18 avril 2012

Apprivoiser le numérique - 2

 

- Eric Bruillard, Lire et apprendre avec les ressources numériques au CDI - CDDP 92 6 avril 2011
http://www.stef.ens-cachan.fr/annur/bruillard.htm

Le diaporama en pdf  -  La vidéo en ligne - autres vidéos du CDDP92

rappel, cette conférence a été citée sur ce blog :
http://clioweb.canalblog.com/archives/2011/05/29/21247349.html

.

- Professeur documentaliste : Quel enseignement documentaire dans le contexte du "numérique" ?
Conférence d'Eric Bruillard le 2 février 2012 au CRDP de Caen
http://paril.crdp.ac-caen.fr/journee_documentaliste/flv
.
http://paril.crdp.ac-caen.fr/_PRODUCTIONS/journee_documentaliste/co/02_02_2012.html

 

eb-moteurs

Eric Bruillard, Nouveaux outils, nouvelles pratiques - 02.02.2012


extraits de la conférence de Caen :
27e mn
2 constats compliquent le travail des enseignants :

- Beaucoup d'applications commerciales fonctionnent en boite noire
(l'algorithme de G est connu, pas le mode actuel d'indexation)
- Ces applications sont très nombreuses et très volatiles,
(la roue magique de G a disparu, Yahoo cinéma serait buggé) :
toute affirmation générale risque d'être aussitôt contredite par l'usage.

Qu'est-il possible d'enseigner, avec une dose raisonnable de certitude ?
[Question annexe : que deviennent les valeurs humanistes de l'éducation
face à des outils dont la priorité est la consommation et l'intérêt immédiat ?

(suggestion : utiliser le * , taper par exemple : Marie Curie a découvert *)
.

wikipedia-vietnam

Eric Bruillard, Enquête sur les usages lycéens du web au Vietnam - 02.02.2012


42e mn
A partir d'une recherche sur 2 groupes de lycéens au Vietnam :
pas d'enseignement reçu au préalable,
mais des usages développés peu à peu.

Wikipedia est devenue la source de référence pour bcp de lycéens.
L'outil a imposé sa logique.
Les requêtes se font de plus en plus en anglais (+ traduction automatique),
Le recours aux booléens et aux guillemets se raréfie.
rappel : EB,  Wikipedia, la rejeter ou la domestiquer (2007) - Wikipedia en débats


56e mn  :
Une discipline scolaire peut se constuire à partir de la transposition didactique :
elle prend alors appui sur un savoir établi à l'université et cherche à l'adapter.
L'ennui, c'est que la simplification peut conduire à enseigner
une succession de choses fausses,
faute de pouvoir faire entrer d'emblée les élèves dans la complexité.

Selon EB, l'infodoc ne peut partir de ce modèle,
ni des pratiques professionnelles et du métier
(les référenceurs n'ont aucune raison de dire comment ils font)

EB décrit le poids des pratiques privées des lycéens,
qui n'ont pas les mêmes objectifs que ceux de l'école.
Selon lui, seule l'expérimentation permettra de dépasser cette opposition,
l'école incitant à faire réfléchir sur les pratiques développées,
à l'école ou à la maison.

Lire Eric Bruillard. Quelles bases pour une discipline scolaire information-documentation ?
Mediadoc, n° 6, avril 2011, p. 8-11
http://www.stef.ens-cachan.fr/annur/bruillard/EB_mediadoc_2011.pdf

Il fait l'éloge du détournement des outils :
qu'est-ce qui se passe si je fais autre chose que ce qui était attendu ?
cette méthode exige beaucoup de temps,
mais elle lui paraît nettement plus efficace
que la simple imposition par une autorité extérieure.
(cf aussi la sérendipité ?)

.
Egalement, Éric Bruillard, Discours généraux sur les TIC en éducation :
beaucoup de slogans peu étayés, en quête de débats - revue de l'EPI, oct 2011
http://www.epi.asso.fr/revue/articles/a1110e.htm
.
.

Posté par clioweb à 07:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,


22 mars 2012

Pour une autre méthode

 

« Pour une autre méthode d'élaboration des programmes scolaires »

« De nombreux programmes scolaires sont aujourd’hui l’objet de polémiques publiques et de contestations fortes notamment parmi les enseignants chargés de les mettre en œuvre.

Cette situation est le fruit d’une politique éducative brutale qui considère que l’élaboration des programmes peut être menée dans l’urgence et laisse très peu de place au débat et à la concertation. Elle résulte d’une conception des réformes du système éducatif qui écarte toute discussion démocratique sur les contenus à enseigner et les compétences à acquérir, ignore les travaux de recherche en éducation et, dans le second degré, pour des raisons budgétaires et idéologiques, part des structures.

Il faut en finir avec l’écriture de programmes scolaires, confisquée par quelques « experts » ou responsables, sans réelle concertation avec les professionnels de l’enseignement et de la recherche. Il faut sortir de cette méthode qui impose des choix éducatifs contestés à l’ensemble du système éducatif et qui conduit à publier des textes ignorant jusqu’aux avis du Conseil supérieur de l’éducation (CSE), sans même tenir compte d’amendements votés très majoritairement.
Il appartient, certes, à la représentation nationale de fixer les finalités et missions de l’école, lieu de formation de tous les futurs citoyens. Mais les programmes scolaires du premier et du second degré, vecteurs de ces objectifs, structurent l’enseignement. Ils doivent être mobilisateurs pour les élèves, cohérents entre eux et conçus en complémentarité pour créer du sens et construire une véritable culture.

C’est pourquoi les enseignants doivent être associés à leur construction conjointement et dans un esprit d’ouverture avec les didacticiens et les universitaires de la discipline, et avoir les moyens de se les approprier afin de pouvoir en faire des outils puissants et efficaces au service des élèves.
Comment imaginer que ce qui sera enseigné ne soit l’objet d’aucun débat sérieux, d’aucune consultation réelle, d’aucune interrogation avec les personnels sur leur faisabilité, d’aucune articulation avec les conditions matérielles de leur mise en œuvre ?

Les organisations signataires lancent un appel pour une autre méthode de construction et d’écriture des programmes scolaires qui soit démocratique, transparente, plus respectueuse de « l’expertise » enseignante, et plus conforme aux intérêts des élèves. Inscrite dans un temps suffisamment long pour permettre un bilan de l’existant et une large consultation des enseignants, ouverte à la pluralité des regards et des approches (pédagogiques, disciplinaires, didactiques, sociologiques…), cette méthode doit prévoir la confrontation, le suivi de la mise en œuvre et la vérification régulière de la pertinence des programmes enseignés avec, en particulier, les personnels et l’ensemble des organisations syndicales et associations de spécialistes.

Elles demandent au ministre de l’Éducation Nationale, d’ouvrir dès maintenant le chantier de cette rénovation et d’en établir un calendrier qui inclura la remise à plat urgente des programmes les plus contestés ou considérés comme infaisables par les enseignants ».

Organisations signataires
- des syndicats de personnels de l’éducation :
- des associations et des collectifs de spécialistes
- des associations pédagogiques
voir la page http://www.snes.edu/


et source :


Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

12 mars 2012

Le bac, un enjeu électoral ?

 

A quoi sert une campagne électorale ?
A faire des annonces spectaculaires pour séduire un électorat, tout en évitant de débattre patiemment et sereinement sur les enjeux de fond...


- Luc Chatel planche sur une réforme du bac - Libération
http://www.liberation.fr/societe/01012395475-vers-une-reforme-du-bac
Ce matin, le ministre de l'Education, Luc Chatel, a présenté «des pistes de réflexion» pour une réforme du bac dès 2014 si la droite reste au pouvoir. Au menu : moins de choix dans les langues étrangères, plus d'épreuves de rattrapage en tant que telles... Et des notes éliminatoires dans certaines disciplines jugées fondamentales.


- Changer le bac, des pistes pour le futur président - Le Monde 12.03.12 -
Un rapport a été commandé à un IGEN et à un Inspecteur des Finances…
en pdf : http://media.education.gouv.fr/file/2012/09/9/BAC-evolution-diffusion_210099.pdf

« Il y a des sujets qui méritent longue maturation. Installé rue de Grenelle depuis le 23 juin 2009, Luc Chatel aura laissé passer 992 jours avant d'ouvrir le dossier du baccalauréat à 55 jours de son départ »

« En fait, les auteurs du rapport proposent de revisiter le monument de fond en comble pour atteindre trois objectifs : « une simplification dans l'organisation de l'examen, une amélioration de sa qualité certificative et un renforcement de son articulation avec l'enseignement supérieur ». Le tout, évidemment, « sans porter atteinte à son caractère de 'rite initiatique' dans les valeurs sociales françaises ».
http://www.lemonde.fr/societe/article/2012/03/12/changer-le-bac


- Vers des notes éliminatoires au bac , résume Marie-Estelle Pech pour Le Figaro, 12.03.2012
http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2012/03/11/


- Les 9 coups qui ont plombé le moral des profs depuis 2007
Nolwenn Le Blevennec - Rue 89, 12.03.2012
dont les suppressions de postes, la démolition de la formation initiale, le rôle donné aux chefs, la compétition entre établissements, les discours méprisants (bac +5 pour changer les couches) …
http://www.rue89.com/2012/03/12/les-neuf-mesures-qui-ont-plombe-le-moral-des-profs

dans Google images, taper "L'école au bout du rouleau" :-):-)


- Chatel veut accélérer les sanctions contre les fraudeurs au bac. AFP

Dans l'actualité de l'éducation, que retient la presse régionale, dans sa Une ?

of-triche-bac

La fraude et les fraudeurs, un thème adoré de la droite en campagne,
utile pour tenter d'échapper au bilan de 2 quinquennats.


.

 .

Posté par clioweb à 13:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

10 mars 2012

Moins d'élèves, moins d'échecs ?

 

- Inspection mitigée pour la réforme du lycée - Libération
Les mesures censées révolutionner le système depuis deux ans n’ont pas changé grand-chose.
http://www.liberation.fr/societe/01012395074-inspection-mitigee-pour-la-reforme-du-lycee

- Rééquilibrer les filières ? La série S continue d'attirer 1/3 des lycéens de première
- Peu de succès des séries technologiques (avec des sigles évocateurs comme ... STI2D)
- Accompagnement personnalisé
- 25 % de l'horaire à la discrétion des proviseurs : chaque lycée fait un peu ce qu'il veut, il en ressort beaucoup de confusion.
[ Ajouter au moins « une réussite ! » : la suppression de l'HG pour tous en Terminale S a permis de déstructurer l'ensemble de l'histoire scolaire au lycée - cf le programme de première ]
Le rapport de l'Inspection au format pdf



- Moins d'élèves, moins d'échecs ?

Marie Duru-Bellat, Sciences Humaines, n° 235 - mars 2012
http://www.scienceshumaines.com/moins-d-eleves-moins-d-echecs_fr_28448.html

Taille des classes, réussite scolaire - La recherche en éducation s'est longtemps reposée sur une idée reçue : la taille de la classe n’affecterait guère les acquisitions des élèves. Mais depuis quelques années, les recherches apportent d’importantes nuances.

En 2006, « Thomas Piketty et Mathieu Valdenaire affirmaient qu’une forte politique de ciblage,
avec une réduction supplémentaire de 5 élèves dans les classes de ZEP,
permettrait de réduire d’environ 50 % les inégalités de performance avec les classes non ZEP ».

Les études sur l'impact de la taille des classes ont souvent oublié de prendre en compte la qualification des enseignants. Or des « travaux de P. Bressoux montrent à cet égard l’importance d’une formation initiale : former les enseignants débutants équivaut à une réduction de la taille des classes de 10 élèves (en mathématiques) ».
« Deux années d’expériences supplémentaires de leur enseignant au CP dépassent l’effet d’un élève en moins par classe. »

« Une chose est sûre, on n’a pas tout essayé pour réduire l’échec scolaire.
Ces recherches montrent les impasses d’une politique qui à la fois supprime toute formation [professionnelle initiale], d’une politique qui affirme tranquillement qu’il est possible d’augmenter la taille des classes sans dommages pour les élèves… »


Les 3 articles cités sont disponibles en ligne :
- Thomas Piketty et Mathieu Valdenaire, L’impact de la taille des classes sur la réussite scolaire dans les écoles, collèges et lycées français : Estimations à partir du panel primaire 1997 et du panel secondaire 1995, Paris : Ministère de l'éducation nationale, Les Dossiers n°173, 2006, 153p.
http://www.jourdan.ens.fr/~valdenaire/dossier.pdf
http://www.jourdan.ens.fr/~valdenaire/

- Bressoux, P., & Lima, L. (2011, février). La place de l’évaluation dans les politiques éducatives: le cas de la taille des classes à l’école primaire en France. Communication présentée à la journée des EDSE : "Analyser les politiques éducatives: outils, concepts et méthodes". Genève, Suisse.
http://web.upmf-grenoble.fr/sciedu/lima/bressouxlimageneve.pdf
http://web.upmf-grenoble.fr/sciedu/lima/
extrait :
L’affirmation du MEN selon laquelle « les études et expériences les plus récentes indiquent que la diminution des effectifs dans les classes n’a pas d’effet avéré sur les résultats des élèves » est critiquable .
Le fait d’en déduire que « L’augmentation de la taille des classes peut donc être globalement envisagée sans dégradation des résultats des élèves » l’est encore plus.

- Bressoux, P., Kramarz, F., & Prost, C. (2009). Teachers' training, class size and students' outcomes : learning from administrative forecasting mistakes. Economic Journal, 119, 540-561
http://web.upmf-grenoble.fr/sciedu/pbressou/doc/BressouxEconomicJournal.pdf
http://web.upmf-grenoble.fr/sciedu/pbressou/

Autres articles de Marie Duru-Bellat dans Sciences Humaines


Posté par clioweb à 07:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

03 mars 2012

Education : l'embrouille

 

- Education : le bilan du premier quinquennat de dix ans.
Démolition de la formation, suppression de postes, collèges ghettos, suppression de l'HG en Term S ... 


- 26 heures pour les profs: l'embrouille de Sarkozy - blog C'est classe.
http://classes.blogs.liberation.fr/soule/2012/03/les-26-heures

« Que ce soit faisable ou pas est finalement assez secondaire. L'important est de frapper les esprits …»
« NS a multiplié les heures sup à mesure qu'il supprimait des postes de profs ».
Heures de cours ou heures de présence, professeurs polyvalents, un bureau par prof ... Véronique Soulé commente les annonces du sortant et conclut : « le candidat sait-il lui-même où il va précisément ? Tout se passe comme s'il voulait surtout faire du bruit et de la fumée. Alors mieux vaut s'arrêter là et en finir une fois pour toutes ».


- Sarkozy conjugue l'éducation au passé recomposé - Libération Education analyse les réactions des acteurs.

La suppression du collège unique ? Comme 1968, c’est un marronnier très porteur pour faire campagne à droite.
Les profs polyvalents en 6e-5e, les PEGC, le retour ?
La réforme du bac (avec notes éliminatoires ?)
Pour Claude Lelièvre, «Sarkozy veut installer deux barrages : l'un à la fin de la cinquième et un autre avec le baccalauréat. C'est passé complètement inaperçu, mais c'est très important comme réforme.
http://www.liberation.fr/societe/01012393458-sarkozy-conjugue-l-education-au-passe-recompose


- Un professeur qui fait son travail est un fainéant...
blog Activistes 2012

Pour Jean-Michel Gaulon, le discours illustre une profond mépris et une réelle méconnaissance du monde de l'éducation, pris en compte seulement à la veille d'une élection.

« Dans une Ecole où les élèves sont hystérisés par la Réussite, où cette dernière est entièrement de la responsabilité du professeur, où l'enseignant est devenu un « fournisseur d'accès » aux examens avec obligation de réussite - eh bien oui, le professeur qui fait son travail dans l'horaire prévu par le métier est considéré comme un fainéant et un tire-au-flanc ».
http://activistes2012.blogs.liberation.fr/blog/2012/03/discours-%C3%A9ducatifs.html


- Education : quand NS recycle ses promesses de 2007 - Libération Education
Intégration de tous les handicapés en classe, revalorisation des salaires des enseignants... Sur l'éducation, les mots sont presque les mêmes, 5 ans après.
http://www.liberation.fr/politiques/06014932-2007-2012-sarkozy-reprend-les-memes-promesses

NS, les profs et l’argent, de 2007 à 2012 - Sujet équivalent traité par Le Monde Education
http://www.lemonde.fr/election-presidentielle-2012/article/2012/02/29/


.

Posté par clioweb à 08:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


29 février 2012

Education : le maigre bilan

 

lce-petillon-promesses

Le Canard - Pétillon - Il ne tient pas le rythme de mes promesses...

3 sources principales pour cette revue de presse Education et politique :
. le discours du président-candidat aux familles de France. A décoder ...
. l'article de Véronique Soulé (Libération)
. l'article de Maryline Baumard (Le Monde) en février 2011


- NS propose aux professeurs de travailler plus pour gagner … Le Monde, 29.02.2012
http://www.lemonde.fr/election-presidentielle-2012/article/2012/02/28/professeurs-de-travailler-plus

- Le texte du discours de Montpellier, [écrit par Guaino comme celui de 2007 sur l'homme africain ?]
« Toutes les familles de France veulent … »
« cette folie égalisatrice, cette folie du nivellement qui nourrit cette folie fiscale qui s’en prend au travail, au talent, à la réussite et à l’esprit d’entreprise »
« l’échec scolaire recule »
 « En dévalorisant le baccalauréat, on n’a rendu service à personne »
« l’Ecole doit désormais être notre priorité » (sic),
« Nos enseignants sont mal payés parce qu’ils sont trop nombreux » (paupérisation !),
« On ne peut plus laisser des jeunes enseignants livrés à eux‐mêmes devant des classes de plus en plus difficiles » (resic),
« Et si tout d’un coup, la République faisait confiance à ses enseignants »
Version word : http://clioweb.free.fr/debats/ns-edu-montpellier.doc
Sur le forum Neoprofs, lire les commentaires sur les incohérences et les contradictions du discours.
http://www.neoprofs.org/t44444-l-integralite-du-discours-de-sarkozy-sur-l-education
 
A Montpellier, le butin scolaire de Sarkozy - Libération 
des propositions destinées à séduire les électeurs de droite et d’extrême droite :
8 heures de travail de plus par semaine pour les profs  (le travailler plus pour gagner moins) ,
une orientation des élèves dès la 4eme,
des profs polyvalents en 6e,
un chef à la tête du collège avec pouvoir de recruter ses profs, les familles contre les profs... 
http://www.liberation.fr/politiques/01012392908-a-montpellier-le-butin-scolaire-de-sarkozy
.
http://www.midilibre.fr/2012/02/28/la-lecon-de-maitre-sarkozy,464026.php

- Les réactions critiques affluent.
Ainsi, le SGEN parle d'un marché de dupesLibération
http://www.liberation.fr/societe/01012392936-enseigner-plus-pour-gagner-plus-un-marche-de-dupes

- « NS ne connaît vraiment rien au boulot de prof»
déjà beaucoup d'heures sup, des réunions multipliées,
plus les préparations, les corrections ...
des bureaux ? visitez un établissement...
Les tablettes ? L'équipement informatique ?
500 euros, donc environ 300 euros net pour 8 heures par semaine de plus ...
http://www.liberation.fr/societe/01012393007-sarkozy-ne-connait-vraiment-rien-au-boulot-de-prof

.
- Cinq ans de promesses et de volte-face
- Véronique Soulé, Libération
Le quinquennat est marqué par les 66 000 suppressions de postes dans l’Education.
à lire sur le blog de V Soulé ou jeudi en ligne sur le site du quotidien
http://classes.blogs.liberation.fr/soule/2012/02/ns-ecole-parole-parole-et-toujours-des-paroles.html
http://www.liberation.fr/societe/01012392910-cinq-ans-de-promesses-et-de-volte-face

« Si on avait écouté Sarkozy, les élèves de CM2 parraineraient aujourd’hui un enfant juif exterminé durant la Shoah, les lycéens liraient chaque année la lettre du jeune communiste Guy Môquet écrite peu avant son exécution par les Allemands en 1941, les parents choisiraient l’école de leur enfant, l’échec scolaire serait divisé par trois en fin de primaire, les collèges en difficulté auraient moins d’élèves et plein de moyens en plus, les jeunes quitteraient bilingues le lycée…
NS est- sans doute un des présidents qui a le plus parlé de l'Ecole ... A peine élu, il a publié une Lettre aux éducateurs, un fascicule de 32 pages publié à un million d'exemplaires et envoyé à tous les profs de France... Puis il a enchaîné les discours, a annoncé des réformes, grandes et petites, a fait des promesses, chiffrées ou non...  il en a aussi beaucoup oubliées en route et il s'est aussi pas mal renié ... »

Beaucoup de promesses, mais un bilan désastreux : mépris du métier d'enseignant et du travail intellectuel (cf la Princesse de Clèves), démolition de la formation professionnelle initiale, 66 000 postes supprimés, et 14 000 autres à détruire en année électorale, dégradation des conditions de travail dans les établissements ghettos, disparition des moyens qui permettaient le travail en groupe, aggravation de l'échec scolaire. Rien qui puisse être mis en avant, sauf peut-être dans un article du Figaro. « Le candidat s'adressera aux familles et se refusera à dresser l'opinion contre le corps enseignant » écrivait hier la nouvelle pravda.


- Education : le maigre bilan du quinquennat
- Le Monde - 05.09.11
http://www.lemonde.fr/societe/2011/09/05/education

Un maigre bilan, si la référence ce sont les promesses de 2007 non tenues.
Par contre, si les paroles servent à masquer une casse programmée de l'Ecole publique, alors la première partie d'un quiquennat de dix ans a déjà beaucoup démoli.
Un exemple révélateur : la suppression de l'HG obligatoire en Term S. Le gain horaire pour le MEN est modeste (1 h par classe), mais cette mesure a permis de déstructurer l'ensemble de la discipline au lycée, aussi bien pour les contenus que pour l'examen final et de dégrader les conditions de travail (effectifs en 1ere). Les profs de SES, confrontés aux exigences de la droite dure du Medef, auraient aussi beaucoup à dire sur une politique de casse méthodique.
Sur tous ces éléments, relire Maryline Baumard :
L'école française est-elle en train de changer de modèle ? Le Monde Education - 11.02.2011

- Les internats d'excellence, une deuxième chance au coût prohibitif - Le Monde, 28.02.2012
une illustration de l'écart entre les discours et la réalité.
http://www.lemonde.fr/societe/2012/02/28/education-les-internats

 

- Ecole, les faux-semblants de François Hollande - Libération rebonds
« On connaît désormais un peu mieux les projets de François Hollande pour l’enseignement et la recherche. Force est de constater qu’ils ne sont pas à la mesure ». Tribune de Gérard Aschieri, Choukri Ben Ayed, Bertrand Geay et Christine Passerieux, tous membres du conseil de campagne du Front de gauche.
http://www.liberation.fr/societe/01012392832-ecole-les-faux-semblants-de-francois-hollande


.

Posté par clioweb à 07:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

28 février 2012

Education : néo-évaluation et politique

 


- A New York, tollé après la publication des évaluations de 18 000 enseignants - Le Monde AFP 27.02.2012

« Le principal syndicat d'enseignants de New York a dénoncé lundi 27 février la publication inédite des notes d'évaluation de 18 000 enseignants, estimant que ces données n'étaient absolument pas fiables. Après une bataille judiciaire de près de 18 mois, ces notes ont été publiées ce week-end, avec le nom des enseignants et leur école, par plusieurs médias new-yorkais, au grand dam de la Fédération unie des enseignants.
Les notes, qui oscillent entre 0 et 99, sont établies selon un mode de calcul complexe, basé notamment sur les progrès de leurs élèves du CM1 à la 4e, lors de tests standard en maths et anglais ».


- SES : programme chatel-medef, bac chatel

. sur le site SES de l'académie de Grenoble, un CR d'une réunion du 19 janvier à Paris et un powerpoint fait par l'IG. http://www.ac-grenoble.fr/disciplines/ses/index.php?lng=fr
. le site SES-ENS propose un nouveau service : un forum pour les enseignants de SES.

Le point de vue de l'APSES :
« ... Il existait donc des marges de manœuvre pour améliorer l’existant, en affinant et cadrant mieux les consignes données aux équipes concevant les sujets officiels par exemple, et ce sans déstabiliser à ce point l’esprit des épreuves de baccalauréat. On aurait même pu imaginer, soyons audacieux, que l’Inspection générale organise une enquête auprès des professeurs de SES, voire des lycéens eux-mêmes. On aurait pu imaginer qu’à partir des conclusions de cette enquête, soient mis sur pied des groupes de travail afin de s’appuyer sur l’intelligence collective des enseignants de SES ...

... la méthode empruntée pour modifier les épreuves autant que le résultat ne sont pas de nature à rassurer une communauté enseignante déjà préoccupée par le caractère encyclopédique, désincarné et morcelé des nouveaux programmes ».
Marjorie Galy, présidente de l’APSES
http://www.apses.org/tout-sur-l-apses/publications-apses/la-lettre-de-l-apses/article/lettre-de-l-apses-sur-les

 

- Vincent Peillon : «Pour l’école, on met tout sur la table»

Médiapart : http://www.mediapart.fr/article/offert/17794c395347183a09be62d2d73a1d9a
Copie sur le blog Sauvons l'Ecole - http://sauvons-lecole.over-blog.com/article-vincent-peillon


- Ce que M. Hollande se prépare à garder de l'héritage Sarkozy (s'il est élu), selon Le Monde 27.02.2012
http://www.lemonde.fr/election-presidentielle-2012/

EDUCATION
La Loi LRU. Tantôt critiquée, tantôt saluée comme une réussite, la réforme des universités que M. Sarkozy ne cesse de mettre en avant semble embarrasser le PS. "Ce n'est pas pour nous le sujet majeur, même s'il est emblématique", estime Vincent Peillon, chargé du pôle éducation, qui voit dans la question de son abrogation "un faux débat". "Ce qui est important, c'est ce par quoi on remplace, en l'occurrence une loi-cadre qui interviendra assez rapidement après une courte consultation", plaide-t-il.

La suppression de la carte scolaire. Cette réforme fut combattue par la gauche. Elle n'a pourtant pas entraîné de révolution sur le terrain. Pas sûr que le PS revienne sur ce dispositif, M. Peillon estimant lui-même que "les modèles précédents n'étaient pas formidables".

La formation des enseignants. Le gouvernement de François Fillon a ouvert la voie à une suppression des IUFM, au profit d'une (dé)formation en master des enseignants. Le PS annonce qu'il "reviendra entièrement sur la réforme de la formation des enseignants, qui a été détruite", selon M. Peillon.


.

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

25 février 2012

Appel du 23 février 2012

 

Appel de l’Enseignement supérieur et de la Recherche
aux candidats à l’élection présidentielle
et aux citoyens
http://appel-enseignement-sup-et-recherche.fr/

Le pouvoir actuel se vante d'avoir réussi la réforme de l'Université et parle
d'« Excellence » ?
de « Meilleure formation des enseignants » ?
Tout cela est faux.
« Le monde de la recherche est au bord de l'asphyxie ».

« C’est pourquoi nous, enseignants-chercheurs, enseignants et chercheurs, bibliothécaires, ingénieurs, administratifs, techniciens, personnels sociaux et de santé, étudiants, lançons un appel solennel pour que soit mis un terme à toutes ces réformes, dont les effets sont dévastateurs ».

« Nous entendons défendre des valeurs républicaines  :
- droit à la connaissance pour tous
- droit de choisir sa filière sans discrimination financière ni territoriale
- droit de s’engager dans des études ou de mener des recherches qui ne sont pas immédiatement rentables ».

« Nous demandons une nouvelle politique ... reposant sur dix principes et objectifs ... »


Mise en contexte de cet appel sur le blog Sciences 2 (Sylvestre Huet)
http://sciences.blogs.liberation.fr/home/2012/02/

 

Posté par clioweb à 07:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

20 février 2012

L'Ecole bat la campagne

 

cours-fort

source  : Laviemoderne.net : http://www.laviemoderne.net/
http://www.laviemoderne.net/la-carte-du-site.html
http://www.laviemoderne.net/pics/20120205/  - Pour ne plus rien capter à l'école

 

- Un député UMP du Nord transmet un courrier au recteur de Lille, la prof est exclue 15 jours - Rue 89
http://www.rue89.com/2012/02/19/le-depute-transmet-un-courrier-au-recteur

Dans le régime des libéraux-autoritaires (libéraux au sens de privatisation intégrale, dans l'intérêt de quelques-uns),
on peut combattre Hadopi, à condition de ... ne pas être salarié de TF1,
se moquer d'une secrétaire d'Etat, à condition de ne pas ... être vendeuse,
dénoncer la casse de l'Education, à condition de ne pas être prof dans certaines académies.
http://www.liberation.fr/medias/0101566534-albanel-suspend-un-collaborateur

La Rectrice est connue. Sur le député, lire l'article titré « Porte-flingue de l'UMP » par la Voix du Nord, qui cite les expressions «  moustique de l'UMP », « Radio-perroquet » ou « sniper » ...
http://tinyurl.com/voixdunord-perroquet


- L’école tremble sur sa Base - Libération Education
Le fichage des élèves par Bese élèves révolte les enseignants. 393 enseignants, dont 114 directeurs d’école ont, à ce jour, signé l’«appel à la résistance contre le fichage de l’enfance» lancé le 7 décembre 2011.
http://www.liberation.fr/societe/01012390707-l-ecole-tremble-sur-sa-base


- L’école bat la campagne - Libération Education
Professeurs, élèves et parents poursuivent leurs actions contre les suppressions de postes et les baisses de moyens.
http://www.liberation.fr/societe/01012390080-l-ecole-bat-la-campagne
Dans au moins un cas, une suppression en primaire a été évitée,
4 mois avant les législatives. Le candidat ump local s'est félicité.
Le fera-t-il à nouveau en février 2013 ?


- Le faussaire, menteur et calomniateur soutient ... Sciences 2, le blog de Sylvestre Huet.
Le prochain ministre de l'Education ou de l'Environnement nucléaire ?
http://sciences.blogs.liberation.fr/

.

Posté par clioweb à 08:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

17 février 2012

Injonctions contradictoires

 

Deux cartes blanches récentes dans l'émission Rue des Ecoles

A écouter en fin d'émission (53e mn)
http://www.franceculture.fr/emission-rue-des-ecoles
ou lire la transcription sur le site Educpros.
http://blog.educpros.fr/les-debats-d-educpros/2012/02/



Le 8/02, Nathalie Mons pointe le choc des injonctions politiques contradictoires.

un ex, celui de l'évaluation
« D’un côté, au primaire, on nous explique qu’il faut développer des tests nationaux, administrés par le ministère, de façon à prendre du recul par rapport aux évaluations que pratiquent les enseignants dans leur classe, car un acteur externe à l’établissement s’avère avoir un regard plus objectif sur les acquis réels des élèves.
Mais si l’on s’intéresse à l’évaluation des enseignants, c’est le contraire qui est préconisé : la nouvelle réforme (veut) affaiblir le poids d’un jugement porté par un acteur externe à l’établissement - à savoir l’inspecteur - et reconnait l’intérêt d’un jugement interne, celui du chef d’établissement car il serait plus proche de l’enseignant.

Poursuivons par une ligne forte de la politique actuelle : l’individualisation des parcours des élèves et le traitement de la difficulté scolaire sont valorisés à travers des mesures comme l’aide individualisée au primaire et l’accompagnement personnalisé au lycée. Mais à l’inverse, contrainte budgétaire oblige, on supprime les RASED, ces brigades d’enseignants spécialisés dans le suivi personnalisé des élèves en échec scolaire au primaire ».
La transcription de la carte blanche

.
Le 15/02, « J’ai retrouvé les écoles normales » ajoute Benoît Falaize

C’était donc il y a quelques jours. L’IUFM était très vide, peu de personnel, peu d’administratifs. Aucun étudiant non plus … d’un côté, un IUFM vidé, laminé, obsolète ; de l’autre une cour de récréation où jouaient des enfants de l’ancienne école d’application. Deux visions de la  formation des maîtres : une France de la IIIe République où existait un lien fort entre une vision politique et une volonté scolaire ; une masterisation sans élan, sans âme et sans perspective, avec une quasi-disparition de la dimension pédagogique.

« Derrière toutes les réformes des cinq dernières années, c’est le sens même de l’école et de la formation de ses enseignants qui est atteint, qui a été liquidé…
La seule question qui vaille aujourd’hui : est-ce seulement rattrapable ?
»
La transcription


Le 8/02, dans la seconde partie, écouter Luc Cédelle et Louise Tourret sur Philippe Meirieu, ciblé comme adversaire principal (et bouc-émissaire) par les tenants d'un retour à l'école des 400 coups (le film de Truffaut), celle qui menait à la maison de correction et à la prison. L'émission du 08/02 au format mp3 :
http://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/11192-08.02.2012-ITEMA_20343171-0.mp3

 

meirieu-cite

http://www.meirieu.com/

.

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,