05 septembre 2013

Joachim Gauck à Oradour



oradour-gauck

Joachim Gauck, Robert Hébras, François Hollande à Oradour - photo - AFP/Nicolas Tucat


- Oradour : Hollande et Gauck écrivent une nouvelle page de la réconciliation - Le Monde - 04.09.2013
http://www.lemonde.fr/politique/article/2013/09/04/oradour-sur-glane-poignee-de-main-symbolique-entre-hollande-et-gauck_3471143_823448.html

Joined hands heal scars of France and Germany's past - AFP - September 04, 2013
http://www.timesofoman.com/News/Article-22038.aspx

Communion franco-allemande à Oradour - Libération 04.09.2013
http://www.liberation.fr/politiques/2013/09/04/communion-franco-allemande-a-oradour_929470

Hollande et Gauck, main dans la main à Oradour - Le Figaro 04.09.2013
http://www.lefigaro.fr/politique/2013/09/04/01002-20130904ARTFIG00414-hollande-et-gauck-main-dans-la-main-a-oradour-sur-glane.php

 

oradour-fr2

Joachim Gauck, Robert Hébras, François Hollande à Oradour - France 2

 

oradour-spqr

quelques Unes de la PQR (presse régionale) du 5 septembre
http://unes.spqr.fr/?date=20130905

 

Quelques photos, à partir du reportage diffusé par France 2

barthout

Jean-Marcel Darthout **

oradour-ci

oradour-tr

 

oradour-ries

oradour-f

 

oradour-gauck-t

 


Quand la mémoire prend le pas sur l'histoire, ce sont les communicants qui imposent leur mise en scène à ceux qui font ou ont fait l'histoire. Le résultat est souvent décevant. Et la communication coûte très cher, dans tous les sens du terme, surtout si le réel vient la contredire.
Les journalistes se mettent parfois à la remorque des communicants : ils investissent beaucoup de temps dans l'annonce d'un événement, en anticipant ce que pourrait être la mise en scène.Ils oublient parfois de dire ensuite comment les choses se sont vraiment passées.

** L'interview de  Jean-Marcel Darthout est un morceau d'anthologie, vers 1h35. Il a visiblement oublié d'apprendre ce que France 2 voulait lui faire dire. L'écouter répondre avec bon sens aux questions de la journaliste parisienne.

F2 : Jean-Marc (sic pour Jean-Marcel) Darthout a perdu sa mère ainsi qu'une soeur.
R - Ma femme, ma mère et c'est déjà pas mal.
F2 : Qu'est-ce qui s'est passé dans la grange Laudy ?
R - Ce n'est pas le moment de vous le raconter.
F2 : Qu'est-ce que vous ressentez aujourd'hui l'idée qu'un président allemand vienne ici à Oradour
R - Je dis bravo,merci, enfin
F2 : Pourquoi enfin ?
R - Parce que cela fait longtemps que moi j'ai demandé qu'une personne importante en Allemagne vienne voir ce qu'avaient fait les SS. Je n'ai jamais pu l'obtenir, aussi bien par M Chirac que avant.
F2 : Qu'attendez-vous du discours qui va être fait ?
R -  Eh bien on verra ce qu'il dira.
F2 : Vous souhaitez quoi ?
R - Rien. J'ai 89 ans, qu'est-ce que vous voulez que l'on fasse. A Oradour, on a fait à peu près tout ce qu'il fallait. En France, Oradour représente quelque chose qui a été important. Que voulez-vous de plus ?
F2 : Est-ce que vous avez vu les deux présidents dans l'église et aussi les deux présidents en train de s'embrasser ?
R - En train de s'embrasser, non. Je n'ai pas vu cela.
F2 : Les deux présidents dans l'église, qu'est-ce que vous en avez pensé ?
R - Rien.
F2 : Est-ce que c'est un symbole ?
R - Peut-être oui. Peut-être
F2 : Est-ce que vous avez hésité à venir ?
R - Oui, ma santé me soucie.
F2 : Est-ce que c'est un moment important aujourd'hui ?
R - Bien sûr, très important.
F2 : Si vous étiez en présence du président allemand, qu'est-ce que vous lui diriez ?
R- Qu'est-ce que vous voulez que je lui dise ? Bravo ! Merci ! Merci d'être là. C'est tout. Cela dit tout.

F2 :  Jean-Marcel Darthout va assister au discours des deux présidents et va certainement ensuite saluer Joachim Gauck et François Hollande.

.

Posté par clioweb à 07:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,