22 novembre 2014

Les femmes et la Grande Guerre

 

Les femmes et la Grande Guerre, La Fabrique, 13.11.2014
http://www.franceculture.fr/emission-la-fabrique-de-l-histoire-les-femmes-et-la-grande-guerre-44-2014-11-13

L’émission ne traite que du cas des femmes en France. A plusieurs reprises, les évolutions ont été replacée dans le temps long (cf. le taux de natalité et les controverses entre la droite populationniste et les défenseurs du droit des femmes.

Le terme d’émancipation a été abordé en permanence dans l'émission. Du fait de la guerre, la condition des femmes s’est-elle améliorée (accès au travail, autonomie) ou dégradée (renvoi au foyer, interdiction de la contraception, refus du droit de vote) ?
L'émancipation, un terme trop globalisant à mettre à la poubelle (Yannick Ripa, 13e mn) ? un mot à utiliser avec des pincettes (Peggy Bette, 23e mn) ? une question essentielle pour une étude genrée de la domination ( Dominique Fouchard, 49e mn) ?

Plusieurs rappels :
- Les femmes (du peuple) n’ont pas découvert le travail en usine en 1914, elles n’ont pas toutes été chassées des usines en février 1919.
- 7 900 000 hommes ont été mobilisés, 6 500 000 sont revenus du front.
- 700 000 femmes deviennent veuves, avec ou sans enfants. 40 % d’entre elles se remarient.
  Le célibat augmente peu, malgré le déséquilibre entre les deux sexes.
- Le nombre des divorces augmente (30 000), les 2/3 sont demandés par les hommes dont la femme est partie.

Du fait de la guerre, des femmes ont pris des responsabilités et se sont découvert des goûts et des amitiés. En 1919, il leur faut apprendre à vivre dans un tout autre contexte, avec des hommes qui reviennent, indemnes ou blessés, ou qui ne reviennent pas.

Les veuves ne sont jamais seules. Certaines ont déjà des enfants, les familles pèsent lourdement, tout comme le voisinage. L’Etat leur verse une pension proportionnelle au grade du défunt, leur fournit des emplois réservés (postes, manufacture de tabac), des formations et distribue 10 000 machines à coudre (espoir de les faire travailler à domicile). Ces veuves ont confrontées à des injonctions contradictoires : ne pas se remarier en considération du disparu ou par égard aux enfants, se remarier et concurrencer les jeunes filles qui cherchent un mari, faire des enfants pour la patrie ou participer à une grève des ventres…

Le Bloc national a voté la loi de 1920 qui interdit la contraception et l’avortement, une forme de nationalisation des corps qui a duré deux générations, jusqu’à la loi Neuwirth de 1967. Et encore en 1940, Pétain a la prétention de (r)envoyer les femmes dans leurs foyers, alors que plus d’1,5 M d’hommes sont retenus prisonniers dans l’Allemagne nazie.

.

Posté par clioweb à 07:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


09 octobre 2014

WW1 : Women at Work

 

wla-q30655

Une femme, assise, un cultivateur à trois roues tiré par deux chevaux
http://media.iwm.org.uk/iwm/mediaLib//57/media-57379/large.jpg

Une réalité anglaise à comparer avec la mise en scène peu vraisemblable de Lectures pour tous (15.07.1917)


Le travail des femmes est abondamment documenté sur la Wikipedia en anglais, à partir de photos de l'Imperial War Museum.

- Women at work, tous les métiers, à la campagne ou à la ville (IWM, Commons) :
http://commons.wikimedia.org/wiki/Category:Women_at_work

Fabrication de munitions, constructions navales, caoutchouc, conduite d'un tramway, ramonage de cheminée, travail de la terre, 
tous les métiers sont représentés dans plus de 300 photos


- Voir par exemple pour l'agriculture, British Women's Land Army in World War I
environ 250 000 volontaires femmes, un uniforme avec pantalon et bandes molletières.
http://en.wikipedia.org/wiki/Women%27s_Land_Army
http://commons.wikimedia.org/wiki/Category:British_Women%27s_Land_Army_in_World_War_I
http://www.womenslandarmy.co.uk/

wla-q31003

WW1 - A woman carter, wearing waterproof coat, sou'wester and puttees,
smiles for the camera as she sits in the driving seat of her cart.
http://media.iwm.org.uk/iwm/mediaLib//21/media-21010/large.jpg
http://commons.wikimedia.org/wiki/Category:Horace-Nicholls-Q31003



- Et pour l'industrie, l'exemple des munitionnettes de l'usine de Chilwell, Notts, IWM 1917
http://en.wikipedia.org/wiki/National_Shell_Filling_Factory,_Chilwell

w-chilwell1917-Q30011

Les munitionnettes de l'usine de Chilwell
Women at work during the First World War- Munitions Production, Chilwell, Nottinghamshire
http://commons.wikimedia.org/wiki/Category:National_Shell_Filling_Factory,_Chilwell


Côté français, voir le film d'Alexandre Devarennes, La femme française pendant la guerre, 1917
http://clioweb.canalblog.com/archives/2014/10/08/30730733.html

.
.
.

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

19 juin 2014

bac 2014 : sujets STMG

 

Sur le site du Monde, le sujet d'HG donné en STMG :

PREMIÈRE PARTIE
Questions d'histoire
1) Citez deux Etats asiatiques devenus indépendants après la Seconde Guerre mondiale, en précisant pour chacun la puissance coloniale concernée. (2 points)
2) Datez une période de cohabitation sous la Ve République, en nommant le président et le Premier ministre concernés. (2 points)
3) Donnez une définition du monde multipolaire. (1 point)

Questions de géographie
4) « Les métropoles mondiales sont des centres d'impulsion et de commandement majeurs de la mondialisation ». Justifiez cette affirmation à l'aide de deux arguments. (1 point)
5) Caractérisez le rôle des firmes transnationales dans la mondialisation. (2 points)
6) Sur la carte en annexe, complétez la légende en donnant un exemple pour chaque information demandée, et localisez-les.


SECONDE PARTIE
Le candidat traitera au choix un seul des quatre exercices portant sur les sujets d’étude du programme de géographie

Exercice 1 : Les Français dans le monde : de nouvelles mobilités
Les expatriés de la crise de l’euro
Source : M.-M. Le Moël, correspondante à Sydney, Le Monde, 26 juillet 2012, p.15
MAE, DFAE, Enquête sur l'expatriation des Français-mai 2013
(exemple de question : localisez un état membre de la Francophonie)

Exercice 2 : Les engagements militaires et humanitaires de la France et des Français dans le monde
Le cadre des interventions humanitaires de la France dans le monde, MAE, 27 juillet 2013
(exemples de question :
Décrivez deux exemples d’interventions humanitaires,
localisez une intervention militaire récente

Exercice 3 : Les femmes dans la société française
Le Manifeste des dix, L'Express du 6 juin 1996


Exercice 4 : L’élection présidentielle, un enjeu majeur de la vie politique française
Texte sur le site Vie publique, sans auteur identifiable, http://www.vie-publique.fr (4/09/2012)
Taux de participation aux élections (présidentielles et législatives)


le sujet en pdf : http://goo.gl/FYHYrU
http://campus.lemonde.fr/campus/article/2014/06/17/bac-stmg-2014-le-sujet-d-histoire-geographie_4439489_4401467.html

Posté par clioweb à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

23 mars 2014

Irène Joliot-Curie, féministe engagée ?

 

IreneJoliot-Curie1936

Irène Joliot-Curie à la sortie du Conseil des ministres en 1936
http://commons.wikimedia.org/wiki/Category:Irène_Joliot-Curie

Louis-Pascal Jacquemond, « Irene Joliot-Curie, une féministe engagée ? »
Genre & Histoire 11 | Automne 2012 - http://genrehistoire.revues.org/1796

extrait :
« Irène Joliot-Curie (1897-1956) est une personnalité triplement symbolique : une scientifique nobélisée comme l’a été sa mère Marie Curie, une des trois femmes sous-secrétaires d’État (à la recherche scientifique) du gouvernement Blum de juin 1936, une militante des droits des femmes se revendiquant du féminisme. Et sa vie traverse trois moments de l’histoire des féminismes du premier XXème siècle. Adolescente au temps du suffragisme triomphant de la Belle Époque puis jeune fille mobilisée sur le front sanitaire de la Première Guerre mondiale, elle est ensuite épouse et mère émancipée de l’entre-deux guerres mais aussi scientifique engagée à l’heure du Front Populaire. À l’issue de la Seconde Guerre mondiale, elle devient, malgré des problèmes de santé, une militante pacifiste et procommuniste au temps de la Guerre froide ».

« Au féminisme silencieux et privé incarné par sa mère Marie Curie, féminisme de pratique quotidienne, discret et feutré, Irène oppose un féminisme plus militant et plus revendicatif... Tenace, elle brigue à quatre reprises l’Académie entre 1950 et 1954…  Mais ce refuge du conformisme (et cénacle d’antiféministes) refuse de l'admettre. L'Académie avait déjà rejeté la candidature de Marie Curie à la suite d'une campagne violente des cléricaux : une femme, une étrangère, le refus de voir le boudoir s’installer sous la Coupole ». La première physcienne ne sera admise qu'en 1979.

Genre & Histoire est la revue électronique de l’association Mnémosyne
http://genrehistoire.revues.org/
. http://www.mnemosyne.asso.fr

Nicole Pellegrin, Genre, voyage et histoire. Quelques aperçus, 2011
http://genrehistoire.revues.org/1124
Isabel Morant, Histoire des femmes en Espagne et en Amérique latine, 2010
http://genrehistoire.revues.org/1027
Linda Guerry, Femmes et genre dans l’histoire de l’immigration.  Naissance et cheminement d’un sujet de recherche, 2009 http://genrehistoire.revues.org/748

.

Posté par clioweb à 08:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

10 mars 2014

14-18 : pas d'émancipation des femmes

 

« La guerre de 14 a-t-elle émancipé les femmes ? » - Centenaire
Françoise Thébaud, Les Femmes au temps de la guerre de 14
http://centenaire.org/fr/espace-scientifique/societe/la-guerre-de-14-t-elle-emancipe-les-francaises


« La France de l'entre-deux-guerres s'est crispée sur la question de l'émancipation des femmes » - Le Monde 07.03.2014
La première guerre mondiale n'a pas émancipé les femmes en France.
Y a-t-il eu de nouveaux droits pour les femmes à l'issue de la guerre ? Pour la France, la réponse est non. Aucune des revendications formulées par le mouvement des femmes n'est satisfaite dans les années 1920. Il n'y a ni droit de vote ni amélioration du statut civil de la femme mariée.
Les Allemandes, comme les Britanniques, obtiennent le droit de vote... La France se crispe sur cette question
http://www.lemonde.fr/societe/article/2014/03/07/


Françoise Thébaud : Penser la guerre à partir des femmes et du genre : l'exemple de la Grande Guerre,  Asterion 2004
http://asterion.revues.org/103

 

Posté par clioweb à 07:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


09 mars 2014

1917 : Trois robustes paysannes



commons-3robustes

Trois robustes paysannes - La photo (recadrée) existe dans Wikimedia Commons
qui indique la source : le magazine Lectures pour tous, 15.07.1917

- « Plus de chevaux pour tirer la herse. N'importe !
Trois robustes paysannes s'attellent à l'outil, peinent si bien
que le permissionnaire, à sa prochaine venue, retrouvera son champ en pleine prospérité
».
La légende complète montre les ravages d'une propagande forcenée : la mise en scène de cet attelage improbable peut tromper un photographe professionnel, mais elle suggère une profonde méconnaissance du travail de la terre et un réel mépris des lecteurs.


  nlq-3robustes

En 2007, dans le Nathan première, page 196, cet attelage peu vraisemblable et surprenant est reproduit
dans une double page consacrée à 14-18 : La mobilisation de l'arrière : les femmes travaillent aux champs (France).
Pourquoi, chez un éditeur réputé pour son sérieux, des illustrateurs de manuels d'histoire donnent-ils en 2007
un nouvel écho à ce type d'image de propagande (sans la faire questionner vraiment) ?

 

- Gallica connaît le magazine qui exploite le spectaculaire et l'exotique ne recule pas devant le chauvinisme.

Une illustration de cette propagande :
page 560, article En pays reconquis...La Terre qui renaît :
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6550426d/f558.image


.

lpt-renait

En pays reconquis - La terre qui renaît
«La vie aux champs, près du front : tout au long des routes ébranlées par les convois de ravitaillement,
quel réconfort de voir des " remplaçantes " : ici,  une mère et son jeune fils font la besogne de l'absent.
Plus loin, une vaillante paysanne lave son linge dans un énorme trou d'obus (!), au bruit lointain de la canonnade
»


- La propagande se repère aussi dans le sommaire de ce numéro :

Le Rhin, frontière française (une barrière naturelle)

Les femmes s'enrôlent (dix mille femmes soldats, pompiers en Angleterre, les chauffeuses)
Vers messines, les étapes de l'avance anglaise
Nos comédiens travaillent pour la France (La Comédie française en Suisse, Mme Bartet, Mme Pierson, Mme Dussanne, Grand, Bord, Mlle Sorel)
Ce que les Etats-Unis apportent aux alliés
Le pays noir sous les obus
Les impressions d'une factrice
Une toupie qui fait des merveilles
Les grands jours du panache (revues militaires)
En pays reconquis La terre qui renaît
Plus de chevaux pour tirer la herse
Hymne à la France,
Celui qu'elles attendent
Les idées en marche : ce que nous a dit  le gouverneur de l'AOF
Le casque à pointe de l'ex-roi Constantin, beau-frère de G II
La patache de Vic en Col
AG de Patria : abbé Wetterlé : ne jamais oublier les crimes commis par les barbares
L'amiral Merveilleux du Vignaux (sic), directeur de la guerre sous-marine est en couverture du numéro du 15 juillet 1917

Lectures Pour Tous
http://fr.wikipedia.org/wiki/Lectures_pour_tous_(magazine)
https://commons.wikimedia.org/wiki/Category:Lectures_pour_tous


- Pourquoi laisse-t-on croire que les femmes ne travaillaient pas en dehors de leur foyer avant 1914 ?
Le choix des illustrateurs du Nathan est d'autant plus surprenant que le même éditeur a publié dans un manuel de terminale des données sur le travail des femmes au XXe : plus de 7 millions sont actives en 1911, un chiffre qui n'est atteint ensuite que vers 1968.

factx20
Les femmes au travail (1896-1996) - 7 millions d'actives en 1913, davantage qu'en 1965.
http://clioweb.free.fr/dossiers/genre/femmes.htm

L'histoire des femmes et du genre sur le web (dont Françoise Thébaud sur les femmes et la Grande Guerre)
http://clioweb.free.fr/dossiers/genre/genre.htm


- Il existe de nombreuses illustrations du travail réel des femmes pendant la guerre :
cf la photo de l'employée des chemins de fer, en haut sur la page de droite.
Lectures pour tous cite les factrices, les pompiers, les conductrices...
Voir par exemple d'autres photos et affiches indexées par Google images : Women at Work WW1


cd-fe-tram

https://twitter.com/chdelporte/status/442295113943752705/photo/1

02 mars 2014

Vacarme : Joan W. Scott et le genre

 

History Trouble
Vacarme
no 66 publie un long entretien avec Joan W. Scott, l'historienne du genre.
http://www.vacarme.org/article2325.html

Elle retrace son parcours intellectuel et son engagement politique, depuis l'histoire des verriers de Carmaux (les mineurs, c'était Rolande Trempé) jusqu'au combat contre la rhétorique du Vatican pour qui "la théorie du genre" a remplacé la détestation du communisme.

Pour ce bébé couches rouges, l'étude de la domination et des rapports dissymétriques est centrale. « J’ai questionné par exemple la façon dont le principe universel d’égalité des citoyens s’était accommodé de l’exclusion politique des femmes ». « Dans tous mes ouvrages, je m’attache ainsi à décrire la façon dont les gens qui vivent dans un rapport inégalitaire l’éprouvent, le pensent et le formulent ».
Elle passe de l'histoire ouvrière à l'histoire des femmes, elle se passionne pour Foucault, Derrida et Irigaray (la "French Theory"), elle s'en sert pour dénaturaliser les rôles dévolus aux hommes et aux femmes dans la vision d'un universalisme de l'individu abstrait, elle s'intéresse aux apports de la psychanalyse (Freud et Lacan). Elle historicise et déconstruit les concepts, elle suggère que certaines catégories rendent les questions impossibles à poser (et à résoudre).

extraits :
« Les Mots et les choses ont joué pour moi un rôle essentiel. Foucault interrogeait les catégories même du débat historique et politique telles qu’elles se sont constituées de la Renaissance à l’âge classique : l’histoire, bien sûr, mais aussi la raison comme attribut de l’homme, la souveraineté comme droit inhérent de l’individu, la liberté comme sa condition désirée, ou encore la vérité, la sexualité, l’être humain, la différence des sexes, etc. - toutes choses qui devenaient des termes malléables et mouvants sur lesquels la compréhension et le savoir étaient pourtant bâtis. La notion même d’événement historique en était bouleversée : les événements, c’étaient désormais les caps discursifs, les mutations conceptuelles qui créent des valeurs, des significations, des sujets. Je n’ai jamais oublié le sentiment que m’a donné cette lecture : une angoisse énorme mêlée d’une tentation irrésistible. Chez moi, les deux vont souvent de pair ! Jusque là, mon attachement à l’histoire avait été raisonnable ; c’est là qu’a commencé ma passion. Je me suis donc ralliée à ce groupe de femmes. Et c’est ainsi que je suis devenue, pour mes compatriotes, une féministe à la française  (avec de jolies chaussures) ».

« Le genre est une catégorie utile d'analyse historique... Il a permis de dénaturaliser les rôles dévolus aux femmes et aux hommes, de montrer que l’anatomie n’est pas un destin, et donc de combattre les traitements inégalitaires justifiés par la différence anatomique... J’avais l’intuition, que je ne parvenais pas encore à formuler, que ces questions trouveraient des réponses plus adéquates si nous savions interroger les significations mêmes des concepts d’homme et de femme. Et cette intuition était à la fois historique et politique ... Le langage est ainsi devenu pour moi un objet d’enquête pour comprendre la construction des sujets, des organisations sociales et des relations de pouvoir ».
« Quoi qu’en disent les catholiques qui, en France, ont lancé la controverse, il n’y a pas de « théorie du genre ». C'est une invention qui a remplacé le communisme dans la rhétorique du Vatican. Il y a des études de genre, c’est-à-dire des questions. Les mots ne sont jamais que les batailles pour les définir ! Les adversaires du genre entendent faire valoir les significations qu’ils donnent à la différence du masculin et du féminin : une complémentarité qui justifierait selon eux une inégalité. Ils participent à une lutte entre ce qui compte comme étant de l’ordre du « naturel » et ce qui compte comme étant de l’ordre du « social ». Or le terrain de cette lutte, c’est justement ce qu’on appelle le genre ! Selon moi, il n’y a pas d’autre définition ».

« En France, nier que le sexe et la sexualité soient des problèmes est un trait de “l'identité nationale” ».

« Je n’ai jamais critiqué la France, mais des Français qui justifient des comportements racistes et discriminatoires par des idées universelles et républicaines. Je ne suis pas étonnée de voir aujourd’hui ce féminisme-là revendiqué par des partis d’extrême droite. On peut toujours me traiter de multiculturaliste américaine, j’ai appris de mon expérience américaine à débusquer le racisme et la discrimination ».

Une école historique ?
« Je ne sais pas, et je ne veux pas porter la responsabilité d’un « scottisme » (rires). … La critique que je pratique ne donne pas des réponses : je peux tout au plus ouvrir des brèches, une conversation, des possibilités. Quant à savoir où elles mènent sur un plan directement politique… dans ma recherche, je me suis toujours efforcé de compliquer mes propres convictions politiques. En montrant que femme est une catégorie mouvante et plurielle dans l’histoire, je résistais à la demande de groupes féministes de production d’une histoire des femmes téléologique, du récit d’une montée en puissance de la conscience de soi. Peut-être est-ce d’ailleurs ce qui m’a toujours motivée : le refus critique d’accepter les termes d’un groupe qui m’importe et dont j’approuve les buts. C’est mon paradoxe ! »


Rappels :
articles précédents dans Vacarme : Comment peut-on être américaine ? http://www.vacarme.org/mot588.html

Joan W. Scott, article Wikipedia (ouvrages et articles) : https://en.wikipedia.org/wiki/Joan_Wallach_Scott
Les publications de Joan W. Scott : http://www.sss.ias.edu/files/pdfs/scottcv.pdf

Joan W. Scott, La citoyenne paradoxale : les féministes françaises et les droits de l'homme, Paris, 1998,
CR Françoise Thébaud, Clio 12.2000 - http://clio.revues.org/202

Au-delà du patriarcat - Scott Joan,  Emancipation and Equality : A Critical Genealogy

colloque Penser l'émancipation, Nanterre février 2014
http://www.penserlemancipation.net/site.html?page=atelier&id=94

dans la revue de presse Clioweb :
http://clioweb.canalblog.com/tag/joanscott
http://clioweb.canalblog.com/tag/genre


.

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

08 novembre 2013

10 idées reçues sur 14-18

 

Pour en finir avec dix idées reçues sur la guerre de 14-18 - Le Monde, 04.11.2013

http://www.lemonde.fr/centenaire-14-18/article/2013/11/04/pour-en-finir-avec-dix-idees-recues_3507585_3448834.html

Une guerre souhaitée par les industriels, la fleur au fusil, les taxis de la Marne, les baionettes, l’alcool, les fusillés, les Bretons et les Corses, l’émancipation des femmes ...
Nicolas Offenstadt propose d’en finir avec dix idées reçues sur la Grande Guerre.

Posté par clioweb à 07:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

04 novembre 2013

Blois 2013 en audios



Tables rondes et conférences de Blois 2013 en audio
http://www.rdv-histoire.com/-2013-en-ecoute-.html


notamment :
Les défis de l’historien au XXIe siècle
avec Christophe Granger, Jean-François Sirinelli

L’histoire a-t-elle un avenir ?
avec François Hartog

Histoire, quels usages publics ?
Le CVUH invite les auteurs des historiens de garde
avec William Blanc, Maria Carmen Rodriguez, Aurore Chéry, Charles Heimberg, Anne Jollet, Christophe Naudin


Faire la paix ? Construire la paix ? Une paix impossible ?
Maurice Sartre avec Patrice Brun, Dominique Barthélémy, Henry Laurens, Kora Andrieu, Elie Barnavi
(quel type de conflit ? une guerre conventionnelle entre états ? Une guerre interne ? Une guerre asymétrique ?)
http://www.rdv-histoire.com/IMG/mp3/12-10_-_16h_a_17h30_-_faire_la_paix.mp3

Enseigner la guerre
Olivier Chaline, Olivier Forcade, Tristan Lecoq

La guerre peut-elle avoir un visage de femme ?
de Colette Beaune

La guerre dure longtemps. Le pacifisme à l’épreuve des conflits au XXe sie?cle
avec Jérôme Lamy, Gilles Manceron, Chloé Maurel, Didier Monciaud, Emmanuel Naquet, Isabelle Vahe

Des parcours engagés et militants dans la guerre, XVIIIe, XIXe, XXe siècles
avec Alice Cardoso, Quentin Deluermoz, Virginie Martin, Alexis Sempé, Véronique Servat

La Résistance française (40-44) au croisement de l’histoire et de la mémoire
de Pierre Laborie

et
Publier l’histoire : l’avenir numérique
proposée par le CNL et la revue CAIRN avec Yannick Dehée, Monique Labrune, Alexis Lacroix, Pierre Nora, François Rouyer-Gayette, JB de Vathaire

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

03 octobre 2013

Les défenseurs de la paix (1899-1917)

 

« Les défenseurs de la paix » (1899-1917), approches actuelles, nouveaux regards

Un colloque se tiendra à Paris du 15-17 janvier 2014
http://calenda.org/240539
http://www.crid1418.org/agenda/?p=587

La diffusion des idées pacifistes dans l’Europe de la Belle Époque
La paix et la question des nations dans l’avant-1914
Familles spirituelles et défense de la paix
Défense de la paix et droit international
Les défenseurs de la paix au défi de la guerre
L’éducation au service de la paix
Femmes et mouvements de femmes dans la défense de la paix
Pacifisme du mouvement ouvrier, pacifisme radical
Désirs de paix


Extraits de l'argumentaire :
« Nous voudrions dans ce colloque faire le point des travaux menés sur le pacifisme juridique, les tentatives de résolution pacifique des conflits par l'arbitrage, le développement du droit international - tentatives menées tant au niveau politique (conférences de la Haye, Union interparlementaire etc.) qu'au niveau de sociétés militantes (sociétés de paix, Bureau international permanent de la paix), d'organisations et initiatives non gouvernementales (Prix Nobel de la paix, fondation Carnegie etc.). Il s'agirait également de poursuivre les travaux consacrés aux animateurs de la deuxième Internationale et aux idées et initiatives de paix impulsées par les leaders et militants ouvriers ».


- Parmi les interventions annoncées :
Pour la paix dans les Balkans : projets pour la résolution pacifique de la question d’Orient au début du XXe siècle
La doctrine solidariste de Léon Bourgeois : De la nébuleuse radicale française aux Conférences de la Haye
Les pacifistes démocratiques et l’intervention de l’Italie dans la Première Guerre mondiale

The Carnegie Endowment for International Peace and the First World War, 1910-1917.

L'appel à l'Amérique. L'action de N. Murray-Butler et Paul d'Estournelles de Constant en faveur de la paix pendant la Grande Guerre (1914-1917).
Marie-Louise Puech (1915-1916) une pacifiste au travail en pleine guerre
Les tentatives éducatives de promotion du pacifisme par l’action concertée d’Henri La Fontaine et Paul Otlet : du partage de la connaissance à l’organisation de la paix.
Madeleine Vernet : itinéraire d’une féministe pacifiste et antimilitariste
Between Frontlines: The Militant Pacifist Rosika Schwimmer (1877–1948) and Her Total Peace Effort
Bertrand Russell, un apôtre du pacifisme

La SFIO face à la loi de trois ans : Conjuguer antimilitarisme et défense de la patrie

I. G.E. Modigliani in the Zimmerwald Movement : «War to war» and the United States of Europe (1915-1917)

Le Comité pour la reprise des relations internationales, ou le rassemblement du mouvement ouvrier pacifiste révolutionnaire en France (1915-1917)

Le pacifisme iconographique : Dessiner le refus de la guerre en 1914-1918