30 juin 2016

Aix : Turner et la couleur

 

turner-couleur

Turner et la couleur,
Aix-en-Provence 4 mai -18 sept 2016
http://www.caumont-centredart.com/fr/turner-et-couleur

dossier de presse :
http://www.caumont-centredart.com/sites/hdc/files/dp_turner_bd.pdf

L'exposition sera présentée  ensuite à Margate, au Turner Contemporary.
http://www.turnercontemporary.org/exhibitions

 

Joseph Mallord William Turner (1775-1851)
http://en.wikipedia.org/wiki/J._M._W._Turner

Commons
http://commons.wikimedia.org/wiki/J._M._W._Turner

 Web Gallery of Art
http://www.wga.hu/frames-e.html?/html/t/turner/index.html

 

J. M. W. Turner
exposition aux Galeries nationales du Grand Palais oct 1983 – janvier 1984
catalogue par John Gage, Andrew Wilton, Nicholas Alfrey

Turner et ses peintres
exposition aux Galeries nationales du Grand Palais - 2010
http://www.grandpalais.fr/pdf/dossier_pedagogique/DP_Turner_enseignants.pdf
http://www.grandpalais.fr/pdf/dossier_pedagogique/DP_Turner_eleves.pdf

William Turner
http://www.grandpalais.fr/fr/article/william-turner-0

 
.

Posté par clioweb à 08:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


03 janvier 2016

Frederick Douglass (1818-1895)

 

douglass-1856

Frederick Douglass en 1856 - source en.wikipedia.org


- Frederick Douglass, le lion d’Anacostia
(1818-1895) 19.12.2015
http://www.franceculture.fr/emission-une-vie-une-oeuvre-1
http://www.franceculture.fr/emission-une-vie-une-oeuvre-frederick-douglass-le-lion-d-anacostia-1818-1895-2015-12-19


- « What, to the Slave, is the 4th of July ? »
On July 5, 1852
, Douglass delivered an address to the ladies of the Rochester Anti-Slavery Sewing Society
(le 5 juillet, pas le 4 juillet)
http://www.lib.rochester.edu/IN/RBSCP/Frederick_Douglass/ATTACHMENTS/Douglass_Fifth_of_July_Speech.pdf

Le texte intégral en pdf :

http://clioweb.free.fr/dossiers/colonial/douglass-5jt1852.pdf
05.07.2016, extraits
http://clioweb.canalblog.com/archives/2016/07/05/34050738.html

Douglass décrit la contradiction colossale entre les principes affirmés en 1776 et l'existence de l'esclavage aux USA en 1852. Il dénonce la responsabilité des religieux dans la légitimation d'une réalité indigne d'un pays se prétendant civilisé.
« Douglass delivered a scathing attack on the hypocrisy of a nation celebrating freedom and independence with speeches, parades and platitudes, while, within its borders, nearly four million humans were being kept as slaves » - The History Place
http://tinyurl.com/douglass-5july-goo


Né en 1817 d’une mère esclave et d’un maître blanc, Douglass connaît vingt années d’esclavage, sur une plantation d’abord, puis en ville, à Baltimore ; il parvient à s’échapper. Surdoué, ayant appris à lire et à écrire, Douglass raconte la violence dont il fut victime. Il donne des conférences très remarquées car il est un orateur exceptionnel. Rapidement, il s’engage en politique auprès des Républicains et conseille Lincoln pendant la guerre de sécession. Il fonde trois journaux, dirige une banque réservée aux esclaves affranchis, s’enrichit, fait faillite...  un self-made man américain jusqu’au bout des ongles, irascible et génial
Il épouse Anne Murray (elle décède en 1882), puis Helen Pitts (1888-1903) en 1884 (elle a pour ancêtres John et Priscilla Alden arrivés en Amérique sur le Mayflower)

http://en.wikipedia.org/wiki/Frederick_Douglass
http://fr.wikipedia.org/wiki/Frederick_Douglass


Agnès Derail : La couleur est une construction, une énorme falsification qui tente de masquer un édifice inique (cf. la "couleur" attribuée à Obama).
On voit ceci déjà déconstruit chez Douglass.

Elle évoque
La Tragédie de Pudd’nhead Wilson et la comédie des deux jumeaux extraordinaires (The Tragedy of Pudd’nhead Wilson and The Comedy Those Extraordinary Twins) est un roman de Mark Twain publié en novembre 1894
Roxana, jeune esclave métisse (un seizième de sang noir) élève et nourrit deux garçons blondinet, le sien et celui de son maître, Percy Driscoll, frère du juge du tribunal du comté. At the beginning of Pudd'nhead Wilson, when the two babies, one "white" and one "black," are born, they are virtually indistinguishable to everybody but Roxana.
http://fr.wikipedia.org/wiki/La_Trag%C3%A9die_de_Pudd%E2%80%99nhead_Wilson_et_la_com%C3%A9die_des_deux_jumeaux_extraordinaires
http://www.eden.rutgers.edu/~c350445/kotake4.html


3 versions de son autobiographie
Vie de Frédéric Douglass esclave américain (A Narrative of the Life of Frederick Douglass, an American Slave) (1845), Internet Archive
The Heroic Slave. Autographs for Freedom. Ed. Julia Griffiths, Boston: Jewett and Company, 1853. p. 174–239.
My Bondage and My Freedom (1855)
Life and Times of Frederick Douglass (1881, revised 1892)

Frederick Douglass, Mémoires d'un esclave. Seconde édition revue et corrigée, Montréal 2007
CR Patrick Cotelette, http://lectures.revues.org/6123


des sites web proposés par F-Culture :
http://www.frederick-douglass-heritage.org/
http://www.loc.gov/collection/frederick-douglass-papers/
http://www.nps.gov/museum/exhibits/frdo/index.html
http://esclavesenamerique.org/auteurs/


Normand Baillargeon, conférence sur Frederick Douglass 02.2009
http://nbaillargeon.blogspot.fr/2009/02/conference-sur-rederick-douglass.html
Normand Baillargeon, Hommage à  Frederick Douglass, 18.12.2013
http://voir.ca/normand-baillargeon/2013/02/18/hommage-a-frederick-douglass/

 

.

Posté par clioweb à 08:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

15 mars 2014

Le passé en couleurs, le retour

 

ww1-image

« Cet instant figé de la mort au combat est une reconstitution datant de 1928.
Plus précisément un photogramme extrait de Verdun, visions d’Histoire, un film de fiction réalisé par Léon Poirier.
Il a été tiré en héliogravure et reproduit dans une brochure publicitaire éditée par Tallandier au moment de sa sortie sur les écrans
».
L'image est analysée par Laurent Veray dans Histoire par l'image
http://www.histoire-image.org/site/oeuvre/analyse.php?i=52
http://image.toutlecine.com/photos/v/e/r/verdun-visions-d-histoire-1928-01-m.jpg


- Le passé en couleurs, Le Monde culture et idées, 13.03.2014
« Apocalypse » ravive la Grande Guerre en couleurs (5 épisodes, diffusés sur 18 mars au 1er avril)
France 2 va diffuser en 5 épisodes « Apocalypse. La Première Guerre mondiale », en couleurs et avec bruitage.
http://www.lemonde.fr/culture/article/2014/03/13/le-passe-en-couleurs_4382706_3246.html

« Le noir et blanc est une sorte d'amputation, alors que la couleur c'est la réalité » affirment Daniel Costelle et Isabelle Clarke. Les jeunes servent d'alibi : ils seraient incapables de voir le monde en noir et blanc. « Nous sommes plus cinéastes que documentaristes » ajoute Isabelle Clarke.
Dans la version 2 GM, seules les images des camps avaient échappé à la colorisation pour « ne laisser aucun doute sur leur authencité », au risque d’installer « une hiérarchie du pire ».

- L’article rappelle la tribune de Didi-Hubermann : « Le mensonge ne consiste pas à avoir traité les images mais à prétendre qu'on nous offrait là un visage nu, véritable, de la guerre, quand c'est un visage maquillé, bluffant”, que l'on nous a servi ».
En mettre plein les yeux et rendre «Apocalypse» irregardable, Libération écrans, 22.09.2009
http://ecrans.liberation.fr/ecrans/2009/09/22/en-mettre-plein-les-yeux-et-rendre-apocalypse-irregardable_952332


Depuis cette polémique, B. Stora (La déchirure), J-N. Jeanneney (Jaurès) sont mobilisés au service de la colorisation des archives.
France TV va diffuser 35 films et documentaires sur 14-18.
Clarke et Costelle préparent deux docus colorés, un sur Staline, un sur la Guerre froide.

.

Posté par clioweb à 08:40 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

03 juin 2011

La cathédrale et son bestiaire

 rondeau

source : Amzon.fr

- Le fabuleux bestiaire de la cathédrale de Reims - Le Monde Culture 02/06/2011

Il est dévoilé à travers une centaine de tirages de Gérard Rondeau exposés dans la salle basse du palais du Tau, à l’occasion des 800 ans de la cathédrale.

- Les 800 ans de la cathédrale de Reims. Mise en lumière jusqu'au 23 octobre. http://www.cathedraledereims.fr

- Reims, une restauration sans fin. En 1914, le feu détruit la charpente et fait fondre les 400 tonnes de plomb de la toiture. 300 obus sont tombés sur la cathédrale de Reims entre 1914-1918. Depuis 1919, la restauration est sans fin. Le 25 juin, les vitraux d’Imi Knoebel rejoindront ceux de Chagall.

- L'art gothique, livret didapages de Noëlle Salot et Christine Galopeau de Almeida. 

reimscouleur

source : la-croix.com


Posté par clioweb à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,