et créer des lieux où toutes les activités s’intègrent : travail, logements, commerces
« Quand on ne sait pas quoi faire, on fait de l’infrastructure : ça va de la bordure de trottoir au métro »

Les organisateurs avaient fait venir la sociologue Saskia Sassen, la référence incontestée de la ville globale.
http://www.saskiasassen.com/publications.php
http://clioweb.canalblog.com/tag/sassen

2009 : L'archipel des villes globales, Sciences humaines
http://www.scienceshumaines.com/l-archipel-des-villes-globales_fr_24585.html


gdparisexpress

source : http://upload.ouestfrance.fr/ouest-france.fr/jpg/GRAND-PARIS.jpg

.
.

Posté par clioweb à 07:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


11 décembre 2012

Libération : Grand Paris 2030 ?

 

-- Villes sur toute la ligne

Le Mag de Libération
consacre un dossier au Grand Paris, à l'horizon 2030 - 07.12.2012
..sur une double page, dix photos montrent des Franciliens « métissés, fatigués et absorbés par leur écran ».


- La Défense en résistance
Le quartier de La Défense cherche un second souffle. Poursuivre la monoculture des bureaux, ou diversifier les équipements et réintroduire des habitants et du social ? Comment faire vivre ces espaces après 18 h ?
Deux associations contestent les projets Hermitage (deux flèches de verre de 323 mètres de haut) et Phare (297 mètres). http://www.liberation.fr/societe/2012/12/07/la-defense-hauts-de-seine_865974

- Le Périphérique, un problème central pour le géographe Michael Storper, spécialiste américain des grandes métropoles.
http://www.liberation.fr/societe/2012/12/07/le-peripherique-michael-storpergeographe-un-probleme-central_865980

- RER A, train-train francilien
http://www.liberation.fr/societe/2012/12/07/train-train-francilien_865981

- A Poissy, La Coudraie, cité réhabi(li)tée
Les habitants sont mobilisés pour redonner vie et moyens aux immeubles voués à la démolition et bâtir un avenir à ce quartier des Yvelines. Objectif 2014.
http://www.liberation.fr/societe/2012/12/07/a-poissy-la-coudraie-cite-rehabilitee_865973

- Boissy-Saint-Léger, bout de la ville, début de campagne
http://www.liberation.fr/societe/2012/12/06/bout-de-la-ville-boissy-saint-leger-debut-de-campagne_865677

- Roissy, Saclay, devenir ville
Le Grand Paris Express, futur métro automatique, devrait désenclaver ces zones. Suffisant pour devenir des pôles attractifs ?
http://www.liberation.fr/societe/2012/12/07/devenir-ville-roissy-saclay_865972


-- « Ile-de-France : quelle région en 2030 ? »
Entre 2012 et 2014, le quotidien organise cinq forums à propos de l'avenir de la région capitale,
à Nanterre,  Bobigny, Vitry-sur-Seine, Paris et Marne-la-Vallée

Une première série de débats a eu lieu au théâtre Nanterre-Amandiers le samedi 8 décembre 2012.
10h - 11h30 Une jeunesse à deux vitesses? - avec Valérie Fourneyron & Michel Kokoreff.
10h - 11h30 Île-de-France 2030, tout un roman - Olivier Adam & Maylis De Kerangal.
13h30 - 15h Quelle politique de la ville pour demain ? François Lamy & Mohamed Mechmache.
13h30 - 15h Existe-t-il une identité francilienne ? Jean-Paul Huchon, Jean Robert & Patrick Jarry.
15h30 - 17h Métropole, modèle indépassable du développement urbain ? Kerwin Datu & Thierry Paquot.

Posté par clioweb à 07:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

12 juin 2011

Quelle Normandie en 2030 ?


12 géographes face à un urbaniste : 
Douze universitaires normands (Caen, Le Havre et Rouen) affirment leur désaccord avec le projet de l'urbaniste Antoine Grumbach et demandent l'ouverture d'un vrai débat sur l'avenir de la Normandie.

source : Libération rebonds 08/06/2011

« Dans le cadre des projets du Grand Paris - pour lesquels l’architecte urbaniste Antoine Grumbach a proposé une urbanisation linéaire de la capitale jusqu’à la mer - la réflexion sur l’avenir de la Normandie a été largement ouverte. Nous sommes des géographes, nous avons été associés individuellement à certains aspects du débat, mais nous regrettons qu’une réflexion n’ait pas été engagée concernant l’ensemble du territoire normand, et que les intérêts de chacun, région, département ou grande ville, aient été le plus souvent préférés à une vision régionale et globale dans le cadre de l’Hexagone et de l’Europe. Conscients du temps que nous avons consacré à ces questions, nous pensons utile de prendre position sur quelques points essentiels.

Province historique, la Normandie, Haute et Basse associées ou réunies, constitue une belle et grande région. Située à proximité des deux plus importantes métropoles d’Europe, Paris et Londres, elle est à la fois terrienne et maritime. Elle associe à toute la gamme des activités économiques, agriculture, élevage, industrie, commerce maritime, pêche, tourisme, un patrimoine naturel et culturel qui fait le charme de ses campagnes, de son littoral et de ses villes. Le triangle des trois grandes cités, Rouen, Caen et Le Havre, vaut bien une métropole de niveau européen, d’autant plus qu’il est complété par un réseau serré de petites villes et de villes moyennes. Pour autant, tout ne va pas pour le mieux dans l’univers normand. Un seul indice : la démographie y est atone, le déficit migratoire sensible au profit de la région parisienne, surtout chez les jeunes. Et le nom de Normandie, pourtant connu du monde entier, semble plutôt dévalué en France et en Normandie même. Entre une métropole parisienne devenue mondiale, un Nord-Pas-de-Calais en renouveau, une Bretagne pourtant partie de plus loin et des Pays de la Loire redynamisés autour de Nantes, toutes régions très actives, les deux petites Normandie seraient-elles devenues un angle faible de l’Hexagone après en avoir été longtemps un point fort ?

La capacité d’initiative des collectivités locales n’est pas en cause, mais leurs actions se développent dans des périmètres limités et elles peinent à se coordonner. Leur impuissance récurrente à construire collectivement un projet territorial s’est traduite par des échecs successifs. Fragmentée par ses rivalités internes, la Normandie n’est pas en mesure de combler son retard dans le domaine des communications. Elle est mal reliée à l’aéroport de Roissy, pourtant proche, et l’absence de liaison ferroviaire performante de Caen avec Rouen et Le Havre reste une question ouverte. Le port du Havre est dépendant d’un hinterland trop limité

Des activités phares sont menacées à moyen ou long terme : le pétrole et le nucléaire, les industries mécaniques, l’élevage… Pour les renouveler et en créer de nouvelles, il faut soutenir des orientations transversales au développement.

La façade maritime de la Normandie ouvre la France sur l’une des mers les plus fréquentées du monde. Il convient de rompre avec l’absence d’une politique maritime nationale. La Région doit se donner les moyens d’intervenir dans les échanges internationaux, plus généralement dans le domaine maritime.

L’amélioration des connexions de la Normandie tout entière est un enjeu majeur : avec Paris, les aéroports internationaux, le réseau des trains à grande vitesse européen comme entre Caen, Rouen et Le Havre. Il faut aussi étendre et structurer les arrière-pays portuaires en développant le fret ferroviaire et la navigation fluviale.

Le développement futur de la région impose d’amplifier et de diversifier les actions de formation initiale et continue, pour combler les retards en matière de compétences qui pénalisent son développement économique, social et culturel. Il faut stimuler et accompagner la recherche, l’innovation et les initiatives.

Il est temps d’ouvrir sur ces questions un débat citoyen qui ne se limite pas à des manifestations médiatiques ou à une communication institutionnelle. Il s’agit de combiner le développement économique avec la qualité des relations sociales, le respect du cadre de vie et l’épanouissement culturel.

La Normandie qui a été illustrée par Guillaume le Conquérant, Alexis de Tocqueville, Gustave Flaubert, et qui a été le berceau de l’Impressionnisme et de beaucoup d’autres créations artistiques et culturelles, ne doit pas être seulement considérée comme un espace économique mais aussi comme un espace vécu, qui doit tenir toute sa place dans les grandes évolutions du monde. Ainsi pourraient converger, avec audace et esprit de coopération, les initiatives et les volontés pour promouvoir un nouveau modèle de développement »

Arnaud Brennetot (Rouen), Madeleine Brocard (Le Havre), Pascal Buléon (Caen), Michel Bussi (Rouen), Sophie de Ruffray (Rouen), Anne-Marie Fixot (Caen), Armand Frémont (Caen et Paris), François J. Gay (Rouen), Yves Guermond (Rouen), Robert Hérin (Caen), Bruno Lecoquierre (Le Havre), Laurent Lévèque (Le Havre)
http://www.liberation.fr/tribune/01012341998-regions-les-geographes-veulent-ouvrir-le-debat


bn-maritime

La porte maritime de l'Europe : une réalité à prendre en compte et à valoriser

Pascal Buleon, Atlas de Basse-Normandie, Autrement CR Yann Calbérac - cafés géo

La Basse Normandie sur le web - http://clioweb.free.fr/dossiers/normand/bnorm.htm

Armand Frémont, La région entre la nostalgie et ses chances dans l’Europe d’aujourd’hui,
Association Démosthène, Caen 2002 - http://clioweb.free.fr/dossiers/normand/bonheur.htm
 

Arnaud Brennetot : http://www.umr-idees.fr/spip.php?article149 
http://www.univ-rouen.fr/MTG/Brennetot.htm
 « Faits et méfaits de la grumbachisation »,
Carte blanche, 3 p., juin 2009 (avec Yves Guermond).

La Haute-Normandie a-t-elle encore un avenir ? Café géo - 25 novembre 2009 
http://www.cafe-geo.net/article.php3?id_article=1715

Le site Normandie 2010 semble avoir disparu

Etudes Normandes, 2010 - 1 - Normandie 2010 : Le débat régional
http://www.rouen-histoire.com/ENorm/

 

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,