27 octobre 2015

Histoire critique, 4e Rencontres

 

hist-crit

 

4èmes Rencontres d'Histoire Critique (Gennevilliers, 26 au 28.11.2015)
http://chrhc.revues.org/4475


La nation, la mondialisation : deux grandes questions historiques au coeur des débats actuels

L’Etat-nation, confronté aux nouvelles formes d'organisation supranationales, économiques et politiques, notamment en Europe appartient-il au passé ? Qu'apportent les cadres nationaux aux idéaux d'égalité et de liberté qui les ont vu naître ?

La mondialisation contemporaine – au-delà de la guerre associée au libéralisme économique – ouvre-t-elle des horizons émancipateurs  ?


JEUDI 26 NOVEMBRE


Cinéma Jean Vigo

Cité-Jardin – 1, rue Pierre-et-Marie-Curie à Gennevilliers

19h30 - Howard Zinn, une histoire populaire américaine
film d'Olivier AZAM et Daniel MERMET (2015)
Présentation et débat avec Ambre IVOL, spécialiste des gauches aux États-Unis


VENDREDI 27 NOVEMBRE
Espace Grésillons
28 rue Paul-Vaillant-Couturier à Gennevilliers

15h30-18h : La parole aux associations d'histoire
Avec l'Amicale de Châteaubriant-Voves-Rouillé-Aincourt, les Amis du Maitron, les Amis des Combattants en Espagne Républicaine, le Musée de la Résistance nationale, le Musée de l'Histoire vivante, la Société d'Histoire de Gennevilliers

19h30: Ouverture des Rencontres par Patrice LECLERC, Maire de Gennevilliers

Présentation par Marie-Claude L'HUILLIER (UP 92)
et Anne JOLLET (Cahiers d'Histoire. Revue d'histoire critique)

20 h : Moment convivial autour d'un verre

20h30: La crise des sociétés arabes,
Conférence-débat avec Georges CORM
spécialiste du Proche-Orient, professeur à l'Université de Beyrouth,
ancien ministre, auteur de nombreux ouvrages


SAMEDI 28 NOVEMBRE

ATELIERS-DÉBATS, LIBRAIRIE, STANDS D'ÉDITEURS, D'ASSOCIATIONS

Espace Grésillons
28 rue Paul-Vaillant-Couturier à Gennevilliers

10 h: Accueil

10h15–12h15:

1. L'État-Nation : une histoire récente
 Constructions nationales du XVIIIe au XXe siècle: France, Tunisie, Asie Centrale
Marc BELISSA, Ahmed CHABCHOUB, Mathilde LARRÈRE, Julien THOREZ

2. Mondialisation(s): une idée neuve ?
Domination et circulations du Moyen-Age à nos jours
Vincent DEMONT, Louis WEBER, Emmanuelle TIXIER DU MESNIL, Samuel F. SANCHEZ

3. Du cosmopolitisme au transnational
Penser et diriger à l'échelle du monde
Antoine CASANOVA, François CHAUBET, Gilles LABARTHE, Sylvie PITTIA


14 h –16 h :

4. Les nationalismes: émancipation et/ou domination ?
Des mouvements de libération nationale aux interprétations racistes et xénophobes
Nelcya DELANOE, Daho DJERBAL, Laure LÉVÊQUE, Alain RUSCIO

5. Internationalismes et nations/ Des relations conflictuelles ?
Imaginer et construire le politique au-delà de la nation
Gilles CANDAR, Chloé MAUREL, Anne STEINER, Serge WOLIKOW

6. Migrations, enracinement et mondialisation
De l'appartenance régionale aux exils
Catherine COQUERY-VIDROVITCH, Hakima LAALA, Danièle PINGUET, Philippe RYGIEL

16 h 30 . Des nations dans la mondialisation: quel avenir ?
Débat avec Stathis KOUVELAKIS (Grèce), Janette HABEL (Cuba) et Roger MARTELLI (historien, directeur de Regards)

à 11h et à 16h - Spectacle pour enfants: La brouille à la Médiathèque Robert Doisneau (inscription souhaitée)

4hist-crit



.

.

Posté par clioweb à 07:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


18 novembre 2012

Rattrapé par l'Algérie

 

Vie d'exil, 1954-1962. Des Algériens en France pendant la guerre d'(indépendance de l')Algérie - expo jusqu'au 19 mai à la CNHI
Voyages en Post-colonies. Viêt Nam, Algérie, Maroc
A la suite d'un exil forcé, Benjamin Stora s'interroge sur les traces du passé colonial

« Tout l'espace colonial m'intéresse depuis ma jeunesse révolutionnaire.
Même si je suis toujours rattrapé par l’Algérie » résume en titre Libération 16.11.2012
Entretien avec Benjamin Stora qui retrace les vies d’exil des Algériens en France et sa trajectoire d’historien porté par le retour de la question algérienne.
http://www.liberation.fr/monde/2012/11/16/je-suis-toujours-rattrape-par-l-algerie_861002

« Ils étaient 220 000 à la veille de la guerre d’Algérie en 1954, le double à l’indépendance en 1962. Ils vivaient dans les bidonvilles de Nanterre, Gennevilliers, les cafés, hôtels et garnis de Paris, Lyon, Marseille, aux confins de la société française en pleine expansion. Des hommes, jeunes, ouvriers, sans statut clair - ni étrangers puisque leur Algérie natale était la France, ni vraiment français puisqu’ils étaient classés «Français musulmans d’Algérie». «Des invisibles», dit l’historien... »

Libération reproduit la photo d'un contrôle d'identité dans le douar de Gennevilliers en 1955


.

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,