21 septembre 2014

Fleury : une nécropole néolithique

 

 fleury-necropole

A Fleury-sur-Orne
, l'INRAP fouille une nécropole du Néolithique moyen (4500 avant notre ère)
contenant une vingtaine de monuments funéraires dont un tertre encore intact.
Sur ce terrain seront construits 1800 logements. Jusqu'en 1916, Fleury s'appelait Allemagne (Alamans).
Le 23 août 1916, le conseil municipal a préféré Fleury(-devant-Douaumont),
le nom d'une commune détruite lors de la bataille de Vedun.

Parmi les découvertes les plus spectaculaires, une sépulture (dite de Passy) comportait
un tertre intact fossilisé et une allée monumentale de 350 m de long, avec un alignement des poteaux.
Sous le tertre, il n'y avait qu'une tombe pour un guerrier ou un chasseur, enterré avec des flèches et des moutons.

La page de l'INRAP : http://www.inrap.fr/p-18823-Une-necropole-du-Neolithique-moyen-a-Fleury-sur-Orne.htm
La nécropole, le tertre, les tombes décrits dans un dépliant distribué par l'INRAP le 20.09.2014 (pdf)


Un article de Ouest-France : http://www.ouest-france.fr/la-necropole-de-fleury-livre-quelques-secrets-2818745
(Ouest-France a un souci avec les dates : « Pile sur l'emplacement d'une nécropole datant de 4 500 ans » /
« une nécropole datant d'environ 6 500 ans avant J-C » (sic, il faut inverser les 2 dates)
France 3 BN a diffusé  un reportage de 110 secondes.
Une équipe doit venir filmer pour Arte.

 

fleury-drone

Vue aérienne (360 °) du site et du tertre à partir d'un drone :
(les deux traits noirs appartiennent à l'allée de la tombe monumentale.
Les bandes perpendiculaires sont les témoins laissés par les archéologues).
http://www.panormandic.com/22-une-necropole-du-neolithique-moyen-a-fleury-sur-orne

 

117

Une proposition de reconstitution

 

115

Un des fossés, bordant l'allée, photo en direction de l'Est (au centre butte de terre de remblai)

80

Le fossé et la tombe 37 (tente blanche) photographiés depuis la butte de terre, en direction de l'Ouest. 

 

94

Cavités destinées à recevoir des poteaux dressés à proximité de l'allée (préfiguration des menhirs ?)

125

 Les sépultures (isolées) les plus caractéristiques sont grandes - 3,50 à 4 m de long -
et contiennent un homme, avec des pointes de flèche et des moutons entiers (tombe 26)

110

Tombe 37, le crâne en fragments est en haut (Ouest) à proximité de la grosse pierre


L'ensemble était connu à partir d'une prospection aérienne (années 1990 ?).
En 2003, la Revue archéologique de l'ouest écrivait : « La fouille d'un établissement gallo-romain à Fleury-sur-Orne, près de Caen, a permis la mise au jour des restes d'un petit gisement du Néolithique moyen I/II ».


23.09.2014 : Sur les longs tumulus de Fleury-sur-Orne, Le salon noir
avec Emmanuel Ghesquière et Cyril Marcigny
" Longs parfois de 300 mètres ces tumuli funéraires monumentaux sont contemporains des grands dolmens des rives de l’Atlantique. Tous deux ont mobilisés des énergies considérables au profit de  quelques-uns et signent l’émergence d’une différentiation sociale".
http://www.franceculture.fr/emission-le-salon-noir-sur-les-longs-tumulus-de-fleury-sur-orne-2014-09-23

.
.
.

Posté par clioweb à 08:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


28 juillet 2013

Rencontres de Pétrarque 2013


Rencontres de Pétrarque 2013 : Guerre ou Paix
http://www.franceculture.fr/emission-les-rencontres-de-petrarque-0
hun lien vers la version audio donne accès aux questions de la salle.
en mp3 : http://radiofrance-podcast.net/podcast09/rss_11919.xml


- Gilles Kepel : Trop de djihad tue le djihad
- Le Monde 11.07.2013
en liaison avec la leçon inaugurale du 15.07.2013 : Après les « révolutions » arabes, guerre ou paix ?
http://www.lemonde.fr/idees/article/2013/07/11/gilles-kepel-trop-de-djihad-tue-le-djihad_3446502_3232.html

« La guerre est le père de toutes choses, disait Héraclite. Le 11-Septembre a pris au dépourvu l'Occident car son appareil militaire et son système de renseignement étaient encore largement structurés autour de l'ancienne menace soviétique. Il était essentiellement équipé de tanks et de missiles pouvant détruire les grandes villes de l'ennemi ».
Au lendemain du 11-Septembre, il n'y a pas de Moscou d'Al-Qaida à bombarder. L’invasion de l’Irak permettait à Bush et aux néco-cons de brandir une Amérique virile et d’avoir qq chose à détruire, faute de pouvoir se débarrasser d’Al-Qaida.
En Irak, les USA ont appris, ils ont réorganisé le renseignement et appris l’arabe, ils ont développé « la technologie des drones, qui pose un énorme problème juridique mais qui constitue la réplique militaire la plus efficace à Al-Qaida ».
La fracture sunnite-chiite est redevenue un élément structurant.

Al-Qaida a tenté de s’attaquer aux dictatures, mais dans un premier temps, les sociétés n’ont pas suivi. Pour la suite, Kepel distingue 3 cas :
- au nord de l’Afrique, lors de la chute de Ben Ali, Moubarak, Khadafi, les enjeux sont surtout domestiques
- autour du golfe arabo-persique, le pétrole est essentiel. La « révolution » a été avortée à Bahreïn et étouffée au Yémen.
- en Syrie, la fracture sunnite-chiite a écrasé le reste, avec deux séries d’alliances improbables : Moscou-Téhéran-Bagdad-Hamas contre Washington-Arabie (salafistes)-Qatar (frères musulmans)-Ankara-Tel Aviv.


- À quoi ressemblera la guerre du futur ? Pétrarque 17.07.2013
http://www.franceculture.fr/emission-les-rencontres-de-petrarque-a-quoi-ressemblera-la-guerre-du-futur-2013-07-24

vers la 35e minute
Beatrice Heuser - U of Reading
http://www.reading.ac.uk/spirs/about/staff/d-b-g-heuser.aspx

. Dans les traces archéologiques, rien ne prouve que la guerre a toujours existé. L'absence de preuve pas une preuve d'absence, mais elle autorise à douter.
. BH distingue 3 types d'états : le pré-moderne, toujours fragile, le moderne qui s'attribue le monopole de la violence publique, le post-moderne qui cherche des solutions non-violentes aux conflits. Aujourd'hui, les trois types d'état cohabitent, avec les difficultés inhérentes.
. Au moins jusqu'à Clausewitz, la réussite de la paix était le but principal d'une guerre légitime. Aujourd'hui, la paix n'est plus la valeur la plus importante dans certaines cultures.

- un rappel utile, fait par B. Kouchner le 18.07 :
La différence entre la Grande Guerre et les guerres suivantes, c'est la place des civils. Ainsi, en 1914-1918, Mémoire des hommes estime à plus de 1,3 million le nombre de militaires morts pour la France. En 1939-1945, dans le monde, les civils représentent plus de la moitié des 50 millions de morts.

.
.

Posté par clioweb à 08:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,