28 février 2015

Tézenas : tourisme de la désolation

 

oradour-tezenas

 

Tourisme de la désolation - Le Monde 19.12.2015
Faire un selfie à Auschwitz ou être emprisonné en Lettonie pour " jouer " au détenu politique : les photos d'Ambroise Tézenas interrogent la fascination du public pour la tragédie, qui devient un atout touristique

Ambroise Tézenas, Tourisme de la désolation, Actes Sud 2014
http://www.lemonde.fr/arts/article/2015/02/19/tourisme-de-la-desolation_4579799_1655012.html

Ambroise Tézenas a photographié des sites devenus célèbres et fréquentés en raison même de la tragédie qu'ils ont abritée – catastrophe naturelle, massacre, bataille… Tchernobyl, le Rwanda, le site de Ground Zero, à New York, le pont de l'Alma, à Paris, le camp d'Auschwitz...

Son protocole est très précis : des photos en couleurs, pudiques et descriptives, prises avec une lourde chambre photographique, dont le maniement interdit toute photo volée. Il a aussi choisi d'accompagner les images uniquement avec les textes livrés aux visiteurs sur place.

John Lennon, professeur à l'université de Glasgow, a le premier utilisé le terme « dark tourism » (« tourisme noir ») avec son collègue Malcom Foley à la fin des années 1990. Pour 14-18 ou 39-45, on parle de « tourisme mémoriel »... « c’est devenu une niche marketing ».
« En Lettonie, la prison de Karosta, qui a reçu jusqu'en  1997 toutes sortes de dissidents, offre aux visiteurs l'occasion de " se mettre dans la peau d'un prisonnier durant une sombre et lugubre nuit ", avec couchage à la dure et interrogatoires ».

Le site du photographe :
http://www.ambroisetezenas.com/serie/i-was-here
http://www.ambroisetezenas.com/about


voir aussi Arte : http://info.arte.tv/fr/photographie-le-tourisme-de-la-desolation

.

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,