10 mai 2014

« État juif » : l’impossible définition

 

L’impossible définition de l’« État juif »
Un obstacle supplémentaire à la paix
Sylvain Cypel, Orient XXI
http://orientxxi.info/magazine/l-impossible-definition-de-l-etat,0583


extraits :
« Le gouvernement de B. Nétanyahou impose aux Palestiniens de reconnaître Israël comme « État juif » en préalable à tout accord ».

« … l’« État juif » consacre une vision ethniciste de l’État. Elle vise implicitement à valider des mesures d’exclusion de la communauté nationale des citoyens qui ne seraient pas juifs (pour l’essentiel les Palestiniens citoyens israéliens) ou pas reconnus comme juifs (des convertis non agréés par le rabbinat orthodoxe, par exemple) ».

« Cette vision d’un État national exclusif à l’égard de ceux qui ne ressortent pas de l’ethnie dominante, la droite sioniste l’a de tous temps assumée avec plus de naturel que sa gauche, laquelle la partageait quant au fond mais entendait la recouvrir d’un manteau d’apparence plus universaliste.
Il n’est pas étonnant qu’aujourd’hui, alors que la société juive israélienne connaît un mouvement manifeste et puissant de repli sur soi, B. Nétanyahou - héritier politique de la fraction historiquement la plus anti-universaliste du sionisme - se soit emparé de l’étendard de l’« État juif » pour en faire une arme de combat contre tout compromis qui verrait dans les Palestiniens des égaux ».

.
.

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,