28 juin 2010

Contre-pouvoirs

Eva Joly : « Nicolas Sarkozy détruit les contre-pouvoirs » - Pascal Riché - Rue89

Extraits : « Pour Eva Joly, la défense de Florence Woerth est intenable. La fraude fiscale, d'abord, est selon elle manifeste, chacun peut s'en convaincre : « Il y a des gens qui, en France, savent faire des règle de trois. » Elle étaye :
« La fortune de Liliane Bettencourt est de plus de 16 milliards d'euros. Nous savons, de par une déclaration de Liliane Bettencourt elle même - alors faite pour nous impressionner -, qu'elle a payé 400 millions d'euros au fisc en dix ans.
Faites le calcul : si elle avait placé sa fortune à la Poste, sans être trop gourmande, elle aurait touché chaque année 3%, soit 480 millions d'euros par an. Sur ce gain, elle aurait payé 40% d'impôt, donc 192 millions par an ! [ au lieu de 40 versés ] »»

« Aujourd'hui, l'opinion se rend compte de tous ces dysfonctionnements. Le pouvoir n'arrive plus à les masquer. L'information finit par émerger, sur des sites Internet, sur des médias courageux. Et les citoyens se rendent compte qu'on se moque d'eux. »

Si Nicolas Sarkozy est réélu, prophétise-t-elle avec un sourire triste, « il continuera à s'attaquer aux contre-pouvoirs et il ira jusqu'au bout ».

.
-  Bercy était prévenu dès 2009 de la situation fiscale de Liliane Bettencourt -  Médiapart 25/06/2010

« Dénégations, généralités et menaces de poursuites n'y font rien. Pièce par pièce, l'argumentaire d'Eric Woerth sur son rôle dans l'affaire Bettencourt, en tant que ministre du budget et trésorier de l'UMP, se disloque ou se révèle inexact. C'est le procureur de Nanterre, Philippe Courroye, qui, vendredi en fin d'après-midi, a porté un coup sévère à la défense du ministre...».

.
- Clymène-Bettencourt : l'étrange gestion d'une machine à perdre de l’argent.  - autre article de Médiapart

« Sur huit exercices, Clymène est cinq fois en pertes. En 2000, le déficit s'élève à 6,5 millions d'euros; en 2001 à 16,2 millions; en 2002 à 20,3; en 2005 à 4,7; en 2008 à 66,1 millions d'euros. Cette malchance paraît même gêner parfois le commissaire aux comptes... »

En 2008, une année effroyable pour les sociétés financières, les charges salariales, jusqu'alors stables d'une année sur l'autre, firent un bond spectaculaire: de 424.604 euros, elles grimpèrent à 1.501.599 euros ! ... Mme Woerth affirme qu'elle a touché 200.000 euros de salaire annuel chez Clymène... Alors qui a bénéficié des hausses de salaires ?

 

-

Posté par clioweb à 07:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,