21 septembre 2009

Once upon a time

- Once upon a time there was a subject called history...

L'enseignement de l'histoire secondaire en GB ?
Un déclin inexorable, des horaires croupions, des contenus et des épreuves ineptes...
des élèves qui fuient et préfèrent étudier "Beauty Therapy"
selon Dominic Sandbrook qui cite une étude publiée par The Historical Association.

La source de cette catastrophe ?
Les politiciens (y compris Thatcher) qui ont mis l'histoire en option (le "choix" que voulait instaurer ici le ministre précédent),
et les pédagogues qui donnent plus de place à l'Allemagne nazie et à la lutte pour les droits civiques aux USA qu'à l'histoire britannique. La solution, selon D Sandbrook : Faire étudier " our national history as a continuous narrative ".
A lire dans The Daily Telegraph - 14/09/2009

Cette longue lamentation est à mettre en contexte.
La lecture décliniste a de nombreux avantages pour la presse conservatrice, surtout à l'approche des élections :
elle lui permet d'asséner des jugements définitifs qu'elle peut servir à l'opinion en titres chocs,
elle dispense de tout effort pour lire rationnellement le réel, par ex en finançant des études longues et patientes.
De plus, la décadence est un thème très utile politiquement ; elle flatte les tendances nostalgiques de nombreux lecteurs (le courrier des lecteurs en témoigne)

Un autre titre, cité par nos collègues britanniques,  fait encore moins dans la dentelle :
" If we hadn't fought World War 2, Would we still have a British Empire ? "
Ce n'est pas dans le Telegraph mais dans le Daily Mail du 31 août 2009 :-) :-)
Pour savoir qui est Peter_Hitchens, lire Wikipedia
.

Posté par clioweb à 06:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,