21 mars 2015

L'Ecole et la Nation

ecole-nation

 

L'école et la nation,
Benoît Falaize, Charles Heimberg et Olivier Loubes (dir.)
http://books.openedition.org/enseditions/2310


Faire la Nation par l’Ecole (et faire l’Ecole par la Nation)
Un séminaire en 2010, à Lyon, Barcelone et Paris.
Une volonté : échapper au piège du débat franco-français sur l’identité nationale

Un ouvrage accessible en OpenEdition


extraits de la table des matières

Jocelyn Létourneau, L’enseignement de l’histoire et l’avenir de la nation - Le cas du Québec

Avner Ben-Amos, L’histoire du conflit israélo-arabe dans les manuels d’histoire en Israël : entre le déni et l’acceptation

Annie Bruter, L’enseignement de l’histoire nationale à l’école primaire avant la IIIe République

Rémy Handourtzel, Vichy ou l'échec de l'école nationale (été 1940-été 1944)

Montserrat Oller i Freixa, Le curriculum de sciences sociales de la Catalogne et la construction identitaire

Corinne Bonafoux, L’enseignement de l’Europe au collège, imitation ou dépassement du roman national ?

Anne-Marie Thiesse, Différences acceptables, souhaitables, intolérables

Korine Amacher, L’Empire russe dans les manuels d’histoire de la Russie

Catherine Coquery-Vidrovitch, La mentalité impériale

Lydia Ait Saadi Bouras, L’histoire nationale algérienne à travers ses manuels scolaires d’histoire

.

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,


30 août 2010

G Veinstein : L'illusion utilitariste

Pour la rentrée de La Fabrique, entretien avec Gilles Veinstein, titulaire de la chaire d'Histoire turque et ottomane au Collège de France. Au coeur de l'émission, la naissance d'un empire entre XIV et XVIe à partir des beys des frontières.
L'émission à podcaster en mp3
http://www.college-de-france.fr/default/EN/all/his_tur/index.htm
http://fr.wikipedia.org/wiki/Gilles_Veinstein

vers la 50e mn :
« Jusqu'à la 1ere GM, la présence ottomane en Europe n'a jamais été foncièrement acceptée »

Question : Pourquoi l’école privilégie-t-elle la fin, plutôt que la gloire ottomane ?
« C'est une attitude assez générale, on tend à privilégier les périodes les plus récentes, en pensant qu'on donne à l'histoire une chance d'être utile. On se demande beaucoup s'il est bien utile d'apprendre l'histoire aux jeunes gens, notamment aux scientifiques. Si vraiment on doit leur enseigner de l’histoire, on veut que ce soit la plus proche possible... Le XVIe c'est bien trop loin. Quant au Moyen-Age… Cette illusion utilitariste amène à privilégier la fin, et donc plutôt à la chute d'un empire qui s'est mis du mauvais côté en 1914 »

GV a écrit notamment :
L'Europe et l'islam : Quinze siècles d'histoire (Odile Jacob, avec John Tolan et Henry Laurens)
dictionnaire : L'histoire de l'islam et des musulmans en France du MA à nos jours (Albin Michel)
Autoportrait du sultan ottoman en conquérant (Isis)
http://www.college-de-france.fr/default/EN/all/his_tur/travaux.htm

Mardi : élites et territoires d'empire
Mercredi : la chute des empires

E Laurentin  évoque le XXIe congrès des sciences historiques qui vient de se tenir à Amsterdam : La chute des empires, Une approche globale de l'histoire est-elle possible?, Émigrants et immigrants: réseaux et des identités dans une perspective globale, Nourriture et vêtements dans l'histoire, Violence urbaine, banale et extraordinaire,  histoire des droits humains...
http://www.cish2010.org/home.asp
le programme : http://www.cish2010.org/programme.asp

Posté par clioweb à 10:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,