30 juillet 2011

L’orientalisme, de Delacroix à Matisse

.
L’exposition en cours à la Vieille Charité à Marseille (27 mai - 28 août 2011) a déjà été présentée à Bruxelles en 2010 et à Munich en 2011. Le catalogue de 312 pages coûte 39 euros.

.
- Présentation par la RMN :

http://www.rmn.fr/francais/l-orientalisme-en-europe-de

- Présentation par Didier Rykner, La Tribune de l'Art

- Orientalisme, le goût de l'évasion. L'article de Vincent Noce dans Libération 28/07/2011

- Lire également
l'article Orientalisme dans l'universalis en dvd
et
Edward W. Saïd, L'Orientalisme. L'Orient créé par l'Occident, éditions du Seuil, collection « La Couleur des idées », 2005 (publié en anglais en 1978).

.
Entre la campagne d’Egypte de Bonaparte et le séjour de Matisse en Afrique du nord (1906), la passion des peintres pour l'Orient, un ailleurs souvent plus rêvé qu’observé connaît son âge d’or. 

L’orientalisme n’est ni une école ni un style, mais l’interprétation que des artistes donnent à des éléments connus davantage par des fictions littéraires que par des voyages réels. Ainsi, parmi les œuvres de Delacroix, Sardanapale doit avant tout à l’œuvre de Byron ; le voyage au Maroc et le retour par Alger ne vient que plus tard. 

L’Orient lui apparaît comme le lieu de l’exaltation des sens, et l’Antiquité, qui est la référence commune de tous ces peintres de culture classique, semble ressusciter sous ses yeux avec les couleurs de la vie : « Rome n'est plus dans Rome, c'est en Orient qu'il faut la chercher ».

Par la suite, d’Ingres à Gérôme, « le succès continu de la représentation particulièrement fantasmée du harem conforte l’idée d'une troublante sensualité orientale ». 

Une vision plus ethnographique s’installe avec la conquête coloniale, mais n’évite pas les clichés du racisme ambiant dominant. Eugène Fromentin est un des peintres qui rélève le défi pictural du désert, et s’impose dans les Salons comme le peintre de l’Algérie et de la vie nomade.

Renoir, Matisse, Kandinsky et Klee, font « le voyage en Orient ». Les clichés ne disparaissent pas, mais la puissance de la lumière, la splendeur des couleurs renouvellent radicalement le genre.

- - - - - - - - - - - - - - - - 

Plusieurs tableaux présentés à Marseille sont reproduits sur le site de Didier Rykner (dont celui de Fromentin).
Femmes d'Alger ou le Rifain sont des illustrations du sujet à partir des sources disponibles sur le web.

delacroix-femmes

The Women of Algiers - 1834 - Oil on canvas, 180 x 229 cm - Musée du Louvre, Paris
http://www.wga.hu/art/d/delacroi/3/307delac.jpg
 

delacroix-femmes-d

Femmes d’Alger dans leur appartement - détail
http://www.histoire-image.org/site/oeuvre/analyse.php?i=753

Eugène Delacroix : Web Gallery of Art

http://fr.wikipedia.org/wiki/Eugène_Delacroix

 Fromentin_Soif

Eugène Fromentin (1820-1876)Au pays de la soif, 1869
Huile sur toile - 103,4 x 144 cm - Bruxelles,Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique
http://www.latribunedelart.com/spip.php?page=docbig&id_document=10239

Une rue à El-Aghouat
http://www.histoire-image.org/site/oeuvre/analyse.php?i=877

rifainassis

Matisse, Le Rifain assis, 1912-1913, 200 x 160 cm
Fondation Barnes, Merion.

 

Posté par clioweb à 08:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,