18 août 2016

Former l'esprit critique ?

 

- Former/Développer l’esprit critique: un enjeu à l’ère du numérique

Un article en 3 versions :


4. Comment forme-t-on l'esprit critique ?
Irène Pereira, chroniques scolaires, Non-Fiction 26.07.2016
http://www.nonfiction.fr/article-8309-chroniques_scolaires__tous_les_articles.htm
Slate 17.08 - http://www.slate.fr/story/121625/comment-forme-t-lesprit-critique
Lecourrier.ch 17.08.2016
http://www.lecourrier.ch/139879/developper_l_esprit_critique_un_enjeu_a_l_ere_du_numerique

« La difficulté tient au fait que l'esprit critique n'est pas un fait déterminé, mais l'objet de visions philosophiques divergentes.
D'un côté, dans la lignée de la philosophie des Lumières, la formation à la rationalité scientifique apparaît comme critique parce qu'elle éclaire le jugement et permet de lutter contre les formes de manipulation.
De l'autre côté, dans la lignée de l'Ecole de Francfort, les sciences sociales apparaissent comme des savoirs critiques, car elles mettent en lumière comment, au cours de l'histoire et dans les différentes sociétés, les inégalités sociales ce sont construites, et comment la rationalité technoscientifique a pu être instrumentalisée à cet effet ».


+
Pédagogie critique dans une époque d’incertitudes
Irène Pereira Questions de classe 27.07.2016
http://www.questionsdeclasses.org/?Pedagogie-critique-dans-une-epoque-d-incertitudes


- rappels : Education et esprit critique
http://www.canalblog.com/cf/search.cfm?q=esprit+critique&bid=161889&searchbtn=Rechercher

dont
Evaluer valider des données diffusées sur le web
http://clioweb.free.fr/peda/valider.htm#critique


L'esprit critique, une Arlésienne ? Clioweb 16.10.2015
http://clioweb.canalblog.com/archives/2015/10/15/32776970.html

. Qui suis-je donc pour critiquer ? L. de Cock, A l'école de Clio, 2, oct 2015
Comment prendre le risque de penser par soi-même
dans « un cadre scolaire fondé sur le consentement, l’adhésion voire la soumission »

. Penser et repenser l'esprit critique, Eric Bruillard, IFE 2013
http://clioweb.free.fr/dossiers/critical/bruillard-ife21-2013.pdf

Critical Thinking ?
http://clioweb.canalblog.com/tag/critical

.

.

Posté par clioweb à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


12 juillet 2016

Obs : L'histoire selon P. Boucheron



Patrick Boucheron : “Non, l'histoire ne sert pas à fabriquer le 'vivre-ensemble'” L’Obs, 07.07.2016
http://bibliobs.nouvelobs.com/idees/20160707.OBS4181/patrick-boucheron-non-l-histoire-ne-sert-pas-a-fabriquer-le-vivre-ensemble.html
http://bibliobs.nouvelobs.com/idees/


extraits :
« J'ai la conviction que l'histoire est une ressource pour vivre et agir dans notre temps,
pour y réinventer des formes de liberté, y compris dans l'épreuve ».

« L'histoire est une discipline scientifique qui, comme toutes les sciences humaines, repose sur la méthode critique. L'histoire n'acclame pas, elle ne conforte ni les célébrités, ni les identités, ni les continuités, mais au contraire les désacralise. Sa démarche finit toujours par déjouer les croyances. C'est ainsi et c'est sa grandeur ».

« des livres comme «Métronome» [best-seller sur l'histoire de Paris écrit par l'acteur Lorànt Deutsch, NDLR] rencontrent un très large public qu'il ne s'agit surtout pas de mépriser. Mais ce qui s'y dit ne relève pas de l'histoire en tant que savoir. Juste d'une sorte de littérature de bien-être qui rassure, apaise, soulage »

« L'une des impasses sociales de l'histoire a été de considérer que l'approche critique était forcément destructive et décevante. Contre les récits mensongers, il faut armer des contre-récits également entraînants. Car rien n'oblige à considérer que l'histoire populaire doit être inévitablement réactionnaire ».

« Le complotisme des adolescents est un hommage maladroit à la formation qu'ils reçoivent. Il faut partir de ce désir énergique des élèves de ne pas se laisser enfumer pour leur apprendre à pratiquer le doute comme l'on s'exerce à une gymnastique »

« en France, entre la IIIe République et aujourd'hui, [certains] postulent une continuité qui empêche justement une approche critique citoyenne, la seule susceptible de créer d'authentiques valeurs ».


Un été avec Machiavel, P. Boucheron sur France-Inter (épisodes de 4 mn 20)
http://www.franceinter.fr/emissions/un-ete-avec-machiavel

 

rappels :
Ce que peut l'histoire, site Openedition
http://books.openedition.org/cdf/4507
notes perso :
http://clioweb.free.fr/debats/notes-boucheron.pdf

Patrick Boucheron :
http://clioweb.canalblog.com/tag/boucheron

 

 

Posté par clioweb à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

26 mars 2016

Analyse critique des medias

 

Des sites mentionnés dans le dernier Manière de Voir
Faire sauter le verrou médiatique
http://www.monde-diplomatique.fr/mav/146/

 

Acrimed - http://www.acrimed.org

FAIR critique des médias US http://www.fair.org + revue Extra! et radio CounterSpin

Nada, Balbastre, info alternative et progressiste : http://www.nada-info.fr

Columbia Journalism rreview : http://cjr.org/resources

INA Stat veille statistique, http://www.inatheque.fr

New Media et Society : http://www.newmediaandsociety.com

Alter Net portail de L’IMI http://www.alternet.org

MedienObservationen http://www.medienobservationen.uni-muenchen.de

Primitivi collectif de vidéastes contre l’uniformité http://www.primitivi.org

Media Channel http://www.mediachannel.org

Rezo.net http://www.rezo.net

 

Faire sauter le verrou médiatique,  MAV 146, avril-mai 2016

I. Désintégration numérique

Produire une information de masse à un prix dérisoire mais capable de générer des revenus publicitaires colossaux

II. Un obstacle politique

En Amérique latine comme en Europe, gouvernements progressistes et mouvements sociaux doivent affronter un obstacle supplémentaire : l'hostilité des médias. Contrôlée par des grandes fortunes, dirigée par des partisans de l'ordre, l'industrie de l'information cadre les débats publics et escamote une partie de la réalité. Son pouvoir est d'autant plus difficile à combattre qu'elle se proclame contre-pouvoir.

III. Vers une information libre

Producteurs et usagers de l'information devront trancher : accepter l'existant, et se solidariser avec les maîtres de la marchandise ; ou se battre pour des médias indépendants de qualité. Dans ce dernier cas, ils bénéficieront de l'expérience accumulée depuis un siècle par une critique patiente et méthodique. Les projets sortis de cette forge existent. Et attendent la mobilisation qui les portera au premier rang des priorités politiques.


.

.

 

Posté par clioweb à 15:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

16 mars 2016

Libération et les complotistes

 

Le grand complot : qui est-il, quel est son réseau ?
http://www.liberation.fr/france/2016/03/11/le-grand-complot-qui-est-il-quel-est-son-reseau_1439150
« Alimenté par la défiance envers les institutions, répandu via Internet, le conspirationnisme se renforce, en particulier chez les moins diplômés ».


Aussi, dans les 5 pages consacrées aux délires complotistes par Libération du 12-13.03.2016

Rudy Reichstadt : « Une vision du monde de plus en plus paranoïaque »
Ronan Cherel : « Sortir gagnant d'une joute avec un élève, c'est en réalité perdre »

Stéphane François : « Ce complotisme se pare du voile de l’hypercriticisme »
« Le politologue travaille spécifiquement sur la question des sous-cultures, en lien avec les nouvelles radicalités ».  Il est notamment l’auteur du livre «Des mondes à la dérive : réflexions sur les liens entre l’ésotérisme et l’extrême droite» (La Hutte, 2012 ).
http://www.liberation.fr/france/2016/03/11/stephane-francois-ce-complotisme-se-pare-du-voile-de-l-hypercriticisme_1439022

Pour les jeunes, le diable se cache dans les médias
« Sectes, attentats, Illuminati… les théories du complot attirent les ados, qui font plus facilement confiance au Web qu’aux journalistes ».
http://www.liberation.fr/france/2016/03/11/pour-les-jeunes-le-diable-se-cache-dans-les-medias_1439153

Le sida comme arme anticastriste, vraiment ?
« Le journaliste Thomas Huchon a diffusé sur Internet une fausse vidéo sur la création du virus afin d’étudier les ressorts du conspirationnisme ».
http://www.liberation.fr/france/2016/03/11/le-sida-comme-arme-anticastriste-vraiment_1439126


La réalité des délires croissants ne peut manquer d'inquiéter.
Pour l'affronter, ne faudrait-il pas prendre à bras le corps le contexte actuel et les enjeux de fond ?

Le dossier aurait pu s'intéresser à la fois à ces délires et aux discours de ceux qui les combattent ? 
(Qui parle ? Pourquoi autant de délires venant de l'extrême droite lors des affrontements à propos du « mariage pour tous » ?)

Il ne s'interroge guère sur le travail des journalistes (qui sont toujours supposés vérifier toutes leurs sources) - voir le site Acrimed.
Pourquoi sous-titrer le compte rendu d'un Manuel d'autodéfense intellectuelle (Sophie Mazet) : « Certains intellectuels européens semblent moins armés que les Anglo-Saxons face à un discours scientifique de plus en plus dominant ». Le discours scientifique serait-il plus un danger pour l'humanité que les visions cléricales du monde ?

Le dossier fait le silence sur les dégâts des communicants et de certains discours de l'Etat ou des patrons
Lire Eléments de langage et plans de sauvegarde (de la langue de bois) - L'imprévu 21.08.2015
http://limprevu.fr/fil-rouge/le-village-est-sous-le-choc/plans-de-sauvegarde-de-la-langue-de-bois/

Il aurait pu être davantage explicite surle choc des idéologies et
sur le poids croissant de l'extrême-droite à la tête de nombreux pays
cf. la censure en Israël, en Pologne ou en Hongrie
http://clioweb.canalblog.com/archives/2016/03/16/33520620.html

Ne s'agirait-il pas d'une pub pour une campagne gouvernementale et pour les ouvrages de Bronner ?
http://www.gouvernement.fr/on-te-manipule

.

Posté par clioweb à 08:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

27 octobre 2015

Histoire critique, 4e Rencontres

 

hist-crit

 

4èmes Rencontres d'Histoire Critique (Gennevilliers, 26 au 28.11.2015)
http://chrhc.revues.org/4475


La nation, la mondialisation : deux grandes questions historiques au coeur des débats actuels

L’Etat-nation, confronté aux nouvelles formes d'organisation supranationales, économiques et politiques, notamment en Europe appartient-il au passé ? Qu'apportent les cadres nationaux aux idéaux d'égalité et de liberté qui les ont vu naître ?

La mondialisation contemporaine – au-delà de la guerre associée au libéralisme économique – ouvre-t-elle des horizons émancipateurs  ?


JEUDI 26 NOVEMBRE


Cinéma Jean Vigo

Cité-Jardin – 1, rue Pierre-et-Marie-Curie à Gennevilliers

19h30 - Howard Zinn, une histoire populaire américaine
film d'Olivier AZAM et Daniel MERMET (2015)
Présentation et débat avec Ambre IVOL, spécialiste des gauches aux États-Unis


VENDREDI 27 NOVEMBRE
Espace Grésillons
28 rue Paul-Vaillant-Couturier à Gennevilliers

15h30-18h : La parole aux associations d'histoire
Avec l'Amicale de Châteaubriant-Voves-Rouillé-Aincourt, les Amis du Maitron, les Amis des Combattants en Espagne Républicaine, le Musée de la Résistance nationale, le Musée de l'Histoire vivante, la Société d'Histoire de Gennevilliers

19h30: Ouverture des Rencontres par Patrice LECLERC, Maire de Gennevilliers

Présentation par Marie-Claude L'HUILLIER (UP 92)
et Anne JOLLET (Cahiers d'Histoire. Revue d'histoire critique)

20 h : Moment convivial autour d'un verre

20h30: La crise des sociétés arabes,
Conférence-débat avec Georges CORM
spécialiste du Proche-Orient, professeur à l'Université de Beyrouth,
ancien ministre, auteur de nombreux ouvrages


SAMEDI 28 NOVEMBRE

ATELIERS-DÉBATS, LIBRAIRIE, STANDS D'ÉDITEURS, D'ASSOCIATIONS

Espace Grésillons
28 rue Paul-Vaillant-Couturier à Gennevilliers

10 h: Accueil

10h15–12h15:

1. L'État-Nation : une histoire récente
 Constructions nationales du XVIIIe au XXe siècle: France, Tunisie, Asie Centrale
Marc BELISSA, Ahmed CHABCHOUB, Mathilde LARRÈRE, Julien THOREZ

2. Mondialisation(s): une idée neuve ?
Domination et circulations du Moyen-Age à nos jours
Vincent DEMONT, Louis WEBER, Emmanuelle TIXIER DU MESNIL, Samuel F. SANCHEZ

3. Du cosmopolitisme au transnational
Penser et diriger à l'échelle du monde
Antoine CASANOVA, François CHAUBET, Gilles LABARTHE, Sylvie PITTIA


14 h –16 h :

4. Les nationalismes: émancipation et/ou domination ?
Des mouvements de libération nationale aux interprétations racistes et xénophobes
Nelcya DELANOE, Daho DJERBAL, Laure LÉVÊQUE, Alain RUSCIO

5. Internationalismes et nations/ Des relations conflictuelles ?
Imaginer et construire le politique au-delà de la nation
Gilles CANDAR, Chloé MAUREL, Anne STEINER, Serge WOLIKOW

6. Migrations, enracinement et mondialisation
De l'appartenance régionale aux exils
Catherine COQUERY-VIDROVITCH, Hakima LAALA, Danièle PINGUET, Philippe RYGIEL

16 h 30 . Des nations dans la mondialisation: quel avenir ?
Débat avec Stathis KOUVELAKIS (Grèce), Janette HABEL (Cuba) et Roger MARTELLI (historien, directeur de Regards)

à 11h et à 16h - Spectacle pour enfants: La brouille à la Médiathèque Robert Doisneau (inscription souhaitée)

4hist-crit



.

.

Posté par clioweb à 07:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


16 octobre 2015

L'esprit critique, une Arlésienne ?

 

- « Qui suis-je donc pour critiquer»?
Quelques pistes de réflexion sur l’«esprit critique» à l’École en général et dans l’enseignement de l’histoire en particulier,
Laurence De Cock, A l'école de Clio, 2, oct 2015
http://ecoleclio.hypotheses.org/350#more-350

Les prescriptions montrent, ces dernières années, une inflation des finalités dites « critiques » des savoirs scolaires.

L’auteur se propose de « montrer la contradiction entre les intentions critiques et les « doxa(s) tyranniques » (Heimberg, 2012) qui continuent de la guider (finalités identitaires, mémorisation et restitution mécaniques)... l’itinéraire scolaire d’un élève du primaire au Baccalauréat ne se fonde pas spécifiquement sur – et peut même empêcher – l’acquisition d’un « regard critique ».
Comment risquer de penser par soi-même dans « un cadre scolaire fondé sur le consentement, l’adhésion voire la soumission » ?

« Nous postulerons en seconde hypothèse que cette injonction paradoxale pénalise en particulier les élèves scolarisés dans les quartiers relégués »


- Penser et repenser l'esprit critique
En 2013, Eric Bruillard a écrit 3 pages très intéressantes sur la distance critique
à la suite du colloque Cultures numériques, éducation aux médias et à l’information
bulletin 21 de l'IFE, pages 5-7, http://ife.ens-lyon.fr/ife/recherche/bulletins/bulletin-nb021

Pour lui, il est essentiel d'enseigner l'esprit critique, « une Arlésienne »
qu'il définit par trois éléments :
une disposition (plus qu'une compétence),
une capacité d'action sur les machines
et une construction sociale.

.

Posté par clioweb à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

27 mai 2015

6 juin : Savoirs en action

 

Les États généraux des sciences sociales critiques ont eu lieu le 19 janvier 2015.
http://www.savoir-agir.org/Etats-generaux-des-sciences.html


Pour construire (enfin) un espace de débat et une force collective,
une Assemblée Générale constitutive se tiendra samedi 6 juin 2015, de 10h30 à 17h,
Bourse du Travail République, rue du Château d’Eau, à Paris.

Trois thèmes l’après-midi
- le savoir des grèves et des mouvement sociaux.
- les savoirs et leurs enjeux.
- quelles alternatives pour l’émancipation ?
http://savoirsenaction.unblog.fr/2015/05/25/informations-sur-lassemblee-du-6-juin/


L’Appel (extraits)
« L’ordre règne. Les inégalités se creusent de manière vertigineuse. Les rapports marchands colonisent des territoires pourtant longtemps préservés, de l’éducation à la santé, de la culture à l’environnement. De prétendus critères de rentabilité s’imposent désormais à tous les services publics. Tandis que les formatages publicitaires prolifèrent, la compétition et l’esprit d’entreprise sont des objets de culte à vénérer. Les solidarités sociales se détruisent sous l’effet d’une mise en concurrence généralisée... »
« ...la critique a pour vocation de ne pas accepter le monde tel qu’il va. »
« « Savoirs en action » se donne pour objectif de lutter contre les cloisonnements des connaissances. Cette association entend mettre en partage les savoirs, en faisant le constat que chacune, chacun, possède des savoir-faire, des formations, des connaissances nées de métiers, d’expériences et de luttes... »
http://savoirsenaction.unblog.fr/2015/05/25/appel-savoirs-en-action-2/


« Savoirs en action » proposera
- des ateliers rompant avec le dispositif classique d’une parole monopolisée devant un public passif...
- des traces matérielles laissées de ces rencontres sous forme d’articles, de discussions, d’entretiens vidéos
- un lieu fédérant et faisant connaître les différentes initiatives prises en ce sens ;
- l’écriture collective de livres, incisifs et bon marché, rassemblés au sein d’une collection ; et plus particulièrement une réflexion sur les programmes de l’enseignement, l’élaboration de contre-programmes et de manuels critiques ;
- des interventions sous forme d’ateliers itinérants, dont la mobilité permettra les rencontres et l’intervention dans les luttes, contribuant à nourrir un réseau réactif d’informations sur les mobilisations en cours ».


Le blog :
http://savoirsenaction.unblog.fr/


.

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

20 octobre 2014

14-18 : 3 femmes et une herse

 

3robustes  
Une photo absolument improbable (15.07.1917)...

femmes-charrue

Nathan 1ere 1988, page 126 :
pour l'auteur du manuel, ce ne sont pas les boeufs qui tirent le brabant,
mais les tois femmes qui poussent la charrue

   ad-boeufs   wla-q30655   
... contredite par les images de 1917-1918
       elephant-labour-14  
qui ne sont pas toujours significatives de la réalité en Europe.

Cinq photos du travail à la campagne en 1914-1918 (dont 4 avec des femmes).
Cherchez l'erreur.

 
La conclusion de la Chronique 428 analyse et commente une photo  publiée dans un manuel d'Histoire de 1ere (2007). 5 billets de blog ont préparé cette rédaction ; ils sont à lire en ordre inverse, le plus ancien étant en bas de ces pages.
http://clioweb.canalblog.com/tag/womenatwork


Sommaire :
- Cette photo improbable a été publiée dans le magazine Lectures pour tous du 15 juillet 1917
(merci Commons)
.


- La mise en scène des trois femmes est en contradiction avec la réalité du travail de la terre.


- Sur ce travail, regarder plutôt les photos anglaises de la War Land Army (autre forme de propagande ?)
 ou les images du film La femme française pendant la guerre (merci Youtube et CR)

- Mais la photo a inspiré les publicitaires des affiches d'appel à l'emprunt aux USA et au Canada

NB : Les illustrations sont volontairement reprises des messages précédents.



3robustes

Le texte publié dans la Chronique internet 428 :

Trois femmes et une herse. Le professeur d'HG enseigne à voir.
http://clioweb.free.fr/chronique/aphg428.pdf


« L’école n’enseigne pas à voir » affirmait Pierre Rosenberg en 2007.
Un détour, avec l’aide du web, par la couverture de l’Abécédaire 14-18 (Historiens & Géographes 427) incite à penser le contraire.

Trois femmes, photographiées de dos, donnent l’impression de tirer une herse.
Commons reproduit la photo et en indique la source : Lectures pour tous du 15 juillet 1917 (merci Commons).
Le magazine peut être consulté en ligne grâce à Gallica

L’image est pour le moins surprenante.
Passons sur la tenue de ces « paysannes ».
S’il s’agit bien d’une herse, les chaînes impliquent la présence de deux
chevaux de trait. Comment laisser croire que deux femmes tirant ces chaînes avec le haut de leurs cuisses auraient une force suffisante pour déplacer un tel instrument et briser les mottes de terre ? Que penser du rôle de la femme au centre, avec une simple corde passée sur l’épaule gauche ?
http://clioweb.canalblog.com/archives/2014/03/09/29394425.html



 wla-q30655


Si l’objectif est de montrer la réalité et la variété des métiers exercés par des femmes, de nombreuses images tout aussi efficaces sont archivées sur le web (WW1 Women at Work). Les photos des munitionnettes de Chilwell (Notts) en 1917 sont visibles sur Commons, tout comme celles de la Women’s Land Army (250 000 volontaires en 1917). Les femmes y utilisent des chevaux, pour le labour ou le transport du bois. Même dans « La femme française pendant la guerre », un film d’A. Devarennes commandé par les militaires du SPCA en 1918, des paysannes conduisent des chevaux ou des boeufs. (merci Youtube et CR). Alors pourquoi une telle mise en scène si peu vraisemblable ?
http://tinyurl.com/ww1-w-work

« Plus de chevaux pour tirer la herse. N’importe ! » « Trois robustes paysannes s’attellent à l’outil », peinent si bien que le permissionnaire, à sa prochaine venue, retrouvera son champ en pleine prospérité ». La légende complète traduit la tonalité moralisatrice et nationaliste des articles de Lectures pour tous. La mise en scène est au service de la propagande ; elle inspire des affiches aux USA (« Save Wheat » – « Women of France are struggling against starvation ») et au Canada (« Buy Victory Bonds »).

La dimension symbolique, peu soucieuse de la réalité, est aussi à l’oeuvre dans
« The French Woman », une affiche analysée par Laurent Veray pour l’Histoire par l’image. G-E Capon y représente, devant une Marianne guerrière, trois femmes : l’ouvrière, la mère, la paysanne. Cette fois-ci, c’est une fourche qui est sensée incarner le travail de la terre ! Un outil habituel pour cultiver un potager mais pas pour espérer retourner tout un

champ de maïs ! http://tinyurl.com/ww1-w-propa


Alors comment expliquer, en classe, le succès durable de ces images peu réalistes et sur le web, les commentaires
souvent caricaturaux qui les accompagnent ? L’efficacité visuelle et le symbole (cf. la faucille et le marteau) l’emportent parfois sur la réalité matérielle dans une histoire scolaire plus attentive au culturel qu’au social. Et les idées reçues (les femmes auraient « découvert le travail en 1914 », la guerre aurait « émancipé les femmes » !) ont davantage de force que le travail des historiens quand ils décrivent le travail au quotidien des 7 millions d’actives en 1913 ou traitent du retour à la situation antérieure dès 1919. La polémique peut aussi empêcher de voir une réalité : cf. les étoiles des déportés du convoi de Westerbork en 1944 au début de Nuit et Brouillard. « La répétition de la même affiche en fait un passage obligé » écrivent Christian Delporte et Marie-Claire Gachet. Une affiche de propagande de Vichy (« les deux maisons ») est omniprésente dans les manuels ; elle a été plébiscitée par les professeurs d’HG, apparemment sans réelle interrogation sur sa datation ou sa diffusion réelle.

http://tinyurl.com/ww2-vichy-propa


La formation de l’esprit critique est revendiquée par tous les enseignants. Si la lecture distanciée n’est pas seulement
une incantation, elle implique une réelle attention aux sources, une lecture rigo
ureuse et plurielle de l’image et un intérêt pour sa réception. Mais des programmes élaborés en flux tendus en 2010 et conçus pour être survolés laissent-ils le temps d’appliquer à l’histoire scolaire les pratiques du métier de l’historien ?


wla-q31003


WW1 - A woman carter, wearing waterproof coat, sou'wester and puttees,
smiles for the camera as she sits in the driving seat of her cart.
http://media.iwm.org.uk/iwm/mediaLib//21/media-21010/large.jpg


-  14.11.2014 :

thebaud

Couverture à comparer avec : Planting A Victory Garden
Mrs. Drewry rides atop her tractor while planting crops for her victory garden during World War I
Cincinnati, ca.1917 - Photo by Cincinnati Museum Center/Getty Images
http://www.gettyimages.fr/detail/photo-d%27actualit%C3%A9/mrs-drewry-rides-atop-her-tractor-while-planting

Si la photo est la bonne, alors elle peut difficilement illustrer
le travail des femmes dans les pays d'Europe en guerre en 14-18.
Pas plus que la mise en scène de l'attelage improbable des trois femmes et de la herse. :-):-)

- 19.11.2014 - En 1941, le magazine L'illustration exploite aussi l'anecdotique avec l'éléphant laboureur
      (il n'est pas guidé par une femmme)


.

21 mars 2013

Critiquer (vraiment) Facebook

 

Critiquer (vraiment) Facebook, Dominique Cardon, Libération 19.03.2013
http://www.liberation.fr/evenements-libe/2013/03/19/critiquer-vraiment-facebook_889718


Extraits :
« Tout se passe comme si la multiplication des discours critiques était sans effet aucun sur les comportements des utilisateurs. Comment dès lors comprendre que nous consentions aussi facilement à mener une vie sociale numérique que nous désapprouvons ? »

« Il y a quelque chose d’incohérent … dans les reproches que nous adressons continuellement aux réseaux sociaux de l’Internet : perte de temps, bavardage, addiction, faux-amis, désordre de la relation et de la personnalité, etc.
Ces critiques, le plus souvent, nous les destinons aux autres. Ce sont eux, les jeunes, les naïfs, les narcissiques, qui se dispersent, se perdent, s’exhibent et vivent des expériences déréalisées, pas nous, utilisateurs conscients et réflexifs de l’Internet ».

« A idéaliser le fait que nos choix d’individus devraient être des décisions purement internes aux personnes et qu’elles ne doivent rien à leur environnement externe, nous entretenons une illusion permanente, et constamment déçue, sur la réalité de notre vie sociale ».

Posté par clioweb à 12:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

18 novembre 2012

Yerushalmi, l'histoire et les mémoires

 

Les lundis de l'histoire 12.11.2012 s'intéressent au rôle de l'historien Yosef Hayim Yerushalmi
http://www.franceculture.fr/emission-les-lundis-de-l-histoire

Sylvie Anne Goldberg a publié
Transmettre l'histoire juive (entretiens)
L'histoire et la mémoire de l'histoire. Hommage à Yosef Hayim Yerushalmi

L'émission évoque 4 ouvrages de Yerushalmi :
. Zakhor (Souviens-toi), Histoire juive et mémoire juive - 1984
. De la cour d'Espagne au ghetto italien. Isaac Cardoso et le marranisme au 17e siècle - 1987
. Serviteurs des rois et non serviteurs des serviteurs - 2011
(la quête de l'alliance royale, de la protection par des souverains dont l'action est idéalisée)
. Le Moïse de Freud, Judaïsme terminable et interminable - 1993
(cité par Annette Wieviorka lors de la table ronde avec Pierre Laborie)


Les juifs ont créé une religion complétement historique. Pourquoi faut-il attendre le début du XIXe pour voir apparaitre des historiens juifs écrivant une histoire généraliste et critique ? La ritualisation d'une mémoire de groupe (et la valorisation d'une tradition fondée sur la répétition) a sans doute empêché l'apparition d'une histoire critique.

Roger Chartier cite Paul Ricoeur : « Zakhor (Souviens-toi) a la vertu de donner accès à un problème universel à la faveur de l'exception que constitue la singularité de l'existence juive ».

http://en.wikipedia.org/wiki/Yosef_Hayim_Yerushalmi
http://fr.wikipedia.org/wiki/Yosef_Hayim_Yerushalmi

Posté par clioweb à 07:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,