18 septembre 2010

Bac : Le fossé social se creuse

- Le micro-lycée, une deuxième chance pour les "décrocheurs" - Le Monde société

- Bac : Le fossé social se creuse - Libération
Présentation par Véronique Soulé d'une étude de la Direction de l'évaluation à partir d'une comparaison entre un panel d’élèves entrés en sixième en 1995 et un groupe d’élèves entrés en 1989.

Extraits :
- « L’école arrive de moins en moins à combler le handicap social de départ. Pire : elle creuse les inégalités. En six ans, ce sont les enfants de chefs d’entreprise et d’artisans-commerçants qui ont vu leurs chances d’avoir le bac augmenter le plus, suivis par les fils d’enseignants - les champions toutes catégories de la réussite scolaire -, de cadres et d’ouvriers qualifiés. En revanche, ces chances ont diminué pour les enfants des milieux les plus pauvres - employés de service, ouvriers non qualifiés et inactifs ».

- Pour les enfants d’immigrés, l’étude apporte cependant deux nouveautés.
. D’abord, la réussite varie sensiblement suivant les pays d’origine : la moitié des enfants d’immigrés maghrébins, portugais et africains décrochent le bac, contre un tiers seulement pour ceux d’origine turque. Une confirmation au passage : les jeunes originaires d’Asie du Sud-Est cartonnent avec 66,8% de bacheliers.
. Ensuite, les enfants d’immigrés sont plus ambitieux que les autres...

- Les familles recomposées, un handicap pour le bac : seuls 51% des lycéens issus de familles monoparentales ou recomposées décrochent le bac, contre 67% de ceux vivant avec leurs deux parents.

- A caractéristiques scolaires et sociales similaires, l’école publique et l’enseignement privé font jeu égal

Posté par clioweb à 07:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,