05 mars 2015

L. Belot, La déconnexion des élites

 

belot-deconnexion

Laure Belot, La déconnexion des élites, Comment Internet dérange l’ordre établi, Les Arènes

 

Table des matières : http://ladeconnexiondeselites.fr/
présentation : http://www.dailymotion.com/video/x2gxf0j
https://twitter.com/curieusedetout

A partir d'une enquête et d'un article dans le Monde 26.12.2013,
Laure Belot a rédigé un livre dont elle fait en ce moment la promotion.
Elle était l'invitée des Matins de France-Culture
http://www.lemonde.fr/technologies/article/2013/12/26/les-elites-debordees-par-le-numerique_4340397_651865.html
http://www.franceculture.fr/emission-les-matins-pourquoi-nos-elites-n'ont-elles-pas-cru-aux-pouvoirs-d'internet-2015-03-05

« Le fait est que la société avance vite… bien plus vite que certaines élites, littéralement débordées»
Les fondateurs de Google, Amazon, Facebook, Apple, Microsoft (GAFAM) font partie des vingt-cinq plus grosses fortunes de la planète.
Une réalité économique qui ne se vérifie pas en France.

Elle reprend une à une les professions qui se sont vu « bypassées » par Leboncoin, Expedia et les autres...
Elle s'interroge aussi sur le contrôle de ces Big Data


.

Posté par clioweb à 09:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


09 mai 2014

Technophobie, rébellion ou conformisme ?

 


La “vraie vie” sent bon le camembert
Par André Gunthert - L'Atelier des icônes, 09.05.2014
http://culturevisuelle.org/icones/3000

extraits :
« Dans son billet pour Rue 89 , Xavier de La Porte souligne la contradiction qui existe entre l’accueil chaleureux fait aux messages déconnexionnistes (la vidéo Look Up a recueilli 30 millions de vues en 15 jours) et la réalité des pratiques contemporaines - le comble de l’absurdité consistant à relayer sur un réseau social un contenu qui en condamne l’usage.

« Pourquoi les gens approuvent-ils ce propos qui ne correspond pas à leur expérience? »
(un problème proche du paradoxe: “Pourquoi les pauvres votent à droite“).

[...] Le journaliste propose une réponse à caractère psychologique: « En approuvant ce discours et en le faisant circuler, les internautes montrent qu’ils sont capables d’autocritique, de réflexivité, ils disent qu’ils ne sont pas dupes (…).
Mais à qui s’adressent-ils? (…) Sans doute prioritairement à eux-mêmes ».

[...] « l’approche déconnexionniste décrit les pratiques connectées (smartphones, tablettes) comme une régression individuelle, en faisant paradoxalement l’impasse sur ce qui fait leur succès, à savoir leur dimension sociale.

Pour André Gunthert, le bon accueil fait à ce récit ne correspond donc pas à une rébellion face à la technologie, mais traduit au contraire le conformisme de la représentation technophobique, calée comme le discours conservateur sur la préservation de valeurs existentielles qui sentent bon le camembert ».

.
..

Posté par clioweb à 08:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,