13 juin 2015

Poitiers-Berlin en Falcon

 

Manuel Valls, mauvaise passe, Libération 09.06.2015
http://www.liberation.fr/politiques/2015/06/09/mauvaise-passe_1326334

« en quatre jours, à force d’amender sa version sur son aller-retour express Poitiers-Berlin,
samedi, le Premier ministre a commis son premier écart de conduite ».

Arrivé vendredi soir à Poitiers, Valls « parle à sa gauche et fait applaudir François Hollande trois longues minutes »
Samedi, à l’heure du dîner, il s’envole en Falcon pour Berlin. « J’y vais parce que Michel Platini m’a invité ».

Dimanche, de retour à Poitiers, Valls assiste au sacre de Cambadélis avant… de filer à la finale de Roland-Garros.

Lundi, Hollande confirme la « réunion » entre Valls et Platini, qui vient à Paris le mercredi.
A Matignon, devant des sportifs, Valls parle de « passion »

Mardi, on apprend que deux fils Valls étaient à bord du Falcon.
Valls : aller à Berlin, c’était important pour l’image du pays et les emplois.
Valls va rembourser 2500 euros (sur les 20 000 dépensés)

La droite voudrait pilonner celui qui passe son temps à donner des leçons de morale.
Les allusions fusent, mais elle retient ses coups.

« Il est vrai qu’en matière de voyages luxueux et de mélange des genres, l’ex-chef de l’Etat avait placé la barre très haut. De sorte qu’en comparaison, Valls fait encore figure d’amateur, malgré de prometteurs efforts.
En mai 2007, après avoir célébré sa victoire au Fouquet’s, Sarkozy s’était envolé pour une croisière au large de Malte sur le yacht du milliardaire Vincent Bolloré. Trois mois plus tard, il s’envolait pour quinze jours de vacances aux Etats-Unis, dans une villa hors de prix louée par des amis fortunés. En décembre de cette même année 2007, c’est encore le Falcon de Bolloré qui le portait dans le plus bel hôtel de Louxor, au bord du Nil. Tout le quinquennat sera ponctué de ces escapades luxueuses qui défraieront la chronique. « Après cette affaire du Poitiers-Berlin, la gauche devra en rabattre dans son procès du bling-bling sarkozyste», se réjouit un député sarkozyste »...

Valls, une faute éthique et politique
La droite mal placée pour attaquer
En Suède, on ne badine pas avec la morale
Valls, un mea culpa contre nature

rappel :
le Voyager modeste du président normal de mai 2012 (l'auto, le TGV, le pédalo, la trottinette plutôt que le #Falcon ?)
Paris-Bruxelles 2*5972 euros ou 60 000 euros ?
Paris-Le Havre 2015 pour un patron de parti politique, cela coûte combien ?
http://www.leparisien.fr/politique/le-cout-de-bruxelles-25-05-2012-2016236.php

[ Cahuzac, Thevenoud, Poitiers-Berlin... Les dirigeants actuels de gauche ont une énorme capacité : celle  de fournir des armes exceptionnelles à ses adversaires (ennemis ?) qui peuvent s'en servir pour tenter de faire oublier leur goût prononcé pour le grand luxe et leurs malversations inutiles dans le financement de leurs campagnes électorales ].

.

Posté par clioweb à 09:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,