22 juillet 2016

UE et Travailleurs détachés

 
dtd-lm

Bruxelles va bel et bien réviser la directive sur les travailleurs détachés
Bruxelles soutient l'axe franco-allemand contre le dumping social
Le Monde - 20.07.2016
http://www.lemonde.fr/economie/article/2016/07/20/bruxelles-soutient-l-axe

 

L'article du Monde illustre la valse hésitation des médias entre information et communication politique.

Mercredi 20 juillet 2016
9:19, la commissaire européenne n'a pas encore parlé.
Mais les journalistes savent déjà ce qu'elle va dire.
10:25 : un tweet signale l'article mis en ligne.
http://twitter.com/EmmanuelLauren2/status/755680093628985345
14:02 : une vidéo est postée sur Facebook

A quoi sert la presse ?
à informer sur des événements qui ont eu lieu ?
à se faire par anticipation le porte-voix de la communication politique ?


extraits de l'article du Monde :
« Marianne Thyssen, la commissaire à l'emploi devait annoncer, mercredi 20 juillet 2016,
qu’elle maintenait en l’état son projet de révision de la directive de 1996 sur les « travailleurs détachés ».


« Dans son projet de révision, Bruxelles propose de maintenir le principe...
mais de réduire les différences de coût du travail entre les salariés qui exercent dans un même pays ».

« Les travailleurs détachés devront bénéficier des mêmes conditions de rémunération... »

« Mercredi, Mme Thyssen devait présenter une série d’arguments justifiant sa non-prise en compte des cartons jaunes »

« Pour que le projet de révision de directive soit adopté,  il faudra qu’il obtienne une majorité qualifiée au Conseil et au Parlement européen : ce n’est pas gagné »

 

 

mthyssen


- Le 20 juillet, à 14 h 02, la commissaire a fait poster sur son compte Facebook
un extrait vidéo de son intervention (point presse ?)
http://www.facebook.com/mariannethyssen/videos/1119225208101928/

Posting of Workers: Commission discusses concerns of national Parliaments
Posting proposal does not breach the subsidiarity principle - Brussels, 20 July 2016
http://europa.eu/rapid/press-release_IP-16-2546_en.htm

« The College adopted today a Communication re-examining its proposal for a revision of the Posting of Workers Directive in the context of the subsidiarity control mechanism that several national parliaments triggered in May. After careful consideration of their views, the Commission concludes that the proposal for a revision of the Directive does not constitute a breach of the subsidiarity principle ».

Un renvoi est fait à une précédente présentation du projet le 8 mars 2016.
La Commission présente une réforme de la directive concernant le détachement de travailleurs - vers un marché du travail européen approfondi et plus équitable. http://ec.europa.eu/social/main.jsp?langId=fr&catId=89&newsId=2488



Que contient la directive ? - Le Monde 04.07.2016
http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2016/07/04/que-contient-la-directive-europeenne-sur-les-travailleurs-detaches_4963478_4355770.html
« Le texte de 1996 posait le principe des travailleurs détachés permettant à des salariés de pays membres de travailler dans un autre pays de l’Union. Ils sont payés selon le salaire local, mais les cotisations sociales appliquées restent celles de leur pays d’origine (environ 45 % en France, 13 % en Roumanie). Au fil des ans, ce texte a donné lieu à des abus et à une véritable concurrence déloyale, notamment dans les secteurs à bas coût de main-d’œuvre ».

La France menace de ne plus appliquer la directive - Le Monde 03.07.2016

http://www.lemonde.fr/politique/article/2016/07/03/la-france-menace-de-ne-plus-appliquer-la-directive-sur-les-travailleurs-detaches_4962877_823448.html


camion-roumain
http://www.sitecommunistes.org/ch328esclave.htm

 

 

Posté par clioweb à 08:03 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


26 janvier 2012

La culture, notre seule identité

 

umbertoeco

Umberto Eco, 5 février 2011 - source L'Express


- dans un dossier sur l'Europe qui marche,
Umberto Eco sur La culture, notre seule identité. Le Monde 25/01/2012
L'identité européenne reste bien fragile.
« Nous devons l'enraciner avant que la crise (financière) ne la détruise entièrement ».
Il propose de mettre Dante, Shakespeare (ou Molère et Goethe) sur les billets,
et de créer un programme Erasmus pour les plombiers.

[ à voir circuler les 35 tonnes immatriculés en Pologne, en Lithuanie ou en Bulgarie, il existe sans doute déjà un Erasmus des chauffeurs routiers. A moins qu'il ne s'agisse d'une forme de dumping social voulue par les thatchériens qui ont tous les pouvoirs à Bruxelles. Le gasoil coûterait-il si peu dans les pays de l'Est de l'Europe ? ]
http://www.lemonde.fr/europe/2012/01/25/umberto-eco-la-culture-notre-seule-identite


- La stratégie et le financement de Sciences Po en débats - Le Monde Opinions.
. Sciences Po : honneur et déshonneur
. L'IEP de Paris, favori de l'Etat
. Sciences Po, un bon bilan
http://www.lemonde.fr/idees/


- Photos noir et sang, Isabelle Talès, blog C'est tout vu - Le Monde -
à propos du documentaire de William Karel sur deux albums d'Auschwitz.
Loin de la phobie des images dans l'histoire et la mémoire selon Lanzmann.

voir la page Albums d'Auschwitz

Posté par clioweb à 09:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

30 décembre 2011

Comment ils ont tué la Poste

 

meek-lhr


- James Meek, In the Sorting Office
London Review of Books - 28 April 2011 - l'auteur : http://jamesmeek.net
L'article intégral en ligne :
http://www.lrb.co.uk/v33/n09/james-meek/in-the-sorting-office

L'écrivain a enquêté sur la poste néerlandaise. Il décrit un service dégradé et des salariés malmenés, l'envers d'une privatisation sans durabilité et d'une compétition fort peu rationnelle.

Comment ils ont tué la Poste
Traduction en 6 pages par Courrier international, à lire en bibliothèque - 1103-04
http://www.courrierinternational.com/magazine/2011/1103-1104-l-or-la-face-cachee-d-une-frenesie-mondiale

Extraits :
Concurrence ?
« In the Netherlands, as in Britain, the postal market has been liberalised in the name of the consumer, as Europe’s former citizens are now known: competition, it is said, will benefit everybody. But competition, as Leijten noted, only really exists for large organisations. Private citizens can’t post letters in Sandd or Selekt mailboxes. There aren’t any. Ordinary Dutch people still have to pay 46 cents to send a TNT letter. The Dutch government, meanwhile, has negotiated a deal with Sandd to deliver some of its mail at 11 cents a pop. ‘For ordinary people, there’s no choice, there’s only TNT,’ Leijten said. ‘The postal system is sick ».

Une guerre fraticide
« Every week Dutch households and businesses are visited by postmen and postwomen from four different companies. There are the ‘orange’ postmen of the privatised Dutch mail company, trading as TNT Post but about to change their name to PostNL; the ‘blue’ postmen of Sandd, a private Dutch firm; the ‘yellow’ postmen of Selekt, owned by Deutsche Post/DHL; and the ‘half-orange’ postmen of Netwerk VSP, set up by TNT to compete cannibalistically against itself by using casual labour that is cheaper than its own (unionised) workforce. TNT delivers six days a week, Sandd and Selekt two, and VSP one. From the point of view of an ardent free-marketeer, this sounds like healthy competition. Curiously, however, none of the competitors is prospering ».

Désarmement unilatéral
« What the Germans did was not so different from what the Dutch did: they tried to protect their decently paid former state postmen from low-wage competition in their home country, while setting up networks of low-wage private postmen to undermine the former state post in the country next door ».

Petits boulots. L’art de dénigrer le travail des salariés.
« Sandd promotes the job as a ‘bijbaan’, a bit of work on the side for somebody who wants fresh air and exercise and already has a state pension, is studying or has a salaried husband ».
un exemple de factrice : « She works, she reckons, about 30 hours a week for the two companies, earning about five euros an hour, although the legal minimum wage in the Netherlands is between eight and nine euros an hour. She has no contract. She gets no sick pay, no pension and no health insurance… » 

Le retour du droit et du social ?
« While I was in the Netherlands, the Dutch parliament’s pressure on the low-wage postal companies, which had been building for years, finally forced them to make a deal. In the small hours of the morning they agreed with the unions that by the end of September 2013, 80 per cent of all postal workers in companies like Sandd must be on proper contracts, meaning they gain some degree of social protection ». Un responsable ajoute : « Yes, we underpaid, if you want to call it that, in the same way that others did. From early on we said when others agree to come to a labour agreement we will follow. We would not take the lead ».


Posté par clioweb à 08:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,