12 février 2021

Le temps d'écrans

 

 

Le temps d’écran ne sera jamais une bonne valeur pour jauger nos pratiques numériques. C’est le degré zéro de l’analyse.

Vanessa Lalo, psychologue , Le Monde 09.02.2021 

https://www.lemonde.fr/pixels/article/2021/02/09/usages-du-numerique-la-question-du-temps-d-ecran-c-est-le-degre-zero-de-l-analyse_6069337_4408996.html


Ce souci et ces discours, ce sont de nouvelles illustrations de l’écart entre générations.

Naguère on dénigrait l’usage de la TV, le rock ou les mangas

La diabilisation du numérique, c’est un marché porteur :

Anne-Lise Ducanda, Mischel Desmurget


L’essentiel, c’est de reprendre la maîtrise de nos outils.

Pas le temps passé mais ce que les jeunes et les adultes en font.

Et la manière dont le numérique bouleverse nos sociétés.

 

.

Posté par clioweb à 08:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


15 janvier 2020

Ecrans et troubles du langage

 

ramus



- Ecrans et troubles du langage :

Ce que ne montre pas l’étude d’Ille-et-Villaine

Franck Ramus, blog Ramus Méninges, 10.01.2020
http://www.scilogs.fr/ramus-meninges/ecrans-et-troubles-du-langage/

Sur 21 variables, seules 2 ont montré une différence significative entre les deux groupes.
Autrement dit, 19 des 21 facteurs d’exposition aux écrans n’ont pas montré d’association
statistiquement significative avec les troubles du langage

- De la simple association à une relation de causalité
  Comment interpréter les effets négatifs des écrans ?

http://www.scilogs.fr/ramus-meninges/les-ecrans-ont-ils-un-effet-causal-sur-le-developpement-cognitif-des-enfants/


.

 

Posté par clioweb à 08:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

12 octobre 2017

dialogiques - écrans interactifs

 

Au cœur de nos mémoires : les écrans interactifs

« Phénomène socioculturel de grande ampleur, la généralisation des écrans interactifs affecte
de plus en plus les formes coutumières de sociabilité qui président à nos traditions.
De quelle humanité à venir laisse présager cette révolution de la connaissance
et son incidence sur les mémoires
comme sur le lien de l’individuel au collectif ? »
Ch-E Leroux, Dialogiques 12.10.2017
(les supports seront mis en ligne par le conférencier )

Thème du trimestre : Penser dans un monde nouveau
1. La prose du monde : mondialisation, mondialisme, mondialité
2. Au cœur de nos mémoires : les écrans interactifs
3. Court terme, précarité, urgence : après nous le déluge
4. La longue mémoire des sagesses d’antan

Bienvenue aux participants de cette conférence-débat du 12 octobre 2017

ci-dessous, un choix d'adreses en web,
en lien avec des pistes d'analyse :
http://clioweb.free.fr/debats/1temp/ecrans-interactifs.pdf

 

net1


Un passé qui dérange, Courrier International 05.10.2017

« Google nous rend-ils encore plus bêtes ? » - Books magazine 2009
Nicholas Carr : « Is Google Making Us Stupid ? What the Internet is doing to our brains »

Internet, entre l’extase et l’effroi, Le Monde diplomatique 1996
http://www.monde-diplomatique.fr/mav/HS1/

François Jarrige a publié :
Technocritiques Du refus des machines à la contestation des technosciences 2014
La modernité désenchantée – Relire l’histoire du XIXe siècle français 2015
http://www.franceculture.fr/emissions/concordance-des-temps/lhomme-contre-les-machines


net2


Comment le web change le monde - L’alchimie des multitudes Francis Pisani 2008
http://clioweb.free.fr/chronique/aphg403.pdf

Olivier Ertzscheid, blog Affordance.info - http://affordance.typepad.com/

SavoirsCom1 Politiques des communs de la connaissance, Lionel Maurel, Callimaq
http://www.savoirscom1.info

Postures d’opposition à Wikipédia en milieu intellectuel en France
Alexandre Moatti, in Wikipedia, Objet Scientifique Non Identifié (actes d’un colloque de 2012)
http://books.openedition.org/pupo/4079

Débogage d'un mythe sur le numérique à l'école,
Xavier de la Porte, La vie numérique 04/01/2017

La Silicon Valley, les parents, leurs enfants et le numérique,
Yann Houry, Un Centaure à l’école


 

net3


Grandir connectés, les adolescents et la recherche d'information
Anne Cordier (université de Rouen)
http://cfeditions.com/grandirConnectes/

Une approche de l’illettrisme en France,
JP Pélissier et D Rebaudo, Histoire et mesure 2004
http://histoiremesure.revues.org/816

Plan de Caen en 1705, Nicolas de Fer
http://fr.wikipedia.org/wiki/Fichier:Caen_Plan1705.jpg

Digital History: A Guide to Gathering, Preserving, and Presenting the Past on the Web
by Daniel J. Cohen & Roy Rosenzweig 2005
http://chnm.gmu.edu/digitalhistory/

 

net4

Les historiens et l’informatique : un métier à réinventer
Genet, Jean-Philippe , Zorzi, Andrea (dir.) EFR 2011
http://clioweb.free.fr/debats/genet-numerique.htm

14-18 : 3 femmes et une herse, Lectures pour tous 15.07.1917
http://clioweb.canalblog.com/tag/womenatwork

L’Image partagée. La photographie numérique, André Gunthert, Textuel, 2015
http://imagesociale.fr/limage-partagee

RVH Blois 2018 : Puissance des images
http://www.rdv-histoire.com/

 

.

Posté par clioweb à 09:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

11 octobre 2017

écrans interactifs

 

Au cœur de nos mémoires : les écrans interactifs

« Phénomène socioculturel de grande ampleur, la généralisation des écrans interactifs affecte de plus en plus les formes coutumières de sociabilité qui président à nos traditions. De quelle humanité à venir laisse présager cette révolution de la connaissance et son incidence sur les mémoires comme sur le lien de l’individuel au collectif ? »
Ch-E Leroux, Les dialogiques, Mémorial de Caen - jeudi 12 octobre 2017

 

Quelques pistes de réflexion,

en texte : http://clioweb.free.fr/debats/1temp/ecrans-interactifs.pdf

et en images (version Google Photos) :

ecrans-images2

http://photos.app.goo.gl/3kv6JjWrw6SRmQfv2

 


.

Posté par clioweb à 08:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

02 février 2017

Une école sans écrans ?

 

Le désastre de l’école numérique – Plaidoyer pour une école sans écrans - Karine Mauvilly, Philippe Bihouix, Le Seuil

Ex-journaliste, Karine Mauvilly a été prof d’histoire en collège pendant 2 ans. Face au développement du “tout-
numérique” à l’école, elle a démissionné.
Philippe Bihouix, ingénieur centralien, a débuté Bouygues, travaillé chez AT Kearney  puis SNCF Geodis (2010).
Il a publié aussi L'âge des low-tech Seuil, 2014

- Entretien dans Vousnousils avec Karine Mauvilly
http://www.vousnousils.fr/2017/01/03/lecole-numerique-cest-se-livrer-aux-geants-de-linformatique-karine-mauvilly-597693

 
- Le désastre du Désastre numérique
Bruno Devauchelle, Le café pédagogique 30.08.2016
http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2016/08/30082016Article636081365315104476.aspx

Devauchelle résume 3 critiques faites au numérique par les auteurs :
. Le numérique n'a rien à faire à l'école.
. Le numérique est polluant
. Le numérique annonce une destruction de la société portée par le modèle économique libéral dominant.

« Voilà un livre qu'on pourra s'abstenir de lire. Il alimentera la rituelle critique de l'école, marronnier de la rentrée scolaire. Mais c'est un contre-exemple tant sur le plan du style que de la rigueur, pourtant revendiquée »


- Une école sans écrans ? Emmanuel Grange 31.01.2017
http://www.lepetitjournaldesprofs.com/blog/2017/01/31/debat-pour-ou-contre-lecole-numerique/

« Écriture collaborative sur Framapad, réalisation de vidéos ou d’affiches, décryptage des sources d’information, et bien d’autres activités encore nécessitent et justifient l’usage de l’outil numérique ».

« La place des écrans et d’une connexion continue dans notre société est un vrai sujet ...mais il mérite un regard moins caricatural et plus au fait du travail des enseignants »


.
.

.

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


03 décembre 2013

Apprendre en ligne ?


Apprendre en ligne, est-ce possible ? - Rue des écoles, 27.11.2013

Patrick Weil vante les vidéos courtes (avec tableau noir et craie) mises en ligne par la Khan Academy dont il est le responsable pour la France.
Loriane Lafont, étudiante en littérature à l'ENS, a publié Misère et décadence des Grandes Ecoles - Confession d'une Khâgneuse atterrée (Editions Jean-Claude Gawsewitch, oct 2013). Elle répète les clichés habituels sur le plagiat, sur l'écran qui fait écran...
Des allusions sont faites à la fin des profs (cf la tribune amère d'un journaliste de Libération) ou les délires sur le prof unique (si possible du Collège de France) le web servant de TV scolaire de masse ( cf un entretien du Monde avec Murdoch... :-)

L'écran fait écran, c'est une formule paresseuse et stupide. Comment enseigne-t-on la géo sans appui sur les photos des lieux étudiés ? Comment étudie-t-on l'histoire de la peinture sans disposer de reproductions de qualité des tableaux ? (cf Le Web Gallery of Art pour profiter des commentaires que faisait Daniel Arasse)

Le cas de la première année de médecine est évoqué, comme illustration des dégâts du numérique.
Les amphis débordent (mais pas ceux des ENS, du fait du concours d'entrée) ? Le problème n'est pas celui du numérique. Mais celui de la massification dans le supérieur, celui d'une sélection brutale (par les maths) et d'un système qui refuse d'embaucher les universitaires nécessaires. Au moins une Fac a supprimé tous les amphis, et vend aux étudiants sur dvd les cours filmés en vidéo.
La future élite peut ainsi passer à côté des vrais enjeux politiques et sociaux.

Côté pédagogie, l'émission a souligné les limites du cours magistral universitaire.
Y a-t-il vraiment dialogue et interactivité dans le grand amphi de la Sorbonne quand plusieurs centaines courbent l'échine pour prendre en notes une parole unique ?
Le séminaire est le contre-modèle souvent vanté. Mais en ce moment, en dehors des ENS, quelle université dispose des moyens financiers pour généraliser les séminaires à 25 étudiants dans les premières années ? Est-ce possible de travailler à 25 par groupe sans porter les droits d'entrée à 10 000 livres ou à 30 000 $ ?
Le powerpoint a été à nouveau vilipendé. Sans doute par les excès dans l'usage du plan détaillé. Pas pour les supports visuels à analyser et commenter. Que se passait-il au temps des rétroprojecteurs quand un étudiant de phramacie avait 20 secondes pour noter l'ensemble de ce que comportait un transparent de chimie ? Avec le numérique, il peut retrouver ces données en ligne ou se servir d'un appareil photo.

Plutôt que d'opposer la Khan Academy à une pourrisseuse du web, n'aurait-il pas été possible d'inviter un professionnel de la formation à distance, d'évoquer les réussites  (cf le rôle du CNAM) et les difficultés de cet enseignement, de réfléchir aux mutations permises aujourd'hui par la technologie ?


rappel : « La pédagogie est-elle dématérialisable ? »
Hervé Gardette a posé la question dans l'émission du Grain à moudre 27 nov. 2012
http://clioweb.canalblog.com/archives/2012/11/27/25683278.html

.

Posté par clioweb à 07:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

26 août 2013

Les ados et la TV


Deux approches d'un sujet :

- Youtube en mode geek - Libération Ecrans 22.08.2013
Petit tour des animations cachées apparues sur la plateforme de Google début août.
http://www.ecrans.fr/Youtube-en-mode-geek,16813.html


- Les ados et la télévision : Non merci, je vais sur l'ordi.
Le Monde société 24.08.2013
http://wwww.lemonde.fr/societe/article/2013/08/24/les-ados-et-la-television-non-merci-je-vais-sur-l-ordi_3465865_3224.html

« Une Génération You Tube  : l'expression, qui vaut constat, émane d'un des dirigeants du groupe France Télévisions ... Habitués à accéder à l'image et au son où ils veulent, quand ils veulent, les jeunes se concoctent leurs programmes sur mesure sur Internet. Chaque semaine, les 13-19 ans passent 13 h 30 sur le Web contre 11 h 15 devant la télé... Selon l'Ipsos, 80 % des 13-19 ans fréquentent un site de partage vidéo ».

3 sources pour cet article :
- « Une poignée d'élèves de seconde et de première a accepté de nous faire passer de l'autre côté de son écran d'ordinateur ».
- « C'est une autre façon de regarder la télévision » analyse Monique Dagnaud,sociologue à l'EHESS.
- « Pour un responsable de la prospective à F-TV, jamais ces jeunes-là ne reviendront devant le programme du soir, sur le canapé, à 20 h 30. D'où
l'absolue nécessité, pour la télé, de se réinventer ».

[ voici l'article annuel de l'été sur les jeunes et les écrans.
Les années précédentes, un pigiste trouvait toujours un rapport opportun
.
par ex,en 2006, Le Monde titrait : Les accrocs d'internet passent moins de temps à réflechir" !
D
ans le texte d'origine, B. Veenhof écrit précisément : "les utilisateurs d'internet ont passé moins de temps à dormir, se détendre, à se reposer et à réflechir".

http://h-net.msu.edu/cgi-bin/logbrowse.pl?trx=vx&list=H-Francais&month=0608
Le rapport de B. Veenhof pour Statistique Canada : (merci Internet Archive)

http://web.archive.org/web/20060825183859/http://www.statcan.ca/francais/research/56F0004MIF/56F0004MIF2006013.pdf

 


.« h ».

 

Posté par clioweb à 07:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

13 avril 2013

L'écran pour jouer au Sénat

 

ruzzle


A quuoi sert une tablette au Sénat ?
A prendre des notes ?
A consulter sa documentation et à préparer une intervention ?
A vérifier une affirmation d'un adversaire politique ?

d'après Le Petit Journal, une tablette sert à jouer ...

senat-ruzzle

Le Petit Journal cité par Le Parisien

Quand la sénatrice joue en réseau pendant le débat
http://www.leparisien.fr/insolite/quand-la-senatrice-joue-pendant-le-debat-sur-le-mariage-gay-12-04-2013-2720121.php
D'autres sénateurs lisent Le Figaro, font leur courrier, envoient des sms ...

Yann Barthès diffuse un extrait d'une interview antérieure : la sénatrice voit deux manières de se faire remarquer en tant que parlementaire : « soit on fait des propositions et un travail sérieux, soit on tape sur son camp.» Il ajoute : « Il en existe une troisième : jouer au Ruzzle avec le Petit Journal
Barthès avait déjà épinglé des élus qui avaient séché les débats et préféré profiter de places de choix pour assister au tournoi de Roland Garros


2 questions :
- Les ados ne seraient donc pas les seuls à répondre à la tentation des écrans sur le lieu de travail ?

- Certains élus de gauche ont-il l'ambition de réveiller l'antiparlementarisme, un discours très exploité par l'extrême-droite au siècle précédent ? Ou alors ont-ils prévu de multiplier les études de cas pour le cours de morale laïque que Peillon voudrait imposer du CP à la Terminale ?


.


.

Posté par clioweb à 07:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

18 mars 2013

G. Reader est mort, vive le RSS !

 

Google Reader est mort, vive le RSS !
Camille Gévaudan, Libération Ecrans 14.03.2013
http://www.ecrans.fr/Google-Reader-est-mort-vive-le-RSS,16081.html

« Google... On avait si vite pris l’habitude de profiter de sa batterie d’outils et de sites au quotidien. Une adresse à repérer ? Google Maps. Un site à consulter ? Google Search. A quoi ressemble une grenouille du désert ? Google Images. Qu’est-ce que c’est que cette histoire de « Harlem Shake » ? YouTube. Il y a des services Google pour tout et n’importe quoi ... ».

«  … Et cette nuit, brutalement, on s’est souvenu que Google n’était pas le service public du web, mais bien une entreprise privée dont on n’est qu’un client parmi d’autres. Une entreprise qui fait ce qu’elle veut, quand elle veut, sans avoir de comptes à rendre à personne »

C. Gévaudan suggère deux solutions pour remplacer Google : Feedly et The Old Reader.

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

09 février 2013

Technos-réacs et techno-béats

 

L’Académie et la tablette aux alouettes
article d’Erwan Cario, Libération Médias – 07.02.2013
http://www.liberation.fr/medias/2013/02/07/l-academie-et-la-tablette-aux-alouettes_880235

extraits :
« On n’y apprend rien de bien révolutionnaire, mais il est plutôt bienvenu, cet avis de l’Académie des sciences intitulé « L’enfant et les écrans » (Libération de samedi). Ne serait-ce que pour disposer d’un argument d’autorité - c’est un truc de fainéant, on sait - pour écourter les discussions pénibles et interrompre les litanies des pseudo-penseurs passéistes. Non, ce n’était pas mieux « avant ». Non, le numérique n’a pas vocation à décérébrer la jeune génération. Et non, les jeux vidéo ne rendent ni idiot ni violent. Ce n’est pas moi qui le dis, c’est l’Académie des sciences !

Pour profiter de cet argument d’autorité, il faudra néanmoins passer sous silence quelques étrangetés. Un peu de mauvaise foi n’a jamais fait de mal à personne. Ainsi, la référence à Second Life présenté comme un jeu pour petites filles peut faire sourire, tout comme la mise en avant de la technologie 3D relief pour la télévision, qui est en chemin pour rejoindre le frigo connecté au cimetière des fausses bonnes idées.

Plus gênant, l’Académie semble s’être entichée d’une façon fort peu scientifique du dernier-né des écrans : la tablette tactile… On peut s’interroger sur la légitimité d’une telle mise en avant … C’est un écran séduisant, mais c’est avant tout un outil de consommation … On ne crée pas grand-chose sur tablette. A la limite, un statut Facebook. Mais pour les longs textes, les vraies créations graphiques, la programmation informatique (qui devrait être une priorité pour les jeunes, justement) ou la mise à jour d’un site web, c’est hors sujet … Il faut croire que même un académicien peut être aveuglé par sa propre fascination. Et les béats de l’innovation sont souvent tout aussi largués que les pires des techno-réacs ».

.

Posté par clioweb à 07:50 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,