13 août 2017

Daniel Arasse, une vie une oeuvre

 

arasse

Daniel Arasse (1944-2003), Une vie, une oeuvre 2011 rediffusée le 12.08.2017
http://www.franceculture.fr/emissions/une-vie-une-oeuvre/daniel-arasse-1944-2003
avec notamment Catherine Bédard-Arasse, Philippe Dagen, Nadeije Laneyrie-Dagen, Gérard Wajcman

 

Parmi les liens de la page web
http://clioweb.free.fr/art/arasse.htm


- Colloque en hommage à Daniel Arasse, ENS Ulm juin 2006
http://www.diffusion.ens.fr/index.php?res=cycles&idcycle=293

les audios et les vidéos semblent disponibles via Internet Archive
http://web.archive.org/web/20130129095631/http://www.diffusion.ens.fr/index.php?res=cycles&idcycle=293


- Daniel Arasse, On n'y voit rien (Denoel 2000)
dont Le regard de l'escargot  L'Annonciation de Francesco del Cossa, 1470, Dresde


- Daniel Arasse, Interpréter l'art : entre voir et savoirs
Université de Tous les Savoirs - Canal-U, 12/07/2001
http://www.canal-u.tv/video/universite_de_tous_les_savoirs/interpreter_l_art_entre_voir_et_savoirs.1226


- Histoire de peintures
25 audios de 20 mn diffusés sur F-Culture en 2003 et en 2004,
rediffusés en 2015 et 2017 + 1 livre - cederom
http://www.franceculture.fr/dossiers/histoires-de-peintures-de-daniel-arasse

dont
4. L'invention de la perspective
17. Éloge paradoxal de Michel Foucault à travers "Les Ménines"
18. De Manet à Titien



arasse-decitre

Daniel Arasse, ouvrages vendus par Decitre
.

.

Posté par clioweb à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,


11 janvier 2012

Daniel Arasse, la jubilation du regard

 

arasse

Daniel Arasse, Interpréter l'art : entre voir et savoirs
 (Université de Tous les Savoirs - Canal-U, 12/07/2001)
.

- Daniel Arasse - Une vie une oeuvre, 19/11/2011
Daniel Arasse a passé sa vie à regarder, à s’approcher des tableaux, presque à les incorporer, dit l’historienne de l’art Nadeije Laneyrie-Dagen dans cette émission. Il s'intéresse au détail, à ce qui fait légèrement écart. Tous ceux qui l’ont vu et entendu furent surpris de voir à quel point la peinture l’habitait, physiquement.

L'émission n'a pas droit à l'archivage des 500 dernières émissions. Mais l'adresse suivante permettra de l'écouter. Et ceux qui savent se servir du cache de leur navigateur peuvent accéder inidrectement à l'intégralité du fichier au format mp3.
http://www.franceculture.fr/player/reecouter?play=4338371


Vers la 48e minute :
L'émission évoque les conditions de réalisation de la série Histoire de peintures, en 2003 sur France-Culture. Daniel Arasse se sait atteint par la maladie de Charcot. Il se sert de la chaleur de sa voix, de son immense culture pour faire partager ses convictions en prenant appui sur des thèmes, des oeuvres et des artistes.
[cette série illustre une dérive stupide : la télé se contente trop souvent de faire du talk-show et de la radio filmée, alors qu'elle serait un support exceptionnel de culture visuelle. La radio joue parfois à faire une télé sans images, alors que la puissance d'évocation de la parole est importante. Pour la série Histoire de peintures, Internet rendait un double service : il permettait d'écouter Arasse en différé ; il donnait accès à la reproduction des oeuvres grâce à l'exceptionnel Web Gallery of Art.]

vers la 50e minute
Pourquoi une oeuvre relativement tardive ?
Deux raisons évoquées :
- La maturation personnelle, et une carrière (dans années 80, il dirige l'Institut Français de Florence et s'occupe de cinéma)
- Un effet de génération : de grand esprits, de grands historiens (Chastel, avec qui Arasse a commencé sa thèse sur Florence, avant de passer à Louis Marin, à Sienne et à St Bernardin) tenaient le champ et le gardaient pour eux. D'autres grand et fins spécialistes de la Renaissance ont connu la même situation (Philippe Maurel).

vers la 3e minute :
Dans L'annonciation de Lorenzetti (1344), Erwin Panofsky voit une utilisation précoce de la perspective. Ce qu'il n'a pas vu, et ne pouvait pas voir (cela ne l'intéressait pas), c'est que la Vierge porte une boucle d'oreille. Pourquoi portait-elle ce bijou de luxe et de séduction ? Ecouter l'interprétation de Daniel Arasse.

lorenzetti-vierge-bo

http://www.wga.hu/art/l/lorenzet/ambrogio/9annunci.jpg



arasse-ho-pers

Hazan a réédité en beau livre L'homme en perspective. Les primitifs italiens, un ouvrage de 1978

Parmi les ouvrages publiés par Daniel Arasse:

Le détail. Pour une histoire rapprochée de la peinture 1992
Le sujet dans le tableau : essai d'iconographie analytique (1997)
L'Annonciation italienne : une histoire de perspective (Hazan 2003)
On n'y voit rien (Denoel 2000)
Histoires de peintures (2004)


Egalement sur Internet :

- Daniel Arasse sur le web : 
Tirer parti de la conférence pour l'Université de tous les savoirs (2001), 
et du colloque organisé en hommage à Daniel Arasse à l'ENS Ulm (juin 2006).
http://clioweb.free.fr/art/arasse.htm


monalisa

vers la 21e mn, et la 23e, La Joconde, c'est d'abord le portrait d'une femme souriante,
pas celui d'une dévote en prière - source WGA

 
- L'escargot - à propos d'une Annonciation de Francesco del Cossa
http://clioweb.free.fr/art/escargot.htm

cossa

Francesco del Cossa, Annonciation et Nativité - 1470 - Dresde
source Web Gallery of Art - http://clioweb.free.fr/art/escargot.htm

 

escargot
.

.

Posté par clioweb à 07:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,