13 décembre 2011

Pourquoi je pleure ...

 

- Pourquoi je pleure sur l’école de la République
Clara da Silva Mère et enseignante (désespérée) de philosophie et de cinéma au lycée de l'Essouriau des Ulis (Essonne)
http://www.liberation.fr/societe/01012369919-pourquoi-je-pleure-sur-l-ecole-de-la-republique

« Je refuse que des pratiques de fichage bien intentionnées s’insinuent jusque dans l’éducation. Je refuse que la communication l’emporte sur le langage, l’information sur la poésie, la bêtise sur l’intelligence. Je refuse, j’essaie de résister, j’y laisse des forces et j’en pleure. «Elever», c’est «veiller sur» et non pas surveiller.»

L’école transformée en machine à désintégrer
Philippe Meirieu - Lumière-Lyon II, vice-président de la région Rhône-Alpes (EE-LV)
http://www.liberation.fr/societe/01012376517-l-ecole-transformee-en-machine-a-desintegrer

« Dans le petit jeu des annonces gouvernementales qui s’emballent à l’approche des élections, le repérage des enfants à risque et à haut risque en maternelle est très représentatif d’une conception tout à fait cohérente de l’enseignement fondée sur des principes simples : médicalisation, détection et dérivation ».

« …La médicalisation des difficultés scolaires pourrait voir ses effets pervers limités, voire être utilisée de manière bénéfique dans des cas spécifiques, si elle n’était enrôlée dans un processus à l’œuvre aujourd’hui à grande échelle : la classe est en train de devenir progressivement un lieu où l’on passe son temps à évaluer les élèves pour savoir s’ils ne seraient pas mieux ailleurs ».

« Quand nous aurions besoin de mobiliser les enfants et les adolescents sur un projet culturel ambitieux pour leur permettre de dépasser leurs difficultés, on les juge, de plus en plus tôt, sur ce qu’ils sont et on les enferme dans leurs symptômes. Quand nous aurions besoin d’une école qui unit, nous voyons émerger sous nos yeux une école qui fragmente, exclut et isole. Il est temps d’inverser le mouvement ».


Posté par clioweb à 09:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,