05 mars 2016

Y a-t-il une tyrannie de l'innovation ?

 


Y a-t-il une tyrannie de l'innovation ?
émission du grain à moudre, 22.02.2016
avec
Michel Blay : philosophe et historien des sciences
Delphine Manceau : enseignante-chercheuse à l'ESCP Europe en marketing et innovation
Jacques Lewiner : Physicien et inventeur, professeur et directeur scientifique honoraire de l'ESPCI ParisTech

Pas une émission inoubliable, mais une illustration des choix idéologiques :
La spécialiste marketing tire l'innovation vers la consommation et les parts de marché
Le philosophe rappelle l'opposition entre  les besoins (limités) et les envies/désirs (infinis -
cf. la course à la possession du maximum d'objets et les ficelles des publicitaires)


Pour l'éducation, la spécialiste, c'est Françoise Cros.
Elle voit l'innovation apparaître dans les discours peu avant 1968.
De 1994 à 2001, selon elle, l'innovation est le mode de management du système
Elle souligne une contradiction :  
comment une institution officielle, qui défend par essence les choix politiques,
les programmes, les organisations scolaires, etc., peut-elle favoriser les transgressions ?


NB : Mardi, France 2 innovait.
L'histoire servait à divertir le bon peuple, avec Bern et Nagui.
Au moins à 2 reprises, Nagui a affirmé :
"on n'est pas là pour vous soûler (avec une histoire sérieuse), comme à l'Ecole"
"Nous ne voulons surtout pas faire une histoire rébarbative et scolaire".
Les enseignants apprécieront.

Comment lutter contre des stéréotypes martelés sans cesse par des animateurs omniprésents ?

 

Françoise Cros et l'innovation
- L'innovation, levier de changement - août 1997
http://www.ac-nice.fr/pasi/old/innovations/archives/ancien-site/publications/innovation_levier_changement.pdf
Entretien 2004
http://www.cafepedagogique.net/lemensuel/larecherche/Pages/2004/analyses_55_EntretienavecFranoiseCrosPlutotquedetransfererlinnovationilfauttransfererlinnovateur.aspx
Les jeunes enseigants, 07.06.2013
http://www.letudiant.fr/educpros/entretiens/francoise-cros-sciences-de-l-education-les-jeunes-enseignants-ne-sont-pas-forcement-les-plus-innovants.html

8ème FEI : L'innovation pédagogique : un enjeu de valeurs - 07.12.2015
http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2015/12/07122015Article635850675436153137.aspx

 


L'école en mutations , Cité des sciences et de l'industrie 31.01.2001
Françoise Cros rappelle que l'innovation apparaît peu avant 1968, et qu'elle sert de planche de salut aux ministres qui ne savaient pas/ ne voulaient pas / ne pouvaient pas transformer l'école.
L'innovation fonctionne comme contre-institution de 1960 à 1977
Alain Savary et Louis Legrand en font un élément essentiel de leur politique. La loi Jospin en fait une obligation professionnelle, avec l'élève au centre et le projet d'établissement.
De 1994 à 2001, l'innovation est le mode de management du système


Pour François Dubet, l'école a la langue de bois tellement elle change, ne serait-ce que du fait qu'elle n'a plus le monopole de la culture.
Ces adaptations successives arrivent à épuisement
. elles se font sur les marges. Pourquoi demander aux LEP de faire de la reconstitution narcissique des élèves si le collège continue à produire massivement de l'échec ?
. on ne peut jouer l'avenir d'un système sur l'héroïsme de qq individus.
. les 3 tendances dominantes du corps enseignant (réactionnaire, libérale, conservatrice) entretiennent un discours et un comportement conservateur.
. la crise économique a rendu service à l'école, en lui livrant des élèves captifs. La sortie de crise donne aux jeunes des emplois et une plus grande exigence quant à la qualité des formations.
Tout ceci conduit FD à souhaiter un réel débat sur l'école, à l'occasion des prochaines élections.
 
Si le collège doit fonctionner comme école unique, il faut :
. définir une culture commune, et rompre avec la pratique d'un collège organisé en fonction de ceux qui iront au lycée général
. repenser le rôle des enseignants ; pour lui, le débat entre éduquer et instruire est ridicule et stérile
. réduire le grand écart entre l'universalité des principes et la réalité sur le terrain.


qq observations, dans le débat :
. La France en Europe : elle n'est pas trop mal placée ; nos élèves faibles sont moins faibles que ceux de nos voisins.
. les demandes réitérées sur les moyens sont un échappatoire. Il faut savoir se débrouiller avec les contraintes.
FD évoquant les travaux croisés (que les élèves fassent qq chose) et l'heure de vie de classe sourit quand les profs lui disent "on ne nous a pas appris".
. "notre institution pratique des formes de sadisme à l'égard des élèves" (demander un projet seulement à ceux qui sont en échec)
. Le MEN est incapable de faire les choix indispensables. Il transfère les tensions vers la périphérie, vers les enseignants et les élèves qui en souffrent.


.

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,