06 novembre 2019

M-A : Ecrit, pouvoirs et société


Agrégation externe - Histoire - 2020


Histoire médiévale

Écrit, pouvoirs et société en Occident du début du XIIe à la fin du XIVe siècle (Angleterre, France, Péninsule italienne, Péninsule ibérique)

http://media.devenirenseignant.gouv.fr/file/agreg_externe/76/8/p2020_agreg_ext_histoire_1112768.pdf

 

« Le programme d’histoire médiévale invite à s’interroger sur la place qu’occupe l’écrit dans ses rapports avec les pouvoirs et la société en Europe, en prenant en considération le moment où la production écrite connaît un essor considérable.

La « révolution de l’écrit » s’affirme ainsi nettement en Occident à partir du début du XIIe siècle pour s’épanouir aux XIIIe et XIVe siècles à travers une diversification qualitative et quantitative
dans la production tant de livres manuscrits que d’actes de la pratique.

La question implique donc de suivre toutes les étapes de la vie des documents écrits, en prenant pour point de départ l’auteur ou l’autorité qui leur donne vie. On sera ensuite attentif aux différentes formes de transmission de la documentation écrite (brouillons, mises au net, copies…), aux langues utilisées, aux supports employés et aux lieux de sa rédaction, de sa consultation et de sa conservation, qu’ils soient ou non organisés (chancelleries et scriptoria notamment).

Le sujet entend mettre l’accent sur la forme matérielle de la production et de la réception de l’écrit mais il implique également une approche d’histoire culturelle et sociale qui en étudie les fonctions
et les usages.
C’est pourquoi cette étude est articulée à une histoire des pouvoirs à l’échelle de l’Angleterre, de la France, ainsi que des péninsules italienne et ibérique (royaumes chrétiens), autant d’espaces caractérisés par un même recours de plus en plus intense au gouvernement par l’écrit, par un essor comparable des littératures en langue vernaculaire, souvent encouragé par les pouvoirs, par un même développement de l’institution universitaire qui fournit de plus en plus de cadres administratifs au pouvoir. La dynamique des rapports entre l’écrit et les pouvoirs est donc au cœur du sujet puisqu’il s’agit de comprendre à la fois comment l’écrit acquiert un pouvoir qui lui confère une efficacité particulière et comment les différents pouvoirs utilisent les formes écrites pour gouverner, organiser, contrôler la vie politique, sociale, économique et intellectuelle.

 

Par « pouvoirs », on entend les trois grandes formes d’organisation au sein desquelles
la production écrite progresse de manière remarquable durant les trois siècles considérés.

Le pouvoir religieux, ou Sacerdotium, est incarné par la papauté qui, de la « réforme grégorienne » jusqu’à la fin du séjour des papes à Avignon, développe un rapport particulier à l’écrit, qu’il s’agisse de la production de libelles soutenant les ambitions théocratiques du pape, de la construction et de l’essor de la bibliothèque ou de la chancellerie pontificales, cette dernière inspirant aux monarchies et aux principautés d’Occident un modèle de gouvernement, de rédaction et de conservation des actes. Il faut noter que les niveaux ecclésiastiques inférieurs sont pleinement envisagés, notamment en tant que relais de l’influence pontificale.

Le Regnum est ici représenté par les grandes monarchies anglaise, française, ibériques et italiennes (royaumes d’Italie et de Sicile) et par les différents systèmes politiques dont l’Italie du Nord et du Centre est le cadre : les unes comme les autres connaissent un développement administratif notable
du XIIe au XIVe siècle, fondé sur une maîtrise croissante de la communication écrite et un recours intensif à diverses pratiques de l’écrit, telles que les ordonnances et les autres formes de chartes, les enregistrements, les enquêtes, les comptabilités, les instruments notariés, etc. À la fin de la période envisagée, pour Charles V (1364-1380) en France comme pour Richard II (1377-1399) en Angleterre, pour Henri II de Trastamare (1369-1379) en Castille comme pour Ferdinand Ier (1367-1383) au Portugal, pour les communes et seigneurs italiens, gouverner c’est de plus en plus recourir à l’écrit.

Enfin, parallèlement à l’avènement des monarchies administratives et des communes italiennes,
il convient de faire une place de choix à l’émergence d’un troisième pouvoir : le Studium. En effet,
la transformation des écoles du XIIe siècle en universités, sous l’égide de l’empereur, de la papauté
ou du roi, fait du Studium un pouvoir qui entretient un rapport particulier à l’écrit (lecture et commentaire des textes faisant autorité, mise en circulation des traductions, intensification de la copie des livres, notamment par le système de la pecia, fabrication d’instruments de travail permettant de mieux utiliser les textes, organisation de bibliothèques, par exemple). On sera notamment attentif à la manière dont la fixation par écrit de certaines pratiques scolaires (lectures, disputes, prédication, etc.) permet de documenter le rapport de l’institution universitaire aux pouvoirs et à la société avec lesquels elle interagit.

 

La dimension sociale du sujet est essentielle puisqu’il s’agit de mettre en valeur la manière dont l’écrit se répand dans les diverses strates de la société. Depuis les cours, les institutions urbaines et les universités, toutes productrices d’écrits, l’écrit se diffuse grâce à de multiples intermédiaires (notaires, maîtres d’école, précepteurs, etc.). De ce fait, l’éducation à l’écrit, la pénétration accélérée du livre dans la société et la manière dont l’écrit touche également la partie non alphabétisée de la population constituent une dimension importante de la question, dès lors que les actions juridiques les plus courantes et l’accès à la culture s’accompagnent d’un recours croissant à l’écrit.

Le sujet implique donc de faire une place aux différentes compétences écrites selon le statut social et le sexe, des professionnels de l’écrit aux « semi-litterati », en tenant compte également de l’accession des langues vernaculaires au statut de langues écrites. De ce point de vue, les documents de la pratique dans leur diversité typologique (chartes, lettres, contrats, comptes, etc.), aussi bien que les sources littéraires permettent de suivre l’émergence progressive des langues vernaculaires dans différents lieux de pouvoir, entre cour et ville, selon une chronologie propre aux différents espaces linguistiques considérés. Si le sujet amène à rencontrer des représentants de l’humanisme, comme Pétrarque ou Boccace, le mouvement humaniste en tant que tel ne fera toutefois pas l’objet d’une étude en propre.


Croisant les problématiques développées par les grandes écoles historiographiques européennes, de la Literacy anglo-saxonne à la Schriftlichkeit allemande, le programme s’appuie sur une bibliographie accessible et abondante que les historiens français ont considérablement renouvelée durant les quinze dernières années. Ainsi formulé, il entend contribuer à la formation des futurs enseignants en favorisant une réflexion critique sur les sources écrites à la disposition de l’historien. Il permet enfin d’approfondir connaissances et réflexion sur les circulations culturelles à la croisée de différents espaces politiques européens ».



.

Posté par clioweb à 09:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


04 novembre 2019

MA - Ct l'écrit a-t-il transformé l'Occt ?


ecrit-chastang-6nov-caen



 APHG - Régionale de Caen

Comment l’écrit a-t-il transformé l’Occident
.
au Moyen-Âge

  conférence de Pierre Chastang

Professeur d’Histoire médiévale
à l’université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines


mercredi 6 novembre 2019

14 h
Université de Caen - Amphithéâtre de la MRSH

 
Entrée libre ...

---------------------------------------------------------------

rappels :

- Moyen-Age : une révolution de l'écrit, Pierre Chastang
L’Histoire 463,
dans un dossier Lire et écrire au Moyen-Age
http://www.lhistoire.fr/webdossier/écrit-pouvoirs-et-société-xiie-xive-siècle (abonnés)



- Concours 2020 - Capes & Agrégation Histoire

M-A - Écrit, pouvoirs et société en Occident du début du XIIe à la fin du XIVe
(Angleterre, France, Péninsule Italienne, Péninsule Ibérique)

Présentation de la question - pages 2 et 3
http://aphgcaen.free.fr/concours/agreg-2020-hmed.pdf
http://media.devenirenseignant.gouv.fr/file/agreg_externe/76/8/p2020_agreg_ext_histoire_1112768.pdf

http://www.devenirenseignant.gouv.fr/cid98492/programmes-concours-enseignants-session-2020.html

 
rappel :  « Les pratiques de l’écrit dans les sociétés médiévales (vie-xiiie siècle) »,
Étienne Anheim et Pierre Chastang,
Médiévales 56 -  2009
http://journals.openedition.org/medievales/5524

 songe-vieil-pelerin-PHdM
blog Claudine Brunon
http://arhpee.typepad.com/enluminure/2016/08/un-dressoir-pour-les-artisans-du-livre.html


.

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

07 septembre 2019

Moyen-Age : une révolution de l'écrit

 

viel-pelerin-mezieres

Songe du Viel Pelerin
http://arhpee.typepad.com/enluminure/2016/08/un-dressoir-pour-les-artisans-du-livre.html

http://fr.wikipedia.org/wiki/Philippe_de_Mézières



- Moyen-Age : une révolution de l'écrit, Pierre Chastang
L’Histoire 463,
dans un dossier Lire et écrire au Moyen-Age

http://www.lhistoire.fr/moyen-age-une-r%C3%A9volution-de-l'écrit


From Memory to Written Record,
l’ouvrage de Michael T. Clanchy (1979)
rel
ativise la place de Gutenberg
et souligne les fortes continuités entre les derniers si
ècles du MA et la première modernité.
« La culture de l’écrit n’est pas née avec
l’avènement du livre imprimé,
mais s’est formée par effet de seuils à partir de la fin du XIe »


- Pierre Chastang, Comment l'écrit a transformé l'Occident au Moyen-Age
conférence organisée par la Régionale de Caen de l’APHG
le mercredi 6 nov 2019 à la MRSH

http://aphgcaen.free.fr


- Concours Capes Agrégation Histoire 2020

MA - Écrit, pouvoirs et société en Occident du début du XIIe à la fin du XIVe
(Angleterre, France, péninsule Italienne, péninsule Ibérique)

http://www.devenirenseignant.gouv.fr/cid98492/programmes-concours-enseignants-session-2020.html

 

.

Posté par clioweb à 08:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

12 juillet 2019

Ecrit, pouvoirs et société XII-XIVe

 

Agrégation externe 2020 Histoire
http://media.devenirenseignant.gouv.fr/file/agreg_externe/76/8/p2020_agreg_ext_histoire_1112768.pdf

- Religion et pouvoir dans le monde romain de 218 avant notre ère à 235 de notre ère
- Écrit, pouvoirs et société en Occident du début du XIIe siècle à la fin du XIVe siècle
(Angleterre, France, péninsule Italienne, péninsule Ibérique)

« La dimension sociale du sujet est essentielle puisqu’il s’agit de mettre en valeur la manière dont l’écrit se répand dans les diverses strates de la société. Depuis les cours, les institutions urbaines et les universités, toutesproductrices d’écrits, l’écrit se diffuse grâce à de multiples intermédiaires (notaires, maîtres d’école, précepteurs, etc.). De ce fait, l’éducation à l’écrit, la pénétration accélérée du livre dans la société et la manière dont l’écrit touche également la partie non alphabétisée de la population constituent une dimension importante de la question »

- Etat, pouvoirs et contestations dans les monarchies française et britannique et dans leurs colonies américaines (vers 1640-vers 1780)
- Culture, médias, pouvoirs aux Etats-Unis et en Europe occidentale 1945-1991
- Géo des territoires : Les espaces ruraux en France
- Géo thématique : L’Asie du Sud-Est


- Ecrit, pouvoirs et société XII-XIVe - Agrégation 2020

Webdossier L'Histoire, 5,90 euros pour les non-abonnés.
http://www.lhistoire.fr/webdossier/écrit-pouvoirs-et-société-xiie-xive-siècle


présentation par Pierre Chastang

«... Au cours des trois derniers siècles du Moyen Age, l’usage de l’écrit modifie les systèmes de pouvoir, comme les formes intellectuelles et institutionnelles du savoir. Le déplacement de l’écriture vers le monde des villes, l’apparition d’un nouveau régime des objets culturels – dont l’écrit constitue l’un des vecteurs essentiels – ou encore la naissance de nouveau lieux du savoir modifient les cadres du monde social ».

Le dossier ici présenté vise à éclairer ce phénomène historique complexe à partir de 4 thèmes :

- l’histoire de la lecture et de l’écriture
- les pouvoirs même attachés à l’écrit et à son usage
- les déplacements géographiques, institutionnels et linguistiques produits par le développement d’un système de communication gouverné par l’écrit
- une efflorescence de la production poétique, didactique et scientifique / une reconfiguration de l’ordre des discours

- Lire et écrire
. L'écriture depuis 5000 ans, Les Collections n°29, oct-déc 2005

dont « du papyrus au papier : l’invention du livre » - Entretien avec Jean Irigoin
     et « Les artistes de la calligraphie médiévale » - Michel Parisse

. « Qui sait lire au Moyen Age ? » - Jean-Philippe Genet, L’Histoire n°334, sept 2008.

. Lire le manuscrit médiéval, Paul Géhin, Armand Colin, 2005.- CR L’Histoire n°305, janvier 2006.


aussi
- Pouvoirs de l’écriture
- Lieux, langues et institutions
- Scripteurs, œuvres et cultures de l’écrit

 

rappel :

- Le scriptorial d’Avranches – Les manuscrits du Mont-Saint-Michel
http://www.wikimanche.fr/Scriptorial_d%27Avranches
http://www.scriptorial.fr/

- Bibliothèque virtuelle des manuscrits médiévaux
http://oriflamms.hypotheses.org/1269

besancon-ms433

 

.

Posté par clioweb à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

06 janvier 2018

SHMESP : historien du MA au XXe

 

Les actes des congrès de la SHMESP ont été numérisés
et sont désormais en ligne sur Persée.fr pour la période 1970-2007.
http://www.persee.fr/collection/shmes

Histoire monde, jeux d’échelles et espaces connectés - 2016
Gouverner les hommes, gouverner les âmes. 2016  
Apprendre, produire, se conduire : le modèle au Moyen Âge - 2015
Nation et Nations 2014
Mesure et histoire médiévale 2013
Experts et expertise au Moyen Âge. Consilium quaeritur a perito 2012
Les relations diplomatiques au Moyen Âge. Formes et enjeux 2011
Des sociétés en mouvement. Migrations et mobilité au Moyen Âge 2010
L’autorité de l’écrit au Moyen Âge  2009

Être historien du Moyen Âge au XXIe siècle  2008
http://www.persee.fr/issue/shmes_1261-9078_2008_act_38_1

shmesp

 

.

 

.

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,