01 juillet 2016

André Gunthert, L’image sociale


 

vpolice

Photo Jan Schmidt-Whitley (CIRIC) le jeudi 14 avril 2016 16h32
L’image de la violence policière est détournée et replacée dans d’autres contextes (mèmes)
AG évoque l’apparition d’une nouvelle compétence,
l’appropriation d’un pouvoir, celle de faire parler les images

 

André Gunthert, L’image sociale
Une nouvelle culture de l’interprétation, de la conversation et du détournement des images
http://www.culturemobile.net/visions/andre-gunthert-image-sociale

Entretien 53 mn
http://www.culturemobile.net/system/files/sons/culture-mobile_vision_andre-gunther_podcast.mp3

Transcription de l'entretien (26 pages)
http://www.culturemobile.net/system/files/pdf/cm_visions_andre_gunthert.pdf



La photographie a été inventée par des amateurs pour des amateurs.
Depuis le XIXe siècle, la photo est un exercice social (les destinataires comptent autant que le contenu de l'image).
«Avec le numérique, nous utilisons des outils variés (dont le smartphone),
non seulement pour prendre des photos
mais surtout pour les envoyer, les commenter, les discuter en temps réel ».



Dans le passé, rien ne permettait d'accéder aux usages des photographes
(ils ne suivaient pas tous à la lettre les recommandations de Kodak).

Aujourd'hui, les médias sociaux permettent d'entrevoir les pratiques des internautes.

Se rassurer : se prendre en selfie n’a rien d’un trouble comportemental, bien au contraire.

Voir aussi
la mise en contexte du mot amateur
allusion au détournement de photos (violence policière)
les chatons en réponse au blocage de Bruxelles (mars 2016)

« Par sa force d’évocation, l’image est dotée d’une remarquable puissance pour transmettre et faire partager un message, et c’est cette puissance-là dont s’emparent ces internautes, ces usagers désormais très loin d’être de simples amateurs.


.



.

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,