29 décembre 2013

Les élites débordées par le numérique

 

Les élites débordées par le numérique - Le Monde 26.12.2013
http://www.lemonde.fr/technologies/article/2013/12/26/les-elites-debordees-par-le-numerique_4340397_651865.html

« dans leur grande majorité, les élites tombent de l’armoire numérique et ne soupçonnent pas la lame de fond sociétale qui est en marche ».

«... les élites voient flou. Soit elles n'ont pas les bonnes jumelles, soit elles ne les placent pas au bon endroit. Des Roms à la burqa, " le débat public est phagocyté par de faux problèmes ", estime Dominique Lévy-Saragossi (Ipsos). Comme si ces débats pseudo-nationaux permettaient aux élites de garder la main et d'éviter d'affronter les vrais sujets, notamment cette mutation [de la société engendrée par l'usage du numérique] ».


Parmi les « experts » cités dans l'article : Marie Ekeland (France Digitale), JM Lech (Ipsos), D. Lévy-Saragossi (Ipsos), JM Billaut (BNP Paribas), Antonin Léonard (OuiShare), Charles Egly (Prêt d’union), D. Boullier (Sciences-Po), D. Rousseau (IUF), Adrienne Alix (Wikimedia) et ... Joseph Stiglitz

« L’élite a été formée à l’idée que la volonté générale ne peut être produite que par elle et non par la société, où il y a trop d’intérêts et de passion. C’est une culture de méfiance des risques de fauteurs de trouble » analyse D. Rousseau (Institut universitaire de France). Cette déconnexion marche en parallèle avec une autre :  « en bas, la société fonctionne sur elle-même, en réseau. Elle pense sans les élites, elle invente ses propres règles et se moque de les faire passer par le haut ».

L’attitude des « élites intermédiaires exacerbe ce double mouvement. Les intellectuels, les médias, les universitaires ont l’oreille des puissants. Ils rêvent d’appartenir à l’élite principale et cherchent donc à lui plaire. Ils adoptent les codes et les sujets de prédilection de celle-ci. Ils oublient donc de jouer leur rôle de passeur et de raconter ce qui arrive. « Bien sûr, il existe des penseurs connectés, mais même s’ils ont du succès, notamment par des livres, ils n’ont pas de capacité d’influence. »

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


17 mars 2012

Rennes 2012 - Pouvoir et responsabilité



Pouvoir et responsabilité
Forum Libération 2012
Vendredi 30 et samedi 31 mars 2012
au Théâtre national de Bretagne et aux Champs Libres
http://www.liberation.fr/forum-pouvoir-responsabilite-libe-2012,100134

Le programme au format pdf
http://q.liberation.fr/pdf/20120314/43950_demandez-le-programme.pdf

Parmi les thèmes à débattre :
Peut-on faire confiance aux intellectuels et aux experts?
Internet, un nouveau militantisme?
Que valent les promesses électorales ?
Vers une gouvernance mondiale solidaire?

Les débats sont en général filmés ou enregistrés en audio,
et disponibles sur internet.
cf Rennes 2011 : http://clioweb.canalblog.com/tag/rennes2011


Pour s'inscrire, utiliser internet ou téléphoner au TNB
http://www.t-n-b.fr/fr/fiche.php

 

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

28 février 2012

diplo : les économistes à gages

 

- Les économistes à gages sur la sellette
Renaud Lambert - Le Monde diplomatique, mars 2012
http://www.monde-diplomatique.fr/2012/03/

« Editoriaux, matinales radiophoniques, plateaux de télévision : en pleine campagne présidentielle, une poignée d’économistes quadrillent l’espace médiatique : leurs diagnostics seraient-ils aussi crédibles si ces « experts » rendaient publiques leurs autres activités , rétribuées par des groupes financiers ? »

« Nombre d’universitaires invités par les médias pour éclairer le débat public, mais aussi de chercheurs appointés comme conseillers par les gouvernements, sont en effet rétribués par des banques ou de grandes entreprises. Un expert peut-il, en toute indépendance , prôner la dérégulation financière quand il occupe simultanément un poste d’administrateur d’un fonds d’investissement ?
Ces liaisons dangereuses, sources de conflits d’intérêts, ne sont pas secrètes. Mais leurs bénéficiaires se gardent bien d’en faire la publicité ».
encadré sur la composistion du Conseil d'Analyse Economique

revoir Frédéric Lordon dans Arrêt sur images, 15.07.2009

Posté par clioweb à 08:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

20 décembre 2011

Le berger et l'expert


Le berger et l'expert
  (La Fabrique de de l'humain, 14/10/2010, vers la 48e minute) 

Un jeune homme très chic arrive dans une campagne perdue dans un énorme 4*4
et avec tous les gadgets électroniques possibles et imaginables.

Il y rencontre un berger et son troupeau.
Il propose un deal au berger :

- Si je vous dis le nombre exact de vos moutons, est-ce que vous me donnez une de vos bêtes ?

Aussitôt dit aussitôt fait.

- Il y a 1589 moutons dans le troupeau.

Le berger le laisse prendre une des bêtes? mais reprend l'initiative :
- Si je vous dis quel est votre métier, me redonnez-vous ma bête ?
- Oui
- Vous etes ... un expert... vous faites de l'audit et du conseil...
- Comment l'avez-vous deviné ?
- Vous débarquez ici, alors que personne ne vous a rien demandé.
Vous voulez être payé pour avoir posé une question dont tout le monde se moque éperdument.
Et manifestement, vous ne connaissez pas le métier ! 
Alors rendez moi mon chien ....

Une anecdote qui illustre les dérives de la pseudo rationalité de la néo-évaluation des libéraux-autoritaires...

Posté par clioweb à 07:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

17 janvier 2011

Les décennies aveugles

Philippe Askenazy était l'invité de Sylvain Bourmeau le 08/01/2011 à propos de son ouvrage Les décennies aveugles : Emploi et croissance (1970-2010), Seuil, 2011
A écouter au format mp3 : http://media.radiofrance-podcast.net/

Le 10, Audrey Pulvar lui a consacré sa chronique, à lire ou à écouter en ligne
http://sites.radiofrance.fr/franceinter/chro/sans-prejuges/index.php?id=99878

PA a une vision très critique des politiciens et de leurs conseillers :

11e - Barre, que Giscard avait tenté de vendre comme "meilleur économiste de France", a joué l'apprenti sorcier.
Il a commis 2 erreurs majeures à propos des jeunes :
. il veut les faire bosser dans des métiers manuels, alors que la croissance est ailleurs... dans des domaines où les jeunes peuvent acquérir les qualifications nécessaires ;
. il choisit de subventionner les emplois à court terme et renforce d'autant leur précarisation.

21e - En 1993, au moment où les USA de Clinton et Gore encouragent les investissements dans les technologies,
en France, le ministre de la recherche ignore ces technologies dans ses 25 priorités,  et le ministre du budget en sabre les crédits au nom de l'austérité. Devinez qui étaient ces deux ministres, tous les 2 juristes de formation ...

23 - Il interroge la capacité des experts à anticiper dans le bon sens, et la lenteur du renouvellement du personnel politique.
Malinvaud est directeur de la prévision en 1973 : il certifie que la croissance va continuer.
En 1981, il plante Mitterrand, il conseille la relance, en pensant que les USA vont faire de même...
Il a aussi plaidé la réduction des cotisations sociales sur les bas salaires, alors que son coût fait interroger la pertinence de cette mesure...

Pour PA, il faut cesser de courir après LE modèle parfait à transposer sans adaptation ...
Voilà 5 ans, la référence c'était l'Irlande des néo-cons.
On sait ce qu'il est advenu depuis de ce pays et de sa politique économique.

L'écouter aussi dans Les Matins (10/01/2011) via dailymotion
http://www.dailymotion.com/video/xgi105_les-matins-philippe-askenazy_news

decennies

Posté par clioweb à 07:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


08 novembre 2010

Le sacre de l'amateur

Patrice Flichy était l'invité de La suite dans les idées pour son ouvrage  Le sacre de l'amateur, Le Seuil, 2010. http://www.seuil.com/fiche-ouvrage.php?EAN=9782021031447
Enregistrer et écouter l'émission au format mp 3
L'ouvrage semble prendre le contre-pied du livre d'Andrew Keen, The Cult of the Amateur, How Today’s Internet is Killing our Culture ( ** cf en fin de billet )

- La question de la définition de l'amateur est intéressante (à comparer avec l'expert, le spécialiste accrédité ; à l'origine, l'expert, c'est celui qui a acquis une vraie compétence par la pratique, à qui on reconnaît la capacité de dire).
Un ex récent en histoire : Paul Veyne, l'historien du monde romain, vient de publier un ouvrage sur la peinture italienne. Au risque de froisser certains spécialistes en histoire de l'art ?

2 éléments de réponse :
. La passion, le plaisir intellectuel et social qui génère des pratiques culturelles qui débouche sur des compétences (sans parfois de certification par un diplôme, ni de salaire lié à cette passion - autre pb du web)...
. Les amateurs disposent aujourd'hui d'outils très performants, qui n'exigent pas un long apprentissage scolaire. Page 90 : Le but des amateurs, ce n'est pas la création artistique en elle-même, ni des découvertes scientifiques révolutionnaires mais un enrichissement de la culture populaire, une démocratisation des compétences.

Internet permet de travailler individuellement ou de participer à distance à des projets collectifs, sans les contraintes habituelles (horaires, proximité) ; de plus, on peut décider de faire un bout de chemin et de se retirer à tout moment... (cf l'exemple des logiciels libres)

- « La montée en puissance des amateurs peut être profondément déstabilisante pour les spécialistes »  écrit P Flichy dans sa conclusion. Ainsi, dans Wikipedia, un titre universitaire ne suffit pas à clore une discussion, et le spécialiste doit accepter d'expliquer, de dialoguer, de convaincre... En 2005, les éditorialistes dominants n'ont pas bien vécu la contestation de leur soutien unanime au TCE. Dans de nombreux domaines, des blogueurs peuvent souligner les failles de la mise en spectacle de la réalité sociale et politique (cf Maître Eolas pour la justice). Mais faut-il confondre recherche et vulgarisation, diffusion des connaissances et ficelles rhétoriques utilisées par les idéologues qui cherchent à décribiliser les scientifiques pour mieux placer leur camelote ?

PF rappelle qu'internet s'est développé en dehors des groupes de télécoms et en dehors des groupes de médias (de leurs informations mises en spectacle et vendues à un public de masse). Ces groupes essaient aujourd'hui de prendre le contrôle d'un support qui a échappé pendant 40 ans à leur logique commerciale et descendante.
( Est-ce la fin de la neutralité du Net ? Pour PF, le danger est réel pour la vidéo,   du fait des enjeux financiers et de la taille des fichiers ; moins pour l'écrit, sauf si les moteurs de recherche passent totalement sous le contrôle des marchands et des publicitaires ).

Conclusion, page 91 : « Malgré ses imperfections, la société des amateurs... permet à un grand nombre de cultiver ses passions, accroitre les connaissances et ouvrir de nouveaux champs à la démocratie. L'amateur n'est donc ni un intrus, ni un succédané de l'expert ; il est l'acteur grâce auquel notre société devient plus démocratique et plus respectueuse de chacun ».

- 2 désaccords :
. 9e minute : seln la question de Sylvain Bourmeau, l'école aurait du mal avec tous les supports modernes, elle ne à commenter des images de TV, à décoder un JT, alors qu'elle serait dans son élément avec un texte grec...
L'école passe bcp de temps à analyser et mettre en contexte la communication des médias. Les nostalgiques des humanités lui font parfois le reproche de passer trop de temps avec les images et la vidéo.

. Une vision sans doute trop optimiste : selon Flichy, « Internet corrige Internet ». « Le débat et l'argumentation seraient les meilleures armes contre la médiocrité et la mauvaise foi » (face aux cléricaux ou aux extrémistes des tea parties, est-ce vraiment les meilleures armes ?)

- ** Rappel :
Le décodage d'Andrew Keen par Francis Pisani dans L'alchimie des multitudes (p 128-130)
http://alchimie-des-multitudes.atelier.fr/pdf/extrait5.pdf

« La lecture du livre est implacable : au nom de l’ordre moral et des valeurs traditionnelles du business bien-pensant, Keen démolit sans preuves et sans imagination ce qui se joue d’intéressant dans l’univers du web ».

« À l’entendre, nous sommes menacés par une « dictature des idiots » dans laquelle « le professionnel est remplacé par l’amateur [...] le professeur de Harvard par la populace analphabète ». Et comme tout cela est gratuit, la valeur intellectuelle ne peut, selon lui qu’en être nulle ».

« Il s’en prend à tout ce qui est susceptible de faire peur dans le Mid-West (qui vote républicain), dans le Sud croyant et, d’une façon plus générale, aux bien-pensants du monde d’hier ».

Posté par clioweb à 08:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

12 août 2010

Pétrarque 2010 : la science, les experts

2e et 3e débat des rencontres de Pétrarque 2010 diffusés sur France-Culture les 10 et 11 août.
A podcaster et écouter en différé :

- La science nous ment-elle  ?
Avec Michel Broué , Amy Dahan, Jean-Claude Hamezen et Bernadette Bensaude-Vincent
en mp3 : http://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/10409-10.08.2010-ITEMA_20237772-0.mp3

Le mathématicien trouve inquiétant que l'on puisse poser aujourd'hui une telle question...

L'écouter sur la science comme un combat, le combat de la raison contre l'erreur.
La science n'a pas à revendiquer le sens commun (le bon sens...) qui continue à parler de "coucher de soleil" (on peut admirer tout en ayant appris la réalité et l'astronomie...)
Elle doit se battre contre les dogmatismes de tous poils pour qui une réponse (la leur) passe avant la question (et le bien commun)... Broué cite Joseph de Maistre. Il aurait pu citer le Victor Hugo du parti clérical : « Tous les pas qu'a faits l'intelligence de l'Europe, elle les a faits malgré lui ».
http://clioweb.free.fr/textes/hugo1850.htm

Une citation de Kropotkine par Michel Broué
« Une fois que tu auras vu une iniquité et que tu l'auras comprise, une iniquité dans la vie, un mensonge dans la science, un e souffrance imposée par un autre, révolte-toi contre cette iniquité, contre le mensonge ou l'injustice. Lutte. La lutte c'est la vie, d'autant plus intense que la lutte sera plus vive, et alors tu auras vécu...».

.
- Experts de crise, crise des experts - France-Culture
Avec Sylvie Brunel, Aurélie Trouvé et Jean-François Bayart

en mp3 : http://media.radiofrance-podcast.net/

Ce second débat serait à transcrire : les trois analyses sont très riches tout comme le débat qui suit.
Un(une) volontaire ? Ou Taos Ait Slimane ?

Ecouter notamment JF Bayart sur la distinction entre chercheur et expert (et prof), sur les dangers de la précarisation en cours de la recherche fondamentale et des chercheurs au nom d'une logique étroitement comptable. Toute la différence entre le calcul à très court terme et la vision à long terme précise un autre interlocuteur.
A suivre

Posté par clioweb à 08:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

09 août 2010

Rencontres de Pétrarque 2010

Cette semaine, France-Culture diffuse un enregistrement des Rencontres de Pétrarque

Lundi 9 : Dominique Schnapper - En qui peut-on avoir confiance ? Montpellier 19/07/2010 - transcription Le Monde
Mardi 10  : La science nous ment-elle ?
Mercredi 11 : Experts de crise, crise des experts
Jeudi 12 : Peut-on avoir confiance en la démocratie ?
Vendredi 13 : Tous connectés, bientôt débranchés?

A écouter en direct, entre 20 h 30 et 22 h
ou en différé
http://www.franceculture.com/emission-les-grands-debats-contemporains.html
à podcaster par la suite :
http://radiofrance-podcast.net/podcast09/rss_10409.xml

.
France-Culture, Les émissions de l'été 2010
. 

Posté par clioweb à 07:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

22 juillet 2010

Pétrarque 2010

- Les Rencontres de Pétrarque 2010 seront diffusées sur France Culture du 9 au 13 août de 20 h 30 à 22 heures

- 3 articles dans Le Monde 22 juillet 2010
Bastien François - Le préoccupant déclin de la responsabilité politique dans nos démocraties
Une évolution à enrayer pour rétablir la confiance dans les institutions

Michel Broué - La science est en danger, le mensonge la guette
Les chercheurs doivent se garder de brouiller le rapport à la vérité en verrouillant les débats

Philippe Corcuff - Défiances modernes
La vogue des théories du complot, signe du désarroi contemporain

- Programme 2010
Lundi 19 juillet
En qui peut-on avoir confiance ?
Leçon inaugurale : Dominique Schnapper, sociologue.

Mardi 20 juillet
La science nous ment-elle ?
Bernadette Bensaude-Vincent, professeur d'histoire et de philosophie des sciences à l'université Paris-Ouest, Michel Broué, mathématicien, professeur à l'université Paris-Diderot, Amy Dahan, directrice de recherche au CNRS.

Mercredi 21 juillet
Experts de crise, crise des experts ?
Sylvie Brunel, géographe, économiste et écrivain, spécialiste des questions de développement, Sudhir Hazareesingh, spécialiste de l'histoire politique de la France contemporaine, Aurélie Trouvé, ingénieur du Génie rural, des eaux et des forêts et docteur en sciences économiques.

Jeudi 22 juillet
Peut-on avoir confiance en la démocratie ?
Catherine Colliot-Thélène, professeur de philosophie à l'université de Rennes, Bastien François, cofondateur de la Convention pour la VIe République, professeur des universités, Marcela Iacub, juriste et chercheuse spécialisée dans la bioéthique.

Vendredi 23 juillet
Tous connectés, bientôt débranchés ?
Dominique Cardon, sociologue au Laboratoire des usages de France Télécom R & D, Philippe Corcuff, maître de conférence à l'Institut d'études politiques de Lyon, Gérard Leclerc, philosophe et journaliste, Michela Marzano, philosophe et professeur des universités.

Posté par clioweb à 08:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

19 juillet 2010

Pétrarque : Avoir confiance ?

En qui peut-on avoir confiance ? - Le Monde Opinions
« Déclin des institutions, crise des experts, remise en cause des discours scientifiques : « l'individu démocratique » manifeste une défiance croissante à l'égard des paroles « légitimes ». Il est temps de se demander pourquoi »
Extrait de la leçon inaugurale que prononcera Dominique Schnapper, lundi 19 juillet, à Montpellier, lors de l'ouverture des Rencontres de Pétrarque 2010. A écouter sur France-Culture dans qq semaines.

- « Agir en fonctionnaire de l'État et de façon éthique et responsable »
2 points de vue sur la nouvelle épreuve des concours :
Pour l'épreuve : Aline Louangvannasy
Contre, et pour une résistance éthique : Angélique Del Rey

- Des bondieuseries gallo-romaines. Pistillus était un grand potier à Autun. L'atelier qui produisait les figurines à succès a été fouillé par l'INRAP. Un détail : Le temps risque de manquer aux archéologues pour atteindre les strates inférieures de la fondation augustéenne, au début du Ier siècle. Le Monde - Planète !

Posté par clioweb à 07:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,