03 septembre 2014

Debray : Rebelle, impossible métier

 

Régis Debray, Rebelle, impossible métier, Le Monde débats, 31.09.2014
L’article tarde à arriver en ligne. http://www.lemonde.fr/culture/ ou http://www.lemonde.fr/idees/
copie : https://groups.google.com/forum/#!msg/paris8philo/5DPYwBJbcsA/GolPhamX39sJ

Extraits :

rebelle, révolutionnaire, contestataire, dissident, « le sens des mots-clés change plus vite hélas que le cœur d'un mortel »... « Le " total rebelle ", l'insurgé intégral, le révolté tous azimuts, je ne l'ai jamais rencontré »... « Le fait que j'aie montré plus d'intérêt pour le point-virgule et la chronologie dans les manuels d'histoire que pour le congé paternité et la légalisation du cannabis n'autorise personne, j'ose l'espérer, à m'expédier dans la préhistoire machiste et répressive du Sapiens sapiens »

« Tant d'âcretés trahissent une certaine difficulté d'être. Sur l'échiquier intellectuel, la case " rebelle " offre à tout coup la position gagnante, mais c'est aussi la plus difficile à tenir. La bonne société rattrape le hors-la-loi au tournant, avec un chèque, des prix et un créneau sur Canal+ ». « ...chacun connaît le profil imbattable du candidat à un poste envié : la jeune et jolie personne de couleur, gay, légèrement handicapée et récemment convertie au judaïsme libéral ou au bouddhisme tibétain ».

Debray parle d’esthétisation du maquisard, de « culte bêtifiant du nouveau, qui lèche le cul de la jeunesse ».
Il ajoute : « La dissolution des croyances… fait émerger du sable gris de l'humanité l'individu souverain, le fruit suprême de la vie, la pépite exemplaire qui n'est plus le génie (trop artiste), le saint (trop angélique), le surhomme (trop dangereux), mais le rebelle, passe-partout sans danger ».

« Ne sommes-nous pas tous libérés des institutions androcentriques et contraignantes qu'étaient l'Eglise et l'armée, où les fortes têtes prenaient de vrais risques, enfer ou Biribi, sans parler de l'école où les cancres n'ont plus droit à une retenue, et bientôt même plus à une mauvaise note ? Le militant s'adosse à une collectivité ; le rebelle n'en a pas besoin. Cela tombe bien : il n'y en a plus ».


- Laurence Debray, fille rebelle - Le Figaro 01.05.2013
http://www.lefigaro.fr/mon-figaro/2013/05/01/10001-20130501ARTFIG00100-laurence-debray-fille-rebelle.php
« Elle a des airs de jeune fille de bonne famille, élevée chez les bonnes sœurs. Des allures sages mais ce n'est que pure apparence. Laurence Debray n'a en effet rien de classique.
« La fille de Régis Debray, élevée dans l'idéal révolutionnaire, a choisi de se démarquer de son illustre père. Alors qu'il a écrit il y a quelques années La République expliquée à ma fille, elle publie aujourd'hui un livre sur le roi Juan Carlos.
http://www.newsbk.com/info/news/laurence-debray-fille-rebelle.g/laurence-debray-fille-rebelle.html

- Rebelle, rebelle, le point de vue de Philippe Bilger :
http://www.philippebilger.com/blog/2014/08/rebelle-rebelle-.html
« A partir de ces éléments, on élimine aisément de la catégorie des rebelles quelques personnalités souvent citées qui d'ailleurs ne se sont jamais vantées d'en être. En vrac, BHL, Alain Finkielkraut, Alain Badiou, Eric Zemmour, Régis Debray, Jacques Attali, Eric Dupond-Moretti, Roselyne Bachelot et Gérard Depardieu par exemple.
Et Edouard Louis, Didier Eribon, avec Marcel Gauchet.
Des rebelles qui au mieux ruent dans des brancards soyeux ».

.

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


23 octobre 2012

Blois : La galerie des illustres

 

hag-photos



La galerie des illustres
- Blois, du 12 octobre au 17 novembre 2012
http://www.ameliedebray.fr/portfolio-photographiques/7-photos/17-la-galerie-des-illustres.html

Le regard d'Amélie Debray à travers ses portraits - La Nouvelle République
http://www.lanouvellerepublique.fr/Loir-et-Cher/2012/10/13/Le-regard-d-Amelie-Debray-a-travers-ses-portraits

Amélie Debray a photographié beaucoup de gens connus qui ont fréquenté les RVH et contribué à leur succès. « Parmi tous ces illustres, elle en a choisi dix-huit à afficher en 2 mètres sur 1,50 mètre. « Plutôt les fidèles des fidèles. Pas nécessairement les plus célèbres ou les plus connus ».
http://www.picto.fr/2012/la-galerie-des-illustres-amelie-debray/

 

illustres1



illustres2

Légende et tableau d'assemblage :
le choix des illustres pourrait être questionné...


La liste des illustres photographiés par Amélie Debray et exposés à Blois en 2012 :

Abdou Diouf

Alain Ferrari
Alain Touraine
Alain-Gérard Slama
Alberto Toscano
Ali Baddou
Amin Maalouf
Anthony Rowley
Assia Djebar
Boutros Boutros-Ghali
Carlo Ginzburg
Chantal Thomass
Christophe Degruelle
Claude Lanzmann
Claude Miller
Daniel Cohn-Bendit
Dominique De Villepin
Edmonde Charles-Roux
Elie Barnavi
Emmanuel Laurentin
Emmanuel Leroy Ladurie
Esther Benbassa
Farouk Mardam-Bey
Francis Chevrier,
François Bayrou
Françoise Héritier
Frédéric Mitterrand
Henry Laurens
Hubert Védrine
Hubert Védrine
Irène Frain
Jack Lang
Jacqueline Gourault
Jacques Julliard
Jean Lebrun
Jean-Christophe Rufin
Jean-Louis Debré
Jean-Luc Domenach
Jean-Noël Jeanneney
Jean-Pierre Filiu
Jean-Robert Pitte
Johann Chapoutot
Jul
Keynizé Mourad
Lilian Thuram
Lionel Jospin
Manuel Valls
Marc Dugain
Marc Gricourt
Marcel Bluwal
Marcel Hanoun
Max Gallo
Michel Barnier
Michel Onfray
Michel Winock
Michelle Perrot
Mireille Delmas-Marty
Mona Ozouf
Noëlle Châtelet
Pap Ndiaye
Pascal Ory
Philippe Bilger
Pierre Nora
Robert Badinter
Robert Guédiguian
Sanjay Subrahmanyam
Simone Bertière
Sylvie Brunel
Taslima Nasreen
Valéry Giscard d'Estaing


..

Posté par clioweb à 07:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,