11 novembre 2012

2GM : L'historien et LES mémoires

 

plaw2

Pierre Laborie, Annette Wieviorka, Fraçois Rouquet


Histoire et mémoire : le noeud gordien des historiens
.

Parmi les débats organisés pour la première édition des Mémoriales, un échange entre Pierre Laborie et Annette Wieviorka sur l'attitude de l'historien face aux mémoires.


Audio artisanal en 2 fichiers des 46 premières minutes :
http://dl.free.fr/e29pcwxLr
http://dl.free.fr/enh6WvdgP


Pour Pierre Laborie, il faut en finir avec l'imposture de LA mémoire.
Il insiste très fortement sur le pluriel : LES mémoires.
A côté de la mémoire dominante (qui tend à devenir hégémonique, surtout quand les simplifications scolaires s'n mêlent, d'autres mémoires continuent leur chemin, et jouent souvent un rôle de contre-mémoires.
(cf dans les années 1950, supposées celle d'une "mémoire héroïcisée" le lien des "hussards" avec Paul Morand, et leur regard peu favorable à la Résistance ).

L'écouter sur la pluralité des films produits après 1946 et sur "la fin du futur" (le Père tranquille)

L'ancien étudiant de Godechot et de R Trempé milite en faveur d'une histoire comme examen critique du passé, très attentive au sens des mots utilisés et aux connotations qu'ils portent (épuration "sauvage", "guerre civile")


AW cite de Certeau :  l'histoire vise à séparer les morts des vivants,
à éviter que les morts ne soient des fantômes qui hantent l'existence des vivants.

Selon elle, une mémoire ne peut se développer qu'à partir d'éléments déjà existants.
Le Mémorial de la Shoah fait tout pour oublier ses origines. Pourtant, il ne peut exister qu'après le CDJC et la conviction d'Isaac Schneersohn : le rite est plus fort que la chronique (d'où le tombeau du martyr juif inconnu).
http://www.fndirp.asso.fr/CDJC-memorialmartyrjuif.htm

Le chagrin et la pitié a occupé bcp de place dans la table ronde.
Pour les 2 historiens, il faut s'écarter de la cinéphilie,
et s'intéresser avant tout à la réception d'un film,
qui peut être différente des intentions affichées par le réalisateur.

Rappel du rôle du feuilleton TV Holocaust (1978 aux USA, 79 en Fr),
venant après Roots pour les Afro-américains (77 aux USA, 78 en Fr.

AW a cité Yosef Hayim Yerushalmi (Le Moïse de Freud).
Elle a contesté avec vigueur "Le mythe du grand silence", l'ouvrage récent de François Azouvi (Fayard)

Vision pessimiste des deux historiens en fin de table ronde :
Longtemps, l'université a été le lieu légitime d'écriture de l'histoire,
l'histoire enseignée à l'école et dans le secondaire lui servant de relais.
Aujourd'hui, via les documentaires et les fictions,
les médias occupent une place croissante.
Parfois au mépris du travail des historiens
(cf Colette Beaune face à Jeanne d'Arc échappant au bucher... :-) - http://clio.revues.org/9504
La caution donnée par le MEN à certaines productions mériterait aussi un vrai débat
(cf France 2 inventant ""L'Evasion"" (sic) de Louis XVI).



Laborie (Pierre), Le chagrin et le venin. La France sous l’Occupation, Mémoire et idées reçues, Paris, Bayard, 2011, 355 pages, 21 € - CR par Cécile Vast.
http://aphgcaen.free.fr/chronique/415/Laborie-Vast.pdf

Annette Wieviorka, L'heure d'exactitude - La Fabrique du 09.12.2011 (vers la 39e minute)
http://clioweb.canalblog.com/tag/exactitude


François Azouvi, Le mythe du grand silence, Fayard
La France a-t-elle eu la mémoire qui flanche ? Henry Rousso, Marianne 09.11.2012
http://www.marianne.net/La-France-a-t-elle-eu-la-memoire-qui-flanche.html


.
Les rapports entre l'histoire et les mémoires ont également été abordés lors de la journée du lundi :

mm-1211b

J-C. Monod, P. Nora, E. Laurentin, L. Wirth, C. Bouton

mm-1211a



.

Posté par clioweb à 07:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,


02 mars 2012

A. Wierviorka - L'heure d'exactitude - 2

 

AW

source : La Grande Librairie - France 5


Parmi les invités de la Grande Librairie du 01.03.2012
http://www.france5.fr/la-grande-librairie/?page=videos&id_article=6278

Annette Wieviorka, à partir de la 19e minute
à propos de l'ouvrage L’heure d’exactitude. Histoire, mémoire, témoignage, le livre d'entretien réalisé avec Séverine Nikel. Le titre vient d'Apologie pour l'histoire, l'ouvrage de Marc Bloch : pourquoi l'usage des mots justes a-t-il autant de mal à s'imposer dans l'espace public ?

Une vidéo rappelle le parcours de l'historienne et ses ouvrages :
1983 - Les Livres du souvenir , mémoriaux juifs de Pologne
Déportation et génocide, thèse publiée en 1992
1998 L'ère du témoin
1999 Auschwitz expliqué à ma fille
http://fr.wikipedia.org/wiki/Annette_Wieviorka
http://www.france5.fr/la-grande-librairie/?page=videos&id_article=6284

Un grand-père journaliste et écrivain, déporté et assassiné par les nazis.

Le travail sur les livres du souvenir , et l'influence du roman de John Hersey
qui met en scène Ringelblum, l'archiviste du ghetto de Varsovie.

Pourquoi le détour par le marxisme et le maoisme ?

Le témoin et ses limites ? Le vécu, le ressenti a besoin de sens,
d'où l'appui parfois sur le travail des historiens, sur le roman ou le cinéma.

Comprendre, est-ce obscène ?
AW est en total désaccord avec ce type d'interdit jeté par Claude Lanzmann.

La dignité de l'homme, c'est de chercher à comprendre,
soit en passant par le comment (Hilberg), le pourquoi (Poliakov, Friedlander)
Mais plus on travaille ce sujet, moins on comprend.
On voit de mieux en mieux les mécanismes,
mais il reste un noyau qui échappe à l'entendement :
celui de la noria des convois et de l'assassinat des êtres humains par les nazis.

Quel portrait idéal de l'historien ?
Les pionniers ont eu du mal à se faire entendre et n'ont pas eu de poste à l'université ou dans la recherche. AW revendique un idéal d'intellignce, de courage, avec une dose d'humour. Sans oublier l'amour de l'écriture : l'historien est aussi un écrivain

Elle évoque l’influence de la littérature sur son travail, à travers John Hersey, The Wall, 1950 - La muraille - Folio 1979
Hersey's The Wall, based on Emmanuel Ringelblum's Notes from the Warsaw Ghetto
In 1950 Hersey's novel The Wall was published, an account presented as a rediscovered journal recording the genesis and destruction of the Warsaw Ghetto, the largest of the Jewish ghettos established by Nazi Germany during the Holocaust.
http://en.wikipedia.org/wiki/John_Hersey
http://www.cercleshoah.org/spip.php?article36

" La Muraille est le récit de l'extermination systématique des Juifs du ghetto de Varsovie et de l'héroïque résistance qu'opposèrent ces hommes et ces femmes sans défense à la force brutale des Allemands. Mais le véritable sujet du livre est l'histoire de la conquête spirituelle que réalisa un groupe d'amis, et qui leur permit d'affronter sans crainte, et avec un véritable sentiment de victoire, l'anéantissement physique".
http://www.gallimard.fr/Folio/implivre.action?codeProd=A37131


- L'heure d'exactitude a été présenté dans La Fabrique de l'histoire du 09.12.2011


rappels
- Mémoires de la Shoah
L'écouter dans un très long entretien (7 heures) avec JB Peretié en 2006 - mis en ligne par l'INA
http://clioweb.canalblog.com/archives/2010/04/07/17491914.html

- En janvier 2008, l'émission A Voix nue a consacré une semaine à l'historienne
http://clioweb.free.fr/presse/aw.htm

- La page du CNRS (publications, colloques, conférences) :
http://irice.univ-paris1.fr/spip.php?article115



Avant l'intervention de Florent Brayard, une vidéo présente les auteurs et les ouvrages majeurs dans l'histoire de la destruction des juifs d'Europe : Hilberg, Lanzmann, Klarsfeld, AW, Friedlander, Paxton, Browning, Goldhagen ...
http://www.france5.fr/la-grande-librairie/?page=videos&id_article=6293

 
.

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

09 décembre 2011

A. Wieviorka : L’heure d'exactitude - 1

 

 heure-exactitude
source : Albin Michel - France 5

Annette Wieviorka - L’heure d'exactitude - Histoire, mémoire, témoignage.
Entretiens avec Séverine Nikel - Collection « Itinéraires du savoir », Albin Michel 2011

La Fabrique de l'histoire, 9/12/2011 vers la 24e minute
http://www.franceculture.fr/emission-la-fabrique-de-l-histoire-histoireactualites-du-vendredi-091211-2011-12-09
http://memoiresvives2.files.wordpress.com/2011/11/memoires-vives-2011-11-27-annette-w-sc3a9verine-n.mp3

Une famille décimée par les nazis,
un engagement politique maoiste (avec un séjour de 2 ans à Canton, en Chine - 1974-76),
20 ans d'enseignement en lycée,
une thèse sur Déportation et Génocide (dirigée par Annie Kriegel)
un travail pionnier et central sur la mémoire de la Shoah (cf L'ère du témoin)
un retour sur le yiddish et la judaïté
ses réserves sur certains usages du prétendu devoir de mémoire...

L'écouter aussi faire l'éloge d'Emanuel Ringelblum et de l'ouvrage de Kassow.
Samuel D. Kassow, Who Will Write Our History ? Emanuel Ringelblum, the Warsaw Ghetto, and the Oyneg Shabes Archive 
Samuel D. Kassow, Qui écrira notre histoire ? Les archives secrètes du ghetto de Varsovie - Grasset 2011
http://fr.wikipedia.org/wiki/Emanuel_Ringelblum

L'émission rend hommage à Henry Bulawko, le militant sioniste de gauche, le résistant (comité de la rue Amelot), la grande figure d'une association de déportés (vers la 23e minute).

.
rappels
- Mémoires de la Shoah
Sur le site de l'INA, Annette Wieviorka s'entretient pendant 7 heures avec JB Peretié
http://clioweb.canalblog.com/archives/2010/04/07/17491914.html

- En 2008, elle retrace son parcours intellectuel et politique 
dans l'émission A voix nue.
http://clioweb.free.fr/presse/aw.htm

- La page du CNRS (publications, colloques, conférences) :
http://irice.univ-paris1.fr/spip.php?article115

annette-wieviorka

source : http://memoiresvives.net

Posté par clioweb à 10:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,