20 juillet 2022

Vichy, les deux maisons

 

Vers 1980, dans les manuels de 3e et de Term, une affiche mal légendée

vantait Vichy et sa prétendue « révolution nationale ».

 



Les images dans l’enseignement de l’histoire

Christian Delporte, Marie-Claire Gachet

http://clioweb.canalblog.com/tag/2maisons


Les 2 maisons via Google images https://tinyurl.com/y5w967x2


(versions 2002 et 2014)


8 février 2014  http://clioweb.canalblog.com/archives/2014/02/08/29146744.html

2012 ,  page 185    https://eduscol.education.fr/document/39221/download

Reussir - http://lewebpedagogique.com/reussirenhg/files/2007/10/analyse-de-laffiche-de-propagande-de-la-revolution-nationale.ppt


La répétition de certaines images dans les manuels finit par travestir la réalité historique
.

« cette affiche de propagande a été surinvestie par les profs et les auteurs de manuels à partir des années 1980,

souvent sans attention suffisante à son histoire et à la réalité de sa diffusion ».

Elle a sans doute été davantage vue par les profs et les élèves,

bien plus que par les habitants d’Avignon entre 1940 et 1942


« L'auteur, M. Vachet, n'est jamais mentionné, pas plus que le nom du commanditaire ».

« Quant à la date, elle diffère selon les manuels !

Or personne ne la connaît, et on ne peut que la dater dans une fourchette allant de 1940 à 1942. »


En classe, malgré un temps limité, l'affiche incitait à la paraphrase de la propagande.


Un analyste réussit à célébrer des valeurs dites « positives » pour Vichy ( le sort des Juifs ? )

https://tinyurl.com/f9pdbj8n


Pas de lecture distanciée détaillant la politique xénophobe et antisémite imposée par Pétain.

Pas d'analyse de « l'étrange défaite » ni de la volonté de détruire la République

Survol trop rapide de la dérive vers l'Etat Milicien ... .


 

Apprendre l’HG

colloque organisé à Paris

les 12, 13 et 14 décembre 2002

https://media.eduscol.education.fr/file/Formation_continue_enseignants/97/7/apprendre_HG_109977.pdf

 

 

Posté par clioweb à 08:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


24 novembre 2021

RHC2021 - Jeunes et Histoire

 

RH7C-jeunesses-gennevilliers

http://clioweb.free.fr/revues/RHC-2021.pdf


https://journals.openedition.org/chrhc/17214?file=1



Les jeunesses à Gennevilliers de la Révolution à l’an 2020 :

Engagement et Transmission


Exposition des Archives municipales

 

Mercredi 24 novembre 2021

16 h : Jeunes dans l’histoire, histoire de jeunes à Gennevilliers

 

Jeudi 25

18 h: Au fil du temps, comment l’Ecole publique prépare-t-elle les jeunes

à s’engager dans la vie sociale et citoyenne ?

 

Vendredi 26

14h: L’histoire est-elle l’affaire des jeunes ?

Rencontre avec les élèves et les professeurs de l’atelier Mémoire du collège Edouard-Vaillant,
des élèves, des professeurs du lycée Galilée et des étudiant.es en histoire.
En partenariat avec la Société d’Histoire de Gennevilliers.

 

16 h 30  Être jeunes et étudier l’histoire

Débat avec Franck Collard, président de l’APHG, des professeurs de l’APHG, des étudiant·es en histoire.

Espace Grésillons 28 rue Paul-Vaillant-Couturier


20 h Ouverture des 7e Rencontres d’Histoire critique

Marie-Claude L’Huillier et Anne Jollet, co-organisatrices,
en présence de Patrice Leclerc, Maire de Gennevilliers.


Samedi 27

Espace Grésillons 28 rue Paul-Vaillant-Couturier

10 h Accueil

10 h 15 -12h Ateliers avec la participation d’historien·nes

« Jeunesses et sexualité »

« Les jeunes et le sport »

« Les jeunes, main d’œuvre corvéable ? »

« La Révolution de 1789-1794 : une affaire de jeunes ? »

 

14h - 16h Les jeunesses et leurs engagements

« Mouvements de jeunesse, jeunesses en mouvement :
des organisations politiques, confessionnelles aux marches pour le climat »
débat animé par Nicolas Tardits.
Interventions de jeunes membres du MJCF, de la JOC,
du sociologue Yann Le Lann, de l’historien Guillaume Roubaud-Quashie.

16 h 30 Spectacle débat

17 h 30-18 h 30 Jeunes entre norme, soumission et révolte

       Débat conclusif

 
.

Posté par clioweb à 08:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

15 juin 2021

Pourquoi rééditer Mein Kampf ?

 

Pourquoi rééditer Mein Kampf ?

Entretien avec Florent Brayard – 2 juin 2021

https://www.politika.io/fr/article/pourquoi-reediter-mein-kampf-entretien-florent-brayard

 

mkampf-fayard

Historiciser le Mal 
Une édition critique de Mein Kampf

Sous la direction de Florent Brayard et Andreas Wirsching

Édition établie parAnne-Sophie Anglaret, David Gallo, Johanna Linsler Olivier Baisez,
Dorothea Bohnekamp, Christian Ingrao, Stefan Martens, Nicolas Patin, Marie-Bénédicte Vincent

Nouvelle traduction établie par Olivier Mannoni,
en collaboration avec l’équipe scientifique française

Fayard en collaboration avec l’Institut Für ZeitGeschichte

https://www.fayard.fr/histoire/historiciser-le-mal-9782213671185

 

mkampf-ifz

 

Hitler, Mein Kampf,
Eine Kritische Edition
ed.  l’Institut für Zeitgeschichte München – Berlin

Christian Hartmann, Thomas Vordermayer, Othmar Plöckinger, Roman Töppel

de - https://www.ifz-muenchen.de/das-institut/presse/archiv/pressematerial-mein-kampf

en - https://www.ifz-muenchen.de/?id=550


.

Posté par clioweb à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

28 décembre 2020

Silence, on « réforme »

 

Formation des enseignants : silence, on « réforme »

Par Christian Delacroix, François Dosse et Patrick Garcia, historiens — Libération 23.12.2020

http://clioweb.free.fr/debats/formation-delacroix-garcia-dosse.pdf

« La refonte de la formation des professeurs, dont le principe a été arrêté par la loi Blanquer en 2019,
est censée remplacer une formation trop théorique par plus de « professionnalisation ».
La part des humanités et du regard critique y est condamnée au profit d'une logique managériale ».


extraits :

« Cette « réforme » de la formation et du recrutement n’est qu’une nouvelle manifestation
de la volonté ministérielle de former des techniciens-enseignants « dans la ligne »,
encadrés par une hiérarchie de managers eux-mêmes aux ordres.
Le ministre participe ainsi au tournant autoritaire du pouvoir actuel ».

« Les étudiant·e·s n’ont donc rien à gagner à cette «réforme»
qui manipule de façon démagogique le thème de la «professionnalisation»
pour mieux déqualifier le métier et étendre la précarité dans le monde enseignant.
Elle n’est qu’un volet de la politique de régression sociale généralisée ».


.

.

Posté par clioweb à 08:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

17 novembre 2020

Les enseignants ne sont pas des héros

 

Les enseignants ne sont pas des héros

Laurence de Cock - Politis 12.11.2020

https://politis.fr/articles/2020/11/les-enseignants-ne-sont-pas-des-heros-42517/


« Leur métier est quotidiennement piétiné par le pouvoir »...

Remédier seuls aux maux de l’humanité ?
C’est franchement méconnaître les bases de la pédagogie de penser qu’il suffit d’asséner un cours pour être entendu
et de laisser croire que quelques poncifs moraux vont suffire à faire changer le comportement d’un.e ado.

Enseigner une histoire critique,
« poser des questions (pertinentes aux sociétés) du passé nécessite d’en avoir le temps et la liberté ».



.

 

Posté par clioweb à 08:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


26 juin 2019

Alain Corbin Un tour de France des émotions

 

corbin-critique865

Alain Corbin
Un tour de France des émotions
Critique 2019/6-7 (n° 865-866)


sommaire :
http://www.fabula.org/actualites/critique-n-865-866-alain-corbin-un-tour-de-france-des-emotions_91648.php
(la page des éditions de Minuit ne va que jusqu'au no 863)

John Merriman : Une œuvre née en Limousin
Pierre Birnbaum : Raisons et déraisons des cannibales
Judith Lyon-Caen : Portrait d’Alain Corbin en collectionneur
Esteban Buch : Un autre son de cloche
Christian Jouhaud : Pinagot vingt ans après
Pierre Karila-Cohen : La profondeur de l’État, ou quelques « Scènes de la vie de province »
Hervé Mazurel : L’histoire à fleur de peau
Sylvain Venayre : Le monde retrouvé d’Alain Corbin
Martin Rueff : L’histoire sensitive ou le matérialisme de l’histoire
Anne-Emmanuelle Demartini : « Côtoyer les gouffres »
Georges Vigarello : Alain Corbin et le corps sensible
Pascal Ory : La preuve par Corbin. Petite théorie de l’outsider
Michelle Perrot : Malheur des femmes, misère des hommes


ENTRETIEN
Alain Corbin : Un historien du Bocage sur le sentier de la Terre
Alain Corbin : La République était-elle inéluctable au XIXe siècle ?


une mini mutation :
en vente à la découpe par Cairn, le numéro ne coûte que 60 euros

(16 articles, à 4 euros seulement, au lieu de 5 :-)

et 4 ne sont vendus que 3 euros…
la présentation
l’histoire sensitive
le corps sensible
La République était-elle inéluctable au XIXe siècle ?

Chez votre libraire, le numéro coûte 13,50 euros :-)

 

Posté par clioweb à 07:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

25 septembre 2018

14-18 : 3 femmes et une herse

 

20.10.2014
 
La conclusion de la Chronique 428 analyse et commente une photo  publiée dans un manuel d'Histoire de 1ere (2007).
5 billets de blog ont préparé cette rédaction ; ils sont à lire en ordre inverse, le plus ancien étant en bas de ces pages.
http://clioweb.canalblog.com/tag/womenatwork

  



3robustes
 

Une photo de propagande absolument improbable ...

Cette photo improbable a été publiée dans le magazine Lectures pour tous
du 15 juillet 1917 (merci Commons)
.

La photo a inspiré une autre propagande :
celle des dessinateurs des affiches d'appel à l'emprunt aux USA et au Canada

 

Le texte publié dans la Chronique internet 428 :

Trois femmes et une herse. Le professeur d'HG enseigne à voir.
http://clioweb.free.fr/chronique/aphg428.pdf

 

« L’école n’enseigne pas à voir » affirmait Pierre Rosenberg en 2007. Un détour, avec l’aide du web, par la couverture de l’Abécédaire 14-18 (Historiens & Géographes 427) incite à penser le contraire.

Trois femmes, photographiées de dos, donnent l’impression de tirer une herse.
Commons reproduit la photo et en indique la source :
Lectures pour tous du 15 juillet 1917 (merci Commons).
Le magazine peut aussi être consulté en ligne grâce à Gallica

L’image est pour le moins surprenante. Passons sur la tenue de ces « paysannes ».
S’il s’agit bien d’une herse, les chaînes impliquent la présence de deux chevaux de trait. Comment laisser croire que deux femmes tirant ces chaînes avec le haut de leurs cuisses auraient une force suffisante pour déplacer un tel instrument et briser les mottes de terre ? Que penser du rôle de la femme au centre, avec une simple corde passée sur l’épaule gauche ?
http://clioweb.canalblog.com/archives/2014/03/09/29394425.html

 

 Si l’objectif est de montrer la réalité et la variété des métiers exercés par des femmes, de nombreuses images tout aussi efficaces sont archivées sur le web (WW1 Women at Work). Les photos des munitionnettes de Chilwell (Notts) en 1917 sont visibles sur Commons, tout comme celles de la Women’s Land Army (250 000 volontaires en 1917). Les femmes y utilisent des chevaux, pour le labour ou le transport du bois. Même dans « La femme française pendant la guerre », un film d’A. Devarennes commandé par les militaires du SPCA en 1918, des paysannes conduisent des chevaux ou des boeufs. (merci Youtube et CR). Alors pourquoi une telle mise en scène si peu vraisemblable ?
http://tinyurl.com/ww1-w-work

« Plus de chevaux pour tirer la herse. N’importe ! » « Trois robustes paysannes s’attellent à l’outil », peinent si bien que le permissionnaire, à sa prochaine venue, retrouvera son champ en pleine prospérité ». La légende complète traduit la tonalité moralisatrice et nationaliste des articles de Lectures pour tous. La mise en scène est au service de la propagande ; elle inspire des affiches aux USA (« Save Wheat » – « Women of France are struggling against starvation ») et au Canada (« Buy Victory Bonds »).

La dimension symbolique, peu soucieuse de la réalité, est aussi à l’oeuvre dans « The French Woman », une affiche analysée par Laurent Veray pour l’Histoire par l’image. G-E Capon y représente, devant une Marianne guerrière, trois femmes : l’ouvrière, la mère, la paysanne. Cette fois-ci, c’est une fourche qui est sensée incarner le travail de la terre ! Un outil habituel pour cultiver un potager mais pas pour espérer retourner tout un

champ de maïs ! http://tinyurl.com/ww1-w-propa

Alors comment expliquer, en classe, le succès durable de ces images peu réalistes et sur le web, les commentaires souvent caricaturaux qui les accompagnent ? L’efficacité visuelle et le symbole (cf. la faucille et le marteau) l’emportent parfois sur la réalité matérielle dans une histoire scolaire plus attentive au culturel qu’au social. Et les idées reçues (les femmes auraient « découvert le travail en 1914 », la guerre aurait « émancipé les femmes » !) ont davantage de force que le travail des historiens quand ils décrivent le travail au quotidien des 7 millions d’actives en 1913 ou traitent du retour à la situation antérieure dès 1919. La polémique peut aussi empêcher de voir une réalité : cf. les étoiles des déportés du convoi de Westerbork en 1944 au début de Nuit et Brouillard. « La répétition de la même affiche en fait un passage obligé » écrivent Christian Delporte et Marie-Claire Gachet. Une affiche de propagande de Vichy (« les deux maisons ») est omniprésente dans les manuels ; elle a été plébiscitée par les professeurs d’HG, apparemment sans réelle interrogation sur sa datation ou sa diffusion réelle.
http://tinyurl.com/ww2-vichy-propa


La formation de l’esprit critique est revendiquée par tous les enseignants d'histoire. Si la lecture distanciée n’est pas seulement une incantation, elle implique une réelle attention aux sources, une lecture rigoureuse et plurielle de l’image et un intérêt pour sa réception. Mais des programmes élaborés en flux tendus en 2010 et conçus pour être survolés laissent-ils le temps d’appliquer à l’histoire scolaire les pratiques du métier de l’historien ?

 

 

 


.

La mise en scène des trois femmes est en contradiction avec la réalité du travail de la terre
par les femmes présenté par d'autres sources, en France ou au Royaume-uni.
quelques exemples


ad-boeufs  

  
wla-q30655.

Women's Land Army - IWM

femmes-charrue

Nathan 1ere 1988, page 126

pour l'auteur du manuel, dans la légende, ce ne sont pas les boeufs qui tirent la charrue (brabant),
mais les tois femmes qui poussent la charrue !!

.

.

wla-q31003


WW1 - A woman carter, wearing waterproof coat, sou'wester and puttees,
smiles for the camera as she sits in the driving seat of her cart.
http://media.iwm.org.uk/iwm/mediaLib//21/media-21010/large.jpg


.Sur la réalité de ce travail des femmes, 
regarder plutôt les photos anglaises de la War Land Army (autre forme de propagande ?)

 ou
les images du film La femme française pendant la guerre (merci Youtube et CR)




-  14.11.2014 :

   
.

elephant-labour-14   thebaud

d'autres photos ne sont pas toujours significatives de la réalité du travail des femmes en Europe.

En 1941, le magazine L'Illustration exploite l'anecdotique avec l'éléphant laboureur
      (il n'est pas guidé par une femmme :-)

. Pour la couverture d'un ouvrage récent, les éditions Payot utilisent une photo américaine



source : Planting A Victory Garden
Mrs. Drewry rides atop her tractor while planting crops for her victory garden during World War I
Cincinnati, ca.1917 - Photo by Cincinnati Museum Center/Getty Images
http://www.gettyimages.fr/detail/photo-d%27actualit%C3%A9/mrs-drewry-rides-atop-her-tractor-while-planting

Si la photo prise aux USA est la bonne, alors elle peut difficilement illustrer
le travail des femmes dans les pays d'Europe en guerre en 14-18.
Pas plus que la mise en scène de l'attelage improbable des trois femmes et de la herse. :-):-)
   

   .

 

  rappel : Les femmes et le travail lors de la Grande Guerre
http://clioweb.canalblog.com/tag/womenatwork

certaines photos ont été utilisées dans plusieurs billets du blog


.

 

29 août 2018

Cécile Gintrac, Géographie engagée

 

Comment nommer la géographie engagée ?
Cécile Gintrac, Carnets de géographes 4-2012
http://www.carnetsdegeographes.org/carnets_recherches/rech_04_04_Gintrac.php


« L‘inscription de la géographie radicale, depuis la fin des années 1980, au sein du courant plus large de la géographie critique ne peut se comprendre qu’en regard d’un mouvement plus global de « pluralisation » des pensées critiques et de marginalisation des approches marxistes. J’ai souhaité montrer que ce glissement terminologique, s’il n’est pas limité à la géographie, n’est pas sans implications et est en grande partie débattu par les penseurs et les chercheurs. Certains, comme François Cusset, soulignent que l'épithète critique risque d'avoir un sens faible et donc une efficacité limitée sur le réel. Pour autant, cela ne signifie pas qu’une géographie radicale, telle qu’elle s’est développée aux Etats-Unis notamment, soit plus à même de porter le fer de la contestation ou même qu’elle soit vraiment différente dans ses fondements et ses pratiques d’une géographie critique plus récente ».

« Il semble à ce stade nécessaire de réaffirmer qu’un courant de pensée est davantage le produit de ceux qui s’en revendiquent qu’une catégorie fixe et fermée, qui préexisterait aux pratiques sociales de recherche et que l’on rejoindrait après avoir « choisi son camp ». Autrement dit, il serait moins utile de chercher à fixer des limites franches susceptibles de déboucher sur des catégories ou des « labels » de chercheurs et de penseurs que de garder le souci permanent du rapport à la pratique et à l’engagement dans un contexte universitaire qui pousse peut-être plus que jamais à les écarter . La diffusion de ces questions pourrait constituer une opportunité pour faire émerger en France un débat autour des positionnements, qu’ils rejoignent ou contredisent ceux de nos collègues anglophones, la problématique de l’engagement n’ayant jamais été absente des débats de la géographie française »


Cécile Gintrac. Au seuil critique de la ville : trois groupes de géographie engagée
thèse de géographie (en ligne) Paris-Ouest-Nanterre-La Défense, 2015. - source Aggior
http://hal.archives-ouvertes.fr/tel-01859135


Cécile Gintrac, articles en ligne
http://hal.archives-ouvertes.fr/search/index/q/*/authFullName_s/C%C3%A9cile+Gintrac

pubications 2011-2015
http://laboratoire-mosaiques.fr/recherche/equipe/gintrac-cecile/


Villes contestées. Pour une géographie critique de l’urbain
Cecile Gintrac et Matthieu Giroud (ed), Les Prairies ordinaires 2014

Avec des textes de : Jennifer Robinson ; Melissa R. Gilbert ; David Harvey ; Erik Swyngedouw, Frank Moulaert et Arantxa Rodriguez ; Roger Keil et Julie-Anne Boudreau ; Bernd Belina ; Kanishka Goonewardena et Stefan Kipfer ; Neil Smith ; Don Mitchell ; Marcelo Lopes de Souza ; Edward W. Soja
http://www.lesprairiesordinaires.com/uploads/2/1/0/6/21065838/sommaire.pdf

CR Justice sociale
http://www.jssj.org/issue/juin-2015-jssj-a-lu/

 

rappels 2019

-
David Harvey : http://en.wikipedia.org/wiki/David_Harvey

- The Emergenceof Radical/Critical Geography within North America
Linda Peake Eric Sheppard ACME 2014
http://geog.ucla.edu/sites/default/files/users/esheppard/Peake&Sheppard_ACME_2014.pdf

 


.

 

 

 

CR
.

Posté par clioweb à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

18 août 2016

Former l'esprit critique ?

 

- Former/Développer l’esprit critique: un enjeu à l’ère du numérique

Un article en 3 versions :


4. Comment forme-t-on l'esprit critique ?
Irène Pereira, chroniques scolaires, Non-Fiction 26.07.2016
http://www.nonfiction.fr/article-8309-chroniques_scolaires__tous_les_articles.htm
Slate 17.08 - http://www.slate.fr/story/121625/comment-forme-t-lesprit-critique
Lecourrier.ch 17.08.2016
http://www.lecourrier.ch/139879/developper_l_esprit_critique_un_enjeu_a_l_ere_du_numerique

« La difficulté tient au fait que l'esprit critique n'est pas un fait déterminé, mais l'objet de visions philosophiques divergentes.
D'un côté, dans la lignée de la philosophie des Lumières, la formation à la rationalité scientifique apparaît comme critique parce qu'elle éclaire le jugement et permet de lutter contre les formes de manipulation.
De l'autre côté, dans la lignée de l'Ecole de Francfort, les sciences sociales apparaissent comme des savoirs critiques, car elles mettent en lumière comment, au cours de l'histoire et dans les différentes sociétés, les inégalités sociales ce sont construites, et comment la rationalité technoscientifique a pu être instrumentalisée à cet effet ».


+
Pédagogie critique dans une époque d’incertitudes
Irène Pereira Questions de classe 27.07.2016
http://www.questionsdeclasses.org/?Pedagogie-critique-dans-une-epoque-d-incertitudes


- rappels : Education et esprit critique
http://www.canalblog.com/cf/search.cfm?q=esprit+critique&bid=161889&searchbtn=Rechercher

dont
Evaluer valider des données diffusées sur le web
http://clioweb.free.fr/peda/valider.htm#critique


L'esprit critique, une Arlésienne ? Clioweb 16.10.2015
http://clioweb.canalblog.com/archives/2015/10/15/32776970.html

. Qui suis-je donc pour critiquer ? L. de Cock, A l'école de Clio, 2, oct 2015
Comment prendre le risque de penser par soi-même
dans « un cadre scolaire fondé sur le consentement, l’adhésion voire la soumission »

. Penser et repenser l'esprit critique, Eric Bruillard, IFE 2013
http://clioweb.free.fr/dossiers/critical/bruillard-ife21-2013.pdf

Critical Thinking ?
http://clioweb.canalblog.com/tag/critical

.

.

Posté par clioweb à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

12 juillet 2016

Obs : L'histoire selon P. Boucheron



Patrick Boucheron : “Non, l'histoire ne sert pas à fabriquer le 'vivre-ensemble'” L’Obs, 07.07.2016
http://bibliobs.nouvelobs.com/idees/20160707.OBS4181/patrick-boucheron-non-l-histoire-ne-sert-pas-a-fabriquer-le-vivre-ensemble.html
http://bibliobs.nouvelobs.com/idees/


extraits :
« J'ai la conviction que l'histoire est une ressource pour vivre et agir dans notre temps,
pour y réinventer des formes de liberté, y compris dans l'épreuve ».

« L'histoire est une discipline scientifique qui, comme toutes les sciences humaines, repose sur la méthode critique. L'histoire n'acclame pas, elle ne conforte ni les célébrités, ni les identités, ni les continuités, mais au contraire les désacralise. Sa démarche finit toujours par déjouer les croyances. C'est ainsi et c'est sa grandeur ».

« des livres comme «Métronome» [best-seller sur l'histoire de Paris écrit par l'acteur Lorànt Deutsch, NDLR] rencontrent un très large public qu'il ne s'agit surtout pas de mépriser. Mais ce qui s'y dit ne relève pas de l'histoire en tant que savoir. Juste d'une sorte de littérature de bien-être qui rassure, apaise, soulage »

« L'une des impasses sociales de l'histoire a été de considérer que l'approche critique était forcément destructive et décevante. Contre les récits mensongers, il faut armer des contre-récits également entraînants. Car rien n'oblige à considérer que l'histoire populaire doit être inévitablement réactionnaire ».

« Le complotisme des adolescents est un hommage maladroit à la formation qu'ils reçoivent. Il faut partir de ce désir énergique des élèves de ne pas se laisser enfumer pour leur apprendre à pratiquer le doute comme l'on s'exerce à une gymnastique »

« en France, entre la IIIe République et aujourd'hui, [certains] postulent une continuité qui empêche justement une approche critique citoyenne, la seule susceptible de créer d'authentiques valeurs ».


Un été avec Machiavel, P. Boucheron sur France-Inter (épisodes de 4 mn 20)
http://www.franceinter.fr/emissions/un-ete-avec-machiavel

 

rappels :
Ce que peut l'histoire, site Openedition
http://books.openedition.org/cdf/4507
notes perso :
http://clioweb.free.fr/debats/notes-boucheron.pdf

Patrick Boucheron :
http://clioweb.canalblog.com/tag/boucheron

 

 

Posté par clioweb à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,