15 juillet 2011

Capes : 20 % de postes vacants

 

20 % des postes aux Capes 2011 restent vacants - Le Monde Education, 14/07/2011
Faute de candidats au niveau attendu, les postes de titulaires n'ont pas tous été pourvus.

Qui sera devant les classes demain ? Il y avait peu de postes aux concours 2011 et pourtant 20 % des 4 880 places offertes aux capes externes n'ont pas été pourvues, faute de candidats estimés au niveau.
En mathématiques, 40 % des postes ont été laissés vacants
http://www.lemonde.fr/education/


L'article précise que la baisse tendancielle du nombre de candidats s'amorce en 1997. La hamsterisation (passage de bac+3 à bac+5), la dé-formation (suppression de la formation professionnelle initiale en alternance, horaires alourdis pour les débutants), les discours stigmatisant les enseignants et le secteur public ont pu dissuader de nombreux étudiants tentés par un métier devenu chaque jour plus difficile.

Adieu, monsieur le professeur !
Personne ne veut plus être prof !
Jérôme Leroy, Causeur, 14 juillet 2011
http://www.causeur.fr/adieu-monsieur-le-professeur,10601

Extrait :
Le métier aurait-il changé ? La formation ? Ah, la formation évidemment, il n’y en a plus… Trop cher. On est passé de la décérébration pédagogiste par les IUFM à l’envoi direct des troupes fraîches sur le terrain. C’est bien pour cela que le chiffre des démissionnaires dès la première année d’enseignement est désormais l’un des secrets les mieux gardés de la rue de Grenelle.

Ce n’est pas grave. Bientôt nous n’aurons tout simplement plus d’Education Nationale. Le privé, Acadomia et compagnie pourront très bien s’en occuper. Pour les riches, bien sûr. Les pauvres eux, pourront être fiers. Ils seront incultes, on ne leur aura rien transmis de ce qui peut donner le sentiment d’appartenir à une nation et à une histoire mais, au moins, ils vivront dans un pays qui aura fait de gros efforts budgétaires, ce qui provoquera des roseurs de plaisir du côté des agences de notation.

Finalement, c’est tout ce qui compte, non ?

 

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


13 juillet 2011

L'école dès 2 ans : 90 euros par mois

 

Dans le Nord - Pas-de-Calais, l'école dès 2 ans c'est 90 euros par mois - Le Monde 11/07/2011

Dans cette région, des écoles privées sous contrat ouvrent des classes hors contrat pour accueillir des enfants de moins de 3 anshttp://www.lemonde.fr/education/article/2011/07/11/

Extrait : 

A l'école S*, près de Saint-Omer, les places disponibles devaient chuter à la rentrée. « Je ferme une de mes deux petites sections, dit DC, le directeur de cet établissement de quinze classes. Pour ouvrir une section hors contrat, je me suis référé à une loi de 1988. Il suffit d'avoir le bac, un casier judiciaire vierge, les locaux adaptés, et d'en faire la déclaration à la préfecture et à l'inspection ».

« L'enseignante recrutée a suivi une formation d'institutrice en Belgique - un bac + 3, plutôt qu'un bac + 5. Assistée d'une Atsem (agent territorial spécialisé des maternelles), elle s'occupera de 29 élèves, tous déjà inscrits ».

En 2008, Darcos avait envisagé de privatiser l'accueil des moins de 3 ans dans des jardins d'éveil, et des entreprises avaient tenté d'exploiter financièrement la suppression de la formation initiale en alternance.


-  Deux lycéens racontent la "circulation" des sujets de bac 
(HG, anglais, physique-chimie, SVT) sur des pages Facebook.
Le Monde 12/07/2011 

 

- Professeur, un métier pour filles rêveuses ? Libération 08/07/2011
retour sur Laura et la com' du ministère.
Des clichés sexistes (rêves ou ambitions ?).
Le ministre marketeur a reconnu que ce problème ne lui avait pas sauté aux yeux !
http://www.liberation.fr/societe/01012347846-professeur-un-metier-pour-filles-reveuses


- Libération 07/07 : Le rapport Grosperrin (supprimer les concours) a été rejeté par 15 voix contre, dont des élus de la majorité, 11 pour et 2 abstentions. Pour beaucoup, il s’agissait d’un galop d’essai.
http://www.liberation.fr/societe/01012347636-l-ump-jacques-grosperrin-tourmente-les-profs

 

Posté par clioweb à 07:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

16 mars 2010

Capes HG 2011

pour information, reçu ce matin,

une LETTRE DE CADRAGE À L’INTENTION DES PRÉPARATEURS

datée du 15 mars 2010
et envoyée par Laurent CARROUE Président du CAPES externe d’histoire et géographie.
Elle « complète le texte déjà largement diffusé en janvier 2010 qui présentait la philosophie générale des nouvelles épreuves ». http://clioweb.free.fr/concours/Capes-HG-15032010.pdf

rappel : le texte de janvier 2010 :
http://clioweb.free.fr/concours/capesHG2011.pdf

.
Formation des fonctionnaires stagiaires : la Conférence des directeurs d’IUFM s’inquiète des dérives possibles dans l’application de la circulaire du 25 février 2010

Utilisation d'étudiants pour effectuer des remplacements dans l'Education nationale : le CNESER dénonce le bricolage inacceptable de Luc Chatel !

Pour les abonnés d'AEF :
premières réactions syndicales au projet d'arrêté sur le cahier des charges de la formation des maîtres
Dépêche n°128921, Mercredi 17 mars 2010

 

Posté par clioweb à 07:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

09 février 2010

Capes 2011 et masterisation

- « De la rénovation du CAPES externe d’histoire et géographie »
par Laurent Carroue, Président du CAPES externe d’histoire et de géographie
http://clioweb.free.fr/peda/capesHG2011.pdf

.
- Motion du conseil de gestion de l'UFR Histoire, Histoire de l'art et Archéologie de l'Université de Nantes, adoptée à l'unanimité

« Réuni le 8 février 2010, le conseil de gestion de l'UFR Histoire, Histoire de l'art et Archéologie de l'Université de Nantes exprime sa  très vive inquiétude sur deux problèmes posés dans la partie 2  « Principaux changements intervenus et pistes de préparation  » du texte « De la rénovation du CAPES externe d'histoire et géographie » rédigé par M. l'Inspecteur général Laurent Carroué, président du jury du CAPES externe d'histoire et de géographie.

- Le programme : le fait d'informer les candidats "l'année même du concours" interdit toute préparation sérieuse et induit une dévalorisation du concours. Aligner strictement les épreuves d'admissibilité et d'admission sur de grandes questions d'histoire et de géographie se référant aux programmes scolaires est en outre une pratique dangereuse qui revient à affaiblir durablement la recherche à l'université et la qualité de l'enseignement.

- Le calendrier : tel qu'il est présenté, le calendrier est irréaliste et inapplicable. Il interdit, dans les faits, l'inscription de la préparation des concours dans un master. »

.
- Motion du jury de Capes de Lettres classiques
sur la masterisation (4 février 2010)
http://www.sauvonsluniversite.com/spip.php?article3395

Autres motions :
http://www.sauvonsluniversite.com/spip.php?article2849

Posté par clioweb à 19:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,