23 novembre 2013

Primaire 2008 : un bilan

 

Bilan de la mise en œuvre des programmes issus de la réforme de l’école primaire de 2008
http://s1.lemde.fr//mmpub/edt/doc/20131122/3518500_dbf2_2013-066_rapport_programmes_primaire_2008_version_finale_aa.pdf

Français, maths, langues, EPS, culture humaniste ...
2 exemples
Histoire des arts : « La pauvreté des traces dans les cahiers illustre les difficultés rencontrées par les maîtres »
Instruction civique et morale : 
« La mission d’inspection générale relève trois difficultés quant à la mise en oeuvre des programmes en la matière : le manque de temps, le manque de formation et le manque d’outils pédagogiques ».

Le rapport de l'inspection pointe les failles de l'école primaire héritée de Jules Ferry, et met en cause la formation (ou l'absence de formation) des enseignants.
Quelle commande ministérielle a conduit à la rédaction de ce rapport diffusé voilà qq mois ?
Pourquoi avoir choisi un plan à tiroirs ? Parce que l'école primaire serait encore pensée comme un lycée en miniature ?
N'aurait-il pas été possible de rappeler le contexte dans lequel les programmes de 2008 ont remplacé ceux de 2002 ?

Dans une analyse du rapport, Maryline Baumard écrit :
« L'institution s'est longtemps cachée derrière la liberté pédagogique pour les laisser se débrouiller seuls. Mais l'heure est grave. Qu'un professionnel ne soit pas apte à mesurer que son travail n'est pas à la hauteur des attentes montre la faille intégrale d'un système. Que font les conseillers pédagogiques, censés aider les maîtres dans les classes ? Que font les inspecteurs, là aussi pour les aider à progresser ? Toute la hiérarchie intermédiaire est en cause. La France joue aux apprentis sorciers avec son école ! »
D’où viennent les mauvais résultats de l’école primaire en France ? Le Monde éducation 22.11.2013
http://lemonde-educ.blog.lemonde.fr/2013/11/22/ecole-primaire-le-rapport-qui-accuse/

En finir avec l'idée qu'enseigner est un art et pas une science
« Les quelque 300 000 maîtres du premier degré pensent bien faire, notamment en matière d'enseignement de la lecture, alors que le travail mené par l'inspection générale mesure que leur pratique n'est pas suffisamment professionnelle ».
http://www.lemonde.fr/ecole-primaire-et-secondaire/article/2013/11/22/en-finir-avec-l-idee-qu-enseigner-est-un-art-et-pas-une-science_3518714_1473688.html

.

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


26 février 2013

Le CNED dans le collimateur

 

Enseignement à distance : l'incroyable fiasco du CNED Nouvel Obs, 13.02.2013

[ Reproduire 4 fois le même paragraphe suivant, est-ce un signe d'adapation du journalisme à internet ?]

« Le rapport de la Cour des comptes donne l’impression d’une véritable Bérézina : entre 2000 et 2010, le Cned a vu le nombre de ses inscrits dégringoler de 400.000 à 200.000, alors que, selon le constat du Cned lui-même "le marché de la formation à distance est en croissance générale." C’est, en fait, un marché en pleine explosion. Aux USA on appelle ça la révolution des Mooc : massive online open courses, l’arrivée massive de cours en ligne, dont certains gratuits. Certains sites comme Coursera sont suivis par 2,5 millions d’internautes. Pendant ce temps la Cour des compte constate que "la question du maintien de l’existence du Cned sous sa forme actuelle est posée ».
http://tempsreel.nouvelobs.com/education/20130213


Le rapport de la Cour des comptes :
http://tinyurl.com/comptes-cned-2013

Le déclin de l’activité du CNED s’est poursuivi (I).
L’établissement n’est pasen mesure de maîtriser des éléments clés de sa gestion (II).
La mise à jourdu cadre juridique délimitant les missions de service public de l’enseignement à distance reste peu cohérente (III).
Enfin, la réorientation vers la «formation en ligne » risque de se heurter à la fragilité des moyens humains, techniques et pédagogiques du Centre (IV)

Parmi les priorités suggérées par la Cour : préciser le champ du service public, définir des objectifs, adapter les moyens en personnel du CNED aux missions ainsi définies et installer une comptabilité analytique

.

Posté par clioweb à 07:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

16 décembre 2011

La notation des profs

 

1512-servilite

Photo Ludovic Maillard. Nord Eclair

- Les enseignants mobilisés contre le nouveau projet Chatel - Le Monde 15/12/2011
http://www.lemonde.fr/ecole-primaire-et-secondaire/2011/12/15/

- Les syndicats dénoncent la dénaturation du métier - Le Monde 15/12/2011
http://www.lemonde.fr/ecole-primaire-et-secondaire/2011/12/15/

- rappel : le statut des enseignants vu par l'UMP ( Le Monde 09/11/2011)

« Les projets actuels du ministère comportent la fin de la traditionnelle double notation des enseignants : administrative, sur 40, par le chef d'établissement, et pédagogique, sur 60, la plus importante pour la carrière, par un Inspecteur général ou un IPR (inspecteur pédagogique régional), formé dans la discipline des collègues qu'il inspecte.
A la place, les enseignants seraient évalués lors d'un entretien, tous les trois ans, avec leur supérieur hiérarchique direct [qui peut être un gestionnaire, et non un pédagogue] et cette évaluation déterminerait l'évolution des salaires [dont la progression sera ralentie selon le calcul du Café] ».

Les syndicats dénoncent un projet qui « dénature en profondeur les métiers » des enseignants : l'évaluation ne porterait plus principalement sur l'activité en classeIl s'agit d'un processus d'extension de méthodes de gestion du privé à l'administration souligne le sociologue Luc Rouban.
Le SNES exige une nouvelle fois le retrait du projet et menace d'appeler à une nouvelle mobilisation en janvier.

- La mise en oeuvre du socle commun
Le Haut Conseil de l'éducation remet un rapport mitigé - Le Monde 14/12/2011
http://www.lemonde.fr/ecole-primaire-et-secondaire/2011/12/14/hce-socle

Le document rappelle que la concrétisation du socle commun reste à faire.
A 2 conditions :
que la formation continue existe à nouveau pour les enseignants ;
que les cadres, recteurs et corps d'inspection, s’impliquent.

« L’avenir du HCE, dirigé par Bruno Racine, est menacé. Depuis novembre, les neuf sages (dont Pébereau et Compagnon) attendent leur renouvellement. Ou la nomination de leurs successeurs ».

.
-  22/12 - Selon Rue 89, la fuite serait arrivée à une date opportune, le projet a été diffusé à un moment peu propice aux manifestations. Nolwenn Le Blevennec a dressé la liste des arguments des camps opposés.

Le blog du Mammouthologue (08/12) cite les éléments de langage confidentiels envoyés aux recteurs, pour répondre à leurs contradicteurs (sur le sort des Inspecteurs, le chef et la pédagogie, les méthodes du privé...)
 



sens-u

icono urbaine - Paris 11/2011


.

 

Posté par clioweb à 09:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,