12 août 2009

Serendip - Le détour fécond - 2

Pour prolonger le message du 4/08,
à propos de l'article Comment intégrer la sérendipité ? de Francis Pisani, 3 août 2009
un détour par Wikipedia et les techniques de recherche.

La version française donne une longue biblio, avec un tiroir vide pour l'histoire.
L'article en anglais illustre la manie des listes
(tous les cas supposés de serendipity dans les sciences…)
et conforte ainsi une des critiques contre le projet d'encyclopédie.

Dans cette version en anglais, la réflexion, il faut la chercher dans les liens externes :
Bill Thompson (BBC) : “It may not make sense to try to create machines which enhance serendipity, but we can certainly do much more to encourage our children to be open to its possibility, whether they are online or offline”.
Serendipity and the Internet
http://news.bbc.co.uk/1/hi/technology/5018998.stm

“While significant evidence exist to support the value of serendipitous experiences, few information systems support such an method”. Elaine G. Toms s’interroge sur les moyens d’enrichir les recherches en bibliothèque avec l'aide de la serendipity, notamment en se servant des lectures suggérées (comme chez d’Amazon ou dans la presse), avec au choix des proximités fortes ou des liens distants.
Serendipitous Information Retrieval : An Academic Research Publication
http://www.ercim.org/publication/ws-proceedings/DelNoe01/3_Toms.pdf

Habituellement, l’essentiel des recherches (et des trouvailles) reposent sur des méthodes rationnelles (choix de mots-clés pertinents, connaissance des personnes ressources).
Pour trouver http://asterion.revues.org/document103.html, il faut mieux connaître les travaux de Françoise Thébaud sur les femmes et le genre, et taper Grande Guerre plutôt que 14-18…

Cependant, il peut être nécessaire de contourner une standardisation défectueuse.
Taper socialisme (sujet) dans la catalogue de votre bibliothèque préférée.
http://tinyurl.com/m6c43e (Sudoc)
Forte probabilité que les premières réponses citent des ouvrages traitant du national-(socialisme).
Alors que la même requête dans Google donne d’emblée des réponses pertinentes.

Les professsionnels auraient-ils conçu une indexation facilement prise en défaut,
eux qui se répandent si vite en récriminations contre les moteurs et leurs utilisateurs ?

ajout 05/09 : 16/07 - Hubert Guillaud, A propos de la serendipité
http://www.internetactu.net/2009/07/16/a-propos-de-la-serendipite/

ajout 12/10 : Petite histoire de la sérendipité, avec Danielle Bourcier
Place de la Toile 09/10/2009

ajout 15/10 : Le hasard m'a fait écouter Taddéi voilà 2 soirs.
Chez lui, la serendipity, c'est le nom d'un fonds d'investissement présidé par l'homme du temps de cerveau disponible ;
les actionnaires principaux sont Artemis, holding de la famille Pinault... ajoute Wikipedia.

 

Posté par clioweb à 07:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


04 août 2009

Serendip, Le détour fécond - 1

2 sources pour ce texte :

- Comment intégrer la sérendipité (la faculté de repérer l'inattendu) ?
un billet de Francis Pisani à propos d'un article de Damon Darling (New York Times).

-  « La sérendipité dans les sciences, les arts et la décision »
un colloque qui a eu lieu à Cerisy en juillet, sous la direction de Pek Van Andel et Danièle Bourcier, auteurs De la sérendipité dans la science la technique, l'art et le droit (L'Act Mem, 2009). http://www.ccic-cerisy.asso.fr/serendipite09.html

Le détour fécond, dans ce cas précis, c’est la rencontre du blog, la tenue du colloque, la page web qui le présente et son indexation par Google. Autour de questions sur l’activité intellectuelle et les réseaux sociaux.

Au  niveau le plus élémentaire, une faute de frappe, un clic trop rapide peuvent mener vers un filon à explorer. Jadis, c'était le plaisir de glisser d'un mot à un autre dans le dico. Sur le site http://www.espacestemps.net/  "Serendipity" c'est un lien vers un hasard programmé.

.
"La navigation sur le web, une fabuleuse source de sérendipité ou le triomphe d'une pensée à géométrie très peu variable ?"
"Une pensée à géométrie très peu variable", la ronde des mêmes nouvelles, les mêmes questions, les mêmes réponses sur des détails factuels (cf le pacte de Bordeaux ), c’est un risque de ces réseaux. Mais est-ce si différent du clonage d'une dépêche d’agence par la presse quotidienne (cf les articles qui annoncent la mort de Francis Jeanson) ?

Le problème d'une recherche courante sur le web, c'est d'échapper au bruit commercial et documentaire.  Et aux discours prévisibles des idéologues ("mon cancer, c'est la meilleure chose qui me soit arrivée dans ma vie" fait dire un invité d'Attali à un patient imaginaire, ramenant la crise économique actuelle à une maladie mortelle - France-Culture 01/08/2009).
A l'opposé, la veille collective est une chance pour tous les internautes. En histoire, la mise en commun des trouvailles a aidé à faire connaître Daniel Arasse, le Web Gallery of Art, Gapminder ou Géoclip... La vraie question est celle de la mise en valeur de cette sédimentation patiente.

.
Cerisy parle de création, de créativité, d’invention, d'heuristique, de planification dans des situations d'improvisation... et s’interroge : « le don de faire des trouvailles » peut-il s’enseigner et s’apprendre ? (avec en annexe : comment pouvoir continuer à apprendre de ses erreurs ?)

Sur la page de Cerisy, la sérendipité c’est « la faculté de repérer puis d'interpréter un fait inattendu ou surprenant ». En somme la curiosité, la capacité à questionner, la culture préalable sont en jeu. Plus que le hasard ou l’ouverture à l’inconnu. En dehors de la curiosité, tous ces éléments sont à la portée d'une école qui ne se réfugie pas dans le formalisme.

C'est aussi une affaire de point de vue, de regard. Une référence courante en sciences sociales, c'est celle d'une avancée permise par un déplacement du regard, par la transposition des méthodes et des concepts d'une science voisine. Sur ce modèle, l'école parle beaucoup d'inter-disciplinarité ou de pluri-disciplinarité ; elle met en avant la rencontre de champs disciplinaires voisins tout en les cloisonnant dans son organisation au quotidien.

Encourager la capacité à suivre les chemins de traverse, cela devrait être possible.
A condition de ne pas gérer l'éducation seulement en fonction du court terme.
Mais savoir en cas de besoin ralentir la course et admettre un peu de flânerie.
En somme, accepter de perdre un peu de temps pour en gagner beaucoup par la suite.

05/08 : La serendipity est l’alliance du hasard et de l’intuition.
http://www.liberation.fr/culture/0101583740-serendipity

 

Posté par clioweb à 07:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,